Mosquée de Souillac : le responsable FN dénonce le laxisme d’Etat ? Au tribunal dès le lendemain !

Illustration : le tract qui vaut à Emmanuel Crenne les honneurs d’une convocation urgente, un dimanche, par le Procureur… 

C’est encore Emmanuel Crenne, conseiller régional et secrétaire départemental FN du Lot qui joue les empêcheurs de tourner en rond, pour notre plus grand plaisir. Encore un coup de chapeau pour lui, même s’il risque bien de se retrouver au tribunal… à la fois comme présumé coupable et comme victime.

Sous Macron il n’est pas de bon ton de dénoncer le laxisme d’Etat envers les islamistes ni de dénoncer les mêmes islamistes.

Emmanuel Crenne découvre, à son tour, l’instrumentalisation de la justice, les questions d’ordre politique lors des interrogatoires, et une justice qui n’est plus qu’un outil au service du Grand Remplacement.

Une phrase résume la situation :  alors que je demande une enquête sur cette mosquée, c’est sur moi qu’on enquête abusivement !

Ci-dessous son communiqué de presse, détaillant la situation :

COMMUNIQUE DE PRESSE

MOSQUEE DE SOUILLAC : LE PROCUREUR S’IMMISCE DANS LE DEBAT ET ATTAQUE LE FN

Le Front National du Lot a distribué Samedi 13 janvier des tracts dénonçant le laxisme de l’Etat face à la propagation de l’islamisme à Souillac. Fait inédit en France, j’ai été convoqué le lendemain dimanche par le Procureur pour être auditionné lundi afin de répondre de faits diffamatoires présumés envers l‘Etat.

Mes équipes avaient été prises à partie par des individus menaçants et injurieux lors de la distribution de ce tract, faits pour lesquels j‘avais immédiatement porté plainte.

J’ai constaté lors de mon audition que l’on instrumentalisait la justice pour m’intimider, la plupart des questions étant d’ordre politique, ce qui est surréaliste dans un régime démocratique.

Alors que je demande une enquête sur cette mosquée, c’est sur moi qu’on enquête abusivement ! Je dénonce une procédure opaque, surréaliste et inouie et demande donc à être reçu par le Procureur dans les plus brefs délais.

Pendant mon audition, j’ai appris qu’une seconde plainte pour diffamation avait été déposée contre moi par la mosquée de Souillac. J’y ai répondu par une plainte pour dénonciation calomnieuse, injures, intimidation et menaces.

Il faut que cesse le harcèlement judiciaire à l’égard du Front National et de son conseiller régional. On tente clairement d’empêcher un débat démocratique sur la propagation de l’islamisme dans notre département en instrumentalisant la justice.

Je ne céderai pas à l’intimidation d’où qu’elle vienne et continuerai au contraire mon combat. Je prendrai donc dans les jours prochains l’initiative de faire le point avec le maire de Souillac sur ce qui se passe dans sa ville.

Emmanuel Crenne Conseiller Régional

Mais préfet pas content… ce qui explique sans doute la convocation par le Procureur dès le lendemain de la distribution de tract, un dimanche… C’est beau la soumission à Macron. 

RÉPONSE DU PRÉFET DU LOT SUITE À LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE M. E. CRENNE

Communiqué Préfecture

A l’occasion d’une conférence de presse, M. Emmanuel Crenne, conseiller régional d’Occitanie, fait état d’informations qui auraient été communiquées par lettre anonyme au parti dont il est le secrétaire départemental, informations qui l’ont amené à me demander de fermer la mosquée de Souillac. De plus, dans un tract intitulé « islamisme, danger à Souillac », M. Crenne fait état d’un certain nombre d’informations, qui reprennent les déclarations qu’il avait faites sur le même sujet le 21 octobre 2017. Je dois tout d’abord contredire une nouvelle fois les affirmations concernant le nombre d’individus fichés S ou faisant l’objet d’une surveillance des services spécialisés dans le département, qui ne correspondent pas à la réalité du Lot, sauf à vouloir créer un climat de peur et de défiance vis à vis de certains de nos concitoyens.

