Repentance et soumission : Macron prêt à rendre le canon « Baba Merzoug » aux Algériens ?

Publié le 3 septembre 2020 - par - 13 commentaires

 

Allez, encore une humiliation de plus, un énième acte de contrition de la France agenouillée face à l’Algérie ?

Les anciens égorgeurs de pieds-noirs et d’appelés du contingent, les pontes du FLN (ceux qui pillent l’Algérie tout en se faisant soigner chez l’ancien colonisateur), les milliers de « centenaires » touchant leur retraite au bled mais aussi les nouveaux envahisseurs, barbus et voilées, haïssant notre pays mais vivant sur son dos, doivent jubiler !

La France repentante, via son président Emmanuel Macron, pourrait rendre à Alger le canon mythique ayant servi à défendre la cité barbaresque, « maîtresse intraitable de la Méditerranée » vivant de rapines, d’abordages, de razzias et du commerce des esclaves.

Un canon qui servait également en représailles aux attaques des marines françaises : des prisonniers chrétiens étaient introduits par la bouche avant d’être pulvérisés par les boulets…

Rapatrié à Brest après la conquête de 1830, comme trophée de guerre, nous devrions donc rendre « Baba Merzoug » (devenu « La Consulaire ») en hommage à la future « réconciliation franco-algérienne » (mais quelle réconciliation possible avec une Algérie vidée de ses pieds-noirs et « judeinrein » mais déversant en France, sa jeunesse et ses smalas revendicatives, antifrançaises et antisémites ?)

Car il paraît que nous devrions faire « destin commun » avec ce pays dont l’hymne national appelle (encore) à la vengeance contre la France.

Pourtant, il suffit d’écouter la petite-bourgeoise « antiraciste » Camelia Jordana et les indigénistes à la Houria Bouteldja pour deviner que leurs perpétuelles chouineries victimaires ne sont qu’un prétexte pour mieux soumettre, coloniser et s’approprier notre pays.

En fait, puisque (presque) personne ne s’y oppose, nous serons bientôt mûrs pour vivre la même tragédie qu’il y a 1400 ans, quand les Arabo-musulmans éradiquaient la civilisation romaine (ou byzantine) et convertissaient les Berbères.

Dans 50 ans, au rythme de l’invasion migratoire et de la démographie, la France deviendra bien « l’Algérie de Tamanrasset à Dunkerque ».

Mais après tout, élection après élection, c’est peut-être le souhait des Français inconscients : soumission, dhimmitude et asservissement.

Le canon Baba Merzoug va-t-il quitter Brest pour Alger ?

L’Algérie réclame le retour de son mythique canon, pris par les Français en 1830 et érigé en colonne à Brest.

Macron pourrait faire un geste.

Par

 

Depuis une décennie et plus, le sujet est régulièrement mis sur la table par l’Algérie. Le pays réclame le retour sur son sol d’un trophée de guerre de la marine française, le canon Baba Merzoug, pièce maîtresse de la défense du port d’Alger dès le XVIe siècle.

Monstrueux pour son époque avec ses 12 tonnes de bronze et ses 7 mètres de long, il pouvait projeter des boulets de 80 kilos à près de 5 kilomètres.

Cette arme n’était pas seulement un outil de défense.

Elle a aussi servi à humilier délibérément la France, à deux reprises au moins. En 1683, lorsqu’une flotte française commandée par l’amiral Abraham Duquesne bombarde Alger pour libérer les esclaves chrétiens, le consul français, le prêtre Jean Le Vacher, est placé devant le Baba Merzoug et déchiqueté par son tir.

En 1688, son successeur André Piolle est traité de la même façon…

.

En décembre 2012, l’Élysée avait sérieusement étudié le sujet afin d’offrir un « cadeau symbolique de la réconciliation » franco-algérienne, à l’occasion d’une visite d’État du président François Hollande.

Durant laquelle il lancera : « Je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien. Pendant cent trente-deux ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal. » 

Mais pas un mot sur le Baba Merzoug.

En 2018, un rapport sur la « restitution du patrimoine culturel africain », commandé par le nouveau président Emmanuel Macron à l’historienne de l’art Bénédicte Savoy et à l’universitaire et écrivain sénégalais Felwine Sarr, préconisait des restitutions progressives, nécessitant des procédures complexes.

Il n’évoquait certes pas le cas de l’Algérie, qui réclame donc le retour de son canon emblématique, parmi un ensemble de 158 objets, mais le cadre était dressé. Ce n’était que partie remise.

« Destin commun en Méditerranée »

De fait, Emmanuel Macron a récemment pris des mesures annonciatrices d’initiatives nouvelles.

