L’Algérie nous coûte de plus en plus cher, nos Rafale interdits de survoler son territoire… Par Daniel

rafale-air     PLUS CONS QUE NOS GOUVERNANTS, TU MEURS !!!
(Et ils ont besoin de sortir de l’ENA pour ça ???)

« Le 13 janvier 4 Rafales partis de France n’ont pas eu le droit de survoler l’Algérie pour se rendre au Mali. Ils ont dû faire un détour par le Maroc et la Mauritanie soit 9 h 43 minutes de vol et 5 ravitaillements en vol, 6000 kms parcourus.Quand on connait le coût de l’heure de vol d’un « Rafale » et le prix de l’avion (il y a quand même un risque !!) Il y a de quoi être surpris..Enfin, il faut bien que la merveille technologique (apparemment invendable !!) serve à quelque chose. Un Concorde bis ???

Et pendant ce temps Bouteflika se faisait soigner au Val de  Grâce. Naturellement aux frais de la République… L’Algérie qui nous doit 6 milliards au titre de la Sécurité Sociale, sans parler des ses retraités immortels mais à laquelle (merci au Grand Charles) nous achetons toujours le gaz et le pétrole 30 % au dessus du marché.

Au fait , quelqu’un connaît la consommation d’un Rafale ??? Il est vrai que c’est nous les vilains pas beaux colonisateurs….(repentants??)
On pourrait bien entendu s’interroger sur l’utilité d’appareils aussi coûteux et sophistiqués sur un tel théâtre d’opération…

Daniel

 59 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. 14 juin 1830
    Les Français débarquent en Algérie

    Voir la version intégrale

    Le 14 juin 1830, les troupes françaises débarquent près d’Alger en vue d’une petite expédition punitive destinée à restaurer le prestige du gouvernement.
    Dérisoire imbroglio

    La ville et le territoire de l’Algérie actuelle (*) sont alors sous la suzeraineté théorique du sultan d’Istamboul depuis trois siècles sous le nom de «Régence d’Alger». Dans les faits, l’intérieur du pays est livré à l’abandon, insoumis et réticent à l’islamisation. Le territoire compte environ trois millions d’habitants (contre 36 millions pour la France de la même époque).

    La conquête française, si lourde de conséquences pour la France comme pour l’Algérie, résulte d’un imbroglio dérisoire.

    En 1798, le gouvernement du Directoire achète du blé à laRégence d’Alger pour les besoins de l’expédition du général Bonaparte en Égypte. Le blé est financé par un emprunt de la France auprès de familles juives d’Alger. Celles-ci demandent une garantie du dey qui gouverne la ville.

    En 1827, le dey d’Alger, Hussein, frappe «du manche de son chasse-mouches» le consul de France Deval, un affairiste qui refuse non sans insolence de s’engager sur le remboursement du prêt.

    Le président du ministère français, Villèle, demande réparation au dey pour l’offense faite à son consul mais n’obtient aucun semblant d’excuse.
    Une affaire intérieure

    Confronté deux ans plus tard à la fronde des députés, le roi Charles X éprouve le besoin de restaurer au plus vite son image. C’est ainsi que, le 3 mars 1830, dans le discours du trône, il évoque pour la première fois l’idée d’une expédition punitive destinée à obtenir réparation de la dette ainsi qu’à détruire le repaire de corsaires installé dans la régence d’Alger et mettre fin à l’esclavage !

    Le comte Louis de Bourmont, ministre de la Guerre dans le gouvernement Polignac, est nommé «Commandant en chef de l’expédition en Afrique»

    Les journaux de l’opposition multiplient les critiques à l’égard de ce militaire sans envergure. «M. de Bourmont veut être maréchal : il mérite le bâton !» écrit Le Figaro (en définitive, il aura bien le bâton de maréchal à l’issue de l’expédition d’Alger !). Mais la flotte n’appareille pas moins de Toulon le 25 mai 1830 avec 453 navires, 83 pièces de siège, 27.000 marins et 37.000 soldats.
    Prise d’Alger

    Les troupes françaises débarquent sur la plage de Sidi Ferruch, à 25 km d’Alger. Pendant ce temps, la flotte bombarde les défenses de la ville, en particulier la citadelle de Fort-l’Empereur, ainsi nommée en souvenir de Charles Quint !

