Hôpitaux : Macron demande le retrait des fresques salaces dans les salles de garde

Salle de garde de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (ville désormais gangrenée par l’islam) 

Macron s’attaque à la tradition carabine* française, unique au monde. 

*Carabin = étudiant en médecine

Pour complaire à qui ?

Tout le monde sait qui est à la manoeuvre en coulisse.

Bientôt, les murs des salles de gardes seront halal : rien de cochon dessus !

Ce sont les mêmes qui réclament le burkini à la piscine et à la plage !

Tant que le public des internes était homogène, ces fresques restaient entre quatre murs et ne posaient aucun problème.

Un article du Figaro de 2015 parle très bien du rôle de ces fresques :

A travers les siècles et jusqu’à aujourd’hui, cela reste le lieu de la solidarité, celui où l’on trouve un soutien face à un quotidien parfois dur à encaisser. «Aujourd’hui, la mort est certes moins présente, mais il faut bien se souvenir qu’au début du siècle on comptait encore 1500 décès par an à l’hôpital Trousseau», rappelle Patrice Josset. Les soignants étaient donc confrontés à 4 décès d’enfants par jour en moyenne, «sans pouvoir y faire grand chose, à part les nourrir et les laver».

Les fresques y ont alors «un peu le même rôles que les gargouilles sur le fronton des cathédrales»: laisser le mal au dehors.

Il insiste sur la nécessaire contextualisation de leur caractère pornographique, pensé comme «rempart contre la mort», «force de vie».

Mais voilà : les islamos de tout poil (voilées, barbus mais aussi leurs alliées néo-féministes) en ont fait leur cheval de bataille et viennent de les faire interdire !

Islamo-wokisme : cette fresque installée près de la cantine de l’hôpital Purpan « choque plusieurs internes ».

Hôpitaux: le gouvernement demande le retrait des fresques à connotation sexuelle

msn

Aujourd’hui encore, une partie des “carabins” (étudiants en médecine) demeurent attachés à des représentations grivoises et grotesques relevant d’une tradition dont l’origine et la signification sont décrites dans plusieurs ouvrages. Et il subsiste des “fresques carabines” à caractère sexuel dans certains établissements.

Interrogée par l’AFP, l’Intersyndicale nationale des internes (Isni) ne s’oppose pas à ces directives mais demande “que des moyens soient débloqués” pour assurer la conservation des fresques présentant un intérêt patrimonial, par exemple dans des musées hospitaliers, comme cela a déjà été fait.

En outre, « nos salles de garde doivent rester des lieux de vie: il ne faut pas aseptiser ces rares endroits où les internes peuvent exorciser un quotidien pas facile », souligne Olivia Fraigneau, présidente de l’Isni.

https://www.fdesouche.com/2023/01/25/hopitaux-le-gouvernement-demande-le-retrait-des-fresques-a-caractere-pornographique-et-sexiste-dans-les-salles-de-garde/

Encore une tradition qui fout le camp.

Une vie de communauté essentielle. 

Cette vie de communauté n’est plus possible du fait des cultures trop différentes. Les internes français doivent céder devant la masse des médecins venus d’ailleurs. 

Mais la salle de garde ne se résume pas à ces décors muraux, aussi impressionnants soient-ils. C’est un lieu de vie à part, un peu hors du temps. Son existence se justifie d’abord par le rythme de vie décousu de ses occupants, qui prennent leur repas quand ils en ont le temps, entre deux patients -ce qui coïncide rarement avec les heures d’ouverture du self. Une vie à part s’y organise, grâce à l’économe, qui planifie notamment les «améliorés», ces repas qui, comme leur nom l’indique, élèvent un peu le quotidien gastronomique de ces jeunes médecins souvent cantonnés aux pâtes fades et maintes fois réchauffées. Dîners de patrons et autres soirées étudiantes, se font également à son initiative.

«Cette vie de communauté est particulièrement importante» estime Jérôme Pinot, qui entend bien faire vivre ces traditions au CHU d’Amiens. Il reconnaît que ces codes et traditions peuvent étonner, vus de l’extérieur. Mais s’attache à expliquer leur importance.

«L’internat est vraiment un lieu de convivialité, et ses règles (ne pas parler de médecine sous peine d’avoir un gage, par exemple) sont là justement pour maintenir cet aspect convivial!»

Un autre médecin ajoute qu’ «un peu comme le service militaire, la vie d’internat permettait de former un groupe uni et soudé, sans distinction d’origine ou de spécialité».

«Permettait», au passé, parce que cet âge d’or serait, pour beaucoup, révolu.

Les fameuses chansons de salles de gardes et d’autres… des poèmes, des chants classiques…

Patrimoine en danger !

Le Bréviaire du carabin (ne pas confondre avec le Coran !).

La réimpression de ce classique contribue au maintien d‘une tradition de convivialité de l’internat qui existe depuis 1802 !

