Obéissez à Castaner, surveillez… des fois que d’aucuns veuillent refaire la Toussaint rouge (Algérie, 1954)

Publié le 31 octobre 2019 - par - 9 commentaires

La Toussaint rouge, devenue fête nationale en Algérie… La « nation » algérienne fête les attentats, fête le terrorisme utilisé pour chasser les Français d’Algérie… mais nous envoie des millions d’Algériens ! Cherchez l’erreur. 

.

Oui nous devons, plus que jamais, être vigilants, être sur le qui-vive, et ce ne sont pas les toiles d’araignée et autres squelettes hideux importés en France depuis les Etats-Unis qui doivent nous faire croire que nous sommes des gosses inconscients, ou des autruches à l’abri.

.

Demain, c’est la Toussaint. De sinistre mémoire pour les Pieds-Noirs… qui sont et seront encore plus vigilants en ces temps de terrorisme et de mort de Baghdadi.

.

La Toussaint rouge…

La Toussaint rouge, parfois appelée Toussaint sanglante, est le nom donné en France à la journée du , durant laquelle le Front de libération nationale(FLN) manifeste pour la première fois son existence en commettant une série d’attentats en plusieurs endroits du territoire algérien, à l’époque sous administration française. Cette journée est rétrospectivement considérée comme le début de la guerre d’Algérie (1954-1962) et elle est devenue une fête nationale en Algérie1.

La formule se réfère à la Toussaint (littéralement : fête de tous les saints), dont la date est le 1er novembre, à laquelle une signification funèbre est souvent attribuée par confusion avec le jour des morts (2 novembre)2.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Toussaint_rouge

.

Et, étrange renouvellement de l’histoire, à aucun moment, le Ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain François Mitterrand… ne parle du FLN, ne parle de guerre…

.

On appréciera, dans la video de l’INA ci-dessous, qui date de 2012… que l’on « excuse » pratiquement les terroristes, en affirmant que les musulmans étaient appelés indigènes, citoyens de seconde zone, ce qui est un mensonge et une manipulation gravissime. On rappellera que les musulmans avaient eu le choix entre devenir français à part entière ou conserver leurs lois tribales islamiques… 

On entend un autre mensonge « par peur des représailles, un million de pieds-noirs fuient l’Algérie ». Par peur stupide quand, depuis le 19 mars 1962 les attentats, assassinats et autres égorgements continuaient de plus belle pour faire partir les Français ? 

 

 

Ci-dessous le témoignage de Pierre Escande, photos à l’appui 

 

Nous venons, mon épouse et moi , de rentrer chez nous, au Mexique, hier. Et, lisant RR je tombe sur ton article, Christine, qui me rappelle bien des souvenirs (j’avais alors 12 ans) et , je me souviens qu’au matin du 2 novembre, mes parents avaient commenté les horribles attentats de la veille qui s’étaient déroulés dans la région, dans des fermes du côté de Nédroma dans l’oranais, on ne connaissait pas encore ceux des Aurès…….
Je me souviens aussi, et cela m’avait frappé, qu’un rescapé, ouvrier agricole espagnol, avait narré qu’un de ses camarades, employé comme lui, s’était avancé les bras levés vers les fellaghas en leur criant : » Nous sommes aussi pauvres que vous! Nous sommes des ouvriers comme vous….. » et en arabe, puisque tous les gens de la terre, là-bas, parlaient parfaitement cette langue.

On l’a trouvé, le lendemain, égorgé (le sourire Kabyle) avec ses testicules dans la bouche……..

A Paris, j’ai trouvé une échoppe qui vendait, à prix d’or, des journaux authentiques des décennies passées, et de cette période. Je vous envoie deux photos du France-Soir du 3 novembre 1954……..Tandis, qu’en même temps, â Paris, le film: « le mouton à cinq pattes » avec Fernandel et Paulette Dubost passait dans ces salles: le Rio, le Cinevog-St-Lazare, le Scarlett, et le Hollywood .Et que la sélection française de football préparait son match du 11 novembre au stade de Colombes, avec les joueurs suivants: Remetter dans les buts, Kaelbel et Marche en défense, avec Mahjoub, Jonquet et Louis en milieu de terrain, Dereuddre, Foix, Grillet, Kopa et Vincent en attaque…….

 

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Obéissez à Castaner, surveillez… des fois que d’aucuns veuillent refaire la Toussaint rouge (Algérie, 1954)”

  1. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    A Christine.
    Figure-toi que j’y pensais !!!