    Le dey capitule enfin le 5 juillet, après plusieurs jours de difficiles combats contre les troupes turques qui font 415 tués et 2160 blessés dans le corps expéditionnaire. 48 millions de francs prélevés dans son trésor permettent de couvrir les frais de l’expédition. Les soldats français se livrent quant à eux à une mise à sac de la ville qui ternit leur victoire.

  2. Bonjour à tous, il y a peut être un élément que vous ignorez, c’est que depuis 2012 les responsables français savaient que l’Algérie voulait renouveler une partie de son parc d’avions militaires parce que les mig-21, mig-23, mig-25 arrivent bientôt en fin de vie et en 2013 le gouvernement algérien lance un appel d’offre international, Dassault Aviation propose le Mirage-2000 et le Rafale au MRCA algérien. Le résultat ne sera pas connu avant quelques années.

    L’Algérie veut acquérir entre 80 à 110 avions de combat multi-rôle de génération 4++ pour un budget estimé à 10 milliards de dollars.

    Le gouvernement algérien sont prêt à payer le prix fort du moment que les futur avions seront assemblés en Algérie pour bénéficier d’un transfert partiel de technologie et que la maintenance se fera obligatoirement en Algérie.

    Ceci peut expliquer beaucoup de choses.

    • Sans doute, c’est une pierre de plus à verser au dossier, merci à vous

      • C’était avec plaisir d’aider, il y a souvent une zone d’ombre dans ce genre d’affaire, rien ne se fait réellement gratuitement.

        Par ailleurs avec la victoire du Rafale au MRCA indien prochainement confirmée avec la finalisation du contrat avec l’Inde, d’autres pays sont très intéressés par l’acquisition du Rafale, la Malaisie, l’Indonésie, la Pologne et actuellement l’Égypte qui a fait sa demande directement au gouvernement français.

        Pour tout ces pays faire des économies dans la défense n’est pas dans leurs intentions, ils se sentent menacé à divers degré et ils veulent ce qu’il y a de meilleur en avion de combat multi-rôle génération 4++

        La durée de vie d’un avion militaire est de 40 ans en moyenne alors chaque achat doit être bien réfléchis à cause du cout de maintenance et de la modernisation sur la durée.

        Je plain les pays qui ont acheté un avion low cost comme le Gripen de Saab parce qu’il n’est pas du tout à la hauteur pour un conflit de grande intensité et sa résilience n’est pas prouvé.

        Pour conclure, un avion de combat c’est comme une voiture, il ne faut pas se tromper à l’achat sinon on risque de le regretter longtemps.

        Bonne soirée.

  3. que l’ Algérie rembourse les 6 milliards d’euros aux hôpitaux et a la France mais surement Hollande va éponger la dette

    • Bonjour Philippe….
      D’après le correspondant qui m’a passé l’info, source : » valeurs actuelles » du 30 janvier.:
      Plusieurs autres, notamment de milieu médical, m’avaient parlé de la dette abyssale de l’algérie envers la sécu. Il y a accord de réciprocité, pour les nationaux algériens soignés en France, (Bouteflika est loin d’être le seul !!)mais il semblerait qu’alger n’ait JAMAIS remboursé quoi que ce soit. Même en ne prenant que le capital en compte le chiffre est déjà énorme (et très soigneusement dissimulé) (officiellement il ne s’agirait « que » de 34 millions !!) quand on sait (j’ai donné !) qu’une journée en soins intensifs revient à 2000 €……Et encore, ce chiffre ne prend pas en compte l’A.M.E des clandestins !! (qui eux ont droit d’office à une chambre individuelle, alors que pour ces nantis de souchiens c’est payant !!)
      Quelques tuyaux (officiels, donc douteux !!) ici

      https://www.google.fr/#q=dette+alg%C3%A9rie+s%C3%A9curit%C3%A9+sociale

      Accessoirement, le Boeing 707 « adapté » en ravitailleur s’appelle KC 135.
      (C135 FR pour les versions utilisées par la France.)

      Bonne journée Cordialement Daniel.

