Frexit, tout va bien se passer ! Le dernier livre de Résistance républicaine vous redonnera le moral

Nous vous invitons à partager notre joie et notre fierté devant notre dernier ouvrage, dû à l’excellent analyste Alain Falento. Les livres foisonnent sur l’UE, sur la nécessité du Frexit, mais nous n’en trouverez pas d’autre pour vous expliquer pourquoi, en sus d’être souhaitable, d’être indispensable, d’être notre dernière chance, le Frexit est POSSIBLE, et il nous permettra ce que nous interdit ( et interdira de plus en plus) l’appartenance à la dictateur européiste, implacable. Implacable parce qu’elle obéit à des forces non élus, autocrates, obéissantes aux lobbies, aux mondialistes, aux

Oui, comme je l’ai écrit en quatrième de couverture, Alain et moi, chacun de notre côté, nourrissions cette question majeure : si on sort de l’UE, est-ce la cata ou est-ce LA solution ?

Nos deux préoccupations se sont rejointes et ont abouti à ce petit livre, essentiel pour comprendre et convaincre. Oui, il faut que cela change… Nous en avons les moyens.

Et le jeune et dynamique Nicolas Vidal, dans la préface, explique bien pourquoi l’avenir c’est le Frexit, pourquoi nous n’avons pas le choix et pourquoi c’est le choix de la modernité, de la liberté, du dynamisme.

Certes, vous entendez et vous entendrez tous ceux qui ont de gros intérêts à nous garder prisonniers nous menacer du pire, comme si, déjà, le pire n’était pas sur nous avec l’UE, sa dictature, la mort qu’elle organise pour nos paysans, nos enfants, notre identité, notre civilisation, nos oeuvres d’art, nos valeurs, l’égalité homme-femme, le froid, la famine, l’appauvrissement, les atteintes au droit de propriété… et je pourrais parler de la dictature sanitaire, voire de la guerre !

Nous l’avons voulu court (160 pages) et accessible à tous, compréhensible par tous, car

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement ” Nicolas  Boileau.

 

Voici la table des matières :

 

Vous pouvez déjà acheter notre livre (maximum 3 exemplaires), la livraison, gratuite,  aura lieu à partir du 27 mars.

Un petit cadeau accompagnera chaque livre, un beau marque-page  (voir ci-contre)

Soit  via Paypal

 

Cliquez sur le menu déroulant ci-dessous pour choisir le nombre de livres (entre 1 et 3)

 

 

Soit en envoyant un chèque de 15 € (pour un exemplaire) à l’ordre de Résistance républicaine 

Résistance républicaine

101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris cedex 14

 

 

 

 1,270 total views,  13 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Non ! Le Frexit n’est pas simplement “possible” !

    Il est devenu nécessaire ! Il est la solution finale et définitive !

    Changement total “de paradigme comme l’on dit”! Plus question de “tenter de changer l’UE” depuis l’intérieur” ! Il faut que cette avancée imprègne l’esprit de tous les patriotes et qu’ils en soient convaincus.

    Il ne nous reste plus que cette solution !

  2. Le Frexit doit s’imposer dans le débat public, les médias, les partis politiques. Votons massivement la liste du FREXIT le 9 juin, montrons la voie de la Libération au Monde !

  3. Il y a une telle corruption mondialement reconnue à tous les niveaux dans les instances de l’UE qu’il n’y a qu’une solution dissoudre toute cette mafieuse structure quitte à relancer une nouvelle Europe réduite avec des règles internes bien précises. Mais c’est là aussi l’effet du nombre les politiques et les administratifs qui se goinfrent sur le dos de la bête sont devenus tellement nombreux que cela va être difficile. C’est comme dans la majorité des pays membres qui ont pris exemple sur la République de France qui conserve sa suprématie quitte à faire de la dette Macron, pays ou la Démocratie a un coût.

  4. Félicitations pour ce travail de recherche .
    Personnellement je ne doute pas que l’on puisse sortir de l’UE, mais il faut que le peuple se bouge .
    Néanmoins je rajoute des couches : dans la rubrique diplomatie de l’ Est républicain du 16/3/24, la présidente de la commission européenne U V D Leyen et la présidente suisse Viola Amherd ont officiellement ouvert lundi à Bruxelles de nouvelles négociations visant à mettre à jour des accords existants sur la libre circulation des personnes,l’agriculture ou encore les transports, mais aussi à en élaborer de nouveaux !! mauvaises nouvelles !

  5. De toute façon, l’UE part en quenouille. Proverbe : Pourquoi atteler sa charrette à un cheval mort.

Les commentaires sont fermés.