Le temps de l’action est venu (5/7) : ne restez pas seul !

Le temps de l’action est venu (5ème partie)

Pour lire la première partie : https://resistancerepublicaine.com/2022/07/21/le-temps-de-laction-1-7-de-la-necessite-vitale-de-se-regrouper/

Pour lire la deuxième partie : https://resistancerepublicaine.com/2022/07/23/le-temps-de-laction-2-le-temps-des-barbares/

Pour lire la troisième partie : https://resistancerepublicaine.com/2022/07/25/le-temps-de-laction-3-7-les-horreurs-de-la-charia/

Pour lire la quatrième partie :https://resistancerepublicaine.com/2022/07/27/le-temps-de-laction-est-venu-4-7-dis-papa-pourquoi-nas-tu-rien-fait/

Je n’ai cessé de dire: NE RESTEZ PAS SEUL car alors vous êtes livré aux abus de pouvoir aussi bien de cet état mafieux que de ces barbares islamiques qui s’implantent chez nous.

 Alors la grosse question est QUE FAIRE?

Cette partie est consacrée à ceux qui sont exaspérés, indignés, révoltés par la propagande étatique ainsi que par les déformations, les accusations et les mensonges des politiciens et des médias francais ou européens

Je commence ici à donner des conseils à ceux qui voudraient agir et ne savent pas comment:
Seul(e) tu es vite découragé(e) par l’ampleur de la tâche, par le sentiment ou la certitude de n’avoir aucune influence et par le manque de temps et de moyens.

 

Tu peux cependant agir. Voici quelques conseils:

 

1) Collectionne des adresses d’amis, de lecteurs. En un an j’ai réuni 450 adresses à qui j’envoie régulièrement des articles frappants de Resistance Républicaine, Riposte laique et bien d’autres magazines on-line patriotiques (voir plus loin)

 

2) Hissez haut votre drapeau. Je ne veux pas dire par là que vous devriez transporter partout avec vous un drapeau français. Un insigne aux couleurs de la France fera l’affaire et a comme avantage d’attiser la curiosité de ceux qui vous côtoient. Si l’on vous demande pourquoi vous portez cela, l’occasion sera bonne de proposer d’en parler autour d’un verre, après le travail par exemple. De plus à chaque réunion (anniversaires, pots dans l’entreprise, fêter un succès…) profitez-en pour lancer une question courte qui fera des étincelles: „Je me demande pourquoi notre maire subventionne la construction d’une mosquée! N’y en a-t´ il pas assez? Ou bien: Personnellement je refuse de voir des burkinis dans notre piscine municipale…Ou tout autre thème explosif de ce genre. Vous récolterez probablement un silence gêné, voire glacial. Supportez-le, n’ínsistez pas sauf si on vous pose des questions. Il est bien sûr recommandé de préparer chez-vous des réponses aux questions les plus usuelles. Soyez bref, ne cherchez pas à entamer de longues discussions ni à convaincre ceux qui vous entourent. Votre but est de lâcher un message.

3) Contacte tes amis, tes connaissances, les commentateurs, tes groupes facebook ou autres. Voici ce que tu pourrais leur dire (ceci n’est qu’un modèle, à toi de l’adapter à tes besoins):
„Je n’en peux plus d’absorber toutes ces informations biaisées, fausses et mensongères et de ne rien pouvoir faire. Je ne sais pas ce que nous pourrions faire mais nous pourrions organiser ensemble un „Brainstorming“ (tempête d’idées sous les cranes). Cela marche à tous les coups! Tu connais les règles de fonctionnement d’un brainstorming? (Je suis prêt à envoyer à ceux qui le désirent ces règles simples de fonctionnement). Je te propose de nous rencontrer une fois par semaine ou tous les 15 jours. Tu es d’accord?“

4) Créer un groupe: Pas un groupe facebook mais un groupe réel de 6-8 amis, cousins, connaissances. Collegues Une rencontre chaque semaine ou tous les quinze jours. Si les distances sont trop grandes on peut se rencontrer par ZOOM.

 

5) Faites votre Brainstorming: En general 6-8 personnes durant 30 à 45 Minutes produisent une centaine d´idées. En général 90 à 95 d’entre elles sont inutilisables, 5 à 6 sont bonnes ou très bonnes et 2 à 3 sont excellentes. De plus, les séances de Brainstorming sont hilarantes!

