Groupes de niveaux, France ruinée, mais les crédits pour les primo-arrivants augmentent…

Source de l’illustration : https://www.capital.fr/entreprises-marches/inflation-recession-dette-la-france-va-t-elle-bientot-faire-faillite-1481407

Tous égaux, mais certains plus que d’autres…

 Le média associatif des enseignantsl, le café pédagogique, vient de publier un article :

N. Belloubet confirme les groupes de niveau.

Il y aura plusieurs niveaux par classe” a déclaré N. Belloubet sur BFM le 18 février. La ministre dit vouloir éviter “tout tri social” et être pour le “brassage”. Elle cultive sa singularité : “j’ai toujours été de gauche”,  dit-elle. Mais elle confirme son alignement sur les positions gouvernementales, y compris sur l’uniforme… Pire, elle confirme que le budget de l’Education nationale sera ponctionné par la cure d’austérité annoncée par le gouvernement. Et annonce à l’avance qu’elle s’y pliera…

 Il n’y aura pas le groupe des mauvais et le groupe des bons”. Pas question donc de parler de “groupes de niveau”. Mais la ministre dit bien “il y aura plusieurs niveaux par classe”. Elle “refuse tout tri social” et promet des groupes “flexibles”. “Lorsqu’une compétence n’est pas maîtrisée on peut être dans un groupe et ailleurs en même “Les classes demeurent hétérogènes… Le brassage c’est ce qui a fait notre nation”. https://www.cafepedagogique.net/2024/02/18/n-belloubet-confirme-les-groupes-de-niveau/

La ministre de goooche convertie au en même temps, a réussi à appliquer son enseignement de science Po. Il y aura bien des niveaux par classe, mais qui ne seront pas en groupe. Ils seront éparpillés en groupe ? Une notion apprise chez les ânes ?   Riches et cons, pauvres et intelligents flexibles seront tous mis dans le même pot, il suffira de bien brasser avant de s’en servir.

Les enseignants du café ont tiré une leçon de la déclaration de leur ministre, que se déclarer de gauche, c’est souvent pour faire passer une pilule amère «  Assurément la politique éducative que va appliquer N Belloubet, qui va aboutir à séparer les élèves pauvres des autres dès la 6ème, n’est pas de gauche. »

 Alors donc les enseignants fous de la sacro-sainte égalité ne veulent pas de séparation entre riches et pauvres à l’école. Pour ça ils ont bien raison, tout en réussissant à faire le contraire. Ils veulent qu’il n’y ait pas de séparation entre bons et mauvais élèves. Ils seront tous égaux dans la connerie, reconnue chaque année par PISA. Avec sa politique immigrationniste, la gauche est arrivée à la séparation entre riches et pauvres, les riches allant dans le privé, les pauvres condamnés à rester avec les cons.

Il y a 50/60 ans, avant l’immigration massive, un pauvre à l’école de la République, de parents paysans pouvait devenir une personnalité de premier plan, au cerveau bien fait, comme Michel Onfray ou Luc Ferry. Aujourd’hui le paysan n’arrive même plus à rester paysan.

L’égalité, c’est bien connu, c’est une loi de la nature, Il n’y a pas de grands et de petits, non plus de maigres et de gros, il n’y a pas de combinards de gauche et de droite, il n’y a qu’un seul modèle. Il n’y a qu’une égalité où la nature a paraît-il déconné, elle a fait des Noirs, des Blancs et des gris. La nature essaye parfois de réparer ses conneries, pour cela elle a créé le PS Progressiste Schizophrène, qui s’acharne au brassage pour faire du Beur, une autre connerie, qui nous sera fatale.

A sa nomination, Gabriel Attal a parlé de “groupes de niveau” sur la base des résultats aux évaluations de début de collège. Les élèves seraient répartis en trois groupes : bons, moyens, ou en difficulté. Cela concernerait toutes les heures de mathématiques et français, dans les classes de 6e et 5e, avec des effectifs maximum de 15 jeunes, en théorie, pour les plus faibles. Le Conseil supérieur de l’Éducation vote contre.

Du côté des enseignants, la levée de boucliers est immédiate : ces groupes de niveau seront, selon eux, inefficaces pour la progression des moins avancés. Sans compter le risque de tri social, avec une concentration des difficultés. Imaginez que presque tous les crépus  se retrouvent dans  le groupe en ”difficulté”, l’idéologie égalitaire  en prendrait un sacré coup.

Au SNPDEN, le syndicat majoritaire des chefs d’établissements : “On sent  qu’il y a une évolution, c’est sûr et certain. donc l’espoir, on l’a. On espère que ça va tourner dans le bon sens. Si on nous laisse un petit peu de marge et qu’on nous laisse des possibilités de faire les groupes qui conviennent aux besoins des élèves dans les établissements, ce sera déjà une amélioration considérable.”.  Conclusion, on aura des groupes de niveau si les profs ne sont pas trop méchants.