Ensuite, je redis ma totale confiance dans l’action des services qui assurent au quotidien, chacun dans leur domaine, la protection des Lotoises et des Lotois contre le risque terroriste. Il convient en ce domaine de les laisser travailler discrètement et efficacement. Enfin, je rappelle que la fermeture d’un lieu de culte par le préfet est régie par les articles L227-1 et L227-2 du code de la sécurité intérieure. Cette mesure tend expressément à prévenir la commission d’actes de terrorisme, et elle vise uniquement les lieux dans lesquels « les propos qui sont tenus, les idées ou théories qui sont diffusées ou les activités qui s’y déroulent provoquent à la violence, à la haine, à la discrimination, ou provoquent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes ». Or, à ce jour et en l’état des informations dont je dispose, ni la mosquée de Souillac ni aucun autre lieu de culte du département ne répond aux critères légaux qui pourraient me conduire à engager une procédure de fermeture.

https://www.lepetitjournal.net/46-lot/2018/01/16/reponse-du-prefet-du-lot-suite-a-la-conference-de-presse-de-m-e-crenne/

Rappel de la saga qui remonte à quelques mois 

 

En octobre dernier, nous publiions l’appel d’Emmanuel Crenne à fermer la mosquée de Souillac. Il se fondait alors sur un grand nombre d’éléments inquiétants :

Environ 140 fichés S dans le Lot, violence exponentielle à Cahors, mosquée de Souillac où sévit la mouvance tabligh

http://resistancerepublicaine.com/2017/10/22/securite-dans-le-lot-lelu-fn-demande-la-fermeture-de-la-mosquee-de-souillac/

 

Depuis, Emmanuel Crenne a reçu un document envoyé par un inconnu :

 avec des photos de gens pas trop catholiques fréquentant la mosquée de Souillac et quelques révélations sulfureuses.

Fort de ces révélations, le responsable départemental du Lot a à nouveau demandé au Préfet la fermeture de la mosquée et a à nouveau reçu une fin de non recevoir. Lire ci-dessous.

 

 

 

http://medialot.fr/fn-46-emmanuel-crenne-en-remet-une-couche-sur-la-mosquee-de-souillac/

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/13/2720602-le-corbeau-et-le-fn.html

Alors, notre vaillant chevalier a décidé d’informer la population… d’où le tract montré en illustration, la convocation en urgence chez le procureur, la plainte de la mosquée, du Préfet sans doute… le communiqué du Conseiller Régional qui bataille si bien pour les patriotes…  avec humour et esprit, ce qui ne gâte rien !

Avec le lien suivant, vous découvrirez ou vous rappellerez quelques articles narrant comment Emmanuel Crenne fait notamment tourner en bourrique Carole Delga, qui préside le Conseil régional d’Occitanie.

http://resistancerepublicaine.com/search/emmanuel%20crenne

 73 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Danger à Souillac, danger mondial , régression imposée…..ça vote ces petites bêtes là !

  2. Vous oubliez leur tactique systématique d’attaquer pour se défendre.Porter plainte ,ils ne savent faire que ça. Ah ça,ils l’ont bien appris de notre code civil et pénal. L’officine du CCIF leur propose sur internet un Guide (vert) de toutes les demarches à faire et les prestations juridiques qui vont avec, à tour de bras.La preuve,la nouvelle ‘Directrice executive  » du CCIF est une « juriste » qui tient l’arrière boutique depuis 14 ans. Elle vend de la haine,encore de la haine,toujours de la haine emballée dans un pseudo langage juridique mais tout cela n’est que de la haine et de la destruction de la société qu’ils haïssent au premier degré de leur naissance à leur mort.

    • donc le conseiller régional FN devrait faire valoir cette info , car je me demande quelle est la différence entre des tracts qui « diffuseraient  » la haine et celle de cette femme qui diffuse sur internet avec la bénédiction du sacro saint passeport « les droits de l’homme  » , c’est ce qu’elle dit !

  3. La justice semble protéger les islamistes et intimider les patriotes – phase préliminaire avant l’instauration de la justice islamique ?

