Noël à Tournoël ! Et tant pis si ce nom heurte Macron !

Histoire Histoire de France Monuments historiques Publié le 31 décembre 2020 - par - 10 commentaires

 » Noël « , c’est un mot que Macron n’aime pas, et il l’a prouvé plusieurs fois.

Puisque nous sommes encore dans la période de Noël, je vais parler aujourd’hui d’un château dont le nom va heurter Macron.

C’est le château de Tournoël, en Auvergne.

 

Je dois avouer que c’est un commentaire de Théophile, un lecteur de RR, qui m’ a fait penser à parler de ce château et je l’en remercie.

https://resistancerepublicaine.com/2020/12/17/encore-un-petit-joyau-de-notre-france-a-re-decouvrir-les-tours-de-merle-en-xaintrie/#comment-872079

.

 À  vrai dire, je n’ai vu ce château qu’une seule fois.

Je me souvenais tout juste qu’il était très beau, qu’il se situait  un peu au nord de Clermont-Ferrand, et qu’il était très proche d’un volcan de la chaîne des puys, le puy de la Bannière, comme le montre cette photo : 




Ah si, je me souvenais aussi que c’est un château fort qu’un comte d’Auvergne, ou quelque chose comme ça, avait fait bâtir. 
Rien de plus !

En écrivant cet article, j’apprends qu’il est situé sur la commune de Volvic.
Les buveurs d’eau y verront une incitation à faire le détour et je ne les en dissuaderai pas.

J’apprends aussi que la première mention d’un possesseur de Tournoël remonte aux années situées entre 1076 et 1096 est contenue dans un document conservé aux Archives départementales du Puy-de-Dôme. 

Dans cet acte, il est mentionné que ce premier possesseur serait un certain : » Bertrannus, seigneur de Tournoile « .
D’où le nom de ce château.

Ensuite, c’est un comte d’Auvergne (ma mémoire n’était pas si mauvaise, finalement ! ), Guy II d’ Auvergne qui en fut propriétaire, au moins depuis 1190.

Dissensions dans la famille, dissensions entre ceux qui sont favorables à Richard Cœur de Lion, roi d’ Angleterre, et ceux qui sont favorables à Phiippe-Auguste, le roi de France…

Arriva ce qui devait alors arriver : le siège du château de Tournoël en 1213, puis l’intégration de la plus grande partie de l’Auvergne dans le Royaume de France.

( pour ceux qui veulent plus de détails : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Tourno%C3%ABl )

Ce château est beau et ce château est une part de NOTRE histoire.

Admirez-le : 



Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
franc
franc
il y a 6 mois

Très beau château, paysage magnifique, endroit calme et paisible. J’aimerais être le châtelain de cette forteresse faisant partie de notre passé dans cette merveilleuse contrée. (Le rêve est la seule chose gratuite dans ce monde absurde dont nous pouvons profiter sans être lourdement taxé).
À l’année prochaine, les amis es, pour de nouveaux épisodes pleins de satisfactions.
Je souhaite à tous une année 2021 meilleure.
Santé, espérance et bonheur.

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 6 mois
Reply to  franc

On en a rien à glandouiller de la pensée de la merde…

Pierre
Pierre
il y a 6 mois

Ce château a été sauvé de la ruine par un particulier, Monsieur Aguttes, qui a dépensé une petite fortune pour le restaurer.

Frejusien
frejusien
il y a 6 mois

macron a dû passer son enfance et sa jeunesse dans un milieu catholique rigoriste et étroit qui ne lui a pas fait aimer sa culture.
C’est pour cela qu’il la rejette de toutes ses forces et qu’il va jusqu’à la nier, allant même jusqu’à se prendre pour un étranger dans son pays.
ça vaudrait le coup de connaître ses parents

pier
pier
il y a 6 mois
Reply to  frejusien

Macron était au collège de la Providence à Amiens 80 ( jésuites ) avec piscine , tennis ,immeuble en pierre de taille dans parc

