Le Mozart de la finance et son acolyte Le Maire ont perdu le contrôle de la dette

Les lumières qui nous gouvernent clament qu’elles vont économiser 10 milliards en 2024, mais elles nous cachent qu’elles augmentent la dette publique de 10 milliards par mois.

Macron a augmenté la dette de 800 milliards depuis 2017, la portant à 3 100 milliards. La pire gestion depuis 1945.

Il y a des années que le pays est à l’abandon. Macron et ses complices, choisis sciemment pour leur incompétence, n’ont qu’une obsession : détruire la France que nous a léguée le général de Gaulle. Le travail de démolition de la nation est en passe d’être achevé, la France étant menacée de faillite totale d’un côté et d’une guerre civile de l’autre.

Il est clair que Macron passera dans l’histoire comme le pire fossoyeur de la France, détruisant tout l’héritage gaullien qui subsiste encore aux ravages du mondialisme et du multiculturalisme.

Il suffit de regarder ce qu’est devenue Paris, la Ville lumière qui fascinait le monde au temps des Trente Glorieuses, pour comprendre où va la France. Le nord de la ville est devenu un cloaque immonde où s’entassent tous les miséreux de la planète. Violence, drogue et prostitution ont envahi les trottoirs et détruit le quotidien des riverains, faisant exploser l’insécurité et s’effondrer les prix de l’immobilier. Qui a envie de vivre dans un bidonville ?

Cette immigration exponentielle nous a ruinés et nous conduit inexorablement à la situation que connait Mayotte : violence extrême et pauvreté généralisée, fléaux de bien des pays du tiers-monde.

La guerre civile ? Elle se profile, conformément à ce que nous annonçait Gérard Collomb, le flic le mieux renseigné de France que personne n’a écouté. Avec 75 % des jeunes musulmans qui placent la charia avant la République, l’avenir ne peut être qu’explosif. Et comme il n’y a plus aucune opposition,Macron a le champ libre pour poursuivre son méticuleux travail de nuisance. La 30e loi sur l’immigration en est la preuve, après son passage au sein du Conseil constitutionnel. Une loi bidon qui va amplifier la submersion.

Mais aujourd’hui, parlons économie tant la situation devient alarmante.

Cela fait exactement 50 ans que la France n’a plus eu un seul budget excédentaire.

En 1980, la dette publique pesait 20 % du PIB. Elle en représente 112 % aujourd’hui, soit 45 600 euros par Français.

Les prélèvements obligatoires culminent à 48 % du PIB contre 42 % pour la zone euro.

Les intérêts de la dette, qui étaient de 40 milliards en 2021, seront de 84 milliards en 2027, voire plus si les taux explosent.

Le déficit commercial est de 100 milliards par an.

Le déficit budgétaire est de 173 milliards.

La France empruntera 290 milliards en 2024 pour financer les trois besoins suivants : payer les intérêts à nos créanciers, rembourser les dettes arrivant à échéance et combler le déficit budgétaire chronique. C’est la pyramide de Ponzi devenue incontrôlable.

En 2027, la charge de la dette (poids des intérêts) sera le premier budget de l’État.

Quand un pays a une croissance de 1 % et doit supporter une charge de la dette de 3 % du PIB, ainsi qu’un déficit commercial de 4 %, il ne peut que se fracasser contre le mur.

La conclusion est simple :

Si le pouvoir continue sa gestion de cigale, soit la France sera contrainte de se placer sous la tutelle du FMI, soit elle devra appliquer le même traitement de cheval que la Grèce en 2008, avec un effondrement du PIB et du niveau de vie.

Dans sa chronique du Figaro, Nicolas Baverez n’écarte pas ces perspectives dévastatrices.

Déjà écrasée d’impôts, totalement dépendante de la loi des marchés et des agences de notation, la France n’a plus aucune marge de manœuvre. Seule une gestion de fourmi peut la sauver du naufrage, ce qui serait une grande première depuis cinquante ans !

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/le-mozart-de-la-finance-et-son-acolyte-le-maire-ont-perdu-le-controle-de-la-dette.html

 655 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. “Si le pouvoir continue sa gestion de cigale, soit la France sera contrainte de se placer sous la tutelle du FMI, soit elle devra appliquer le même traitement de cheval que la Grèce en 2008, avec un effondrement du PIB et du niveau de vie.”
    C’était peut-être le but de ces monstres depuis le départ.
    Ca expliquerait bien le palan global dans lequel on nous enfonce méthodiquement depuis de longues années.
    Seuls les sots les croient idiots. Ils savent très bien ce qu’ils dont pour nous soumettre à l’esclavage du Nouvel Ordre Mondial.

  2. L’argent public n’a pas d’odeur et nos élus se sont voté une loi comme quoi ils n’étaient pas responsables des décisions qu’ils prennent alors!Pour eux c’est la fète du “slip”,la ou il y a de la gène il n’y a pas de plaisir!

