Alain Falento brillantissime sur “Le Frexit, tout va bien se passer”, invité par le Cercle Aristote

Excellente interview de Alain Falento,  auteur de Le Frexit, tout va bien se passer, par Pierre-Yves Rougeyron, président du cercle Aristote.

Alain a été si convainquant que la vente de son livre s’est envolée le week-end dernier ! A se demander si on va pouvoir fournir toute les demandes ;-). Quand nous avons commandé l’impression à notre éditeur il nous a mis en garde : la France est en récession, les livres se vendent beaucoup moins, n’en faites pas tirer beaucoup, ils risquent de vous rester sur les bras…. Nous avons donc réduit un peu la voilure mais sans la baisser drastiquement, pensant que l’enjeu et l’actualité justifiaient que l’on puisse répondre rapidement à toutes les demandes. Nous avons bien fait. Par ailleurs nous n’avons pas édité ce livre pour gagner de l’argent, même si les finances sont mises à mal par les procès, mais pour défendre une certaine idée de la France et présenter des solutions à ce qui paraît de plus en plus et un piège mortel et un cul-de-sac, l’Union Européenne.

Christine Tasin

Quelques commentaires intéressants sous la video sur youtube

Pour commander le livre :

https://resistancerepublicaine.com/2024/03/21/frexit-tout-va-bien-se-passer-le-dernier-livre-de-resistance-republicaine-vous-redonnera-le-moral/

 

 885 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Pour ce qui concerne ce refus,d’avoir respecté notre vote,au référendum de 2005; plutôt que de signer des pétitions,ou ce genre de choses qui ne mènent à rien;ne pourrions nous pas tous,déposer une plainte,chacun de notre côté,contre ceux qui en sont à l’origine.? Ensuite il suffirait de rassembler nos plaintes,et faire en sorte,d’être défendus par de bons avocats;afin qu’un juge,puisse rendre son verdict. Nous ne pouvons,et ne devons pas tolérer cette injustice,que nous avons subi,et subissons chaque jour;mais faire en sorte,que justice soit rendue,afin de sortir de cette Union Européenne,dans laquelle nous ne devrions pas être.

  2. Il faut revenir,sur notre refus d’entrer dans l’Union Européenne,voté à la majorité,au référendum de 2005;et demander à la justice,de trancher définitivement,sur ce sujet,afin que nous ne fassions plus partie de cette Europe,qui nous a été imposée,sans notre accord.

Les commentaires sont fermés.