Sorbonne : plus de 200 Français sont morts pendant le discours du Macron

Discours Macron à la Sorbonne

On estime qu’il y a deux morts par minute en France. Si le discours du Macron à la Sorbonne a duré 90 minutes, c’est qu’il y a eu donc quelque 200 morts pendant que le Macron pérorait sur son Europe.

C’est deux fois plus de morts qu’il y en a eu à Nice en 2016.

Ces 200 morts sont désolés de ne pas avoir pu écouter le Macron. Ils avaient autre chose à faire que de lui prêter une oreille attentive.

De toute façon, comme il parlait de la mort de l’Europe…

Les morts sont désolés, mais les vivants le sont encore plus. Écouter le Macron pendant 90 minutes est un vrai calvaire. D’après un sondage indépendant réalisé au sein de la population de Barbès juste après le discours, la majorité de ceux qui ont écouté le président auraient préféré être plutôt morts que vivants.

C’était pourtant un discours optimiste. Annoncer que « notre Europe est mortelle » et qu’elle « peut mourir » ne peut que ravir l’humanité. Une certaine humanité. Ne suivez pas mon regard. Je louche.

Qu’Allah t’entende, le Macron.

Et tu es l’un de ceux qui œuvrent à la faire périr. Depuis que tu es devenu président par effraction.

L’Europe sera islamique ou devra périr.

On a entendu beaucoup d’applaudissement à la suite de ton annonce.

On a même entendu des « Français » bien intégrés scander : « Wane, tou, tri, viva l’Algerie ».

L’Europe du Macron peut périr, et doit obligatoirement périr, l’Algérie prendra le relai.

Adieu Europa. Adieu l’Europe puissance. Viva Algeria.

Messin’Issa

 947 total views,  4 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Pas possible d’écouter le piranha , il y a longtemps que je ne l’écoute pas sous peine de crise de spasmophilie et de vomissements violents.
    J’aimerais tellement qu’il soit prophétique, oui, l’UE doit mourir et elle va crever prochainement.
    Ouf ! ça nous fera des économies…
    Champagne, les amis, champagne !!

  2. l’Europe ne peut mourir en tant qu’entité. Par-contre l’union européenne peut avoir des agonies. Et c’est à espérer. Une Europe des nations avec des intérêts communs, des projets communs, des européens partenaires oui. Cette Europe technocratique est déjà en mort cérébrale. Elle va exploser sous la pression des peuples, des islamistes et de l’immigration incontrôlée.

  3. Je ne peux ni le voir, ni l’écouter car c’est toujours du blablabla qui dure au minimum 2heures pour juste mentir et se foutre de nos gueules !
    Même après 2 ans, on connait le personnage à moins d’être neuneu ou amoureux.

  4. Il y a longtemps que je n’écoute plus se clown, depuis qu’un jour de 2017 Marine le Pen lui a dit, “vous avez parlé pendant 7 minutes et j’ai rien compris”. il me fou mal à la tête et j’ai une envie de balancer une chaise dans la télé, et au prix des télés je préfère ne pas l’écouter et fermer la télé.

    • perso j ai deja perdu une tele a cause de ce kon … j ai shoote dedans … ce n est pas une grosse perte d accord … mais si on considere que de voir sa tronche une fois dans la journee me fout la journee en l air c est quand meme assez nocif

  5. Il a des qualités certes, mais je le trouve parfois un peu trop porte-parole de la doxa.

    • Des qualités ! Ou vous étes complètement fou, ou c’est de l’ironie, la seule qualité que l’on peut trouver à cet étron, c’est celle de nous EMMERDER !!!

  6. Je n’écoute plus Macron depuis longtemps. Je suppose que les 200 victimes sont mortes d’ennui?

  7. Si l’europe meurt, c’est tant mieux! Ça nous evitera le Frexit, car pour Macron l’Europe est celle des nantis et vassale des états-unis et certainement pas celle des peuples. Ce qui est rassurant, c’est que Macron et ses sbires peuvent aussi mourir.

  8. On peut le croire sur parole lorsqu’il annonce une mort possible de l’Europe, son Europe s’entend et celle de Von Der Layen, puisque depuis 7 ans et grâce à lui et ses amis, la France est en état de mort cérébrale. Le projet de loi sur l’euthanasie arrive donc à point nommé et pas seulement pour les humains, il s’agit au terme du carnage bi quinquennal, de donner le coup de grâce à notre nation pour soi disant une renaissance en tant que province européenne. “Le nouvel empire” est d’ailleurs le titre d’un grimoire de son bras gauche de l’économie, l’homme de Bercy aux 1000 milliards évaporés. Le syndic de notre copropriété pour encore trois ans, s’espère après qu’il aura laissé notre bien en ruine, l’égal européen de Georges Washington premier président des Etats Unis. Nous ne saurions que trop conseiller à nos voisins et concitoyens du vieux continent, de ne pas choisir la peste associée au choléra qui a frappé notre pays il y sept ans.

Les commentaires sont fermés.