La guerre de l’Otan contre la Russie était dans les tiroirs dès 2016 : John McCain démasqué !

Une photo publiée par le service de presse de la présidence ukrainienne montre le président ukrainien Petro Porochenko (C), le président de la commission des services armés du Sénat, le sénateur américain John McCain (C-L) et le sénateur américain Lindsey Graham (C-R) posant lors de leur « voyage de travail » dans la région de Donetsk pour féliciter les marines ukrainiens à l’approche du Nouvel An dans le village de Shyrokine, le 31 décembre 2016.

Si vous pensez que Poutine est le grand méchant à l’origine de la guerre en Ukraine, cette vidéo est pour vous.

La scène a lieu…à Noël 2016.

Dès cette époque, John McCain le va-t-en guerre  assurait à Porochenko :

« L’Amérique vous donnera tout ce dont vous avez besoin pour vaincre la Russie… »

« We will do everything we can to provide you what you need » 1’22


Le président  juste élu Donald Trump, qui défendait une ligne plus conciliante vis-à-vis de la Russie, a simplement permis de gagner un peu de temps.

Le contexte du coup dans le dos de Donald Trump par John McCain :

Ukraine. Visite surprise du sénateur John McCain dans le Donbass

Farouchement opposé à la ligne conciliante vis-à-vis de Moscou [de Donald Trump ndlr], le sénateur républicain John McCain s’est rendu au poste de commandement des troupes ukrainiennes pour le réveillon.

Voix influente au Sénat américain, John McCain a effectué une tournée surprise en Ukraine, en Géorgie et dans les pays baltes, pour assurer ces anciens États du bloc soviétique que les États-Unis continueraient de les soutenir, en dépit des prises de position du président élu, Donald Trump.

 

En Ukraine, le sénateur de l’Arizona a accompagné, le 31 décembre, le président ukrainien Petro Porochenko au poste de commandement des troupes ukrainiennes à Chirokino, dans la région de Donetsk, pour souhaiter la bonne année aux soldats ukrainiens. Au cours de son allocution, John McCain s’est personnellement adressé au président russe, selon les propos rapportés par le journal en ligne russe Gazeta.ru :

À Vladimir Poutine, je dis : vous ne vaincrez jamais le peuple ukrainien et ne le priverez jamais de son indépendance ni de sa liberté.” 

Consensus antirusse

L’ex-pilote militaire, également président du Comité des forces armées du Sénat, était accompagné de deux de ses collègues, Amy Klobuchar, sénateur démocrate du Minnesota, et Lindsay Graham, sénateur républicain de la Caroline du Sud. McCain a envoyé une carte de vœux à Poutine depuis le Donbass”, réagit à cette visite hautement symbolique Gazeta.ru.

Pour le politologue ukrainien Konstantin Batozski, cité par le journal, la visite surprise des sénateurs républicains et démocrates sur le front est une façon de montrer le consensus non partisan d’opposition à la Russie”, à seulement quelques jours de la cérémonie d’investiture de Donald Trump. En Géorgie, les sénateurs américains se sont rendus à la frontière entre l’Ossétie du Sud et la Géorgie, théâtre de guerre éclair, en 2008, entre la Russie et la Géorgie.

Par ce déplacement dans les pays limitrophes de la Russie, en confrontation latente ou ouverte avec Moscou, John McCain compte peser sur la future politique de la Maison Blanche vis-à-vis du Kremlin.  Courrier international

 

 1,178 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. C’est exactement ce qu’il a fait Mc Cain avec la guerre contre la Syrie. Dans une vidéo pareil, on lui avait demandé mais pourquoi la Syrie il a répondu parce que on a décidé ainsi. Ensuite, les USA ont mis tous les moyens dans l’entraînement des Djihadistes.

  2. Bonjour Jules Ferry et commentateurs.
    Je viens de remarquer qu’en cliquant sur le https des liens joins, ceux-ci ne s’ouvrent pas sur le sujet que je partage mais sur une page générale d’informations actuelles.
    Aussi, veuillez reprendre personnellement l’intitulé précédant le https,en recherche sur le net pour prendre connaissance de leurs contenus.
    Désolé mais je ne comprends pas la raison pour laquelle, alors que je sélectionne bien le sujet, que ce soit autre chose qui s’ouvre ensuite.

  3. Je ne comprends pas que les restes de la guerre froide, vieille de plusieurs décennies, se soient transformés en Haine Tenace et irrémédiable.
    On avait espéré la PAIX grâce à TRUMP, mais les magouilleurs ont eu sa peau et se sont dépêchés de rattraper le temps perdu.

  4. Les américains ont besoin d’une guerre, leur dette abyssale ne peut plus être remboursée, officiellement elle est de 30 000 milliards de $, mais les économistes disent qu’elle est plus proche de 40 000
    L’abandon de la convertibilité dollars-or en 1971 leur a permis d’imprimer des dollars sans limite
    Dans le même temps ils délocalisaient leurs industries, jetant les américains à la rue
    Le Dollar ne vaut plus rien mais reste la monnaie d’échange entre les pays qui font semblant de croire en sa fiabilité
    Les subprimes ont aggravés encore la situation
    Regardez ce qu’est devenue Philadelphie qui fut l’une des villes les plus riches des USA
    https://www.youtube.com/watch?v=mCfzaiY6rpw&t=12s
    Pendant ce temps les milliardaires-mondialistes ont vu leur fortune grossir de manière démesurée
    Seule la révolte des peuples blancs pourra mettre fin à cette folie

  5. Et encore celui-ci datant de 2015 par lequel, les USA reconnaissent financer et armer les SS ukrainiens et baltes.

    Pays baltes: « démocratie » intermittente entre cortèges de SS et …https://blogs.mediapart.fr › segesta3756 › blog › pays-b…

  6. Un autre lien sur Friedman expliquant la stratégie hégémonique américaine. ( Ukraine et ailleurs).
    Les nouvelles stratégies US de George Friedman et Zbigniew …https://blogs.mediapart.fr › segesta3756 › blog › les-no…

  7. Derrière toutes ces affreuses stratégies, combien d’innocents sont et seront morts ? Révoltant, comme tout ce que nous connaissons depuis le début de l’ère du poudré, à la botte des USA.

  8. Jules Ferry, avant ce fait que vous relatez, la politique géostratégique des américains s’inscrit dans une hégémonie planétaire pour conserver cette place de leader-ship.
    Dans cette politique, leur hégémonie se substitue à celle des anglais au cours des siècles passés dont l’attitude fut marquant au cours des guerres du Premier Empire.
    Je vous invite à prendre connaissance, ainsi qu’aux autres lecteurs, pour compléter votre analyse, de ce lien mettant en scène la stratégie des américains lors d’un discours de George Friedman le 04 février 2015.
    La situation que nous vivons actuellement était pré-établie.

    Les États-Unis veulent empêcher l’alliance germano-russehttps://www.les-crises.fr › stratfor-les-etats-unis-veulent-…

  9. Tout est dit! Merci Jules Ferry, pour confirmer ce dont je me doutais. L’opération Barbarossa version USA-Ukraine!

  10. mac cain est une ordure comme ses collègues démocrates , Donald Trump devrait l’exclure du parti républicain , un traître reste un traître , et comme disait mon grand-père les traîtres ont les éliminent ,on ne les laissent pas vivant derrière soi !

Les commentaires sont fermés.