Soviétisation des écolococos : il faut partager sa voiture ! À quand l’appart, puis la copine ?

Voilà, c’est reparti, la renaissance de la soviétisation chère aux idéologues khmers verts se confirme : l’incitation à partager sa voiture ! Bientôt ce sera son appartement, puis, faute de place tant il faudra partager, ce sera le lit ! Et si vous êtes en couple, il suffira de partager son double le cocopain ou la cocopine !

En effet, une émission sur  RMC et la chaîne télé RMC-Story, animée par Estelle Denis dont le public est loin d’être négligeable  a accordé une demi-heure d’antenne à traiter de ce sujet cher aux écologistes acharnés : la lutte contre l’autosolisme ! 


J’avoue que je ne connaissais pas ce mot. J’ai donc appris que c’était une pratique des plus scandaleuses, des plus solitaires… Non, non, ne cherchez pas dans quel domaine de dépravations et encore moins sexuels… Quoique, comme on le dit vulgairement, et avec un petit sourire complice, « Ah, lui, tu sais, en voiture, il prend son pied ! » Là, c’est pour les fous de voitures !

Mais l’autosolisme, c’est l’exercice certes en solitaire de la conduite, pas du tout scabreuse ou scandaleuse puisqu’elle peut-être parfaite, respectueuse des règles et en harmonie avec le code de la route. Non cet autosolisme, c’est bêtement, ridiculement bête puisqu’il s’agit de ce que j’ai pratiqué toute ma vie, seul dans mon coin, et surtout la nuit 
-je tiens à le préciser, afin qu’il n’y ait pas de méprise, toute ma vie, j’ai travaillé de nuit, de 22h à 5/6h… Ainsi, je peux dire que j’ai passé plus de nuits avec mon technicien radio, Jean-Pierre, il se reconnaîtra, qu’avec ma compagne !-
Donc ce que j’ai pratiqué toute ma vie, c’est la conduite de ma voiture seul, sans aucun « covoituré » !
Et si j’avais voulu faire du covoiturage, je pense que j’aurais eu du mal à trouver un voisin ayant les mêmes horaires que moi.
Mais je comprends que, même de jour, la plupart des usagers de la route soient opposés à prendre n’importe qui avec eux !
Et, inversement, je ne pratiquerai jamais le covoiturage pour être dans une voiture, entre les mains d’un parfait inconnu qui pourrait être soit un fou du volant, soit un drogué, soit un ivrogne et, qui plus est, pourrait même n’être pas assuré parce que son permis de conduire lui a été retiré !
Les seules fois de ma vie où un automobiliste, proche de mon domicile, m’a conduit tous les matins et pendant deux mois à RTL  où j’étais stagiaire journaliste, c’était en juillet et août 1967, et, tôt, à 4 h !
Nous allions retrouver à la rédaction son collaborateur et ami, un certain Pierre Lescure  qui sera Président du Festival de Cannes (2014-2022) et qui anime actuellement l’émission Beau Geste sur France2 le dimanche soir.

Mon « chauffeur » n’était autre que le responsable, à l’époque, des journaux de la tranche horaire la plus écoutée, Philippe Gildas ! Et nous n’avons jamais parlé de covoiturage. Et encore moins d’autosolisme !

.
Quittons RTL “cru 1967” pour revenir à RMC “version 2024” : on peut dire que les auditeurs et téléspectateurs de l’émission de RMC n’ont pas été gentils avec Estelle Denis qui n’a cessé de montrer son choix pour que les automobilistes ne conduisent plus leur voiture sans prendre au moins un autre passager afin de, sous-entendu… « Sauver la planète » ! 
Pour cela, ces conducteurs accueillants et donc anti-autosolistes pourraient disposer, surtout sur les autoroutes, de voies qui leur seraient réservées ! 
Faire de la pub pour une telle pratique est un peu contradictoire puisque si une telle coutume se développait, il finirait par y avoir plus d’embouteillages sur ces voies « réservées au covoiturage » que sur les voies normales qui seraient plus dégagées !
Mais il est peu probable que cela arrive puisque les Français ne semblent pas du tout décidés à « s’imposer » une telle contrainte : la présence d’un ou de plusieurs inconnus dans leur habitacle où, lorsqu’il est seul, un automobiliste peut écouter la radio qu’il veut et, pendant les arrêts à un feu rouge-même si c’est interdit !-, peut -discrètement- téléphoner à ses enfants ou à sa copine ! Mais il peut aussi, si le besoin s’en fait sentir, laisser échapper disons un… rôt !

