Marine Le Pen à la Trumptower : comme Trump elle veut mettre fin aux délocalisations

Il y a des contacts à prendre, des conseils à écouter…  

La candidate du parti nationaliste à la présidentielle française, Marine Le Pen, était dans la matinée du 12 janvier au QG de Donald Trump à New York, la Trump Tower, sans qu’on sache si elle devait rencontrer le futur président américain.

La présidente du Front national a été vue prenant un café au Trump Ice Cream Parlor, situé au rez-de-chaussée de la Trump Tower à New York, avec trois hommes, dont son compagnon Louis Aliot, vice-président du FN.

Interrogée par des journalistes pour savoir si elle était là pour rencontrer Donald Trump, elle a refusé de répondre.

Son directeur de campagne, David Rachline, avait confié un peu plus tôt à Paris qu’elle était en visite «privée» à New York. Il avait écarté toute rencontre avec le futur président américain.

Lire aussi : Marine Le Pen veut mettre fin aux délocalisations et prend exemple sur la «méthode» Trump https://francais.rt.com/international/32181-marine-pen-surprise-trump-tower

Marine Le Pen veut mettre fin aux délocalisations et prend exemple sur la «méthode» Trump

Marine Le Pen veut mettre fin aux délocalisations et prend exemple sur la «méthode» Trump
© Philippe Lopez Source: AFP
Marine Le Pen était présente au salon du «Made in France» en novembre 2016
 

La présidente du Front national a jugé pertinent le volontarisme de Donald Trump, qui n’hésite pas à mettre sous pression les groupes industriels américains afin d’obtenir de ces derniers une relocalisation de la production aux Etats-Unis.

«[Donald Trump] est en train de mettre en place les mesures pour lesquelles je plaide depuis des années et dont on m’a toujours dit, dans la classe politique et médiatique, qu’elles étaient impossibles à mettre en oeuvre», a déclaré Marine Le Pen le 10 janvier sur le plateau de la chaîne de télévision France 2.

 Interrogée sur son appréciation des propositions politiques de Donald Trump, la présidente et candidate du Front national (FN) a indiqué trouver «très intéressant» le projet ébauché par le président américain élu qui fait notamment pression sur l’industrie automobile américaine pour qu’elle renonce à délocaliser sa production hors des Etats-Unis.

«Il met en place un patriotisme économique, un protectionnisme intelligent», a-t-elle expliqué en poursuivant : «Ça ne me choquerait pas, bien au contraire, d’expliquer aux entreprises françaises qu’elles ne peuvent pas impunément échapper à l’impôt […], qu’elles ne peuvent pas impunément délocaliser leur production en créant les conditions d’un chômage de masse et qu’il faudra faire un choix, celui du patriotisme économique

Les deux géants français de l’automobile, Peugeot et Renault, possèdent des usines en Espagne, en Russie et en Europe de l’Est. En cas de victoire du Front national aux élections présidentielles, la question d’une relocalisation pourrait se poser à terme pour les deux fleurons de l’industrie française.

Lire la suite ici :

https://francais.rt.com/economie/32055-marine-pen-veut-mettre-fin-delocalisations-prend-exemple-sur-trump

 

 142 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. ben oui j’ai vécu la bas chez les Yankees et vous savez quoi, la FRANCE, « ils » s’en branlent comme de l’an 40! pays anecdotique pour eux, si ce n’est pour le vin, la mode (Dior j’adore!) et quelques fromages,faut dire qu’on l’a bien cherché avec une politique internationale désastreuse menée par nos élites diplomatiques si distinguées et pleines de morve, essuyant leurs Berlutis vernis sur les tombes des milliers de GI tombés sur les plages de Normandie…

  2. trump n’a pas jugé utile de la recevoir (c’est officiel désormais)
    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20170112.OBS3756/le-pen-va-a-la-trump-tower-mais-personne-ne-la-recoit-un-gros-fail.html
    De plus dans un communiqué officiel Trump dit qu’il se moque éperdument du devenir de la France (pour lui la France n’est plus la France et ne le sera plus jamais car c’est désormais irréversible) et qu’il souhaite sortir de l’OTAN.
    Première grosse déception vis à vis de Trump (et il n’est pas encore entré en fonction !)

