Les explosions survenues au port de Beyrouth pouvaient-elles être évitées ?

Publié le 7 août 2020 - par - 15 commentaires

.

Il faut remonter à longtemps, avant le déclenchement de la guerre civile en 1975.

Qui sont les Libanais qui se souciaient de leur pays ? Quels impôts ont pu être versés dans ce pays ?

Quelle méritocratie a joué son rôle dans le pays des cèdres ?

La division du Liban – et non la partition – a été à l’origine de moult dysfonctionnements.

 

En bref, chacun voit midi à sa porte et les décisions du parlement sont très rarement appliquées.

Nada, rien ! Les politiques au Liban n’ont pratiqué que le népotisme. Les chefs de clans ont assis leur pouvoir,  tels des chênes séculaires. Tous les projets votés ont fini dans les poches de ces gens de pouvoir et le peuple  pouvait attendre. La sécurité sociale était presque inexistante et l’administration a toujours carburé au bakchich ou dessous de table si vous préférez.  Les Libanais  tous confondus, maronites, Grecs catholiques et orthodoxes, druzes, chiites, sunnites pour ne citer qu’eux, ont toujours clamé leur communautarisme mais qu’ont-ils faits de concret pour le Liban ? Rien, encore rien ! Il faut dire que le clientélisme est un sport national qui se pratique sur le dos du peuple, et ce depuis 1943. Les riches s’enrichissent à s’exploser le jabot et les pauvres s’enfoncent dans une misère noire. Les pays arabes avaient fait du Liban  leur lieu de villégiature, ont injecté des sommes monstrueuses qui auraient pu aider à conforter le pays, mais la cupidité des responsables a fait que tout cet argent ne rentrait pas dans les caisses de l’état mais sonnait dans les poches de mille voleurs.

Il faut souligner que la gestion du pays s’est érigée sur le modèle de la Phénicie d’époque ; des cités-Etats, qui se sont métamorphosées  – de nos jours –  en Etats dans l’état. Mais lorsqu’un pays se divise, les faiblesses et failles l’emportent sur l’intérêt général. Des gens de bonne volonté ont tenté de faire peau neuve du Liban, mais c’était sans compter avec tous les fiefs et partis politiques qui ont une mainmise sur l’Etat libanais.

.

Il est de coutume que le président libanais soit un maronite, le premier ministre un sunnite et le président de la chambre un shiite et ce, depuis la fin du protectorat Français. C’est le Pacte National Libanais, c’est ce qu’on appelle en France le vivre ensemble. On voit ce qu’il donne. Ce modèle se voulait pérenne et équitable mais, aujourd’hui plus que jamais, révèle ses failles issues d’une organisation artificielle qui a survécu à coups de perfusions et de guerres incessantes.

 

Quel rapport, me direz-vous, avec cette explosion macabre sans précédent ? C’est tout le système libanais qui est remis en cause.

 

Que l’on me désigne un interlocuteur, un responsable, ou un « mea- culpa ». Que dalle. Tout le monde s’en fout tant que les trafics en tout genre font tourner un système corrompu jusque la moelle. Le président de la République Française est allé jeudi 6 août au Liban rencontrer le président Aoun ainsi que Nabih Berri. On aurait dû titrer : Le président de la république s’en va jeudi 6 août au Liban rencontrer Nabih Berri chef du mouvement shiite Amal.

Au passage souvenez-vous de l’attentat du Drakkar en 1983.

Amal ou « Hezb allah », c’est blanc bonnet bonnet blanc.  Nabih Berri cette vieille icône qui depuis plus de cinquante ans est vissée au siège du pouvoir, lui comme la plupart des politiques ; des statues délabrées, sièges de toiles d’araignées et de corruption. Comment un pays basé sur le confessionnalisme, les mariages politiques contre-nature en tous genres, pourrait évoluer, avancer ? Lorsque des aides internationales sont arrivées au Liban durant la guerre civile, – je tiens à préciser surtout de la générosité Française – ces mêmes aides ont été monnayées par différents partis politiques, mais le peuple libanais n’en a pas bénéficié !  Ajoutez à cela le déséquilibre démographique avec l’apport de  centaines de milliers de palestiniens qui a eux seuls constituaient un état dans l’état, soutenus par la « gauchiasse » libanaise – toujours la « gauchiasse » – ainsi que par une grande majorité de musulmans toutes confessions confondues. Bizarrement les quelques palestiniens chrétiens se sont assimilés, mais le reste ?