La première est la restitution, début juillet, par la France à son ancienne colonie d’Afrique du Nord des restes (les crânes) de vingt-quatre combattants algériens tombés lors de la conquête au XIXsiècle…

Le 24 juillet, Emmanuel Macron a demandé à l’historien Benjamin Stora un rapport sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie », que celui-ci doit rendre avant la fin de l’année.

Dans sa lettre de mission, le chef de l’État indique qu’« il importe que l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue et regardée avec lucidité […] Je souhaite m’inscrire dans une volonté nouvelle de réconciliation des peuples français et algérien. Le sujet de la colonisation et de la guerre d’Algérie a trop longtemps entravé la construction entre nos deux pays d’un destin commun en Méditerranée ».

Grande affaire du quinquennat, le retour de la France vers la Méditerranée, de la Libye aux eaux gréco-turques, du Liban au Maghreb, exige des gestes symboliques forts.

La restitution du Baba Merzoug n’en serait-elle pas un ?

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/le-canon-baba-merzoug-va-t-il-quitter-brest-pour-alger-01-09-2020-2389811_53.php

.

Voici le point de vue – comme toujours guerrier et revanchard- d’un Algérien d’Algérie sur la question.

M. Macron, rendez-nous Baba Merzoug !

Pour récupérer notre patrimoine historique, faisons tonner les canons !

Par Noureddine Khelassi

[…] Dans la panière riche des litiges bilatéraux, figure en bonne place le mythique canon algérois Baba Merzoug qui fut une terreur militaire des siècles durant en Méditerranée sous domination de la Régence d’Alger…

Son histoire propre est indissociable de celle de la Régence turque et de la colonisation de l’Algérie…

En 1542, pour célébrer la fin des travaux de fortification, Baba Hassan fait fabriquer un gigantesque canon par un fondeur vénitien, long de 6,25 mètres et d’une portée de 4,872 km – exceptionnelle pour l’époque. Cette pièce est baptisée affectueusement Baba Merzoug, père fortuné et protecteur béni de la rade et de la ville…

Avec ses mille pièces d’artillerie, dont le canon en chef était Baba Merzoug, Alger avait mérité donc son surnom de Mahroussa. Dormez en paix braves gens, les canons algérois tirent au loin !

Les Algériens, maîtres intraitables de la Méditerranée

Plus d’un siècle plus tard, après avoir dicté aux Hollandais et aux Anglais des pactes de non-agression, les corsaires algériens deviennent les maîtres intraitables de la Méditerranée.

Cette année-là, ils capturent une frégate française et vendent son commandant comme esclave sur l’actuelle place algéroise des Martyrs

[ha tiens, l’esclavagisme n’était donc pas que le fait d’Européens ? NDA] 

Louis XIV, le Roi-Soleil, soucieux de rester en lumière, réagit en envoyant l’amiral Abraham Duquesne à la tête d’une expédition punitive d’une centaine de navires lourdement armés. Cette fois-ci, les marins français disposaient de bombes et de boulets incendiaires. Leur puissance de feu finit par contraindre le dey à demander un armistice et l’ouverture de négociations.

L’intermédiaire français est alors le vicaire apostolique Levacher, désigné par le roi comme consul à Alger depuis 1671. Duquesne exige et obtient la libération de la plupart des captifs chrétiens. Mais c’était sans compter sur un certain Mezzo Morto, alias Hadj Hussein, riche renégat génois qui fomenta alors un complot politique, assassina Baba Hassan et ligua la population algéroise contre l’envahisseur français. L’amiral Duquesne reprend alors les bombardements.

Mezzo Morto, devenu dey, inaugure en ces temps-là une méthode de représailles très expéditive et restée célèbre : le consul Levacher est introduit dans la bouche de Baba Merzoug avant que les artilleurs algériens ne fassent feu. C’est depuis ce jour que la marine française a donné le nom de La Consulaire à Baba Merzoug, en mémoire du diplomate pulvérisé.

Après lui, d’autres captifs malchanceux subirent les mêmes foudres canonnières, et la terrifiante réputation de Baba Merzoug s’en trouva d’autant plus grandie…

Le militant de la mémoire Belkacem Babaci […] demande de nouveau aux autorités françaises la restitution de Baba Merzoug et d’autres canons de la marine algérienne [à] savoir, les huit couleuvrines en bronze gisant sur le sol, à l’entrée de l’esplanade de l’Hôtel des Invalides.

Mais, il ne faut pas rêver, et surtout ne pas croire aux promesses quand elles existent.

Pour revoir un jour Baba Merzoug à Alger, là où il a craché des boulets de feu des siècles durant, il faut plutôt sortir les canons de la fermeté et du bon droit !

