Quintuple meurtre à Meaux : l’assassin français s’appelle Noé Bafania-Efete…

Noé B., le tueur de Meaux (77), arrêté ce matin à Sevran (93) alors qu’il quittait le domicile de son père, serait-il d’origine diversitaire ? On serait tenté de le croire étant donné la promptitude avec laquelle les médias ont affirmé, une main sur le cœur – et l’autre derrière les fesses au cas où ! –, qu’il était français !

Fort d’une capture de vidéosurveillance montrant le suspect avec des cheveux crépus et surtout des chaussures que l’on ne voit que très rarement portées par les autochtones, y compris aux Antilles, c’est ce que je soupçonne de prime abord. Je sais, me direz-vous, il faut se méfier des abords, comme ceux d’un troquet avec Martine Aubry dedans ou un cabinet médical dans lequel sévirait Véran !

Tout de même : « Ce mardi matin, lors d’une conférence de presse, le procureur de Meaux Jean-Baptiste Bladier a évoqué une “scène de crime d’une très grande violence”.  Les corps de la mère de famille et des deux fillettes de 10 et 7 ans présentaient “un très grand nombre de coups de couteau tant sur la face avant que sur la face arrière, sur le tronc, les membres inférieurs et supérieurs ainsi que des lésions de défense.” »

Deux autre victimes, un bébé âgé de neuf mois et un petit garçon de quatre ans, auraient été soit noyés, soit étouffés et ne présentaient pas « de plaies apparentes sur le corps », selon le procureur. Donc, seules les deux petites filles et la mère ont été massacrées au couteau, ce qui me laisse songeur. Pourquoi une telle différence de traitement en fonction du sexe de la victime ?

On a donc des coups de couteau d’une violence inouïe, plus cet autre détail, révélé par les médias avec une célérité qui n’advient presque jamais de leur part lorsqu’il s’agit d’un Blanc. Ils se sont empressés de préciser que le suspect « était suivi pour des troubles psychotiques et dépressifs depuis 2017 ». Autrement dit, dans le jargon justificatif progressiste : il était déséquilibré, et il est déjà question d’une possible « abolition de son discernement au moment des faits. Le cas échéant, il pourrait alors être déclaré pénalement irresponsable », explique Le Figaro.

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/quintuple-meurtre-en-seine-et-marne-qui-est-noe-b-pere-de-famille-et-principal-suspect-20231226

Au fait, pourquoi cet homme a-t-il agi ainsi : sa femme aurait-elle pris conscience de sa dangerosité et désiré le quitter pour se mettre, elle et ses enfants, à l’abri ? Chose inconcevable pour certains mâles diversitaires, convenons-en.

Car l’individu avait, en 2019, déjà poignardé sa femme – d’origine haïtienne – mais celle-ci n’avait alors pas voulu déposer plainte, « évoquant un état dépressif ancien chez son conjoint ». Mal lui en prit.

https://www.lematin.ch/story/france-le-quintuple-meurtre-a-meaux-a-ete-dune-grande-violence-102403143

Ainsi, et même si, soyons honnêtes ce genre de drame arrive aussi chez les Blancs, on peut noter dans cette sordide affaire que, une fois de plus, les juges n’ont pas fait leur travail en ne mettant pas cet homme hors d’état de nuire alors qu’il venait de poignarder son épouse en 2019, eux qui sont si prompts à accabler les Français de souche lorsqu’ils se contentent de se défendre. Esteban Morillo, condamné à de la prison ferme pour, précisément s’être défendu, en sait quelque chose.

D’autre part, je note que cette ultra-violence – particulièrement sur des enfants – relève d’une tradition culturelle assez étrangère à la nôtre. Bien sûr, des Blancs, je le répète, ont déjà tué leur famille, mais là, d’après les enquêteurs, les corps des petites filles et de la mère étaient véritablement lacérés, comme victimes d’un enragé bien plus que d’un dépressif.

Un autre élément ne plaide pas pour l’abolition du discernement : « C’est grâce au signalement d’une voisine que les corps ont pu être découverts. Cette dernière devait, en effet, passer le réveillon de Noël avec la mère de famille, a-t-elle raconté à BFMTV. Ne la voyant pas arriver, elle a essayé de la contacter par téléphone et d’aller voir à son domicile, sans succès. Toujours sans nouvelle de son amie, elle a envoyé son fils cette fois-ci frapper à la porte. Le père de famille lui aurait alors répondu quetout le monde dormait”. » Un tel sang-froid ne dénote pas d’un trouble psychique grave, surtout après avoir tué cinq personnes qui se trouvent être sa femme et ses enfants.

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/seine-et-marne-une-femme-retrouvee-morte-avec-ses-quatre-enfants-son-conjoint-activement-recherche

On attend bien entendu avec une impatience fébrile toutes les réactions féministes à ce féminicide, augmenté d’un quadruple infanticide. Je crains qu’il n’y ait pas beaucoup d’espoir de ce côté-là. Et puis, elles sont si occupées avec Depardieu et les autres mâles blancs patriarcaux qu’elles ne peuvent être à la fois au four et au moulin, ces féministes !