Ce petit livre reproduit chansons et partitions poèmes dessins amusants et grivois – un certain patrimoine…  Qu’ils sont doux les souvenirs de nos vieilles salles de garde !

Chansons de carabins – Chansons Paillardes

En France, tout finit en chansons !

Le site de référence de la chanson paillarde francophone. Les bréviaires du carabin, recueil de chansons paillardes, chansons de salles de garde : 

http://www.chansons-paillardes.net › Les_Breviaires ›.

Les chansons de salle de garde ont toujours été de mon goût

Et je suis bien malheureux, car de nos jours on n’en crée plus beaucoup

Pour ajouter au patrimoine folklorique des carabins, folklorique des carabins

J’en ai fait une, putain de moine, plaise à Dieu qu’elle plaise aux copains

Plaise à Dieu qu’elle plaise aux copains

L’ premier y offrit sa vie
Le second y offrit son bras
{x2:}
L’ troisième sa bourse garnie
L’ quatrième, ça s’ dit pas!

En échange, la p’tite blonde
Quelque chose leur donna
{x2:}
Ben, la plus belle fille du monde
N’ peut donner que ce qu’elle a

 986 total views,  8 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


35 Commentaires

  1. Macron demande seulement…c’est bizarre, d’habitude il veut!!
    Même quand sa phrase est mal construite lors de déplacements : je veux ici dire que…Il dit c’est tout! Mais il ne sait pas que le roi dit : nous voulons!!

  2. j’ai la hantise d’être soigné par ces gens là ; une fois entre leurs sales mains on sera propre à leur merci

  3. Tout est calculé planfié pour que la France ne soit plus qu’un pays a l’electro-encephalo plat ,uniquement peuplé de moutons trouillards

  4. Macron qui s’occupe de son gouvernement, et surtout qui respecte les Français, pour le moment il est en mauvaise posture, tant que le public des internes était homogène, ces fresques restaient entre quatre murs et ne posaient aucun problème.

  5. Le Macron à la 👢 de ceux,qu’ils veulent,détruire nôtre pays
    La France 🇫🇷? Déjà il a vendu,nos joyaux de la France,il continue,de baisser son froc ? Pour que l’ennemi de nôtre patrie? Veulent voir,nôtre FRANCE 🇫🇷,à plat ventre,? J’informe,le peuple De FRANCE 🇫🇷 que, tous les présidents de nôtre FRANCE 🇫🇷 cela ne les dérangeait pas ? Bizarrement,,le seul,que cela dérange!c’est toujours le même,Macron,??? Depuis,qu’il est en fonction? Que du désastres 👎👎👎
    C’est de plus en plus scandaleux! Pour nôtre patrie! Honteux! Dramatique!!! Il enfonce la FRANCE 🇫🇷 de plus en plus,où sont les patriotes,pour remettre la FRANCE 🇫🇷 à l’endroit???
    Je pense,à tous ceux,qui sont morts,14/18, 39/45 !
    Tous ces Héros,pour libérer nôtre pays, et qu’un seul type,
    S’écrase devant l’adversaire au lieu de défendre la patrie 👍

  6. Je ne trouve pas normal que le « potache » s’invite dans la médecine. On attend des médecins, internes, le plus grand sérieux, le plus grand professionnalisme, la neutralité parfaite. Le respect total d’autrui s’apprend en ne rien jamais au dépens d’autrui, de l’être humain en l’occurrence tourné en dérision dans ces fresques. Trop de maladies nosocomiales, trop de négligence vis-à-vis de patients, trop de témoignages aussi de soignants qui voient comment certains médecins parlent des patients… On leur confie notre corps, c’est sacré, ils n’ont pas le droit d’en rire.

  7. C’est vrai que les gauloiseries ornant les murs des salles de garde sont le gros problème fondamental du service de santé français. J’invite les carabins à couvrir les murs d’images de cochons en train de copuler, de drapeaux israéliens et de photos de ces splendides femmes soldat israéliennes….

  8. Un enculeurs de chèvre n’a rien a exorciser puisqu’il vénère la mort et que pour lui il n’y a rien de plus jouissif que de séparer une tête de son tronc avec un simple couteau
    . qu’ont ‘ils a faire dans un lieu où l’on tente de soulager la souffrance et où l’on accompagne vers la mort.

  9. Il peut y avoir des choses choquantes et l’on se souvient de ces « bizutages » à l’entrée en Fac de Médecine qui était odieux et qui ont fini par des viols voire des morts. Il a fallu y mettre un terme, les limites d’un jeu anodin étant dépassées.

    Les médecins ne sont pas toujours tous de meilleure éducation ni clairs dans leur tête, idéalisés qu’ils sont et le milieu médical n’est pas très net à ce niveau (il suffit de connaitre toute les histoires sordides qui peuplent la dynamique humaine des hôpitaux et leur ambiance).