  3. La dette sera minimisée par un gvt impartial sur les aides sociales et des étrangers extra-européens qui viennent profiter des bonnes grâces, au bout d’un an on devrait déjà voir le résultat révélateur…

  4. La dette est une solution pour Macron pour soumettre la France après son départ.

    Avec une dette incommensurable, la France sera tenue par les banques, dont la banque européenne… En cas de rebellions, les cordons de la bourse seront là, quitte à déclarer la France insolvable et donc une énorme récession économique à envisager.

    C’est ce qui se passe pour Méloni avec 143% du PIB (Elle a baissé de 158 à 143 en 2 ans, baisse commencée sous Draghi), la France était à 112% fin 2023.

    • Je pense aussi qu’il s’agit de cela, Hollande avait aggravé la dette de 400 milliards en 5 ans, macron terminera probablement à plus de 1000 milliards. Le plus terrible est qu’il existe encore sur des plateaux télés, des abrutis qui assènent que Lemaire a bien gérer les finances françaises. J’ai la nette impression que nos concitoyens sont totalement ingénus face à la faillite qui est inéluctable. Macron met l’économie française sous perfusion jusqu’à son départ, il n’y a aucun doute, le pire de l’infamie est qu’il accusera ses successeurs. La traîtrise est totale.

  5. J’ai toute les peines du monde à croire un seul mot de cet article, en effet, chaque fois que je vois et j’entends Bruno Lemaire, il affirme avec toute la sincérité qui est la sienne et dont je ne tolère pas qu’elle soit remise en doute, que son action au ministère des finances depuis 7 ans est digne d’un maestro dirigeant l’œuvre de Mozart. D’ailleurs où sont les soi disant 800 milliards de dette qui lui son imputés? Je mets quiconque au défi de les retrouver et je lance officiellement une version du jeu Pokémon pour les retrouver, ce nouvel Opus parrainé par Bruno Lemaire s’intitule Pokéfion. Le vainqueur sera honoré par le parrain lui même, et se verra remettre un exemplaire de son roman dans sa version rouleau, celui accroché au mur de son cabinet, et dédicacé par la matière ornant habituellement le trône de cette bibliothèque.

  6. Il ne reste plus beaucoup de temps,à Macron,pour détruire notre population. Peu importe les dettes,puisqu’il ne pourra pas se représenter,aux prochaines élections présidentielles. La dette que nous avons,et qui s’aggrave,devra être remboursée par son successeur,et dans l’attente,il l’augmente pour nous détruire,tout en sachant qu’il n’aura pas à la rembourser. Pour Macron,il est urgent d’en finir,avec les Français de souche,en continuant de financer notre invasion,irréversible,par des millions d’Africains,et autres musulmans de toutes sortes,sans se soucier de la dette qu’il n’aura pas à rembourser.

  7. Quand ơn se mêle dans les guerres des autres et qu’on les financent et quand on accueille chez soi des envahisseurs aux valeurs totalement différentes des nôtres et qu’on les entretient, on se casse la gueule et s’est mérité.
    Les Français ont fait la grave erreur de remettre leur pouvoir à l’Assemblée dont la majorité des membres ne les écoutent pas et les méprisent. Les Français auraient du exiger une démocratie directe avec vrais initiatives et référendums.

    • “une démocratie directe”

      Quand on voit le niveau de réflexion et de recul de la plupart des gens qui ne voient que le petit bout des évènements sans contextualiser (ce qui donne un autre sens), voire leur violence pour ce qui ne leur convient pas, non merci. Je n’ai pas envie de leur remettre mon destin que je gère très bien moi-même malgré les aléas.

  8. Mais il a aussi promis d’envoyer nos sous, sans nous demander si nous étions d’accord, au joueur de piano de Kiev “jusqu’au dernier denier” des Français ; et, au passage, combien de Français sacrifiés économiques tomberont-ils en France pour la guerre otanesque de Kiev contre la Russie ?

    • Quand les Français ont dit “NON” ? Je n’ai rien entendu…..

      Je me demande si je ne vais pas demander un rendez-vous à l’Elysée voire avec Brigitte Macron pour y voir plus clair.

      • Oui,vous avez raison;faites le. Pour ma part,j’ai déjà envoyé trois lettres o,adressées à l’Elysée,et j’ai toujours obtenu une réponse. Pas forcément la réponse qui me convenait;mais il y a toujours une réponse.

        • Merci pour votre information. J’avais écrit à Sarkosy aussi, j’avais eu une réponse mai on voit bien que ce ne sont pas les intéressés qui répondent, ça ressemble à une lettre type aussi je pense.

          J’aimerais bien mais j’ai peine à croire que Macron ou Brigitte Macron (plus accessible je pense) accepterait un échange en direct…

Les commentaires sont fermés.