Découvrez quatre anecdotes inédites sur la Chimay Dorée !

La Chimay Dorée est brassée à l’abbaye de Scourmont © Divine Box

En route vers la Belgique pour explorer l’abbaye de Scourmont et déguster les fameuses bières de Chimay ! Les bières qui sont brassées là-bas respectent les stricts critères du logo « Authentic Trappist Product », contrôlé par l’Association Internationale Trappiste. Peut-être connaissez-vous déjà la Chimay Bleue ou encore la Chimay Rouge, mais connaissez-vous la Chimay Dorée ? Pas encore ? Allez, avec Divine Box, on se lance dans l’univers de la bière belge et des quatre informations insolites sur la Chimay Dorée, on « Chimay » ensemble !

La Chimay Dorée : une des pionnières parmi les bières trappistes de Chimay

Il y a plus de 160 ans, en 1862, naissait la brasserie de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont, qui continue de prospérer aujourd’hui ! Historiquement, on parle beaucoup plus de la Chimay Rouge qui est considérée comme la première bière trappiste brassée sur place par les moines. C’est donc pour ça qu’on lui a donné son petit surnom affectueux de « Première » !

Eh oui, une petite anecdote peu connue : la fameuse « bière forte » (la Rouge) de Chimay n’était pas consommée par les moines, mais vendue à l’extérieur de l’abbaye. La communauté préférant effectivement une bière plus légère : celle qu’on appellera plus tard la Chimay Dorée ! La date exacte du début du brassage est floue, mais il y a fort à parier qu’elle est fabriquée depuis aussi, voire plus longtemps que la Chimay Rouge ! La Chimay Dorée a en effet pendant longtemps été consommée uniquement par les moines et leurs hôtes à la taverne. Le secret était donc bien gardé ! Avec une commercialisation discrète, les archives sur cette période restent malheureusement faibles, mais cela ajoute une touche d’intrigue à l’histoire de la Chimay Dorée !

La Chimay Dorée pourrait bien être la première bière trappiste de l’abbaye de Scourmont © belgianbeerbabe (Instagram)

Comment la Chimay Dorée a hérité de son nom grâce à sa capsule !

On aurait pu penser que le nom Chimay Dorée était inspiré de sa robe blonde aux reflets orangés, mais détrompez-vous, la réalité est bien différente ! Même si cela aurait pu être le cas, la Chimay Dorée doit en réalité son appellation à la couleur de sa capsule. Inattendu ! En fait, comme la bière n’a pas été commercialisée pendant fort longtemps, elle n’avait pas d’étiquette. Mais il fallait bien un moyen pour la distinguer des autres ! Alors les moines se sont tout simplement référés à la couleur de la capsule. C’est vrai que l’histoire derrière le nom est plutôt terre-à-terre, mais ce qui compte, c’est qu’il a survécu et perduré jusqu’à nos jours ! Pas besoin de fioritures pour être mémorable, n’est-ce pas ?

La capsule de la Chimay Dorée © Facebook

La Chimay Dorée apparaît sur le marché en 2013 !

Imaginez, la Chimay Dorée a été dissimulée et réservée aux moines et à leurs hôtes pendant près de 150 ans avant d’être commercialisée en 2013 ! Ils ont gardé le secret pour eux bien longtemps avant de le partager au reste du monde ! Restez vigilant, car même si les moines la proposent désormais à la vente, la Chimay Dorée reste accessible uniquement dans des cercles très exclusifs, tels que par exemple le rayon « bières trappistes » de Divine Box !

La Chimay Dorée n’est commercialisée auprès du grand public que depuis 2013 © AIT

4 / La Chimay Dorée : un moteur pour l’emploi local

Au-delà de sa réputation pour la production d’une bière exceptionnelle, l’abbaye de Scourmont se distingue également en tant que principal pourvoyeur d’emplois dans sa région ! Pour comprendre cela, remontons en 1974, date à laquelle les moines se posent un dilemme : faut-il limiter la production pour protéger la vie monastique ou alors grandir pour préserver l’emploi dans une région pauvre ? Les moines ont opté pour une stratégie astucieuse en conservant le brassage au sein de l’abbaye, confié à des laïcs, tandis qu’ils ont délégué les tâches administratives et bruyantes, telles que l’embouteillage, en dehors de l’enceinte de l’abbaye. Une approche habile qui allie tradition et efficacité !

Bien entendu, depuis cette date, les moines maintiennent toujours un contrôle rigoureux sur chaque aspect de la production : du volume à la recette, en passant par le personnel. Rien ne leur échappe ! Mais de fait, cela stimule beaucoup l’emploi local ! Avec sa brasserie et sa fromagerie, l’abbaye de Scourmont fait ainsi bosser plus de 200 personnes, dont 110 qui sont dédiées à la production de bières. Pour dénicher une entreprise employant autant, voire davantage de personnes dans les environs, il faudrait parcourir cinquante kilomètres depuis l’abbaye !

L’abbaye de Scourmont emploie plus de 200 personnes © AIT

Où trouver la Chimay Dorée ?

Pour déguster une bonne Chimay dorée bien fraîche, vous pouvez vous rendre directement à la taverne à proximité de l’abbaye. Vous pourrez ainsi en profiter pour passer le bonjour aux moines, et même partager un office avec eux ! Voici l’adresse : Abbaye Notre Dame de Scourmont, 6464 Chimay, Belgique. Mais si cela fait un peu loin, vous pouvez toujours retrouver la Chimay Dorée et les bières de l’abbaye de Scourmont sur la boutique monastique en ligne de Divine Box !

 810 total views,  6 views today

image_pdf