  4. Tous les matins les musulmans font leur prière en pensant à nous tuer, puisque c’est écrit dans « leur livre saint », en récitant la sourate 1 AL-FATIHA, répétée 17 fois par jour.

    Cet argument devrait suffire non?

    Le Professeur Sami ALDEEB  » la Fatiha et la culture de la haine » mais également Anne Marie DELCAMBRE, Docteur d’Etat en Droit, l’un et l’autre sur Youtube, font un commentaire éclairé et magistral et apportent la preuve de tout cela.

    Et si le Procureur prend connaissance de la sourate 9  » Le Repentir  » ou  » Le Désaveu  » qui se dit en arabe « At-Tawbad » dans son verset 29, on trouve le fond de la pensée de n’importe quel musulman, et à plus forte raison de cette mouvance, qui ne peut pas nous voir et qui est une injonction à participer au Jihad, à combattre ceux qui ne croient pas en Allah et à exiger la Jizya ( taxe coranique, racket ou tribut ) :

     » Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le livre ( il s’agit des Juifs et des Chrétiens qui avaient les Bibliothèques dans les Monastères et dans les Temples ) jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation  »

    L’excellente Bat YE’OR nous explique dans  » l’Europe et le spectre du Califat  » que :

    « La judéophobie jumelée à la Christianophobie étaient déjà implantés dans le corpus juridique islamique dés sa rédaction ( VIII-IX siècle ) par les califes et pas par l’illetré Muhammad délirant et sur la base de ses textes sacrés rédigés en Arabie et copiés sur les Juifs  »

    Ce à quoi l’on peut rajouter le commandement de les égorger ( sourate 8 AL-ANFAL ou LE BUTIN paragraphe 12 ) et de les tuer ( sourate 5  » fleur d’Islam  » verset 33 , sourate 4 AN-NISA ou sourate LES FEMMES au paragraphe 89 et encore à la sourate 8 LE BUTIN paragraphe 7 ) ce qui leur apportera une « récompense immense » ( sourate 4 LES FEMMES paragraphe 95 )

    Cette exhortation au Jihad est également prononcée par les Imams tous les vendredis à la Mosquée ( ou dans certaines rues de nos villes )

    Alors il me semble que ces arguments devraient pouvoir apporter quelques éléments à Emmanuel CRENNE pour convaincre le Préfet ignorant et probablement prudent.

    Ces types qui nous gouvernent sont vraiment des lâche et surtout des inconscients ! Pauvre France et sa clique de fonctionnaires aussi ignares que poltrons

  5. C’est bien la preuve qu’il y a une volonté de remplacer le christianisme par l’islam et les églises par les mosquées. De plus la volonté de détruire le FN, le seul, parti qui défend la France contre l’envahisseur. Le grand remplacement est bien en train de se faire.

  6. Tant que l’Islam ne sera pas déclaré officiellement nuisible et dangereux, rien ne pourra aller mieux.

  7. Tout ça c’est des enfantillages, il faut exiger une grand débat de fond sur l’Islam. Tout déballer. On doit pouvoir discuter notamment de sa dangerosité envers nos valeurs, et des décisions à prendre, pouvant aller jusqu’à en interdire sa pratique en France.

  8. Si la justice, par (pour) la volonté d’état, viol nos lois républicaines en acceptant des exigences incompatibles avec la démocratie et contraire aux lois républicaines, nous avons comme recours le droit à manifestation pour dénoncer cette traîtrise qui met en danger notre nation avec tous ceux qui y vivent. Nous devons faire une pétition nationale, refuser de comparaître devant ces juges, déposer plainte contre décision arbitraire, mise en danger des Français (déjà trop de morts dus à l’inaction et au laxisme) traîtrise et autres, je laisse le soin aux avocats pour trouver les formules les plus appropriées.
    L’islam n’est pas une religion, c’est une dictature qui emploie le mensonge, elle est violente et sanguinaire.
    Le cacher ou mentir sur la réalité est un crime.

Les commentaires sont fermés.