    • Non, ce n’est pas une déception.
      Marine le Pen est moquée actuellement sur les réseaux sociaux, parce qu’elle aurait été méprisée par Trump selon les moutons du système.
      Or, ce n’est pas le cas, Trump est respectueux de la souveraineté des autres Etats, il a été élu pour cela d’ailleurs : s’occuper des Etats-Unis avant tout.
      Donc il laisse les peuples étrangers décider de leur propre sort, il ne cherche pas à influer sur leur dénouement, et chercher sans doute à ne pas laisser l’idée s’installer que tel dirigeant est l’agent d’une puissance étrangère, à savoir la sienne !
      Dans ce contexte, on peut se réjouir que Trump n’ait pas rencontré Marine le Pen et qu’il paraisse plus digne en cela qu’un Hollande annonçant, comme si ça avait de l’importance, sa préférence pour Clinton pendant la campagne électorale.
      Plus je découvre Trump, plus je le trouve intéressant. Les participants de la réunion d’hier font semblant de ne pas se rendre compte qu’ils sont « has been ». Leur pouvoir de représentation est virtuellement caduc : la représentante de l’UE sur le point d’éclater ; l’exécutif français laminé dans les sondages et chez les bookmakers ; John Kerry représentant d’un parti qui a perdu les élections.
      Trump parle vrai, et c’est pourquoi il agace ceux qui commencent à faire partie de l’ancien système, comme l’ancien chef de la CIA :
      http://www.bfmtv.com/international/le-chef-de-la-cia-appelle-donald-trump-a-se-discipliner-1082608.html
      Si l’investiture va être boudée par les « has been », des célébrités ont compris qu’elles risquaient d’être rejetées par le public en jouant au « Trump-bashing ». Nicole Kidman par exemple a appelé au respect du résultat électoral.
      Ce tournant ne doit pas s’accompagner d’une rétrogradation dans tous les domaines. Tout n’est pas à jeter dans les évolutions économiques, politiques et sociales de ces dernières années. Trump l’a d’ailleurs bien compris aux Etats-Unis, ce qui rend d’autant plus incompréhensibles les accusations de fascisme et met en évidence les manipulations qui conduisent aux manifestations actuelles.

  3. Les émissions dites de divertissements se sont transformées en tribunaux politiques où tout propos qui ne correspond pas à ce que l’on attend de l’interlocuteur suscite de la part des tenants de la bien pensance un procès en sorcellerie où celui qui professe de tels blasphèmes est condamné à l’excommunions du vivre ensemble si se n’est est pris pour un fou comme lors des procès Staliniens. Tout ceci sans argumenter ni débattre avec la personne concernée comme si la doctrine que nous subissons s’imposait par elle même.
    Le phénomène d’éradication des mal pensants aurait tendance à s’accélérer et se généraliser à l’ensemble des médias à mesure que les élections se rapprochent
    Il y encore deux ans on pouvait voir à de rares occasions des intervenants politiquement incorrectes, maintenant, mis à par Marine Lepen ou Philîppot car ils ne peuvent pas faire autrement, équité oblige, tout est filtré et cloisonné.

  4. Mais il ne faut faire confiance à aucun des médias écrits, parlés ou télévisés ! Personnellement, je ne regarde jamais les émissions type ruquier ou autres « coraneries » ! si je vais sur BFM WC ou I télé, c’est pour avoir les « nouvelles », mais je zappe les commentaires, ceux de durepaire par ex….C’est aussi pour admirer Trump dégommer ses ennemis (quel bonheur !) ou ne pas louper la cérémonie de son investiture ! Le reste…les robots féminins ou masculins qui perroquettent les ordres reçus…niet ! Je préfère et de loin, les sites de réinfo, comme R.L ou R.R, ou Polemia, ou Media presse, etc…ou bien également, même si cela doit faire grincer des dents à certains, le « conseil dans l’espérance du roi », dont les articles sont remarquables, je conseille, vraiment ! Allez ! Encore 3 mois à supporter les voyous minables qui nous mènent droit dans le mur !

