L’ex-Femen Marguerite Stern avoue : c’est terrible, Barbès, pour les femmes…

Ne dirait-on pas que les langues se délient ?

Après Pupponi,  l’ex-maire de Sarcelles, voici les aveux de la Stern…

 

Que se passe-t-il ? Rattrapée par la réalité, Madame Stern ? A moins que vous ne voyiez votre étoile baisser et que, n’ayant plus grand-chose à perdre, vous régliez quelques comptes ? Parce que, quand même, quand on se dit féministe avant tout, ça doit mettre mal à l’aise de s’interdire de casser du sucre sur les hommes sous prétexte qu’ils seraient immigrés, non ?

Mieux vaut tard que jamais, mais il ne faut pas oublier le palmarès de la donzelle…

Il y a 10 ans, elle investissait courageusement  la Grande mosquée Notre-Dame de Paris avec 2 de ses copines pour cracher sur le catholicisme. Elles ont été relaxées lors du procès qui a suivi mais ceux qui ont eu la bonne idée d’expulser les grognasses… ont été condamnés.

Mais, c’est tout à son honneur, il fallait du courage dans les milieux où elle vivait, en 2016, elle annonçait son combat contre le voile dans un article « J’ai du mal avec le voile et je n’ai pas honte de le dire » 

Il y a 7 ans elle avait découvert l’amour (l’orgasme ? ) dans les bras d’un migrant…

https://ripostelaique.com/calais-femen-decouvre-lorgasme-boue-migrant-musulman.html

Le dit migrant lui aurait-il donné des raisons de lui en vouloir et, à travers lui, d’en vouloir à tous les migrants ? Ce qui expliquerait certains de ses revirements. 

Il y a 7 ans encore elle s’était engagée auprès de Hamon… Les mêmes désillusions l’ont-elle poussée à quitter le camp politique des pro-migrants machos ?

Il faut tout de même être juste, elle a un certain courage, s’exhibant poitrine nue  en Tunisie pour soutenir une femme emprisonnée ou  au Maroc en train d’embrasser une autre femme pour les droits des homosexuels. Condamnée, elle a fini, dans les deux cas, par être expulsée.

Depuis 2019 elle se lance dans la lutte contre les féminicides, ce qui l’a forcément conduite à voir que les musulmans étaient un peu plus nombreux que les cathos et autres athées à tuer leurs femmes ou filles…

Elle refuse de considérer que les Trans (hommes devenus femmes) soient considérés comme des femmes au nom d’un essentialisme féminin. Accusée de transphobie, elle est décriée, menacée et abandonnée par ses anciens alliés. Une des raisons pour lesquelles elle reçoit régulièrement des menaces et a beaucoup de mal à faire des conférences…

Tout cela forme un portrait contrasté et intéressant. Et encourageant, combien de dégénérés vont-ils finir par ouvrir les yeux et reconnaître la nocivité de l’islam, notamment pour les femmes ?

 

 

 1,399 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. C’est terrible pas seulement à Barbès et pas seulement pour les femmes !!!

  2. Si nous réagissons si fort contre l’immigration c’est parce que nous avons connu le monde d’avant et ses bienfaits. Par contre, les jeunes générations sont nées dans cette nouvelle société métissée et pour elles il s’agit de la “normalité”. Ils n’ont donc aucune raison de vouloir la changer. Le monde évolue et se transforme inexorablement …

  3. lorsque je suis arrivé en 1965 à Paris pour prendre mon poste aux Buttes Chaumont suite à un concours les collègues m’ont averti d’éviter le bd Barbès à pied. le reste n’était pas dangereux. j’ai déambulé de jour comme de nuit dans les quartiers sans jamais être importuné ; après 16 mois d’armée aux FFA, jai repris mon poste quelques mois avant de revenir dans le SO ; je suis remonté à Paris de temps en temps en 1972 ça allait toujours, par contre le changement a été foudroyant en 1993 ; et depuis ça ne s’arrange pas. en 67 je rencontrais un cousin hirondelle qui me parlait du basculage de certains dans la Seine… le Grand Charles avait pris ses responsabilité ; j’aimerais qu’un successeur l’imite.

