Italie : elle se lie d’amitié avec trois immigrés qui la violent

Des femmes vivent désormais dans la terreur.  Pour certains , “la femme n’est qu’un corps, rien d’autre.”

L’islam veut asservir l’Italie par l’immigration.

coran

Petit tableau de la situation en Italie à travers quelques exemples récents.

Italie : elle se lie d’amitié avec trois immigrés qui la violent

L’Italie découvre avec un sentiment de colère et de dégoût un nouveau crime sexuel, qui s’est produit à Desenzano del Garda.

Les trois immigrés ont profité de la situation en proposant à la jeune fille de monter dans leur voiture, puis en l’emmenant dans un endroit isolé dans les collines de Lonato et en abusant d’elle. La jeune femme, traumatisée, a été hospitalisée après les violences.

Dans un premier temps, la victime n’a pas raconté l’enchaînement des événements. Cependant, avec le soutien de sa famille et d’un psychologue, elle a eu le courage de raconter la soirée cauchemardesque qu’elle a vécue dans la nuit de samedi à dimanche dernier.

La jeune femme se trouvait dans le club avec quelques amis et, après avoir bu un cocktail, a commencé à se lier d’amitié avec les trois violeurs. D’où l’hypothèse qu’elle aurait également été droguée par une substance dissoute dans le verre : la seule raison pour laquelle une femme saine d’esprit aurait pu parler à ces animaux.

S’ensuivent le trajet en voiture et les sévices.

Les trois, sans surprise, sont déjà connus de la police et le numéro d’immatriculation de la voiture dans laquelle la jeune fille de 20 ans est montée a été relevé. Des images de vidéosurveillance prises à l’extérieur et à l’intérieur de la boîte de nuit sont également en cours d’examen.

Cette affaire est un nouvel exemple de la violence importée.

Les chiffres

En 2022, 436 mineurs étrangers. ont été signalés pour délits sexuels dans la seule région de Naples : “Le Coran dit de le faire”

Ce n’est pas du “racisme”, ce sont des statistiques.

L’année dernière, 436 mineurs étrangers. ont été signalés pour délits sexuels autour de Naples, en Campanie.

C’est énorme par rapport au pourcentage qu’ils représentent. En pratique, dans le nord, les mineurs signalés pour viol sont presque exclusivement des étrangers.

La propension au viol des mineurs étrangers est similaire à celle des adultes étrangers : anormale par rapport à celle des Italiens.

https://www.orizzontescuola.it/stupro-minori-e-emergenza-solo-in-campania-nel-2022-ci-sono-stati-2-027-minori-denunciati-lappello-se-vengono-meno-famiglia-e-scuola-ce-responsabilita-collettiva/

En ce qui concerne les viols ethniques qui touchent des milliers de filles et de femmes européennes, et maintenant aussi des centaines de femmes italiennes chaque mois, nous devons comprendre que ce n’est pas  hasard : le Coran le justifie.

Il incite au viol des “infidèles” dans les pays occupés. Et l’immigration n’est qu’une autre forme de djihad.

coran

« Pour le Coran, il n’y a pas de viol ». C’est ainsi que les djihadistes de Daesh justifiaient le viol d’esclaves infidèles (chrétiennes et yazidies capturées). C’est le même message des prédicateurs islamiques en Occident.

Voici leur logique :

“Juste avant de violer la jeune fille âgée de 12 ans, ce [djihadiste de Daesh] a pris le temps d’expliquer que ce qu’il s’apprêtait à faire n’était pas un pêché. Parce que cette préadolescente pratiquait une autre religion que l’islam, non seulement le Coran lui donnait le droit de la violer mais, insistait-il, il le préconisait et encourageait à le faire”.

Le Coran enseigne que les femmes infidèles (en dehors de l’islam)  peuvent être légalement capturées à des fins sexuelles (cf. l’autorisation donnée à un homme de prendre des “captives de la main droite”, 4:3, 4:24, 23:1-6, 33:50, 70:30). Le Coran dit : “Ô Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de rabattre sur elles leurs vêtements de dessus. Cela leur permettra d’être reconnues et de ne pas être maltraitées. Et Allah est toujours Pardonneur et Miséricordieux.” (33:59) L’implication ici est que si les femmes ne se couvrent pas adéquatement de leurs vêtements extérieurs (voile, tenue islamique longue), elles peuvent être violées, et que ce viol serait normal.

