Ouf ! Enfin ! Un Ministre reconnaît la nocivité de l’islam !

Un ministre, et pas des moindres, a enfin pris conscience du triste état de la France et du triste état des Français. Il en a identifié la cause : l’islam, dont le vecteur de diffusion est l’immigration africaine.

Il ne s’agit pas de racisme contre les Africains mais de désaccord fondamental et définitif avec l’idéologie islamiste et de refus de la conquête de la France par l’islam. De refus de perte de notre identité et de voir notre civilisation être remplacée par de la pacotille. La lucidité de ce responsable politique est remarquable et grand son courage. Nous sommes certains que le gouvernement, alerté par cette mise en garde claire et précise, va immédiatement agir dans le sens indiqué par ce ministre. Soutenons alors nos dirigeants prenant le cap de la lutte contre l’immigration non-voulue par les Français et porteuse d’islam  : nous ne pouvons que les encourager à résoudre au plus vite ces graves problèmes de l’immigration et de l’islam !

Sûrs et certains que, suite à la parution de ce texte, la politique de la France va être modifiée dans les mois qui viennent, nous nous écrions : « Ouf ! Enfin ! »

Nous ne faisons que reproduire ici le texte de ce courageux ministre :

 “Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluriethnique et pluriculturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer.

 Si cet essai (il fait mention du livre qu’il a écrit sur ce sujet, « Que survive la France ! ») a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…)

 Ces pages peuvent apparaître cruelles, mais elles correspondent à un sentiment très profond.

 Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane.

 Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui d’un campement avancé du tiers monde africain.

 Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours.

 Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le ‘’cher vieux pays’’, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées.

Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes.

 Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses  éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression.

 Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que ‘’le vieux pays’’ frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera  des envahisseurs illégaux.

 Il faut donc ainsi que ce ‘’cher vieux pays’’ restitue à l’Etat sa place normale.

 Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ?….

 La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ?…. En miettes !!….

 La France est à l’abandon, et en décomposition à travers le monde.

 Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État.”

_________

Vous aurez tous, bien évidemment, reconnu le ministre qui s’exprime ainsi.

Non ? Vous ne voyez pas qui c’est ?

Cherchez bien, c’est facile : tous nos dirigeants, président en tête, sont en accord avec cette vision lucide de la situation. Et prêts à agir en conséquence. Et à mériter nos félicitations : « Ouf ! Enfin ! »

Si ce texte vous paraît correspondre à l’état de la France d’aujourd’hui, de 2023, c’est que l’état de la France et des Français est au même niveau que celui décrit ci-dessus. En effet, ce ministre si perspicace, si lucide, faisait partie du gouvernement mis en place en 1974 par Giscard. Il s’agit de l’ancien ministre Michel Poniatowski.

Depuis, rien n’a changé, sauf en pire.

Désolé pour cette grosse déception que cet espoir vous cause !

Mais heureux que vous fassiez partie des résistants républicains !

 1,483 total views,  2 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. UN CAMPEMENT AVANCE DU TIERS MONDE AFRICAIN, nous y sommes !!

  2. Et si un ministre s’exprimait ainsi aujourd’hui, il passerait à la 17ème ???
    L’islam a fait des pas de géant depuis Poniatowski, rien ne l’a arrêté.

  3. (suite)

    J’ai envoyé trop vite mon précédent commentaire, en oubliant sa conclusion.

    Donc, nombreux sont ceux qui nous ont prévenu depuis des siècles… Avec une parfaite lucidité et pertinence, ma propre étude de l’islam les corrobore pleinement. Rien à retirer.

    Et pourtant nous nous aveuglons, nous ignorons ces avertissements, et nous payons de mots et d’idées qui se veulent “généreuses”, “ouvertes”, qui ne sont qu’ignorance et inconscience coupables et stupides, car mortelles pour nous.

  4. C’est cela quo est incroyable.

    Nombreux sont les personnages du passé qui ont dénoncé l’islam (ou inversement approuvé, comme Himmler, grand copain du Grand Mufti de Jérusalem), et l’avaient parfaitement analysé et compris.

    Et ce depuis le 17e siècle au moins (je mets de côté ceux antérieurs, qui n’avaient pas une très bonne connaissance et le lisaient à la “lumière” du christianisme, càd le traitaient comme une hérésie) : Montaigne, Voltaire, Montesquieu, Renan, Churchill… sans parler des intéressés eux-mêmes, comme Atatürk.