  4. Je suis…je ne sais comment dire…surpris, abasourdi… par la vidéo. Cette femme est physiquement un presque sosie de ma blonde dont je suis tombé amoureux en 1966, épousée en 1972, et avec laquelle je partage toujours les joies comme les difficultés. Et toujours amoureux.
    Vous en foutez à juste raison mais j’ai besoin de partager mes sentiments, c’est plus fort que moi…🤗 S’cusez ma larmiche à l’oeil M’sieurs-Dames.
    Put’1, 74 balais et encore parfois ado…

    Pour revenir au sujet, il ne suffit pas de parler des agressions de ses ex-protégés mais il faut aussi regretter l’époque qu’elle n’a pas connue : les rues sans kébabs, avec des tripiers (comme dans le bas de la rue des Martyrs de ma jeunesse, avec des p’tits bistrots qui se croyaient modernes en formica, bref la vie tranquille à la française.
    Je ne la sens qu’à moitié la Stern.

    • Le secret de la jeunesse, rester jeune. Nous nous sommes mariés la même année, 1972. En septembre pour ma part. Je viens d’apprendre qu’une de mes ex-petites amies, qui avait épousé un tripier-charcutier, est décédée à l’âge de 69 ans. Ça m’a retourné. 5o ans sans nouvelles et j’ai appris ça dans la rubrique nécrologique. D’après ce que je sais, elle avait beaucoup changé, elle qui était mince. Le monsieur est mort aussi. 50 ans de tripes, d’andouilles, de pâtés divers et variés, de saindoux, ça ne pardonne pas. C’étaient de gros viandards. Ils devaient petitdéjeuner aux rillettes, et pour eux, les légumes, c’était du persil dans les narines des têtes de veau. D’après ce que je sais, ils faisaient plus de 210 kilos à eux deux. J’avais gardé un contact avec son frère. C’est lui qui m’en a parlé. Pour les p’tits bistrots, ma grand-mère paternelle tenait un bistrot à Paris qui faisait restaurant, un peu de tabac. Du formica, une vieille vitrine avec des pubs collés dessus. Le bon temps. Qui est mort. Voilà que j’ai envie de chialer aussi. Chienne de vie!

    • Nous savons rester jeunes car nous le sommes encore dans notre tête, notre cerveau si sensible aux charmes de la France de notre époque.
      Bref, cette conne qui regrette n’a pas pensé avant de faire sa dégénérée et je ne la plains donc point.
      A cause de tous ces débiles, et je ne parle que de Nantes, voilà où en sont nos jolies ( avant ) villes ! J’ai du mal à pardonner même si elle est, peut-être , sincère. C’est trop tard.

  5. Marguerite, effeuillée par les migrants. Je t’aime, un peu beaucoup, etc. Peut-être que les migrants lui ont fait un petit cadeau cuisant. Ce qui expliquerait son revirement.

  6. C’est risqué mais ce sont ces personnes qui changent de camps qui seront les plus actives et qui connaissent justement le milieu d’où elle vient ! mais elle peut aussi, y revenir, bien qu’elle est grandi ..je ne ferais pas confiance à moins de montrer pendant plusieurs années, sa véritable nature ! car personne ne semble lui avoir montré les limites, les juges par exemple, qui n’ont pas jugé les faits lors de sa transgression dans l’église !

  7. Stéphane Édouard avait fait une videoscopie sur elle et sur le mouvement féministe hystérique fanatique d’extrême gauche qui condamnent les hommes à la haine mais Marguerite Stern a mûri et elle découvre que le quartier de Barbès à Paris 17e ou 18e est invivable à cause des mecs issus de l’immigration qui agresse les femmes et qui leur manque de respect. C’est un Mea Culpa que j’apprécie beaucoup de la part de Melle Stern qui est dans un nouveau combat avec Melle Dora Moutot contre les Transactivistes et le transgenrisme dont la bataille est rude et que ça va soldé par des victoires contre ces Transactivistes qui sont en totale roue libre !

  8. Ah, la maire de Paris va économiser sur l’élargissement des trottoirs du XVIIIème !

  9. Il semblerait qu’elle fasse acte de contrition. J’ai l’impression qu’elle n’est pas la seule. Peu à peu, on commence à ouvrir les yeux. C’est un début.

  10. Une roule-merde en laquelle je n’ai aucune confiance elle est allée trop loin !

    • Pas besoin d’avoir ou pas confiance en elle, parce que quand on commence à rouler dans notre sens, qui est tout simplement le sens de la réalité triviale, la marche arrière est impossible. Des gauchiottes devenus islamorésistants, ça existe, comme cette donzelle, par contre des islamorésistants devenus gauchiottes ça n’existe pas.

      • Hélas si ! Un connard responsable d’un mouvement radical d’extrême droite d’Australie ou de Nouvelle Zélande, je ne sais plus, s’est converti à l’islam, en reconnaissant son errance passée dans le mauvais chemin, ce con !

Les commentaires sont fermés.