Mais puisque je n’avance ici que des hypothèses, je serai prêt à faire mon mea-culpa si, par aventure, ce Noé B. était blond aux yeux bleus, ce dont je doute. Cependant, à la différence des antiracistes dégénérés qui ne voudront sans doute pas accabler un « pauvre diversitaire », moi j’ai une pensée pour les enfants et cette pauvre femme assassinés aussi abominablement et ce, quelle que soit leur couleur de peau…

Charles Demassieux

Dernière minute : j’avais raison, l’assassin s’appelle Noé Bafania-Efete…

https://www.faitsdivers.org/41531-Qui-est-Noe-Bafania-Efete-33-ans-qui-a-assassine-sa-femme-et-ses-4-enfants-a-Meaux-.html

https://ripostelaique.com/quintuple-meurtre-a-meaux-lassassin-francais-sappelle-noe-bafania-efete.html

 875 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Je recommande la peine de MORT….! Qu’elle soit rétablie pour ce genre d’assassina ainsi que les autres commise sur des enfants…

  2. J’ai eu un voisin Haïtien accolé au terrain de mon pavillon en banlieue parisienne, il bénéficiait d’une maison individuelle en hlm en raison d’une famille nombreuse, il prenait l’habitude de balancer tous ses déchets dans mon jardin, sa maison était très mal entretenue et ses enfants très mal éduqués, un aperçu de cette communauté.

  3. Un exotique naturalisé, qui avait épousé une femme haïtienne.
    On apprend au passage que ses parents étaient séparés.
    Je compte trois appartements pour cette seule famille, quand les Français attendent un logement.
    Des réfugiés de guerre, probablement.
    Il fera un tour en psychiatrie, puis sera relâché sur conseil du psy.

  4. Moi, ce qui me dégoute, c’est qu’il soit né en France, et déclaré français, né en 1990.
    C’est la fournée mitterrandiste, les riches années sociamerdes.
    Il en est entré des exotiques déséquilibrés, tellement que Mélenchon lui-même a déclaré que nous n’avions plus assez d’hôpitaux psychiatriques, ni de psychiatres dédiés à ce genre de folie.
    Les théories de Freud ne doivent pas bien fonctionner avec ce genre de primate, échappé du néolithique.

  5. “Y a bon Bafania-Efete”!… Encore un superbe spécimen de “ChancePourLaFrance” de plus! Je constate que pratiquement tous nos “merdias” ont soigneusement passé sous silence les véritables origines du bonhomme…ce qui, en Macronistan, n’a rien d’étonnant!

  6. ah ça y est on connait son nom il en a fallu du temps pour qu’enfin ils accouchent ça leur brulé la gueule de le dire ; quand on a cette trogne que voulez vous en sortir à part es étrons

  7. Quand on constate le vide sidéral crânien qu’expriment ses yeux de poisson mort, on ne peut douter de l’intelligence supérieure de cette tête d’ananas.

  8. Le gracieux Noé est, selon la presse, plombier. Tout au moins de formation. Les revenus de cette paisible famille ne provenant peut-être pas principalement de la plombe, vu le peu de rigueur mis par l’énergumène à faire un travail propre, de quoi en réalité vivait-elle ? Quelle gabegie, que d’abus dans les aides dites ”sociales” !

  9. Ce n’est plus marrant de parier. A chaque fois je gagne.
    Crime abominable, couteau, les télés ne donnent pas de nom ni de signe de reconnaissance, les télés insistent sur le fait que l’auteur, dit “présumé” est bien français et doit souffrir de troubles d’adaptation à la vie occidentale.
    Et PAF ! Gagné, un alien.

  10. Il a pourtant un visage avenant. Sympathique même. Un regard exprimant la bonté, l’équilibre.

  11. est il nécessaire de commenter ce que pensent la majorité des français ?????????????????? de plus je serais vilipendé pour haine (……!…..!…..!)etc

  12. Oui Charles Demassieux, il était français comme sa femme Béatrice, victimes de violences et meurtres conjugaux comme cela se produit souvent dans des familles françaises, hélas.
    Xavier de Ligonnès et Jonathanne Daval aussi étaient français, comme tant d’autres…
    Dans ma famille, un grand-oncle désormais décédé avait tué sa femme, cela a été maquillé par l’ensemble de la famille et il a fini ses jours paisiblement au lieu d’être en prison…
    Ce n’est pas parce que ce sont des Noirs qu’ils méritent qu’on parle d’eux ici et pas des autres.
    Même les Noirs ont droit d’être bipolaires, dépressifs etc.
    Ne confondons pas des Noé et Béatrice avec des Merah et Coulibaly…

    • Non, ce n’est pas équivalent.
      Cela a fait le remplissage des journaux durant 48 heures, et pour quelle raison ?
      En raison de la sauvagerie des meurtres, de nombreux coups de couteau qui ont dû provoquer des hurlements d’enfant, du sadisme, une mort lente et douloureuse.
      Il arrive qu’un père de famille assassine les siens et se suicide après, sur le coup d’une dépression causée par une situation financière insurmontable.

Les commentaires sont fermés.