Les “Indigènes” de la République, toujours aussi menteurs, toujours aussi paranoïaques

 

 

Encore un texte menteur et paranoïaque des soi-disant “Indigènes” de la République …

En fait des colons musulmans arrogants et suprémacistes, comme l’est leur islam, depuis sa naissance.

Pourquoi commenter  ces gens me direz-vous ?

Mais parce que cette idéologie   est celle de l’extrême-gauche “française” qui encadre un nombre toujours plus croissants de musulmans dans les territoires occupés de la France.

Cette idéologie est à l’Assemblée nationale, avec la NUPES : c’est celle d’Autain,  c’est celle d’Obono etc

Il faut donc la contrer dans son délire de mensonges.

Voici donc le texte de ces tarés musulmans (en orange mes commentaires).

Les violences islamophobes et racistes françaises ne sont pas anecdotiques. Elles sont le résultat d’une gouvernance et d’une culture spécifiques

 

Rayan Freschi est chercheur à CAGE, organisation de défense des droits basée à Londres. Il est l’auteur du rapport “We are Beginning to Spread Terror”: The State-Sponsored Persecution of Muslims in France qui couvre en détail la répression sans précédent de l’islam et des musulmans en France sous le gouvernement d’Emmanuel Macron.

NDLR : Encore un “chercheur” qui tiendrait  les murs dans son pays d’ origine, mais qui tel un morpion parasite un pays occidental.

 

À la veille de la proposition d’un plan de réforme des retraites accueilli par des soulèvements sociaux, la violence raciale et religieuse s’est introduite avec fermeté au sein d’une réalité sociale française instable.

Au cours des dernières semaines, trois événements troublants ont secoué le quotidien des musulmans et des minorités vivant en France.

Quelques instants après la demi-finale de la Coupe du monde France-Maroc, des groupes d’extrême droite ont mené une série de raids dans plusieurs villes pour intimider les musulmans.

Tout cela est du mensonge de paranoïaque musulman. De tels évènements n’ont jamais existé. Il n’y en a  aucune trace, à l’ère des téléphones portables où tout se photographie. Ce que les Français ont pu observer, en revanche, ce sont des violences massives de Marocains, et autre Maghrébins,  dans les villes françaises. Et là, il y a bien des vidéos, nombreuses, pour l’attester.

En conséquence, un jeune musulman a été tué après avoir été renversé par une voiture conduite par des supporters blancs.

Triple mensonge en un une phrase : les musulmenteurs sont très forts.

Un par ommission : le musulman était dans un groupe qui  harcelait l’automobiliste (parce que le pauvre  brandissait un drapeau français).

Un deuxième par action : l’automobiliste était seul.

Un troisième par action : il n’était pas “blanc” au sens des délires des  Indigènes, justement, mais gitan.

La vérité s’énonce ainsi :

Le “jeune musulman” faisait partie d’un groupe qui A HARCELE , initialement, un automobiliste, UNIQUE, UN GITAN , qui avait l’ outrecuidance” de brandir un drapeau français chez lui.

Le 23 décembre, un homme blanc a assassiné trois Kurdes en plein cœur de Paris. Trois jours plus tard, un autre homme blanc – qui aurait déclaré à la police que l’attaque précédente lui avait donné de la « force » – a tiré sur une jeune musulmane de 13 ans laquelle a heureusement survécu à l’attaque.

Cette affaire est tellement peu claire, que les Kurdes, eux-mêmes, continuent à croire que le tueur avait le bras armé par le musulman Erdogan.

Comment la violence islamophobe et raciste a-t-elle émergé au cœur de l’Europe, un continent décrit par certains comme un « jardin » dont les valeurs « intimident les régimes autoritaires » ?

Il n’y a pas d’émergence de la violence raciste et islamophobe à France.

Les musulmans  étrangers le savent si bien  qu’ils sont des dizaines de millions à vouloir venir s’y installer.

Il n’y a qu’une émergence: celle d’un islam violent et suprémaciste qui s’implante en France par la trahison des “élites” “françaises”, Macron en tête.

