Raconter l’histoire avec les jouets du passé

Jusqu’ici, l’Oncle John s’est efforcé de vous raconter des histoires au travers de ses collections de modèles réduits pour enseigner les générations futures sur les délices des jeux d’antan qui ont enchanté les enfants du XXème siècle. Et aussi raviver les souvenirs de pères, grands-pères, voire arrières grands-pères qui ont eu le privilège de goûter à ces jouets …

Nous avons évoqué des avions, navires, autos, trains, bateaux, motos, mais à part les trains qui sont animés de mouvement, les présentations de modèles réduits se sont limité à des maquettes statiques. Durant la période des trente glorieuses (1945-1975) les jeunes enfants ont surtout joué avec des petites voitures, des maquettes plastique, des trains électriques mais aussi des pistes de voitures électriques que l’on appelle aujourd’hui slot car. Il s’agissait assurément du jeu le plus rude pour le matériel utilisé et bien peu de circuits complets de ces années-là nous sont parvenus intacts.

Si les petites autos Dinky Toys étaient assez solides du fait de leur rusticité et fabrication métallique ainsi que, dans une moindre mesure, les trains électriques, on ne peut pas en dire autant des maquettes plastique et des pistes de voitures électriques. Les maquettes plastique qui nous restent de cette période sont celles qui n’ont jamais été montées tandis que pratiquement tous les circuits de voitures électriques ont joué. L’explication est assez simple. Le montage d’une maquette demande du temps, du calme et de la concentration tandis que le circuit de voiture produit un plaisir immédiat et demande peu d’effort pour sa mise en œuvre. D’autre part ce jouet qui subissait de rudes épreuves en course était pourtant de nature délicate et fragile. Ils ont donc pratiquement tous disparu.

L’Oncle John a déniché en brocante il y a quelques années un circuit automobile de marque Faller de 1965 qui était miraculeusement complet (sauf les instructions de montage) et qui n’avait plus tourné depuis une bonne cinquantaine d’années. Après autant d’années d’abandon, les petites voitures électriques comme les vraies voitures anciennes délaissées avaient besoin de soin avant de pouvoir redémarrer.

Les moteurs des petites voitures étaient figés car la lubrification des petits mécanismes avait séché depuis longtemps et les rails et contacts électriques étaient oxydés par les ans. Mais quel plaisir intense de pouvoir redonner vie à ces vieux jouets !

Pour que ceux-ci puissent, nous l’espérons, traverser le temps encore de nombreuses années, l’Oncle John rajoute dans les coffrets qu’il restaure une fiche explicative destinée aux utilisateurs futurs. En effet, sans quelques connaissances de base, il est parfois difficile de comprendre et de savoir comment utiliser des objets du passé y compris des jouets. À l’ère du smartphone quel enfant aujourd’hui serait encore capable d’utiliser un ancien téléphone sans un minimum d’explications ?

Votre serviteur propose donc de partir en images à la découverte de la piste Faller qu’il a restaurée.

Piste Faller Auto motor sport de 1965

Voici la boite d’époque (56 ans) et son contenu qui nous est miraculeusement parvenu complet. L’Oncle John y a rajouté une fiche explicative pour permettre aux futurs utilisateurs de comprendre le montage et fonctionnement du circuit. Celui-ci est à l’échelle HO (celle des trains miniatures les plus courants). Pour consulter cette fiche explicative c’est ici (PDF à visualiser et/ou à télécharger s’ouvrant dans une nouvelle fenêtre):

Et voici les deux berlines de luxe au moteur à six cylindres apparues au milieu des trente glorieuses :

 

En réalité, la Fiat, véhicule Amiral de la marque turinoise fut fabriquée de 1959 à 1968. Pour mieux connaître son histoire, c’est ici :

 

L’Opel Kapitän, elle, héritière d’une longue lignée, fut produite entre 1964 et 1968. Voici l’histoire de cette lignée de voitures en cliquant ici.

Voici pour finir une belle présentation de ces circuits miniatures Faller du siècle passé en cliquant ici.

 

Oncle John

 322 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

    • Merci beaucoup pour ce témoignage et ce lien intéressant. Les jeux contribuent pour beaucoup à la construction d’une personnalité équilibrée. Il stimulent l’imagination, la créativité et même la sociabilité.

