Les voitures de la Gestapo

Afin de vous plonger immédiatement dans l’ambiance du dossier proposé à votre curiosité, je vous invite à écouter le générique suivant en veillant à mettre le volume à fond :

La Gestapo est un acronyme du terme allemand Geheime Staatspolizei (Police Secrète d’Etat). Celle-ci n’a pas été fondée par son chef le plus sinistrement connu, Heinrich Himmler, mais bien par le numéro deux du régime nazi, Hermann Goering le 26 avril 1933. Plus de détails.

C’est le même Goering qui fut à l’origine des premiers camps d’internement nazis. Goering était un homme populaire, rusé et intelligent. Avant leur procès à Nuremberg en 1946, on a soumis les criminels nazis au test de QI. Goering afficha alors un quotient de 138, dépassé seulement par Seyss-Inquart (142). On peut donc être très intelligent au mal …

Lorsque l’on parle des véhicules utilisés par la Gestapo on pense immédiatement à la Traction Citroën popularisée par le cinéma d’après guerre et certainement utilisée en France par la sinistre Gestapo mais aussi, plus tard, par les FFI, ouf !.

Mais il y a eu bien d’autres marques de voitures avant et pendant la seconde guerre mondiale utilisées par les allemands. L’autre marque qui nous vient à l’esprit lorsque l’on évoque l’Allemagne de ces années là c’est bien sûr Mercedes. Et il est piquant de savoir que tant Mercedes que Citroën sont d’origine juive. André Citroën était juif ainsi que les fondateurs de Mercedes. Plus de détails.

Si la Gestapo a sévi en France et dans tous les pays occupés par l’Allemagne nazie, c’est surtout dans son pays d’origine qu’elle fut la plus active et qu’elle utilisa des véhicules de divers constructeurs allemands dont je vous propose d’en passer quelques uns en revue ci-après :

La photo d’illustration de l’article (rappelée ici à droite) vous montre le fondateur de la Gestapo, Hermann Goering devenu par la suite Maréchal du Reich, chef de la Luftwaffe (aviation allemande) paradant dans une Horch 855 de 1939. August Horch n’est autre que le fondateur de la marque Audi. La figurine représentant Goering nous le montre en 1940, année ou ce satrape reçu son luxueux bâton de Maréchal. Les figurines font aussi partie intégrante du modélisme et servent à nous raconter l’histoire en trois D. Le modèle réduit de cette Horch 855 est une réalisation de la marque Sun Star à l’échelle du 1/18ème. Quant à la figurine de Goering, est-elle en plomb ? Je ne le sais pas ?

A la veille de la seconde guerre mondiale, la marque de voiture la plus populaire et diffusée en Allemagne n’était pas Mercedes mais bien Opel. Voici donc quelques unes des Opel qui furent utilisées par la Gestapo avant et pendant la guerre.

  • Opel Kadett 1937-1940 : très populaire en Allemagne, l’Opel Kadett a directement inspiré Louis Renault pour la conception de sa Vivaquatre. Après la guerre de très nombreuses nouvelles Opel porteront le nom de Kadett. Elle a laissé le souvenir d’une voiture simple, fiable et solide.

  • Opel Admiral 1937-1939 : dans un registre plus cossu mais néanmoins moins chère que les BMW ou Mercedes, Opel proposera en 1937 le vaisseau Amiral de sa gamme qui portera précisément le nom d’Opel Admiral.

  • Opel Kapitän 1938-1940 : comme pour l’Opel Admiral, on sent dans les lignes de la carrosserie l’influence de l’école américaine car Opel collaborait étroitement avec General Motors. Collaboration qui durera de 1929 à 2017 !

Volkswagen Coccinelle

La voiture la plus vendue de l’histoire de l’automobile (1938-2003) a vu le jour sous le régime nazi et a reçu son nom, Volkswagen, par le Führer lui même. Ce nom signifie en français « voiture du peuple ». On attribue généralement sa conception à Ferdinand Porsche alors qu’en fait, à l’origine, elle est l’œuvre d’un ingénieur juif, Josef Ganz comme le révèle cet article passionnant que vous pouvez lire en cliquant ici.

Celle-ci a aussi été utilisée par la Gestapo avant de connaître, après guerre, un destin exceptionnel.

Mercedes 260 D 1937

La petite Mercedes 260 D fut en quelque sorte « la Mercedes du pauvre » du fait de son prix avantageux par rapport aux autres voitures de la marque. Ce fut aussi la première voiture construite en série équipée d’un moteur Diesel. Elle fut donc utilisée intensivement par les diverses branches de l’armée allemande.

La photo ci-dessous est une reproduction de la Mercedes 260 D : une reproduction finie à la main de la marque anglaise Somerville produite en 1985 à l’échelle du 1/43ème

 

Mercedes-Benz W 152 type G5 1939

Pendant la guerre et sur les terrains difficiles, la Werhmacht et la Gestapo utilisèrent régulièrement ce type de véhicule qui était apprécié par le sinistre Heinrich Himmler, patron de la Gestapo.

Mercedes 540 K 1939

Voici la voiture privilégiée des hauts dignitaires nazis lors de leurs visites d’inspection au front. Celle-ci fut couramment utilisée par Goering, Himmler, Rommel, Goebbels. Elle a été fidèlement reproduite en miniature par la firme française Solido.

Et pour conclure, voici la voiture blindée du grand chef de de cette bande de sinistres criminels :

 

 1,940 total views,  15 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Jolie collection mais il manque la Mercedes G4 à 3 essieux, voiture de parade d’adolf et autres dignitaires !
    Merci pour cette rubrique toujours intéressante !

    • C’est vrai, mais je me suis limité aux véhicules les plus courants utilisés par la Gestapo. La Mercedes G4 produite à 57 exemplaires était essentiellement un véhicule de parade et non de police. Vous ne risquiez pas de voir arriver devant chez vous une Mercedes G4 pour vous conduire au trou ..

      • Mea culpa, je me suis un peu emballé, c’est vrai que la Gestapo n’avait pas ce modèle de véhicule !
        N’empêche que j’adore la G4, si j’étais millionaire….je me l’achète, pour le moment je me contente du modèle au 1/43 ème !!

  2. Merci, Oncle John, de cette magnifique rétrospective des voitures utilisées par la Gestapo. Comme toujours, on apprend un pan de l’Histoire, illustré par de splendides maquettes que tu possèdes.
    Y a meilleure méthode pédagogique ? Certainement pas !

  3. Le Kubelwagen, aussi, avec ses lignes futuristes pour l’époque. Belle collection. À exposer dans un musée du modèle réduit.

    • C’est exact. Merci pour le rappel. En fait, le Kubelwagen, véhicule léger, était basé sur le châssis et la mécanique de la Coccinelle.

  4. Ces voitures sont magnifiques,seul l’OCCIDENT est capable de les fabriquer.L’Europe s’est relevée de la deuxième guerre car elle n’était pas commandée par bruxelles et que l’Allemagne -en faisant abstraction d’hitler- est un pays chrétien.Il faut réindustrialiser la FRANCE et se débarasser de cet islam criminel.

  5. Merci pour cette rétrospective des plus intéressante, si cela intéresse quelqu’un, la musique du générique des dossiers de l’écran a été composée par le compositeur classique contemporain Américain Morton Gould.

Les commentaires sont fermés.