.
D’ailleurs, c’est une incontestable majorité de fidèles d’Estelle Denis qui ont contrarié la présentatrice ! À la question qu’elle leur avait posée à savoir :
« Êtes-vous pour ou contre des files de covoiturage partout ? » 
Donc des files “anti-autosolisme” tant sur les autoroutes qu’en ville… Bonjour les aménagements !
La réponse des auditeurs (bien que cela ne puisse être considéré comme un sondage) a toutefois été sans discussion : après une demi-heure de débats, les auditeurs ont répondu « CONTRE : 87 % » ! 
Près de 9 sur 10 auditeurs ! Peut-être que le 10e, lui, n’a pas de voiture et donc est le seul à vouloir qu’on le trimbale où il souhaite !

.

Pourtant, malgré l’opposition, cette fois, sans hésitation d’une majorité de Français, certains écolococos, à l’image du régime communiste, « regretté » par quelques rescapés empreints encore de cette idéologie, malgré les méfaits voire les crimes de l’époque soviétique,  entendent adapter une telle pratique idéologique à leur dada, une écologie qui donc pourrait être appelée « écolococo » !
Bien que très minoritaires dans la population française ! Minoritaires certes mais forts de l’écoute et de l’appui dont ils bénéficient auprès des radios et télés d’État dont les rédactions ont été envahies voire squattées par des confrères journalistes à genoux devant eux, ébahis qu’ils sont par leurs idées des plus fumeuses même celles les plus inutiles pour « Sauver la planète » ! Alors que la Terre en a vu d’autres, notamment lorsque nos ancêtres les Sapiens l’habitaient ! 
Il semble d’ailleurs que ces confrères proches des écolococos n’ont jamais lu un ouvrage, au hasard, d’Olivier Postel-Vinay :
-« Sapiens et le climat, une histoire bien chahutée. »
-Ou, surtout, « La Comédie du climat-comment se fâcher en famille sur le réchauffement climatique »

Ou encore l’un des nombreux écrits du polytechnicien Christian Gerondeau :
-« Les douze mensonges du GIEC, la religion écologiste contre le développement »
-Ou, sinon, « La religion écologiste. Climat, CO2, hydrogène : la réalité et la fonction. Des lois pour rien »
Il n’y a pas que les journalistes d’État, que j’appelle « fonctionnaires journalistes » puisque payés par nos impôts, qui se sentent proches des écolococos.
Parmi ceux-ci, mes confrères de l’organe économique La Tribune qui semble s’offusquer de la pratique de l’autosolisme.
Se basant sur des statistiques effectuées en 2022 par la société Vinci sur ses autoroutes, La Tribune regrette :
« L’« autosolisme » est même en forte augmentation au printemps par rapport aux premières analyses de Vinci à l’automne 2021 (…) La proportion de conducteurs seuls dans leur voiture est montée à 98,6% sur l’autoroute A11 près de Nantes (+5,4% par rapport à l’étude précédente), 81,5% sur l’A10 au sud de Paris (+9,2%) ou encore à Toulouse avec +6 points. »
« Le défi principal que révèle ce 2e baromètre reste la nécessité de faire diminuer l’autosolisme lors des déplacements domicile-travail. »