Seule une immigration zéro en Europe peut sauver l’avenir de nos enfants.

L’exemple de Bologne : “les filles sont des proies”

Le nombre de violences sexuelles à Bologne augmente de manière inquiétante.

Très souvent, les victimes sont agressées dans des lieux publics comme les rues du centre-ville ou les bus et, dans de nombreux cas, les violences ont lieu en plein jour.

Elsa Antonioni, membre fondatrice de la Casa delle Donne, parle des violences sexuelles à Bologne qui augmentent de manière inquiétante.

« Il y a des hommes ou des garçons qui veulent violer de différentes manières. Dans de nombreux cas, les femmes dans un état de conscience minimale sont ciblées, ce qui rend la violence plus facile à commettre. Les filles sont vues comme des proies, si l’agresseur parvient à se rapprocher encore plus, la dynamique s’enclenche. La femme n’est qu’un corps, rien d’autre.”

Sachant que tous les viols commis dans les rues de Bologne ces derniers mois impliquent des étrangers. Beaucoup arrivaient directement de Lampedusa.

 

Viol d’une policière, un Bangladais avoue : « je l’ai fait;  je l’ai vue et j’ai décidé de la violer »

L’histoire d’Alessandra Accardo, la policière napolitaine violée et presque tuée par un migrant l’année dernière, alors qu’elle rentrait chez elle après le travail et prenait la voiture garée dans le port de Naples, illustre la situation.

L’immigré, J.M., 23 ans, ressortissant du Bangladesh, en séjour irrégulier en Italie et déjà connu des services de police, a avoué :

‘Je l’admets, c’est vrai, c’est moi qui ai violé cette femme‘. La policière a été suivie, frappée d’une pierre à la tête puis violée dans le port de Naples.

La victime :

« J’ai croisé cette personne que je ne connaissais pas – se souvient-elle en parlant du bengali – tout à coup, j’étais sur le point de monter dans la voiture, il m’a dit calmement qu’il voulait me maltraiter . Une bagarre a commencé et tout le temps il essayait de me tuer, puis il a atteint son objectif, celui de me violer.”

Vingt très longues minutes : l’arrivée d’un camionneur qui intervient va la sauver. Si personne n’était arrivé, peut-être qu’Alessandra ne serait pas là pour en parler aujourd’hui.

https://www.orizzontescuola.it/stupro-minori-e-emergenza-solo-in-campania-nel-2022-ci-sono-stati-2-027-minori-denunciati-lappello-se-vengono-meno-famiglia-e-scuola-ce-responsabilita-collettiva/

Une infirmière italienne attaquée par un demandeur d’asile pakistanais

Un demandeur d’asile pakistanais arrêté pour agression sexuelle à Pordenone.

Un jeune migrant pakistanais a été arrêté à Pordenone dans une affaire de violence sexuelle.

Azeem Hussain, 22 ans, était hébergé dans un refuge à Comina.

Les faits ont eu lieu via Polcenigo, où la femme a été agressée alors qu’elle rentrait chez elle à la fin de son travail du soir. Malgré l’arrestation de Hussain, il semble y avoir au moins un autre migrant qui s’en est pris à des femmes seules le soir.


Des femmes qui vivent désormais dans la terreur,
comme cette femme de 59 ans qui a été approchée à deux reprises en quinze jours et qui s’adresse désormais aux victimes, les invitant à ne pas la minimiser : « Ce n’est pas possible qu’on ne puisse pas sortir seule. . Je vis dans la peur que cela puisse m’arriver à nouveau, si je sors, je panique, je suis anxieuse parce que j’ai l’impression d’avoir toujours quelqu’un dans mon dos.”

https://www.ilgazzettino.it/nordest/pordenone/violenza_sessuale_aggredita_immigrato_arrestato_cosa_e_successo-7454561.html

 

Il défend sa petite amie contre un viol, les immigrés le massacrent : il perd la rate

Deux migrants ont été arrêtés pour avoir brutalement attaqué un jeune homme qui s’opposait au harcèlement de sa petite amie.