Il semble que la réforme Attal n’est pas gagnée , sa tire a dû et à dia, avec une ministre de goooche qui ne veut déplaire ni aux syndicats ni au premier ministre, d’autant qu’il y a d’autres soucis qui se profilent a l’horizon et pourrait mettre les profs dans la rue.

L’économie de la France va mal, elle dépense trop. Le Bruno de l’économie annonce 10 milliards d’économie, sauf sur l’immigration.

Bruno Le Maire dévoile un plan massif de 10 milliards d’euros d’économies Alors, qu’un nouveau tour de vis n’est pas à exclure d’ici cet été, selon Anne-Sophie Alsif, économiste à BDO https://www.francetvinfo.fr/economie/budget/depenses-de-l-etat-bruno-le-maire-devoile-un-plan-massif-de-10-milliards-d-euros-d-economies_6376300.html

L’Education nationale représente 15% du budget de l’Etat.  Si on lui applique la formule annoncée par B. Le Maire , elle doit rendre 750 millions à Bercy. L’Education nationale doit rendre une partie de son budget alors qu’elle n’a déjà pas de quoi appliquer les réformes décidées par Gabriel Attal. La résolution de l’équation est clairement indiquée par la Cour des Comptes. Pour dégager des moyens financiers il faut changer les obligations de service et la carrière des enseignants. Supprimer l’augmentation des salaires au regard de l’ancienneté par la rémunération “au mérite” c’est récupérer chaque année environ 400 millions. Avec des groupes de niveau de profs ? Le groupe de distributeur de claques, ou de pas de vagues ?

 https://www.cafepedagogique.net/2024/02/19/lausterite-annoncee-par-bercy-va-concerner-les-enseignants/

Dans les nouveaux programmes, rendus public le 30 janvier, alors que 50 % des élèves ne savent pas lire correctement à l’entrée en 6e, rien de nouveau. Mais parmi les éléments dogmatiques qui doivent cadrer la formation civique (Macron) et sur la nécessité de « refonder [encore !] l’instruction civique » (Attal) des futurs citoyens (lutte contre la désinformation et le complotisme, omniprésence de la question du développement durable rivée à l’obsession du dérèglement climatique anthropique, éducation à la sexualité et l’empathie et surtout la  vénération de l’Europe sans laquelle la France n’est rien, etc.) on trouve quelques points saillants à noter. Ainsi, l’insistance lourdingue sur le SNU (Service national universel, pour lequel il n’y a plus 1 euro) n’a pas manqué de faire tiquer les profs. Lors de sa conférence du 16 janvier, Macron avait annoncé à la presse soumise son intention d’aller « vers la généralisation du service universel en seconde », qui serait alors une sorte de resucée doucereuse du service militaire dont l’objectif serait moins la préparation à la défense de la patrie que la poursuite d’un objectif de mise au pas de la population française, déjà bien entamée. https://fr.sott.net/article/43402-Vers-un-rearmement-civique

Alors  que des sacrifices vont être demandé aux profs, (tout le monde va y avoir droit, on n’est qu’au début de l’année) les immigrés vont être épargnés, et même encouragés à venir manger le pain des Français

 Il est temps de  remonter le niveau  des élèves  par des groupes de niveaux en Math, physique, sciences et français, pour sauver les meilleurs et la France. D’année en année la France bat tous les records de dégringolade dans tous les secteurs économiques à cause des records de prélèvements d’un état obèse ( 60% du PIB). En 2023 le déficit commercial a été de 100 milliards, le coût de l’immigration de 50 milliards tout confondu (vols et dégradations, subventions, aides sociales, santé, police, justice et fonctionnaires territoriaux pour gérer le flux)

AUGMENTATION DES CRÉDITS DÉDIÉS À L’INTÉGRATION DES ÉTRANGERS PRIMO-ARRIVANTS en 2024 « L’intégration des étrangers primo-arrivants » connaît cette année une hausse de ses crédits, qui s’établissent à 174,6 millions d’euros en AE=CP (+ 28,9 %, soit + 39,1 millions d’euros) qui inclut tous les étrangers primo-arrivants en situation régulière en France, quel que soit le motif de leur admission au séjour (réfugiés ou non).

Chaque Français en activité (30,5 millions)  doit travailler pour rembourser 100 000 euros de la dette de 310  000 milliards de la France. Notre activité est malade et très en retard sur l’Allemagne. A Bruxelles l’Allemagne fait sa loi, c’est comme ça dans les affaires, c’est le plus fort qui décide.

Chiffre d’affaires de l’industrie Allemande en 2020 2 096 milliards d’euros. France 1 255 milliards d’euros.

La balance commerciale de l’Allemagne est positive de + 17,8 milliards, la France est négative de 100 milliards.

Le PIB par habitant allemand est de 43 500 euros, 39 300 France.

La France va mieux. Pas mieux que l’année dernière. Mais mieux que l’année prochaine.

En 1980, avant l’ arrivée des socialistes, pour le PIB par Habitant (en euros constants) nous étions classés 13e, en 2023 nous somme classés 25e au tableau mondial. Paris autrefois la plus belle ville du monde est devenue la plus sale d’Europe et la quatrième du monde pour le nombre de rats, dirigée par la socialiste qui a obtenu 1,7 % des voix lors du premier tour de l’élection présidentielle 2022.