Islam qui était inconnu, en France, il y a seulement quelques décennies et qui s’y implante par l’immigration de 500 000 individus /an en France, immigration rejetée, désormais, par une majorité de Français.

Pour comprendre ces événements tragiques, il est nécessaire d’explorer les mécanismes du désordre structurel dont ils sont le symptôme.

Un paysage culturel suprémaciste

Si l’islamophobie et la xénophobie d’État semblent évidentes – fondées sur une méthode de gouvernance d’origine coloniale- nous devons également considérer les racines culturelles qui sous-tendent ces attitudes, des questions trop souvent relativisées et incomprises dans la sphère internationale.

En novembre 2022, le romancier Michel Houellebecq et le philosophe Michel Onfray ont publié le contenu d’une discussion truffée d’observations grossièrement islamophobes et racistes.

Les deux penseurs ont explicitement validé leur croyance dans la « théorie du grand remplacement », Houellebecq prévoyant des « actes de résistance » – faits d’ »attentats » et de « fusillades dans les mosquées” – une fois que des « territoires entiers” seront soumis au « contrôle islamiste ».

500 000 entrées en France par an  non souhaitées par les  Français, c’est ça le “Grand Remplacement”, pas autre chose !

Les combattants musulmans algériens de la guerre d’indépendance y sont qualifiés de « terroristes » et la “conclusion désolante” à laquelle Houellebecq parvient est la suivante : « notre seule chance de survie serait que le suprémacisme blanc devienne trendy aux USA »

Oui, c’était des terroristes, ceux qui s’en réclament devraient être interdits de territoire français.

Ou, on hait la France, on fait l’apologie du FLN : on ne vient pas demander son pain à la France.

Ou, on aime la France, on ne peut qualifier le FLN que de crapules mahométanes terroristes.

Les musulmans sont-ils autant sans honneur pour venir demander leur pain à ceux qu’ils haïssent ?

L’influence de ces perspectives sur le paysage politique français est indéniable. Houellebecq – qui a dépeint à plusieurs reprises l’islâm et les musulmans comme une menace civilisationnelle mortelle pour l’Occident au cours des deux dernières décennies – a acquis une réputation prophétique en France.

Oh, non mon brave pas depuis des “décennies” (sic) !

1400 ans !

Le cadavre de Mahomet encore chaud, les hordes mahometanes envahissaient l’Europe pour la soumettre.

Gudalalete (711), Poitiers (732) : cela fait 1400 ans que l’islam, sous sa forme arabe ou turque, martyrise l’Europe.

Son roman Plateforme – narrant l’histoire d’un homme perdant son amour dans un attentat commis par des musulmans – a été publié quelques jours avant le 11 septembre et est depuis considéré depuis comme une brillante prémonition littéraire et politique. Soumission– satire narrant la prise de pouvoir politique de la France par un parti musulman – a été publié le jour même où Charlie Hebdo fut pris pour cible par Al-Qaïda.

Charlie Hebdo n’a pas été pris pour cible par un  “Al-Qaïda” très lointain.

Cela rassurerait, à tort,  les Français.

Mais par  des musulmans “du quotidien” “français”.

Issus de cette masse de musulmans “du quotidien” que nous avons généreusement accueillie chez nous, de cette masse dont peuvent surgir, à tout moment, des monstres.

Des personnalités politiques de premier plan – de l’actuel ministre de l’économie Le Maire à l’ancien président Nicolas Sarkozy – soutiennent, partagent et cooptent les perspectives de ces intellectuels reconnus.

La publication de cette conversation trahit une réalité profonde.

Elle est le symbole d’une culture islamophobe tout à la fois insécure et profondément influente, qui considère la liberté des musulmans comme une menace et la violence suprémaciste comme une voie nécessaire à la survie.

1400 ans de persécution par les musulmans pour l’Europe. Cela ne donne-t-il pas le droit d’être “islamophobe”, de craindre le seul suprémacisme de cette histoire : le suprémacisme musulman ?

Question suprémacisme, la comparaison de la “diversité” en Algérie , au hasard, et en France permet de se forger une opinion.