  2. Avatar Eitan dit :

    Depuis 1943, TOUS les gouvernements et surtout un certain De Gaulle qui se sont succèdes à la tête du pays SAVAIENT qu’ils avaient l’obligation de donner l’indépendance à toutes les colonies, y compris l’Algérie. Ils ont trahi la France et les Français ont permis les massacres qui s’y sont perpétrés.
    Monsieur Manuel Gomez en apporte la preuve sous ce lien :

    https://www.dreuz.info/2017/08/24/nous-sommes-le-28-aout-1944-et-il-est-18-h-45/

  3. Avatar Machinchose dit :

    Cherchez l’erreur. …………………………..

    il n’ y a aucune erreur!

    ces cafards nous ont viré d’ afrique du nord! soit! c’est un fait auquel l’ immonde vieillard a bien , trés bien veillé

    et a partir de là on a vu s’ exercer la fierté et la dignité maghrébines, sous forme de millions de musulmans maughrébins qui se sont mis en tête de partir vers l’ ancien colonisateur…………

    il aurait suffi , hélas , de les mitrailler , comme ils le firent a la sinistre toussaint

    je repense a l’ attentat du « Milk Bar » qui mutilera nos jeunes a vie…………a chialer pour ceux qui s’ en souviennent

    • frejusien frejusien dit :

      bien vu ! il aurait fallu leur rendre la pareille en France, quand ils ont débarqués (les FLN) soutenus par la gauche pourrie

  4. Avatar Jim dit :

    Merci, madame Tasin, pour cet article.

  5. Avatar Pierre ESCANDE dit :

    Nous venons, mon épouse et moi , de rentrer chez nous, au Mexique, hier. Et, lisant RR je tombe sur ton article, Christine, qui me rappelle bien des souvenirs (j’avais alors 12 ans) et , je me souviens qu’au matin du 2 novembre, mes parents avaient commenté les horribles attentats de la veille qui s’étaient déroulés dans la région, dans des fermes du côté de Nédroma dans l’oranais, on ne connaissait pas encore ceux des Aurès…….
    Je me souviens aussi, et cela m’avait frappé, qu’un rescapé, ouvrier agricole espagnol, avait narré qu’un de ses camarades, employé comme lui, s’était avancé les bras levés vers les fellaghas en leur criant : » Nous sommes aussi pauvres que vous! Nous sommes des ouvriers comme vous….. » et en arabe, puisque tous les gens de la terre, là-bas, parlaient parfaitement cette langue.

    On l’a trouvé, le lendemain, égorgé (le sourire Kabyle) avec ses testicules dans la bouche……..

    A Paris, j’ai trouvé une échoppe qui vendait, à prix d’or, des journaux authentiques des décennies passées, et de cette période. Je vous envoie deux photos du France-Soir du 3 novembre 1954……..Tandis, qu’en même temps, â Paris, le film: « le mouton à cinq pattes » avec Fernandel et Paulette Dubost passait dans ces salles: le Rio, le Cinevog-St-Lazare, le Scarlett, et le Hollywood .Et que la sélection française de football préparait son match du 11 novembre au stade de Colombes, avec les joueurs suivants: Remetter dans les buts, Kaelbel et Marche en défense, avec Mahjoub, Jonquet et Louis en milieu de terrain, Dereuddre, Foix, Grillet, Kopa et Vincent en attaque…….

    • Avatar Jim dit :

      Merci pour le témoignage de ce rescapé espagnol. Les gauchistes (à distinguer des gens de gauche, de bonne foi) ont menti avec leur fable du pauvre colonisé gagnant sa liberté dans une juste lutte contre le riche colonisateur. En vérité, ils ont été complices, voire acteurs, d’une épuration, comme le prouve le mot d’ordre des fellaghas, apparu dès le 8 mai 45 lors du massacre de Sétif : « Tuez les chrétiens, tuez les juifs. Egorgez-les. » La motivation première était ethnico-religieuse.
      L’islamo-gauchisme n’est pas nouveau. Il date de la guerre d’Algérie.

  6. Avatar bm77 dit :

    Je pense que les mensonges se sont succédés à partir de cette époque., comme ce commentaire de l’INA qui laisse penser que les Pieds Noirs auraient pu rester .Donc ce sont 1millions d’imbéciles ! Comme par la suite on a menti sur le nombre d’immigrés qui rentraient en France, comme on a menti sur la délinquance qui en découlait en parlant de « sentiment d’insécurité » et leur religion de paix et d’amour. Les Algériens ne se sont pas embarrassés ces éléments de langage , ni enterrés la hache de guerre , et ce jusque sur notre territoire sur lequel ils commencent à lorgner; Pour eux toute cette repentance n’est que l’aveu de notre faiblesse. Ceux qui ont facilité tout cela , les idéologue collabos ou idiots utiles au choix l’ont fait en piétinant la mémoire de tous les ces gens qui ont été les victimes innocentes de ces attentats perpétrés que ce soit au nom de l’indépendance ou de l’islam ,de ces multiples agressions commises depuis des années qui expliquent le taux faramineux de 70 % de musulmans dans les prisons!
    Je répète ces gens étaient des citoyens paisibles et aucune cause n’excuse de tels actes de barbarie.. Ceux qui ont trouvé des excuses à ces assassinats gratuits risquent un jour de se faire rattraper par l’histoire à force de mensonges car ceux dont ils se sont fait les défenseurs acharnés, par froide idéologie , et sans considérations morales, ne feront pas la distinctions lorsque la situation l’exigera.

  7. Avatar Joël dit :

    La « nation » algérienne fête les attentats, fête le terrorisme utilisé pour chasser les Français d’Algérie…

    Et la 1ère chose qu’ont fait De Gaulle et ses successeurs jusqu’à aujourd’hui, c’est de leur donner des visas.

Lire Aussi