Lorsque des hommes intègres – de tout bord – se lèvent pour dénoncer les dysfonctionnements, les imposteurs se liguent toujours pour museler ces « redresseurs de tort » et les faire taire à jamais. Le directeur des douanes a toujours alerté sur les stocks du silo, hangars et dépôts, mais les corrompus ont toujours fait la sourde oreille. Je rappelle que le port de Beyrouth était tenu par les phalanges chrétiennes durant la guerre civile. Mais depuis que le « Hezb » a tout raflé, tout était possible.

 

Les explosions meurtrières du port de Beyrouth auraient-elles pu être évitées ?

Bien sûr que oui, si l’état libanais s’était ligué avec Israël contre l’Iran et le Hezbollah, chose que les phalanges chrétiennes avaient réalisée durant la guerre civile.

 

Souvenons-nous de la phrase célèbre : « Tout peuple qui n’a pas compris son passé est condamné à le revivre ». J’ajouterai : « tout peuple qui ne sait pas faire le parallèle avec le Liban se verra vivre le même drame. Et Macron d’oser donner des leçons au Liban quand la France se dirige dans ce sens.

La France a accouché dans la douleur de la loi 1905, un modèle unique sur cette planète, un héritage qu’il faut préserver coûte que coûte, sans concessions ni exceptions.

Réveillons-nous !»

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “Les explosions survenues au port de Beyrouth pouvaient-elles être évitées ?”

  1. Avatar J C dit :

    Je n’espère pas la situation du Liban en France .
    Avec Macron rien d’impossible . On y vient !!!!

    • Avatar Grégory dit :

      Bonjour,La vérité est proche , origine de ce drame n’est certainement pas accidentel, un missile serait a origine de ces explosions , quant aux auteurs les services de renseignements enquêtes chez le Hezbollah . Quant au macron il ferais mieux de s’occuper de son propre pays envahi et souillé par la pire vermine que de donner des conseils au Liban.

      • gamma gamma dit :

        Bonjour,
        En effet, la vérité est proche. Plusieurs belligérants avaient intérêts à démolir ces stocks de la mort. Sauf que c’est le peuple qui trinque.encore et comme d’habitude. Le Hezbollah devra être pulvérisé le plus rapidement possible, et les politiques actuels jetés au rebut. C’est maintenant ou jamais.

    • Avatar Vieux bidasse dit :

      Nous avons depuis trente ans commis la même erreur que les Libanais: nous avons créé les causes de notre déchéance, et le chef des tas n’est qu’une suite logique à la débilité profonde.

  2. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce texte.

    Ma belle-soeur est libanaise et ma petite nièce était descendue à Achrafieh au moment de l’explosion.

    Elle a été très choquée …

    • gamma gamma dit :

      Bonjour,
      En effet sur les hauteurs d’Achrafieh le souffle a du prendre de l’ampleur de par le ricochet sur les parois. En espérant qu’elle soit saine et sauve.Je souhaite au Liban un nouveau départ et que toutes ces pourritures du hezbollah et ses alliés aillent pourrir en enfer.
      Par ailleurs, La France a accouché dans la douleur de la loi 1905, un modèle unique sur cette planète, un héritage qu’il faut préserver coûte que coûte, sans concessions ni exceptions.

  3. Michèle Michèle dit :

    Dans quatre jours nous sommes libanisés, à une exception près:
    Où sont nos phalanges chrétiennes?

    A la cathédrale de Nantes ? !!!!
    Gérard

  4. frejusien frejusien dit :

    c’est le gros bor*** là-bas,

    il n’y a pas de solution, le pays vit d’aides internationales depuis des années, ils ne sont pas capables de produire leur nourriture, et ce système multiconfessionnel bloque toute décision,

    il faut une partition et mettre les chrétiens à part, à condition que ces idiots ne refassent pas les m^mes erreurs d’accueillir leurs parasites destructeurs

  5. gamma gamma dit :

    Ces idiots, comme vous dites, n’avaient pas le choix. Ils se sont battus tout seuls Tout l’occident les a lâché. Le pétrole a mis à genoux les occidentaux et le Liban s’est trouvé isolé entre les griffes de la ligue arabe. Cette ligue arabe et la politique de Kissinger – dit plan de Kissinger – à l’époque a obligé le Liban, ce petit pays de 10 452 km2 a peine plus grand que la Corse, à recevoir les réfugiés palestiniens. A l’époque le Liban comptait quelques 3 200 000 h.
    Tout n’est pas binaire.