Les socialistes ont compris un peu tard. Trop tard ? 40 ans de conneries ne se réparent pas facilement, surtout avec 15 à 20% d’immigrés. Il faudra 10/20 ans pour réparer notre pauvre pays, avec du sang et des larmes.

SOS Racisme subventions : 904.596 EUR

Voici  le bilan comptable de l’association SOS Racisme.
Ci joint le lien du site internet du Journal officiel où il figure.
http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoccpt/pdf/2009/3112/335186631_31122009.pdf

 A la page 3 figure un récapitulatif des dons, adhésions et subventions.
Le montant des subventions est assez impressionnant :
Ministère de l’Éducation nationale :    80 000 EUR
Ministère de la jeunesse et des sports :  46 000 EUR
Mairie de Paris :  40 000 EUR

Daniel Faguet

 716 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. bref depuis Mitterand qui a sonné le glass avec 95% de reçus au bac 3% a mon époque ,pour les bourses il y avait un examen national ,les nuls pas de bourses et hop apprentis 30% a avoir le bEPC avec l’on passait le concours de l’école Normale et ont été instit a 18 ans maintenant il faut Bac plus quatre plus i an de stage donc age 23/24 ans!eh oui le tri se faisait avant la renrée en sixième !Avec ces résultats l’on savait ou étaient les bonnes écoles comme avec le BEPC!Maintenant c’est impossible!

  2. Les profs notoirement mal payés vont faire les frais
    En revanche, les médecins qui gagnent déjàa très bien leur vie (entre 10 000 et 20 000 € net sur la base d’un temps complet ) et qui se sont empiffrés durant le covid vont être augmentés de 20% puisque la consultation va passer à 30 € elle était à 18,50 € en 2002 (ils réclament aussi la consultation “longue” à 60€ ) ils auront eu 62% d’augmentation en 20 ans qui dit mieux ????

  3. =====
    ■ Le Niger rouvre les vannes de l’immigration africaine vers l’Europe.
    ○ FdeSOUCHE.com : http://tinyurl.com/2v524ds9

    ■ (Je ne retrouve pas le titre au sujet de la Turquie qui menace d’ouvrir les portes aux migrants)

    ■ Le gouvernement annonce vouloir “faciliter” la venue de saisonniers étrangers dans les fermes françaises en déclarant le secteur agricole comme étant en “tension”
    ○ FdeSOUCHE.com : http://tinyurl.com/3hw2378v

    ■ La Mauritanie se prépare à signer un accord avec l’UE lutte contre l’immigration illégale
    ○ La LIBRE.be : http://tinyurl.com/nhzrd3j3

    ■ Schengen : vers une réforme du code frontières | 14/02/2024
    ○ VIE PUBLIQUE.fr : http://tinyurl.com/k5ukayte

    ▬▬▬▬▬
    ► Turquie: une avocate en garde à vue pour s’en être pris à la charia sur les réseaux
    ○ MSN.com : http://tinyurl.com/5fph9ab2

    ► SUÈDE : lutte, sur le territoire national, contre l’activité terroriste du PKK (Turc)
    ○ ANADOLU.tr (Turc) : http://tinyurl.com/3h8xf58k

  4. Tout pour le grand remplacement par l’islam. Les traitres accélèrent car ils sont découvert. Tout le peuple s’aperçoit maintenant de leur supercherie. L’islam dehors. FREXIT VITE ÇA URGE.

  5. Le brassage,c’est faire en sorte,que les jeunes Français d’origine,aillent en classe,la peur au ventre,en ne pouvant pas étudier correctement,comme ils devraient pouvoir le faire. Le brassage,c’est l’anéantissement des compétences des blancs,dans leur propre pays,car ils ne pourront plus affirmer leur origine,ni leurs valeurs;tout en laissant place à la délinquance,et la niaiserie,du peuple noir,venu d’Afrique,et qui n’a jamais été foutu d’inventer quoi que ce soit,dans son propre pays. On va dans leur pays,pour leur creuser des puits,afin qu’ils puissent boire;et les vacciner,contre toutes sortes de maladies;ce qui est une grave erreur (***)

  6. L’Etat n’est pas capable de mettre en place la rémunération au mérite car ses logiciels sont à la traîne en matière de traçabilité. Un de mes proches est PDG du leader du marché dans ce domaine, de techniques de pointes dont bénéficie l’industrie pharmaceutique par exemple… En tant que modeste fonctionnaire je lui explique nos problèmes et les besoins qu’il y aurait à développer la traçabilité car si vous ne savez pas qui fait quoi, c’est impossible de pratiquer la notation, l’évaluation et donc de quantifier le mérite. Apparemment ils n’ont aucune sollicitation étatique pour faire avancer les choses. Sarkozy il y a 15 ans déjà rêvait de mettre fin au système des échelons pour rémunérer au mérite. Il a vite compris que ce serait impossible!

Les commentaires sont fermés.