Et de culpabiliser tous les Français :
« Nous sommes convaincus que les mobilités partagées peuvent être utilisées dans les déplacements domicile-travail : c’est à tous les acteurs de la mobilité, opérateurs, communautés, État, associations de voyageurs, de se concerter et d’apporter des solutions concrètes », souligne Amélia Rung, directrice du développement de Vinci Autoroutes. » 
Pour ces pro-écologie, « L’enjeu est d’ordre climatique, dans la mesure où le développement du covoiturage permettrait de réduire l’utilisation de voitures et in fine les émissions de CO2, notamment sur les axes autoroutiers. »
Je n’ai pas trouvé, dans cet article, de statistiques réalisées au sein du groupe Vinci sur le nombre de salariés -surtout de base- que les dirigeants acceptent de prendre en… covoiturage !
Qu’ils soient inconnus ? Certainement pas.
Ou, alors, que ce soit des membres de leur personnel ? Permettez-moi d’en douter fortement…
D’autant qu’un dirigeant n’est pas tenu de pratiquer de covoiturage puisque, précisément en tant que dirigeant, il n’est jamais seul dans sa voiture… Il y a toujours une seconde personne avec lui : son… chauffeur !

JACQUES MARTINEZ, journaliste, 
ancien chef d’infos à RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 693 total views,  5 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Le climat fait ce qu’il veut et en 1966, il a fait un hiver très doux ( dans le sud ) comme en 2024 donc STOP à cette peur du “dérèglement climatique” comme notre trou dans la couche d’ozone qui n’a tué personne (malgré cette peur entretenue à l’époque ) contrairement à d’autres phénomènes que je ne citerai pas.
    Bref, c’est de pire en pire et si je n’ai pas envie de “convoiturer”, je ne le ferai pas et !!!

  2. Jusqu’où les écolos dingos dégénérés vont-ils nous pourrir la vie avec leurs lubies ? Qu’ils s’installent dans des pays du tiers monde où ils ne seront pas incommodés par notre façon de vivre sans eau courante, sans gaz, sans électricité, sans pesticides, sans voitures, sans rien qui ne leurs rappellent nos sociétés évoluées et modernes. Ils pourraient copuler entre eux pour engendrer une nouvelle génération d’écolos dingos plus tarés les uns que les autres.

  3. “8 conducteurs sur 10 sont seul dans leur voiture le matin”.
    Et alors, sales rouges complices ouverts de la grande bourgeoisie qui elle n’a pas à subir d’embouteillages ?

  4. Si c’est pour me farcir un de ces huluberlus qui va me pourrir la cervelle avec ses lubies … dorénavant j’aurais un passager mais choisi : un de mes rotts… ca calmera les empêcheurs de tourner en rond.

  5. Il faut les obliger à prendre un taxi comme ça ils seront deux dans la voiture !!
    (C’était la minute de monsieur Cyclopède- merci Pierre Desproge)

  6. télés d’État dont les rédactions ont été envahies voire squattées par des confrères journalistes à genoux devant eux,
    Pour moi c’est de l’aplatventrisme, voire des suceurs de b…s

  7. Marcher en compagnie d’un étranger, de façon obligée, entouré de tout l’espace libre, est déjà une épreuve pleine de risques et d’écueils. Imaginez dans l’habitacle fermé d’un véhicule de propriété privée.

  8. Je ne partage rien, j’ ai été éduquée comme cela sinon cela devient un cycle infernal avec tous les tracas que cela peu apporter. Cette émission est à proscrire, elle a le don de m’ irriter +++++. Elle se veut donneuse de leçon bien orientée politiquement. Son manque de vocabulaire est flagrant ” c’est ça au lieu de c’ est cela, où toujours : voyez ce que je veux dire à chaque fin de phrase.
    Idem pour la personne qui donne l’ information à chaque heure, bégaie et ne sais pas parler comme il le faudrait.
    Émission à bannir.

    C’est une émission de ” nunuches”.
    On écoute 5 minutes et l’ on retourne vite à écouter de la musique classique.

Les commentaires sont fermés.