Une femme musulmane vaut cinq fois moins qu’un homme, et non la moitié, par Jean-Louis

Publié le 11 juin 2013 - par - 5 commentaires

La nouvelle grande mosquée de Strasbourg offre 1250 places pour les hommes et 250 pour les femmes.
Mathématiquement, une femme musulmane vaut donc cinq fois moins qu’un homme, et non la moitié.


Et tout cela est écrit sans dissimulation, au grand jour, et vérifiable sur une foule de documents que tout le monde peut consulter.
Et curieusement, plus personne ne sait lire. personne n’a le réflexe de porter cela en justice pour discrimination et violation des règles élémentaires des droits de l’homme, personne n’ a jamais eu l’intention d’alerter la commission d’études sur les sectes où le conseil constitutionnel.

C’est grave, docteur, la presque totalité des Français est attente de cécité ou d’apathie  dégénérative.
Sauf quelques uns  ! Courage, vous serez les artisans de la guérison.

Jean-Louis

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Une femme musulmane vaut cinq fois moins qu’un homme, et non la moitié, par Jean-Louis”

  1. Avatar franny06 dit :

    Et oui, le MLF n’est pas passé par l’islam.
    Savent-elles où elles mettent les pieds ces jeunes femmes qui se convertissent à l’islam pour épouser un musulman?

    • Avatar bretonnedecoeur dit :

      Perso, je ne les plains pas. Celles qui se convertissent sont ipso facto non musulmanes à l’origine. Donc, elles sont informées et connaissent très bien le statut de la femme dans ce milieu. Par conséquent, elles acceptent à l’avance ce qui leur pend au nez et n’ont qu’à l’assumer.

  2. Avatar Pivoine dit :

    Y a pas que du mauvais, car ainsi les femmes seront dispensées d’aller à la mosquée…

  3. Avatar apocalyptus dit :

    fr.wikipedia.org/wiki/Grande_mosquée_de_Strasbourg

    http://fr.novopress.info/…/la-grande-mosquee-de-strasbourg-financee-par-trois-dictatures-musulmanes/

    Le Maroc a payé 37%, l’Arabie Saoudite et le Koweit 14%.

    Les chiffres donnés par l’article de novopress et celui de wikipedia ne concordent pas en tous points, en particulier sur le coût de l’édifice (10,5 millions d’euros selon novopress).

  4. Avatar apocalyptus dit :

    @franny06

    Sachez que pour certaines « féministes » actuelles, dénoncer le port du voile, c’est se rendre coupable de néo-colonialisme et d’occidentalo-centrisme, et bien entendu de racisme.
    Parmi elles, les plus virulentes ou caricaturales sont:
    * Christine Delphy. Ses ouvrages radotent de manière psittaciste un discours rance et moisi des années 60-70, sans aucune pertinence quant à la situation actuelle des femmes.
    Pour faire simple, je dirai que c’est l’anti-Chadortt Djavann, réfugiée iranienne auteure de l’incontournable « Bas les voiles! (poche folio).
    * Guénif Nacira, co-auteur de LES FÉMINISTES ET LE GARçON ARABE (éd. de l’Aube, La Tour-d’Aigues, 2006), livre qui, à sa sortie, fut qualifié par Liliane Kandel* de « Noces enchantées du ‘post-féminisme’ et de l’archéo-machisme ». Livre « anti-républicain », dans une démarche primaire, voire simplette.

    *a écrit « Féminismes et nazisme » (éd Odile jacob).

Lire Aussi