    https://libnanews.com/liban-deal-du-siecle-refugies-palestiniens-implantation/

    Je critique dans mon article les corrompus de tout bord, mais sachez qu’un pays qui disposait à l’époque de 7 mirages III C de quelques Alouettes II et III de 8 Hawker hunter ne pouvait faire le poids. Mais ce qui me désole dans le parallèle avec ce qui se passe en France – et des idiots dhimmis il y en a à la pelle – le problème sera exponentiel par rapport au Liban si rien est fait pour éviter un bis.

    • frejusien frejusien dit :

      Après avoir lu l’article, je vois que les Palestiniens avaient été accueillis au Liban , avant la proposition américaine,
      des chrétiens qui ont exercé la charité compatissante, comme ça se passe aujourd’hui en France

  6. gamma gamma dit :

    Bonjour
    De quel article s’agit-il ? Il y en a plusieurs.
    Ceci dit vous avez raison. Les chrétiens on exercé la charité compatissante….
    Auriez-vous prévu à leur place le devenir de cette charité ?
    Mais il n’empêche que le Plan Kissinger optait pour le remplacement des chrétiens au Liban par les palestiniens en faisant migrer ces premiers vers les US et le Canada. Mais Gemayel a répondu par les armes.Comme quoi le grand remplacement est une réalité qui a existé avant 2020, et qui refait surface en Europe.
    Pour conclure, aujourd’hui on sait., et idiot serait celui qui tombe dans le même panneau. Pour la partition, elle est virtuelle au Liban, mais irréalisable sur le plan géostratégique et économique et ce, pour les deux bords.
    Et pour info :
    « Le Conseil constitutionnel censure les « mesures de sûreté » pour les terroristes sortant de prison ». !!!!!
    cdt

  7. Avatar bm77 dit :

    Je saisis parfaitement le parallèle que vous faites entre la France d’aujourd’hui et le Liban qui, au sortir de la guerre était sous son mandat . Un pays qui était un petit paradis , une Suisse orientale.
    Que c’est -il passé , quel est ce tsunami qui l’a ravagé ?

  8. gamma gamma dit :

    @bm77

    Bonjour,
    Votre commentaire est excellent et mérite à lui seul une rubrique.

    Quand encore le Liban se basait sur les communautés chrétiennes, au sein desquelles toutes les missions Françaises reluisaient de mille feux – Frères Jésuites, Maristes, Frères Notre Dame, Franciscains, Ecoles de la Sagesse, Université St Joseph, Sœurs de la Charité et j’en passe, – le Liban se portait bien. Où pensez-vous que les musulmans Libanais ont fait leurs études ? Ils venaient dans ces écoles et université. Mais quand l’islam a pris de l’ampleur de par l’arrivée des vagues successives de réfugiés palestiniens en grande majorité musulmans, et que tous les pays arabes, l’Iran et autres, sont venu régler leurs comptes dans ce petit pays, les choses ce sont gâtées. N’oublions pas que le père de Assad, Hafez, voulait à tout prix ré-annexer le Liban à la Grande Syrie – Grande illusion – . Pour preuve, il n’a jamais voulu ouvrir une ambassade Syrienne au Liban ! C’en était trop pour ce petit pays. Le Liban était la Suisse du Proche-Orient comme vous dites. Il est devenu le « punshing ball de la région ».
    La tradition Française, qu’on le veuille ou non, est gravée dans l’histoire du Liban et fait partie intégrante de lui. J’en fais partie avec grande fierté.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Tu as raison, le commentaire de BM77 est excellent, je le confisque pour le transformer en article pour demain merci d’avoir attiré notre attention dessus

  9. frejusien frejusien dit :

    Cette ingérence des grands pays sur les décisions d’autres petits pays, et l’orientation de leur politique, donne à réfléchir,

    Ce pourrait-il que la France et l’Europe dans son ensemble, soit l’objet d’un plan similaire, exercé par une puissance étrangère ? ça m’en a tout l’air, tous les présidents s’y soumettent , qu’est-ce qui les fait adhérer à ce plan diabolique ??

Lire Aussi