Quelle malédiction pousse la France à s’autodétruire comme Israël ?

C’est à se demander si les Israéliens ne sont pas touchés par la démence ! Il n’est même plus question de réforme judiciaire, mais bien d’une amorce d’un coup d’État, alors que tous ceux derrière cette initiative font semblant de ne pas saisir les dégâts monstre qu’ils causent à leur patrie – qu’ils se causent, car ils font partie intégrante de la destinée de ce peuple.

Cette déchirure a déjà été vécue par le peuple juif et elle avait plafonné par sa disparition.

« Après la mort du roi Salomon, une insurrection provoque la scission des 10 tribus du nord.

Le schisme : La fin du règne de Salomon est envenimée par le mécontentement du peuple lourdement imposé pour financer les projets ambitieux du souverain. En outre, le traitement de faveur accordé à sa propre tribu suscitait des rancœurs des autres tribus, et l’antagonisme entre la monarchie et le séparatisme s’exacerba.

Après la mort du roi Salomon (930 av.), une révolte provoqua la scission des tribus du nord et le partage du pays en un royaume du Nord, Israël, et un royaume du Sud, Juda, sur le territoire des tribus de Juda et de Benjamin. Le royaume d’Israël, avec Samarie pour capitale, dura plus de 200 ans et 19 rois y régnèrent, tandis que le royaume de Juda fut gouverné à partir de Jérusalem pendant 400 ans par des rois de la dynastie de David, également au nombre de 19.

L’expansion des empires assyrien et babylonien se solda par la soumission des royaumes d’Israël et de Juda à une domination étrangère. Le royaume d’Israël fut détruit par les Assyriens (en 722 av.) et ses habitants, déportés en exil, tombèrent dans l’oubli. Une centaine d’années plus tard, en 596 av. la Babylonie conquérait le royaume de Juda, condamnait à l’exil la majeure partie de ses habitants et détruisait Jérusalem et le Temple ».

 

Inutile de chercher trop loin. L’histoire se répète. Une insurrection, la scission du peuple – En principe, on s’en fout de qui a raison et qui a tort, mais lorsque la zizanie s’installe elle finit par emporter dans sa furie toute rationalité, patriotisme, logique et précaution.

 

Les Arabes d’Israël ainsi que ceux qui vivent dans les territoires sous domination israélienne ou dans des enclaves ressentent la fracture et profitent de cette perte de conscience pour mordre bestialement dans la chair des flancs du pays. Alors qu’Israël enterre ses enfants de 6 et 8 ans, l’insurrection ne s’essouffle pas ; au contraire elle augmente d’intensité. Elle prime sur la vie de ses concitoyens. Elle s’avère être aveugle, insensible et indomptable, lorsque même des hauts gradés de l’armée suggèrent aux soldats défenseurs d’Israël de ne pas répondre aux convocations périodiques de l’armée de réserve. Lorsque le pays se lance dans une grève qu’il veut généralisée et porte donc atteinte à l’économie du pays ; lorsque l’obstination et ténacité sont maîtres absolues…

Mon doigt se fige, je n’ose plus permettre à ma pensée de suivre son filet, car elle me mène directement vers la chute – une chute abyssale et prévisible, à moins d’un réveil brutal qui ramènerait tous les éléments à leur dimension naturelle.

Je me suis demandé si ce n’était pas encore une fois la haine de l’autre, la haine de Bibi – tout sauf Bibi – qui se dissimule derrière les postulats de la gauche politique. Si c’est réellement la crainte d’une perte totale de la démocratie qui s’exprime, et je ne parviens pas à déceler un équilibre plausible entre les fréquences et l’ardeur de ces manifestations et les raisons qu’elles représentent.

Je ne peux me refréner d’entrevoir un complot, une malédiction qui frappe ce pays une énième fois et l’incite à s’autodétruire.

Mais est-ce que l’autodestruction n’a pas eu lieu avec la réhabilitation de l’État d’Israël ? Est-ce que le lombric n’existait pas dans le fruit ? Est-ce que l’ajout des territoires conquis garnis de leurs habitants arabes, n’était pas un piège qui, au fil des ans, allait prendre des proportions catastrophiques ? Est-ce que les erreurs répétées des chefs d’État d’Israël, n’ont pas joué un rôle décisif dans la démolition de son infrastructure ? Un cumul effrayant de faux pas, panaché de compassion, d’un manque terrible d’objectivité et de perspective intelligente sont à la source des problèmes, devenus incurables, d’Israël.