 

6) Sélectionnez les trois meilleures idées, les plus intéressantes, les plus frappantes, les plus créatrices et… les plus faisables.

 

7) Répartissez-vous le travail de réalisation de ces idées

 

8) Faîtes un bilan provisoire à la prochaine réunion, ce qui a été fait, les contacts qui ont été pris, etc…
 

Quelques idées en vrac:

a) rédigez des lettres- type aux personnalités, aux journeaux, aux médias afin de ne pas avoir à réinventer la roue à chaque fois.

b) Diffusez ce texte dans vos groupes Facebook ou autres et proposez leur une coopération

c) Faites une liste d’adresses-mails utiles (médias, députés, ministres, avocats, journalistes. Par exemple: Jacques Tarnero du Huffington Post, Ivan Rioufol du Figaro, Jean-Pierre Lledo du Huffington Post Resistance Républicaine et Riposte Laique, Pierre Rehov… ). Ne pas oublier les ex-musulmans comme Waleed Husseini, Frère Rachid, Wafa Sultan, Hamed Abdel-Samad, etc… qui savent, EUX, de quoi ils parlent et ce qu’est vraiment l’Islam.

Conseil des ex-musulmans de France – – –https://www.facebook.com/Exmuslims.of.France)

-“Le fascisme islamique », de Hamed Abdel-Samad

-“il était une foi l’islam“de Majid Oukacha (pdf gratuit)

 

d) Faites une liste de liens utiles surtout ceux avec videos. Par exemple „paroles de djihadistes“ de Pierre Rehov

e) Quelques principes pour vos textes
– Faites court! Pas de longues analyses que personne ne lit.
– Faites simple! Pas d’analyses compliquées! On doit pouvoir s’en souvenir facilement)
– Minimisez le rationel et l’intellect. On retient ce qui émeut. Entre
l’intellect et l’emotionnel, c’est l’emotionnel qui gagne.

– Soyez offensif au lieu de défensif et réactif (pas de questions, pas
d’explications, pas de plaintes du genre: Pourquoi l’ONU….? Ci-dessous un
florilège* de réactions illustrant ce qu’il faut éviter de faire)

– Concentrez-vous sur UN sujet ou UN thème au lieu de réagir à toutes les
attaques. Répartissez-vous le travail avec d’autres groupes

– Soyez répétitifs, avec des mots et des moyens différents (au lieu de vous
disperser et d’aborder à chaque fois un autre sujet.
———————————————————————————————
Si je peux vous aider, je le ferai volontiers. Contactez-moi
par RR

* Florilège de réactions glanées dans Facebook du 13 et 14 Octobre 2016
– „Et puis ces connards de médias ne font rien pour arranger“
– „Unesco has gone mad in their minds“
– „Really? So learn your history , ignoramus“
– “L’Unesco est une caricature de notre époque“
– „Mais pourquoi tant de haine?“
– „C’est insupportable de tout nier“
– „Il n’y a que des bâtards en ce bas monde, ils ne veulent pas nous lâcher“
– „Tellement honteux!!! Ils réecrivent l’histoire et nous tuent…Une fois de plus“
– „L’infamie de l’Unesco ou comment une fois encore éradiquer les juifs“
– „Unesco: Le CRIF déplore le vote de la résolution sur Jerusalem“ („déplorer“
vient de „pleurer“)

 

Avez-vous remarqué le ton souvent plaintif (mentalités de victimes) ou récriminatoire (mais impuissant) ? C’est de cela dont nous devrions nous éloigner et ce en agissant.
Je comprends très bien ces réactions car je les ai aussi. Mais je propose de râler
un bon coup (disons cinq minutes) puis de retrousser ses manches et se dire :“Et maintenant? Que pouvons-nous faire?“

 

Amitiés agissantes
Edmond
le Tigre

 652 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Et procurez-vous du matériel…
    Inscrivez-vous à un club de tir ou de ball-trap…

    • S’inscrire à un club de tir n’est-il pas la meilleure façon de se signaler à l’ennemi ? L’ennemi, c’est-à-dire principalement le pouvoir totalitaire et l’envahisseur islamique.