Dissimuler les motifs honteux afin de protéger la réputation mondiale de la France

L’approbation tacite de la violence ne peut se matérialiser qu’avec la complicité des médias et, bien sûr, de l’État. Les uns et les autres traitent les événements de la même manière. Ils en atténuent systématiquement la gravité et en obscurcissent les motifs.

Le résultat concret est le récit islamophobe et suprémaciste que des figures culturelles ont élaboré au fil du temps, récit repris, à des degrés divers, par les médias et l’État français.

La mort d’un garçon due aux raids de l’extrême droite qui ont suivi le match de la Coupe du monde a été traitée comme une simple anecdote – une anomalie à ignorer alors même que la France est le pays européen le plus menacé par la violence d’extrême droite.

Pas des anecdotes ! De grossiers mensonges !!

L’agresseur anti-kurde a été transféré dans un asile psychiatrique, certains médias grand public allant jusqu’à suggérer que l’attaque était commanditée par la Turquie – et ce malgré les aveux explicites de l’assassin.

Non, pas les médias “grands publics” : les Kurdes, eux-mêmes !

Les autorités judiciaires ont refusé de reconnaître les motifs islamophobes et racistes qui ont conduit à l’attaque de la jeune fille musulmane, une fois de plus malgré des preuves claires et indéniables.

La couverture médiatique a été minimale, les médias nationaux publiant de courts articles quelques jours après l’agression potentiellement mortelle.

Jamais, il faut le remarquer, les médias n’ont utilisé les termes « terroriste » et « terrorisme » pour décrire les agresseurs et les attaques – lexique de référence exclusivement réservé aux musulmans auteurs d’actions similaires.

Parce que triple crétin mahométan, il n’y a pas en France de terrorisme “blanc” mais un terrorisme de masse musulman.

Parce que toi, tu nous sors trois cas farfelus alors que la Fondapol tient une base de données des attentats musulmans dans le Monde : 50 000 attentats, 200 000 morts !

Ce terrorisme, en particulier, en plus des crimes quotidiens  de la racaille mususlmane, a fait des centaines de morts en France depuis 1970.

L’Etat et les médias ont systématiquement pris en compte les aspects psychologiques de l’affaire, afin d’expliquer et contextualiser les intentions supposées des auteurs – un traitement qu’ils refusent d’octroyer lorsque les accusés sont de religion musulmane.

En raison de cet effort concerté dissimulant le lien direct entre le discours islamophobe, raciste et la violence, le risque pour les populations musulmanes augmente.

Dans ta religion, il y une, UNE SEULE bonne prescription : la remigration dans les terres musulmanes, la hijra.

Dégage donc dans ta Oumma, tu te sentiras, enfin, bien !

Il est temps de réaffirmer clairement les raisons pour lesquelles les violences raciales et religieuses ont cours en France.

Loin d’être des événements isolés à la signification marginale, ils doivent être considérés comme faisant partie d’une toile complexe plus large dont les fils piègent la nation toute entière.

En partageant cette compréhension plus honnête sur la scène internationale, nous avons une chance de protéger les musulmans et les autres minorités vivant en France.

La France s’efforce de dissimuler son islamophobie et son discours raciste dans le but de préserver sa réputation internationale de défenseur et promoteur des droits de l’homme – une réputation parfaitement imméritée, sur le point de connaître un véritable déclassement.

Je te rassure, tout de suite, il n’y a pas de “déclassement” dans les pays de ton Oumma.

Ils n’ont jamais été “classés” !

Tous les pays de la Oumma se trainent en queue de classement pour les libertés, depuis toujours …

Raison pour laquelle tu devrais y retourner !

https://indigenes-republique.fr/les-violences-islamophobes-et-racistes-francaises-ne-sont-pas-anecdotiques-elles-sont-le-resultat-dune-gouvernance-et-dune-culture-specifiques/

 

 869 total views

image_pdf

15 Commentaires

  1. Cet écrivain est basé à Londres, donc il devrait aborder le cas des Pakistanais pédophiles et violeurs de petites blanches anglaises des milieux populaires.
    Y a-t-il une forme poussée de racisme culturel et ethnique chez ces individus ?