Tonner, comme doivent le faire les autorités algériennes, présidence de la République et ministère de la Défense en tête. Sortir le gros calibre pour revendiquer sa restitution.

Tonnerre de Brest, ce ne serait alors que justice que de rapatrier de cette ville grise et triste Baba Merzoug, père national affectueux, jadis dispensateur de baraka aux Algérois ! Bénis soient donc son tube et son affût exceptionnels !

[…] Tout bien mal acquis est condamné à revenir à ses légitimes propriétaires. C’est presque une fatalité historique [gonflés les descendants des envahisseurs-pilleurs venus d’Arabie ! NDA]
[…] Alors, Monsieur le Président Macron, rendez-nous notre bien patrimonial spolié, rendez-nous notre père Baba Merzoug !

On ne vous en supplie guère, on vous l’exige !

N. K.

Le Soir d’Algérie, 4 juin 2020

.

Enfin, voici l’attitude d’une « française » d’origine algérienne qui appelle à la « décolonisation » de la France : c’est-à-dire à nouveau « la valise ou le cercueil » mais pour les autochtones ?

Pour “guérir les folies” de la France, Camélia Jordana recommande “un énorme travail de décolonisation”

Interrogée lundi 31 août, la chanteuse s’est dite “descendante de gens qui ont été colonisés” par la France.

« J’ai toujours dit les mêmes choses. Dans mon album Lost, je parlais déjà de violences policières, du féminisme, d’écologie ».

Des causes que l’artiste justifie par ses racines et « le fait que [ses] deux grands-pères aient été emprisonnés par les Français, après s’être battus pour la France, et qu’ils aient été arrêtés en étant du FLN », le Front de libération nationale, mouvement indépendantiste algérien.

« Je suis descendante de résistants et je suis descendante d’Algériens, donc de gens qui ont été colonisés par le pays dans lequel je vis, que je considère être mon pays, dans lequel j’ai grandi, dans lequel je suis née, dont j’ai appris l’histoire à l’école », poursuit Camélia Jordana, ou encore :

« Je pense qu’il y a un énorme travail de décolonisation à faire dans mon pays, qui n’a pas été fait. Je crois que c’est à ma génération de s’adresser aux autorités, au gouvernement, à mes compatriotes. Je crois que si on commence à faire ce travail-là, les folies qui se passent dans ce pays-là, avec le temps, pourront peut-être guérir ».

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-pour-guerir-les-folies-de-la-france-camelia-jordana-recommande-un-enorme-travail-de-decolonisation-123152

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Repentance et soumission : Macron prêt à rendre le canon « Baba Merzoug » aux Algériens ?”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    On le dit et on le redit, le triste, l’ordure, le pourris jusqu’à la moelle, qui se nomme mohamad macron, n’est pas et n’a jamais été le président des Français, mais le président des étrangers. Ce sinistre type qui ne perd pas une occasion de cracher sur son pays, quand il est en pays étranger et notamment en algérie, ou il dit que la colonisation Française est un crime contre l’humanité. Alors il ne faut pas s’étonner quand il nous prépare une saloperie de plus comme rendre aux salopards le canon pris par les Français en 1830, pris à ces salopards pendant la guerre contre l’esclavage des nôtres.
    Quand à la camélia jordana si elle ne se sent pas bien en France qu’elle retourne dans son bled, mais elle est tellement con celle là, qu’elle ne s’en doute pas.

  2. Avatar Machinchose dit :

    tiens!! la chose a perdu ses boutons d’acnée juvénite, sans doute un amoureux qui n’ a pas voulu la pénétrer a l’ envers……

    « Le pays réclame le retour sur son sol d’un trophée de guerre de la marine française, le canon Baba Merzoug, pièce maîtresse de la défense du port d’Alger dès le XVIe siècle. » »

    baba merzoug signifie « le père la Fortune »

    «  » » » »

    «  »
    Monstrueux pour son époque avec ses 12 tonnes de bronze et ses 7 mètres de long, il pouvait projeter des boulets de 80 kilos à près de 5 kilomètres.
    «  »

    il fut nommé « la Grosse Aïcha » a l’ époque

    en hommage futur a Bertha

  3. Avatar Christophe L dit :

     » Vous n’aviez pas voulu de l’Algérie Française alors maintenant vous aurez la France algérienne  »
    Jean-Marie Le Pen, sur le plateau de l’heure de vérité en février 1984 devant le public et surtout face aux 4 journalistes collabos, cette émission est vraiment prophétique il n’y a pas d’autres mots, c’est très clair et totalement limpide.

  4. Avatar pier dit :

    Je suis pour le renvoi de cet ustensile de bronze
    porté par toute la smala qui gangrène la Gaule
    on leur rend TOUT , le canon et leur populace
    Bye !