    • Les chiffres varient selon les sources -qui d’ailleurs les changent pour vas donc savoir pour quoi et qui. Par exemple, cet article de Europe1 -tellement fiables eux aussi hein (ironie)-s’est vu changé par son rédacteur qui a changé le chiffre originel de 2012 donnant 600 millions dus rien qu’à notre sécurité sociale, le passant à 600 millions de dettes générale avec seulement 34 millions pour la sécurité sociale.

      Gros foutage de gueule bien évidement et perso je serais plus enclin à loucher en direction de plusieurs centaines de millions RIEN que pour la sécurité sociale, PLUS autant ou bien plus pour le reste.

      http://www.europe1.fr/International/L-enorme-dette-de-la-Secu-algerienne-900673/index.html

  4. La France est riche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bientôt, en 2016, on nous ponctionnera sur nos économies, nous qui prenons soin à ne pas tomber dans le consumérisme idiot à tout prix !
    En plus comme le dit Filoche, il faut bien accueillir nos chers amis sud-méditerranéens…

  5. n’oublions pas les 4 milliards distribués chaque année par nos gouvernements de gauche et droite à l’algérie !!! qui parle de l’argent gracieusement distribué aux pays africains ? des milliards !!

  6. Par contre Hollande trouve normal que le président algérien vient se faire soigner gratuitement en France. Lamentable.

  7. un F16 en post combustion à 4000ft avale 85.000 lbs de carburant à l’heure

    Un rafale (2 réacteurs M88), pour 1h de vol à plein pot sans postcombustion consommera dans les 8 000 kg de carburant. Sans réservoir supplémentaire et à cette puissance, n’aura que 35mn avant ravitaillement, 1h25 avec supplément maximum.

    Ne parlons même pas du coût horaire prenant en compte personnel de maintien, pilote et tout le reste. Bref, ces pourris qui en fait continuent de nous faire passer pour les méchants colonisateurs alors que s’ils avaient été foutus de s’occuper eux-mêmes des pirates en eaux méditerranéennes nous n’aurions eu à mettre pied dans ce bled et dépenser fortune faire nettoyage et apport de civilisation, continue de nous coûter un max.

      • Bonjour Christine…..
        le « drame de la colonisation » (selon les soi-disant colonisés) tient en deux chiffres….
        -celui de la population de l’algérie (qui rappelons le n’existait pas !) en 1830
        -celui de la même en 1962 (les vilains colons en représentant à peine 5 %)
        C’est pourtant simple…..2 chiffres, et tous les fantasmes s’évanouissent !!
        Une dure réalité, incontestable, mais que ces pas-bons-à-grand-chose ne voudront jamais admettre….C’est vrai que prétendre au repentir c’est facile, c’est pas cher et ça peut rapporter gros. Surtout au loto socialiste….
        Bonne journée Daniel.

    • Et encore…
      …Tu oublie la consommation de l’avion ravitailleur (sauf erreur de ma part ça marche pas à coups de pédales ces grosses bébêtes !)
      Et là on cause de CINQ ravitaillements en vol.

      Pourtant la solution était simple,
      -« Vous nous interdisez le survol ? On bloque tous les visas ! (c’est même adaptable au prix du gaz et du pétrole)

      • Non non Philippe, pas oublié mais étant donné que ça chiffre méchamment lorsque l’on additionne tout -ravitailleur inclus, t’imagine le chiffre ? Déjà que Christine a le vertige rien qu’avec l’idée de la consommation du Rafale, là pour le coup c’est le basculement et si son ‘chute ne s’ouvre, suis pas dans la mouise moi tiens ! :mrgreen:

      • Bonjour Philippe…..
        Exact, et le bidon volant est généralement un quadriréacteurs (pour être assez rapide pour le « ravitaillé », qui sinon risque de décrocher) C’étaient en général des Boeing 707 « adaptés » (ils sont increvables !!) et même « modernisés » ils doivent téter autant sinon plus que leurs ouailles ……de plus ils doivent les précéder !!

        Mais les avions à pédales c’est possible. Vous n’avez pas vu « chicken run » ?? (un film « pouleversant » !!) ((:-)

        Amitiés Daniel.

Les commentaires sont fermés.