J ‘avoue ne jamais être entré dans cet établissement . Je passais devant à vélo pour aller au Cours Complémentaire St Fuscien
Ce n ‘aurait pas été dans les possibilité financières de mes parents ( en entrant en 6° l ‘on payait les livres , à l ‘époque )
Mais c ‘était bien longtemps avant la naissance de macrocescus

https://www.google.com/search?q=photo+coll%C3%A8ge+providence+amiens&client=firefox-b-d&sxsrf=ALeKk03bSFLV0m9VO1akJC0xknpTvXXKPg:1609499031192&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=kUPH9wkQAN5eeM%252C0Bk_65Ve6zaQmM%252C_&vet=1&usg=AI4_-kSJSnrvCpIwM4sNTEZajMEIYzi8Ug&sa=X&ved=2ahUKEwjfsZSQy_rtAhVOrxoKHXD-B4wQ9QF6BAgMEAE#imgrc=LSZM_TeMf5sozM

http://www.lapro.org/tarifs.html

Frejusien
frejusien
il y a 6 mois

Du coup, j’en viens à me demander d’où vient ce nom Noël, la definition de Wikipedia ne me satisfait pas : natalis dies, a du mal à devenir Noël, et tournoile , vient de Tour et noile qui doit signifier quelque chose en occitan, noile doit définir la tour

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 6 mois
Reply to  frejusien

Je n’ai pas mon Bourciez sous la main là où je suis et il y a 40 ans que je n’ai pas fait d’étude approfondie de l’évolution du latin aux langues romaines, mais les explications de wikipedia me semblent correctes dans leur ensemble
Le motNoëlestattestédès lexiie siècle4,5. D’après le Trésor de la langue française informatisé5, ses deux plus anciennes occurrences connues se trouvent, l’une (Noel) dans le Comput de Philippe de Thaon, daté de 1113ou 11196 ; et l’autre (Naël) dans le Voyage de saint Brendan de Benedeit7, daté du premier quart du xiie siècle8,9.
Le mot Noël partage la même étymologie que le terme équivalent dans la plupart des grandes langues romanes(italien natale ; occitan nadalnadau ; catalan nadal ; portugais natal)Notes 1, ainsi qu’avec les langues celtiques, à savoir, l’adjectif latin natalis signifiant « de naissance, relatif à la naissance » (de natus « né »), d’abord associé au mot latin dies « jour » dans la locution natalis dies « jour de naissance » réduite à natalis par substantivation de cet adjectif en [natále(m)], utilisé en latin ecclésiastique pour désigner la Nativité du Christ.
Ensuite [natále(m)] va subir une évolution phonétique avec la chute du [e] final, l’allongement et la palatalisation du [a] tonique non entravé, puis lénition (sonorisation) en [d] du [t] intervocalique (d’où le provençal Nadal), fricatisation en [đ] puis amuïssement, donnant la forme Nael. Dans cette position le [a] prétonique aurait dû s’affaiblir en e muet mais, dans un mot du vocabulaire religieux, soumis à des influences savantes, il y a eu effort pour le maintenir et, par dissimilation, il a abouti à [o]. Autrement dit, l’o de Noel, en face de Nael, est lié à la dissimilation des deux a de natal-10, d’abord devenu *nadal (cf. occitan Nadau, Nadal, catalan Nadal« Noël »), ensuite *nathal, puis *naal, après la lénition de la consonne intervocalique [t], qui s’est finalement totalement amuïe en langue d’oïl11 (tout comme dans NATIVU > naïfdoublet de natif, emprunt savant, également MUTARE > muer, dérivé savant mutation, MATURU> mûr, savant mature, etc.). Il existe un cas parallèle jusqu’au stade du moyen français, à savoir celui du verbe noer signifiant « nager ». Dans la plupart des langues romanes, le latin natare (cf. natation) a donné l’espagnol, catalan et portugais nadar « nager », etc., alors qu’une forme notare a donné l’ancien français noer « nager » (morvandiau nouer, normand occidental nouer cf. Nouel « Noël »)12.
C’est la seule étymologie admise aujourd’hui par les linguistes et les lexicographesNote 1.

Pierre Obein
Pierre Obein
il y a 6 mois

Merci Christine et Bravo !
Ça c’est de la culture !

Frejusien
frejusien
il y a 6 mois

Je vois une cheminée qui peut accueillir un sanglier à la broche !

Théophile
Théophile
il y a 6 mois

Dans le prolongement de l’article de Claude t.a.l ci-joint la vidéo la plus complète et la plus récente sur le château de Tournoel (ou Torniel) malgré quelques problèmes techniques ici et là. On a ici la preuve qu’une restauration quasi complète de tels vestiges est possible. A bon entendeur salut.

Bonne et heureuse année 2021 à tous (sans vaccination obligatoire).

https://www.youtube.com/watch?v=dhGylpZ05bE

Lire Aussi