    Je ne suis pas contre un certain relâchement tourné vers ce qui préoccupe le plus l’imaginaire de l’être humain, bien au contraire cela permet d’alléger un quotidien et même de rire sur fond d’humour (le milieu militaire c’est pas mal non plus même si cela doit rester discret).
    Innaceptable, c’est que des gens collés à leurs origines d’une autre culture viennent imposer leur façon de voir dans « NOTRE » pays. Si ça ne plait pas on dégage du lieu ou plus loin dans un pays où ces idées castratrices de plaisir ont cours.

    La France EST la France, et les Français SONT les Français, point final.

  10. De quel droit le gouvernement demande ? S’il n’est pas content, qu’il fasse voter une loi…

    En tout cas, ce n’est pas du domaine du règlement. Et si ça l’est, qu’il prenne un décret, susceptible de recours devant le Conseil d’Etat ! Marre de cette dictature ! Et l’on sait très bien que le gouvernement n’aurait rien fait si la demande venait des curés !!!

  11. De quoi se mêle Emmanuel Trouducron?
    Il va aussi superviser le nettoyage des classes de collèges et lycées ce merdeux?

    • Macron ferait pas mal d’aller voir du côté du « Mur des cons » qui lui est une atteinte à la dignité humaine d’autant plus inacceptable que cela vient de juges qui, selon leur déontologie, devraient être « neutres ».

  12. Ce qui me choque le plus quand je vois la 1ère photo c’est l’état des murs, porte, radiateur, peinture écaillée, carrelage au sol vieillot, des draps d’hôpital en guise de nappes, c’est dégueulasse. Qu’ils retapent les locaux déjà et qu’ils donnent des moyens.

    • Faut pas dire « les » c’est à Paris l’Assistance Publique qui a toujours été hors normes.

      Tous les hôpitaux ne sont pas comme ça.

  13. Par contre violer une dame âgée de 80 ans, c’est normal pour les islamuzz, macron tête de con n’y voit là, aucune objection…

  14. Evidemment les dessins, ou posters des salles de garde, ne sont pas du meilleur goût. Si on les remplace, eh bien on aura droit à la propagande islamo-gauchiste.
    S’en prendra aux salles de garde, parce que cela choque les musulmans, alors que l’hôpital public, est dans un état,…..On voit bien là, les priorités de Macron.

  15. Nous devons le dire à cause de musulmans nous ne pouvons pas être nous pourtant non sommes chez nous et eux chez nous . Dans un hôpital de Marseille après concours a été choisi à l’entrée une fresque ou tableau représente la Basilique de Notre-Dame -de-la Garde . La scène du tableau : autour de Notre-Dame-de-la-Garde des dizaines d’artistes dessinent , peignent des tableaux . Jusque là tout est bien et joli comme à Paris Place du Tertre .Mais il y a un hic un des peintres , un français de souche , un collabo au lieu de dessiner Notre-Dame -de-la-Garde représente une mosquée . Bizarrement les responsables politiques ainsi que le directeur de l’hôpital ont choisi ce tableau ? En France se sont des collabos qui dirigent notre pays et cette artiste peintre est un collabo , hélas je n’ai pas son nom , que ceux qui le connaisse nous le fasse savoir .

  16. C’est la meilleure ! Après sa fête de la musique d’une obscénité et d’une grossièreté remarquables, macron joue les pères la pudeur. Quel Tartuffe !!

  17. Il n’est pas sûr que cette regrettable initiative provienne uniquement des islamo-gauchistes. En effet, comme il apparaît sur la photo de la fresque avec la banderole, cette dernière évoque le « harcèlement sexuel ». Cela me paraît plutôt provenir des soit-disant « féministes » et autres wokistes, pour qui un bout de sein ou de fesse sur une fresque révèle forcément une infériorisation de la femme, éternelle victime du patriarcat et soumise aux désirs du mâle blanc hétérosexuel tout puissant. Bien sûr, les islamo-gauchistes vont s’empresser de s’engouffrer dans la brèche, trop heureux de pouvoir ainsi coloniser (sic) l’espace public et de faire avancer leur agenda. Mais, d’une manière générale, je pense que nous en sommes revenus à une ère de puritanisme et de pudibonderie avec l’essor de « metoo » et du wokisme. Les bénis oui-oui qui, naïvement, croyaient que le sens de l’Histoire est d’aller vers toujours plus de progrès, en sont pour leurs frais. Nous revenons à l’époque Victorienne à toute allure !

  18. La liberté se perd et nous allons encore accepter combien de temps la DICTATURE ??? Français, réveille-toi !!!

  19. Les chansons de corps de garde aussi? Dommage, je venais de répéter De Nantes à Montaigu et Un jour la petite Huguette… Tout fout le camp…

  20. on peut faire un échange…….ils détruisent leur mosquées, s’habillent comme tout le monde et nous font plus chier…….

1 Rétrolien / Ping

  1. Macron demande le retrait des fresques salaces dans les salles de garde – Résistance Républicaine – NewJhelum