Qu’importe. Le peuple juif d’Israël semble être d’un côté gagné par la lassitude et la froideur, et d’un autre, par une malédiction persistante qu’il aurait pu prévoir, vu sa fréquente résurgence. Mais aussi, ne calque-t-il pas les erreurs communes aux démocraties qui aujourd’hui vivent leur déclin, sans tenter même de l’esquiver ?

Et puis, si c’était la fin des temps, augurée par les prédictions des prophètes dans la Bible ?

La fin des temps ou la fin des démocraties??? Qui sait… Apparemment, nous roulons tous vers l’abîme.

Thérèse Zrihen-Dvir

 1,995 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. On a peut-être en commun un gène d’autodestruction ?
    Contrairement à nous, les Arabes auraient un gène de destruction de l’autre.

  2. Je ne veux pas croire, je ne peux imaginer, qu’Israël (non seulement l’Etat actuel mais la Sphère Eternelle Juive dans son ensemble) puisse, une énième fois encore, prendre la voie (ou la subir, comme nous Français) de l’autodestruction.

    Si cela advenait, il n’y aurait alors plus rien à espérer du monde occidental. Ce serait la pente fatale vers la fin de note civilisation.

  3. Mme Therese Zrihen-Dvir,une plongee dans l’abime,d’affolantes et terribles considerations que nous partageons concernant la France et Israel, et les autres nations occidentales.Je vous remercie d’avoir eu le courage et l’honnetete d’oser confronter cette terribe realite et de la dire en esperant peut-etre encore la conjurer.

  4. L’ethno- masochisme cher à l’excellent Guillaume Faye rejoint ici le non moins fameux concept de la Judischer Selbstshass de Théodor Lessing. Fournisseur identique : le gauchisme made in USA des enfants gâtés du bankster Soros Georgy,toujours les mêmes idées chrétiennes devenues folles.

  5. La France “s’auto-detruit”, pas par une malédiction mais bien par la trouille !

  6. SANS DOUTE L IDENTIQUE POURCENTAGE DE POPULATION ARABE MUSULMANE DES DEUX PAYS

    22% EN fRANCE

    22% ET DES DES POUILLIEMES OU DES POUILLEUX PRES EN ISRAEL

    je pense que la France dépassera Israel plus vite……petit juif tune, né a l Ariana, mon père a eu la riche idée(va savoir pourquoi de m inscrire en arabe tunisien dialectal, pour première langue vivante 1 à l entrée en 6eme au lycée carnot de Tunis)en seconde langue vivante, en quatrième ce sera l anglais…
    resultat, je parle toujours un arabe tunisien de qualité, je le lis, je l ecris, j ai toujours mon Coran et mon Dico édités par l imprimerie catholique de Beyrouth (RP Belot)- en ces temps la apprendre l arabe était indissociable des “institutions musulmanes” -du Pr Maurice Godefroy Demombynes
    mes profs furent l antijuif notoire Raymond Lacoux, Maurice Roman, Cheikh Triki et le formidable Mohsen ben Hamida

    avis au Mossad: malgré mes 82 ans je peux passer sans aucun problème pour un musulman tunisien, ça marche toujours et ça n amuse que moi

    • Bravo a’lik ya chibani. J’alerte mon correspondant nippon Torishe Moyadi.Dans 5 minutes 5 secondes tu deviens Sayan 005.

  7. L’islam va arriver à ce qu’il avait prévu, détruire Israël. c’est terrifiant.

    • @christian jour, pas la peine d’inculper les arabes.les dirigeants israéliens font fit de leur peuple.vacciner toute la population israélienne à l’arnm covid 19.une shoah à l’envers!pratiquement 8 millions de personnes à éliminer. génocide orchestré par les mêmes pourritures de davos,leurs agenda des guidestones qui stipule que la planète doit-être sous une population en dessous 500 millions d’esclaves.

Les commentaires sont fermés.