  1. Avec mon frère jumeau, nous avons eu un circuit automobile « Record 64 ».
    Moi, c’était les voitures Norev, Dinky Toys, Solido.
    Un garage TOTAL avec deux étages, une rampe et un ascenseur.
    Deux piles, dont une pour le panneau lumineux.
    A part mon GMC dépanneuse et une berlinette A110, tout à été détruit
    en un dimanche après-midi par les deux ainés de ma soeur.
    Mon père a eu du mal à me l’avouer alors que je vivais à Paris.
    J’étais à deux doigts d’un « double infanticide ».
    Je me suis rattrapé avec une collection de Traction Avant, une autre vitrine
    de plusieurs miniatures dont les voitures que j’ai possédé.
    Et l’achat en 2003 d’une Traction Avant 11C de 1955.
    Bonne journée à tous.
    Pascal.

    • Merci. Très intéressant. Et quelles sont les voitures que vous avez possédé?

  2. Ooooh… Merci pour ce bon moment!
    Lire cet article m’a fait revenir en enfance… et rappeler des choses que j’avais d’ailleurs oublié!

    …Gamine, je n’avais pas de circuit électrique : je n’en ai JAMAIS eu. Mais mon frère avait une toute petite piste modulable, lui!
    Cette piste n’avait rien d’impressionnant : elle était petite, en plastique (et en fer bas-de-gamme, je crois?), et manquait en plus de morceaux… Du coup, mon frère s’en était vite lassé; et j’en profitais donc pour jouer avec.
    Je traficotais la piste comme je le pouvais pour faire circuler (à la main) les véhicules miniatures – qui étaient alors vendus au bureau-tabac
    …Rien de bien impressionnant pour les années 2000, mais… je passais quand même du bon temps : je pouvais monter et démonter la piste pour l’arranger à ma convenance, et les petites voitures étaient joliment faîtes…!!

    C’est quelque chose que j’avais oublié jusqu’à ce que je lise cet article… Merci pour le retour en enfance!

    • Merci de votre témoignage rafraichissant! Le but de ces articles est de nous permettre aussi de sortir de l’ambiance lourde et morose du moment.

  3. Puisqu’on parle d’HISTOIRE, un peu d’histoire coloniale par un ancien colon…A mon avis celui-là n’a pas annoncé la couleur aux profs avant son speech…Sinon ils ne l’auraient pas laissé parler 😉
    Ca nous change de l’autre latifa avec la photo de son fiston!
    https://www.bitchute.com/video/sJwYNZ9qLVn0/

  4. Merci pour l’article. J’ajoute si je puis, que les circuits Faller étaient destinés à animer les installations de trains miniatures et donc, étaient soigneusement montés et utilisés. Ce ne fut pas le cas avec les circuits Scalextric qui étaient des jeux de voitures de courses destinées à des marmots turbulents qui n’avaient jamais vu un circuit automobile, en plus. Ces circuits ont disparu évidemment.
    Pour les petites voitures Faller, on a fait mieux depuis avec les circuits intégrés sous la planche et les voitures qui semblent avancer réellement, sans rail de guidage. Il y a aussi des circuits de trams avec rails intégrés dans le sol de la rue, c’est devenu fou ! De mon temps, je devais noyer mes rails sous des plaques de papier emeri découpé, quel boulot !

    • Tout ce que vous dites est exact. On a fait d’immenses progrès aussi dans le domaine des miniatures au bénéfice d’un plus grand réalisme. Les circuits Faller actuels sont des petits bijoux de réalisme. Celui qui vous est présenté ici raconte sa préhistoire.

  5. Encore une fois, un grand merci Oncle John de nous faire revivre le passé, qui est, pour ceux qui atteignent un certain âge, très nostalgique. Oui, la différence de l’ancien pays France devenu le nouveau pays européen dénommé Islafrance fait que nous nous sentons Désormais comme des étrangers.
    Alors revivre notre passé dans le vrai pays est un très grand plaisir.
    À cela, à chacun de tes articles, nous apprenons de nouveaux éléments de l’histoire et nous voyons tes maquettes toujours aussi magnifiques.
    Encore merci

    • Merci Cachou. Comme tu sais, sans toi, ces articles ne verraient probablement pas le jour. Un grand merci pour ta collaboration technique fidèle et amicale!

Les commentaires sont fermés.