  5. frejusien frejusien dit :

    Il serait juste de demander à l’Algérie la repentance et la contrition pour les milliers d’esclaves chrétiens , razziés sur nos côtes, et qu’ils s’excusent pour les centaines d’esclaves chrétiens morts sous le fouet, humiliés et torturés par leurs cruels maîtres musulmans.
    D’autre part, il faudrait s’intéresser aux cimetières juifs et chrétiens régulièrement profanés et vandalisés actuellement en Algérie. Que fait macron ?? Ouvre-t-il seulement la bouche ??
    que dirait-on si les cimetières musulmans de France étaient vandalisés de la même façon ??

  6. Avatar Vieux bidasse dit :

    Rendre la opulace?
    Vous voulez rire,,, comment fait sa ùajesté pour se faire réélire par ses adeptes?

  7. Avatar bm77 dit :

    Camelia Jordana c’est un peu comme si notre Sheila des années 60 s’était mise à donner son avis sur l’histoire ,la société ou la politique !
    Quoique la comparaison n’est peut être pas avantageuse pour Sheila qui était bien plus intelligente . La camelia elle est dans l’imitation des politiques en faisant de la démagogie pour obtenir des parts de marché. Elle est surtout conseillée par des producteurs .

  8. Avatar bm77 dit :

    Si ils veulent on leur rend aussi toutes ces chances pour l’Algérie dont ils se sont délestés . Plus ça va et plus macron adopte le discour du FLN au pouvoir en algérie , j’espère aumoins que le gaz et lepétrole vont nous être vendu moins cher?

  9. Avatar Paul ter Gheist dit :

    Notez qu’ils ont été incapables de fabriquer eux-mêmes le fameux canon, il ont fait appel aux Vénitiens.
    On ne peut donner ce trophée car il faudrait en échange recevoir tout ce qui a été donné à l’Algérie et enfin, il n’y a aucun destin commun entre la France et l’Algérie. Mon locataire a quitté l’appart que je lui louait, nous n’avons plus aucune finalité commune….

  10. Avatar un Francais dit :

    J’habite a l’étranger. La ou je suis, c’est simple, ils disent, « si ca vous plait pas retournez de la ou vous venez. » Ils ont meme des autocollants sur leur fenêtre arriére de leur voiture. Il y a un vers dans l’hymne national et c’est: « contre nous de la tyrannie ». Nous, les Français ne tolérerons pas d’êtres tyrannise par qui que ce soit. Meme d’autres Français. Prenez note.

  11. Avatar Baccaro dit :

    Quand on est chanteuse nulle il faut bien se faire remarquer par autre chose, alors prenons la 1ere lucarne ouverte pour s’engouffrer… les « comiques » comme L R et bien d’autres feraient mieux de faire leurs grimaces à la télé plutôt que de faire de la politique de bas étage

  12. Avatar Karl M. dit :

    Demandons plutôt a Algérie de rembourser les millions euros détournés par les fraudeurs algériens qui vivent sur notre sol et enrichissent le leur , demandons a Algérie repentance pour les milliers ,Pieds noirs et Harkis lâchement assassinés par FLN , demandons a Algérie de rembourser les Fortunes lâchement volées aux pieds Noirs et Harkis , nos minables dirigeants depuis 40 ans lèchent les babouches a ce pays, il serait temps que la France soit dirigée par un vrais Patriote , mais malheureusement se ne sera pas avec M. Le Pen qu’on l’aura.

  13. Conan Conan dit :

    Leur « communauté de destin ???!!!!….
    Mais nous n’en voulons absolument pas ! Quel destin possible avec des gens qui ont été convaincus par la gauchiasserie de notre Education anti-nationale, ainsi que nozélites-en ce compris le Président des français!!!- et nos meRdias, qu’ils avaient une revanche à prendre contre les descendants des prétendus affreux colons esclavagistes et auteurs de crimes contre l’humanité ???!!!!….
    Ils ont eu leurs martyrs pour gagner leur indépendance ? Ils l’ont obtenue ? Hé ben Basta ! Qu’ils profitent bien de l’indépendance et qu’ils se lèvent donc le cul cinq fois par jour pour prier afin d’obtenir le pain, le miel et les vierges promis par leur bienaimé modèle et qu’ils nous oublient ! Qu’ils nous foutent la paix ! Nous n’aurons jamais rien en commun avec des illuminés qui rêvent de contraindre le monde entier à vivre comme les bédouins vivaient au début du moyen-age !
    Et attention , le « baba merzoug », pour le moment, c’est nous qui le détenons !

Lire Aussi