  2. Une malencontreuse couille typographique sans doute,vous parlez certainement des indignés de la République.

  3. On entend racisme, on entend islamophobie mais pour moi cela veut dire surtout qu’il y a de la résistance et heureusement qu’il y a cette résistance, je crois qu’elle est indispensable, j’ai juste l’espoir qu’elle se développe de plus en plus car notre civilisation est en danger, en quelques décennies nous pouvons disparaître, nous pouvons être remplacés et ça serait une catastrophe pour toute l’évolution du monde.

  4. Oui, c’est vrai, il y a une dangereuse dérive islamophobe chez les Français. En particulier à Poitiers où un malheureux Albanais a été contraint d’égorger son logeur pour défendre sa sainte religion remise en cause par cet outrecuidant infidèle.

  5. Les Indigénistes comme Bouteldja la néo Nazie Algérienne , Rayan Freschi , Clémantine Autain l’islamo fellatrice de première catégorie , Bobono la folle dingo et suprémaciste Noir et cie ont menti à leurs adeptes et aux Français de la frange Islamo Gauchiste de l’Extrême Gauche essentialiste et mondialiste au sujet de la prétendue Islamophobie qui n’existe pas et qui sert de chantage aux Islamistes radicaux pour répandre le virus de l’islam en France et instauré une société à la sauce Amerloque où la race prédomine . Indigénistes = Nazisme à l’envers .

  6. “indigènes de la république” et autres de même acabit : ils se permettent tout et le pire de la haine et du mensonge depuis longtemps : le pire étant que leurs porte paroles sont maintenant à l’assemblée et ne cessent de brailler et de fantasmer sur l’extrême droite pour mieux masquer leur racisme anti blanc, leur antisémitisme, leur protection du terrorisme islamiste sur notre sol – l’extrême gauche islamo collabo NUPES, poison violent qui sème la haine, ce qu’il y a de pire depuis longtemps au sein de l’Assemblée, est à combattre sans faillir : ne rien faire c’est laisser faire

  7. Cette “bouillie”, cette saillie, aussi manipulatrice que complètement accusatoire, par inversion des faits, mensonges par omission, et racisme, est bien à l’image de tous ces dégénéres !!

    Merci pour nous avoir fait connaître cet “illustre auteur” …

    Encore un morpion qui dégagera le moment “venu” !!

    Oh SI, le musulmerde, tu vas dégager, et avec tous tes “potes” ; vous avez été utilisés pour nous détruire, pour nous ruiner, mais t’es bien trop CON pour réaliser, ne serait-ce que l’ombre du début de cette réalité-là …

    Au fait, sais-tu ce que les mondialistes feront de ce genre “d’outils” quand leur utilité sdera devenu nulle ?

    Trou du cul, commence donc par te poser cette question-là …

  8. Si je comprends bien, si il y a une loi anti-complotisme de votée, les Français vont pouvoir porter plainte pour complotisme avec toutes ces “fake-news” (mot à la mode).

    Sans compter la diffamation…. Et l’appel à la haine….

    Les mythomanes croient dur comme fer ce qu’ils disent, ils re-construisent la réalité à leur sauce, c’est digne et relève de la psychiatrie aussi.

  9. Tous nos dirigeants, nos zélites et nos sinistres, faux présidents mais vrais salopards de notre pays mais aussi de l’UE et tous les crotales vendus et corrompus de Bruxelle, tous on fait alégence au satanisme de cette secte islamique, violente, intolérante et meurtrière. Le but est de détruire l’europe. Mééééé ils sont tellement cons parce qu’ils sont à des années lumière de savoir qu’ils seront bouffer par le crocodile qu’ils sont en train de caresser dans le sans du poil. Quand ces connards vendus s’en apercevront il sera trop tard.

  10. Ils apprennent à mentir dès la naissance, un héritage transmis de génération en génération, un héritage culturel, ainsi que la fourberie et bien d’autres traits de caractère. Bonjour Antiislam et merci!

Les commentaires sont fermés.