  2. Tout ça part d’une bonne intention, mais ça fait près de 25 ans que j’entends les mêmes rengaines. On blablate, on réunione, on fait des tracts, on s’agite on brasse de l’air. Le résultat ? Macron est de nouveau là pour 5 ans. Si vous n’avez pas compris qu’il faut aller à la baston, continuer la parlote et un jour, vous vous reveillerez tout étonné de voir une mosquée à la place de Notre-Dame. cf Ste Sophie en Turquie. INSURRECTION !

  3. Brainstorming …
    un débat d’idée, quoi !…
    Ah, cette américanisation !
    :o)

    • Un « brainstorming » a des règles précises ce qui n’est pas le cas d’un « débat d’idées ». Quand j’écris « brainstorming » je me réfère a quelque chose qui a été inventé aux USA et qui est une excellente methode!

  4. Bravo pour votre courage, c’est important pour nous d’avoir des gens comme vous qui par leur dynamisme entraine les autres sur le chemin de la reconquête de leur pays. Il y a tant à faire, ne nous décourageons pas.

  5. Hallo !

    Après ces 5 rubriques, nécessairement dans un délai imparti il faut des rencontres pour dialoguer.

  6. Merci pour ce partage, j’attends impatiemment à chaque fois la suite (déjà 5/7 !), vous avez l’art de « coacher », d’entraîner dans votre dynamique ! Penser aussi aux annonces RR, gratuites, simples. Je regrette comme beaucoup l’isolement des patriotes, l’atomisation. Certains, à la suite des élections, se sont retirés dans un coin tranquille et ne veulent plus entendre parler de rien. Et pourtant notre vie, notre identité, nos valeurs occidentales étant ce que nous avons de plus précieux, il faut bien continuer à participer au combat, même modestement, ne serait-ce que par une adhésion, des commentaires…

    Je crois à la politique des petits pas, dans les conversations avec les gens, en partant toujours de sujets peu contestables qui appellent l’approbation, puis élargir, poser des questions ouvertes comme si l’on découvrait le phénomène sujet de la conversation.

  7. Cher Edmond, c’est que je fais depuis des décennies. Au supermarché, je rouspète haut et fort devant les étiquettes de prix. Quoi, ça a encore augmenté ? Tout ça à cause de ces c. d’Ukrainiens? Merde alors, ras le bol! Ou chez le coiffeur, hé non, je viens moins souvent, je dois payer mes notes d’énergie à cause de ce c. de Zelensky. Et je me fous des réactions. Je répète et je répète. Idem pour l’immigration. Dans les rayons des magasins : on accueillerait pas autant de bouches inutiles, il n’y aurait pas de pénuries. Voilà ce que je fais, c’est peu, je sais.

    • Et ça a changé quelque chose ? Ben non ! C’est de pire en pire. S’il faut se regrouper, c’est pas pour de la branlette intellectuelle, mais pour organiser la riposte violente. INSURRECTION !

      • On fait ce qu’on peut quand on est seul, mais le jour J, je suis prêt mon adjudant! J’ai coincé un jour trois petits merdeux qui foutaient le bordel de nuit dans le village. Des chances pour la France d’une jolie cité de la ville d’à côté. Ils essayaient de taguer quelques murs. Je les ai rattrapés avec ma voiture. Par chance, je les avais entendus. Ils étaient à pied. Ils ont grimpé sur une colline pour m’échapper après avoir escaladé une clôture d’une propriété. Ils sont tombés sur les clébards du proprio. Trois beaux rottweilers. Je n’ai pas eu à intervenir. Je n’ai eu qu’à rentrer chez moi. Ils ne sont jamais revenus.

        • Un peu facile, ta réponse… Comme beaucoup d’entre nous, j’ai suivi la même réflexion. Je suis entré en contact avec Luc Sommeyre (DCD 2020), qui tentait d’organiser des groupes locaux secrets de résistants. Échec. Que faire sous un régime totalitaire qui détient les armes et la surveillance de chaque cm2 ? Génération Identitaire a été éliminée, les Gilets Jaunes énucléés, les RG ont des trolls partout… Cher Edmond, je te lis toujours avec beaucoup d’intérêt et d’adhésion, comme Christine et Pierre et tant d’autres, mais je me suis expatrié.

    • Cher Argo, ne te dévalorise pas en disant: « C’est peu, je sais ». C’est beaucoup quand on pense à tous ceux qui ne font rien de rien.

Les commentaires sont fermés.