La victime, âgée de 25 ans, avait subi des blessures graves, notamment une perte de la rate, et avait été opérée d’urgence à l’hôpital.

L’attaque a eu lieu sur le tronçon ferroviaire entre Terzigno et Ottaviano. Les deux attaquants, Bachar Marouane, 22 ans, et un mineur de moins de 17 ans, avaient utilisé des coups de pied, des coups de poing et même des ciseaux pour atteindre leur cible. Seule l’intervention des autres passagers et du personnel de bord avait stoppé les violences.

Les enquêtes menées par la police d’État ont permis d’identifier et d’arrêter les responsables, sur ordre du procureur de Nola et du procureur près le tribunal pour mineurs de Naples.

 Marouane a été emmené en prison, tandis que le mineur a été confié à une communauté. Tous deux sont accusés de coups et blessures graves et de menaces aggravées en association de malfaiteurs.

https://www.napolitoday.it/cronaca/arrestati-aggressione-circumvesuviana.html

 

Une fillette de 12 ans enlevée, cagoulée et violée (?) à la sortie de l’école : enquête ouverte

Un cauchemar, une histoire aux contours encore flous, une affaire délicate qui s’est retrouvée sur le bureau des enquêteurs et qui – espérons-le – trouvera bientôt la lumière.

Michela, nom fictif pour protéger son identité, est une jeune fille de 12 ans originaire de Piana del Sele, dans la province de Salerne. Elle a été enlevée, peut-être même à plusieurs reprises, et cagoulée.

Les faits horribles se sont déroulés lundi après-midi, lorsque Michela s’est rendue avec sa mère aux urgences de l’hôpital Santa Maria della Speranza de Battipaglia. La jeune fille, originaire d’une commune voisine, fréquente une école située à l’endroit même où l’enlèvement a eu lieu.

Le récit des autorités et les témoignages recueillis jusqu’à présent brossent un tableau effrayant. La jeune fille, qui sortait de l’école, a été enlevée par des inconnus, le visage couvert, devant le portail de l’école. Ce qui s’est passé après la capture reste inconnu, mais Michela a ensuite été abandonnée près du cimetière Inglesi de Pagliarone di Montecorvino Pugliano. Sa mère, visiblement en état de choc, l’a récupérée et l’a immédiatement emmenée aux urgences.

https://www.giornaledelcilento.it/ragazzina-sequestrata-incappucciata-e-violentata-alluscita-di-scuola-aperta-uninchiesta/

Des mineurs arrivant de Lampedusa agressent des filles et affrontent des garçons locaux qui les défendent – VIDEO

Affrontements ethniques entre mineurs à Cavazzo, une petite ville autrefois tranquille du Frioul-Vénétie Julienne.

Un Africain agresse sexuellement une mère et sa fille à la gare : il y a eu d’autres victimes

Pendant des mois, c’était le cauchemar de nombreuses femmes qui allaient et venaient de la gare de Cuneo : employées faisant la navette pour se rendre au travail, mères accompagnant leurs filles, même mineures. Aujourd’hui, l’agresseur en série est en prison, après l’opération de police qui a suivi le signalement de deux victimes, mère et fille.

C’est un Ivoirien, né en 1979, sans abri. Beaucoup l’ont vu errer, pendant des mois, dans la zone « la plus chaude » du secteur.

L’incident qui a conduit à son arrestation en flagrant délit remonte au 12 décembre. Tôt le matin, la femme qui l’a dénoncé par la suite avait déjà été tripotée, mais elle n’avait pas alerté la police à ce moment-là, soucieuse uniquement de se soustraire le plus rapidement possible à cette attention importune. Lorsqu’elle a rejoint sa fille à la gare, le même individu s’est présenté à nouveau et a commencé à la tripoter, ainsi que la jeune fille mineure. La femme a alors appelé le 112, où une patrouille de police s’est rendue. Les agents ont réconforté les deux femmes molestées et leur ont demandé si elles souhaitaient une assistance médicale. Ensuite, grâce aux images de vidéosurveillance, ils ont retrouvé la trace du harceleur. Il s’est avéré que la même personne avait commis un acte de violence similaire environ un mois plus tôt, à l’intérieur de la gare.