  5. -« Marine Le Pen veut mettre fin délocalisations prend exemple sur trump »-
    Cet article de RT est écrit par quelqu’un des médiats du système ou qui ne suit pas Marine.
    En effet pour ceux qui la connaissent et l suivent, écoutent ses interviews, ceux-là savent que cette position est la sienne depuis toujours et qu’elle fait partie de son discours comme de son programme. Là on semble découvrir pour la rabaisser et la faire apparaître comme une pâle copie du géant américain.
    Lors de son passage à télématin,sur la 2 d’hier, la potiche blonde parlante, le robot programmé pour débiter ses paroles d’ignare et de machine soumise qui a reçue Marine Le Pen a glissé sur le toboggan des litanies placées dans ce qui lui sert de cerveau et qui sort par sa bouche pour rabaisser Marine au niveau calque Trump. Marine n’a pas pu reprogrammer le discours de la blonde bien formatée, ça c’est impossible, mais a néanmoins repris l’allusion et raffraichi la mémoire de ceux qui écoutaient.
    Non! elle ne calque pas, elle n’imite pas, elle ne reprend pas les idées d’un autre, elle a depuis longtemps ses propres idées sur l’ensemble des thèmes et des projets politiques et elle les défend depuis au moins aussi longtemps.
    Le robot blond féminin qui a reçu Marine n’est apparu finalement que pour ce qu’il est : une potiche vide écervelée mais programmée incapable de penser par elle-même.

    • Les journalistes ne sont pas des journalistes mais tout au plus des animateurs dont le seul rôle est de diffuser la propagande de  » l »a-social-démocratie-libérale » ». Il ne s’agit pas de dire la « vérité » mais de désinformer comme à la grande époque de la pravda dont nous nous moquions en occident.
      Tous les journaux français sont « officiels » puisqu’ils n’arrivent à équilibrer leurs comptes que par les subventions généreusement accordées par l’état. C’est pourquoi il ne faut faire aucune confiance aux infos écrites ou parlées provenant de Nos Pravdas occidentales .
      Quand Marine sera élue une des premières mesures devra être de supprimer les subventions et aides de toutes sortes aux médias car ils seront les premiers à délégitimer l’élection comme le font actuellement les médias américains pour Trump et comme le font aussi les médias anglais pour le Brexit. Idem, pour les TV et radios publiques qui devront être privatisées. Après tout, ces animateurs publics ne défendent ils pas le libéralisme à tout crin notamment quand il s’agit de nos usines ? La main invisible du marché médiatique reconnaîtra les siens et sauvera ceux qui seront solvables. Solvabilité obtenue par leurs clients réels et non le piston ou le potentiel à la manipulation des masses quand ce n’est pas .les propriétaires privés de grandes entreprises, elles-mêmes subventionnées, qui tiennent les commandes de nos médias !

      • @Villeneuve, bonjour !
        Oui ! Oui ! Tout à fait d’accord sur tout ce que vous dites. Mon commentaire sur la question n’était que ma façon à moi de le dire.
        Le votre apporte les précisions nécessaires pour la compréhension du « poison qu’est l’ (dés)information distillée par les médiats d’etat », parce qu’ils le sont tous : « propagandistes ».
        Vivement oui ! que Marine puisse faire la lessive et que ce « beau linge » devienne propre. Je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas honte, plus encore maintenant qu’ils savent que les français connaissent toute leur nocivité. Sont-ils si sûrs de leur impunité ; croient-ils réellement qu’ils ont indétrônables ?

  6. Ils ont raison de faire rapatrier les entreprises au pays sous pression des impôts, pour empêcher le chômage de masse.
    Les conséquences sont énormes, la plaisanterie a assez durée.

  7. Les gauchistes qui prétendent être du coté des français devraient applaudir ce plan de relocalisation , au lieu d’hurler avec la meute de la bien pensance.

  8. C’est évident qu’il y a des contacts , avec les proches de trump , mais chut … ne pas donner prise aux merdiats .

  9. Cette approche de l’exemple de D.Trump devrait susciter la « curiosité  » sinon l’adhésion des sceptiques et autres hésitants pour le programme de Marine !!Ce ne serait que justice,après toutes ces attaques de ces pseudo experts !!

Les commentaires sont fermés.