https://www.cuneodice.it/cronaca/cuneo-e-valli/in-manette-il-molestatore-seriale-della-stazione-di-cuneo-ha-palpeggiato-anche-due-minorenni_82970.html

 

 192,015 total views,  3 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. L’occidental a baigné dans la culture “tout le monde il est gentil”. Cette jeune fille est doublement victime. Si on appelait les noirs les “sauvages” avant il devait bien y avoir un fond de vérité. Bien sûr il ne faut surtout pas généraliser. Mais nous avons perdu conscience que le monde est majoritairement hostile. Nous avons cru aux valeurs universelles de l’humanisme et le réveil va être long, très très long. Alors contrairement aux commentaires majoritaires, je dirais que oui elle est victime de notre naïveté collective. Nous sommes très peu à être lucides il n’y a qu’à voir le résultat des élections. Mais ça avance d’année en années. Pas suffisamment vite pour endiguer la catastrophe mais ça avance.

  2. La mafia sous-traite des mafias africaines et pas seulement.
    Les clandos sont une mine d’or.

  3. Mais qu’est-ce qu’on attend pour fumer toutes ces ordures, ainsi que nos dirigeants !

  4. Ma réserve d’attention pour ce genre de connasse est épuisée. Qu’elle crève !

  5. immigration 0 et de ceux qui sont là ; qu’en fait on ?
    mois j ‘ai une idée , mais l ‘on me demandera pas mon avis !

  6. Il n’y a qu’une solution -et une seule- : il faut castrer les violeurs comme les musulmans le faisaient aux hommes africains qu’ils capturaient et emmenaient en esclavage !
    Si vous n’avez d’anesthésique, faites boire de l’alcool à l’opéré .

  7. quelle conne ! faut vraiment aujourd ‘hui etre abruti pour aller leur parler a ces pithécanthropes

  8. La Meloni peut commencer à serrer ses petites fesses car je pense que de nombreux italiens se feront un plaisir de les lui botter sévèrement. En décembre dernier, un voyant avait, dans ses prédictions pour l’année 2024, annoncé que certaines personnalités politiques feraient l’objet de tentatives d’assassinat ou d’enlèvement. Meloni pourrait très bien faire partie de ces personnalités et je ne serais pas surpris qu’elle subisse le même sort qu’Aldo Moro en 1978.

  9. Comment faut t il leur dire en quelle langue pour qu’elles comprennent qu’il ne faut pas fréquenter ces salopards ? On connait la chanson “ils ne sonts pas tous pareils ,ils sonts bien gentils bla bla bla bla “mais bien sûr on y croit .mais bon sang quand va t on aussi arrêter d’en faire entrer en Europe ? STOP Y EN A MARRE .

  10. Elle a fait son choix et paie pour ses erreurs. Aucune raison de s’apitoyer sur cette grande sotte.

    Ou peut-on acheter du papier cul avec les versets du coran et un choix de hadiths pour que les citoyens puissent être un peu plus cultivés à propos de l’islamidéologie qui sévit depuis bientôt XV siècles.

  11. Ablation de leur appareil fétiche, sans oublier les 2 bras, ils pourraient s’en servir pour se venger…

  12. Merci Jules pour cette recension horrible. Un cauchemar. Il faut châtrer ces bestiaux et les renvoyer chez eux.

  13. Visiblement, ce n’est pas encore assez : jeudi, mon collègue de travail nous annonce que sa fille de 16 ans veut faire un cadeau de Noël à son petit copain. Et il ajoute “il va nous grand-remplacer, il s’appelle Hatem”. Parce qu’évidemment, il ne croit pas à ces “délires complotistes” et de plus, son frère s’est converti il y a des années pour épouser sa muzz, donc “il ne faut pas tous les mettre dans le même panier”. Ben s’il arrive quelque chose à sa fille, ce que je ne souhaite pas, j’essaierai de ne pas lui crier “bien fait”.

    • Votre collègue est un gros con ,il chialera le jour ou sa fille se fera massacrer la gueule par son amant exotique , et ce jour là ,il faudra lui dire que c’est bien fait pour sa gueule , il faut mettre leur groin de cochon dans leur merde!

Les commentaires sont fermés.