    Je viens de lire les pages de Levi-Strauss sur l’islam dans “Tristes Tropiques” (pp.475-500 Presses Pocket). Quelle clairvoyance… il avait lui aussi tout compris.

    Au passage une critique prémonitoire du juridisme et du formalisme français (p.485), où l’on croit qu’il suffit de résoudre les problèmes sur le papier en se payant de mots, sans souci du réel (je traduis l’idée, la citation est trop longue).

  5. Je ne sais pas si je dramatise les choses mais je ressens vraiment un risque de guerre civile, c’est à la fois une peur et une forme de soulagement car je me dis qu’on ne peut plus continuer comme ça ? Avec les musulmans nous sommes vraiment tombés sur un os, le parlement Américain considère qu’au niveau mondial nous avons entre 15 à 25% de musulmans fondamentalistes qui ne pensent qu’à détruire l’Occident, la bonne excuse revient souvent, il y aurait 75% de musulmans pacifiques mais la présidente de séance fait remarquer qu’il ne s’agit pas de la majorité mais bien de la minorité qui représente à elle seule 300 millions d’individus, c’est-à-dire la population des Etats-Unis ?

    • Une députée américaine avait déjà répondu il y a quelques années que l’opinion des musulmans “modérés”, “pacifiques” n’avait aucune importance

      Car ils n’ont aucune influence “modératrice” sur leurs coreligionnaires fanatiques qui eux imposent l’islam et son intolérance fondamentale.

      Je re-cite Levi-Strauss : il explique parfaitement le dilemme fondamental du musulman, incapable de supporter l’existence du non-musulman, de l’Autre comme disent pompeusement nos humanistes en carton-pâte (L-S emploie “autrui”). pp. 481-484.

      • Oui, je pense que c est important de le dire et de le redire, la majorité musulmane en diaspora n a aucune sorte d influence dans le comportement des musulmans radicaux et c est là tout le problème ?

  6. Je pense qu’il y en plus d’un ministre qui en a conscience, mais pour rester à leur poste, ils le délient, suivent docilement la politique du Macron qui lui s’en fiche complètement du multiculturalisme, car pour lui le mondialiste c’est le monde qui se retrouve en France, et que c’est une garantie de fractionner la société, la désunir pour mieux la diriger sans majorité, sans cap pour les français, sans objectif d’avenir pour les français… mais surtout car c’est un cap politique pour l’UE…

  7. En 1982, je disais déjà à mes potes ( j’avais 18 ans) que les cultures ne pouvaient pas se mélanger.
    Trop tard, elles ne se mélangent pas, c’est la pire qui prend le dessus !

  8. “…à cause de la société à la fois pluriethnique et pluriculturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer.”

    Hier j’ai vu un documentaire sur la 5 concernant la Ligne de Démarcation durant la guerre contre les Nazis.

    Emouvant… Mélange de sentiment de fierté voyant les combattants les plus humbles du simple quotidien, résistants au péril de leur vie (même à 15 ans !), d’une certaine identification à ces souffrances vécues, d’une répugnance à imaginer les rôles de certains Français, politiques et autres, ayant pu accepter cela et même participer à d’autres comme la discrimination juive installée par le gouvernement hitlérien.

    MAIS : toute la population française était blanche”… On mesure encore plus avec acuité et souffrance ce que l’on nous impose aujourd’hui.

    Mal aussi pour ces gens qui ont résisté avec tellement d’honneur, de courage et d’amour de la France, en 39-45.

    Nos gouvernants et ceux qui les soutiennent, volontaires ou naïfs, sont, dans le fond, narcissiques voire des criminels (il y a certaines naïvetés pour certains qui sont assassines).

  9. Ceux qui nous dirigent sont des dangers publics.

  10. Bonjour Jacques Lenormand ;

    Le rappeeeel ! Merci merci !

    Et dire que cela fait 50 ans que c’est dit, quand encore il faisait bon vivre en France ! Que dirait De Gaulle ; que dirait Michel Poniatowski s’il voyait ce qu’est notre Pays aujourd’hui ! Que penseraient-ils et diraient-ils des parlementaires ?

    Une chose est certaine jamais ils n’auraient laissé faire cela, meurtrir, blesser, dépecer, toucher à mort notre Patrie.

    Ce texte écrit il y a 50 ans démontre les trahisons des gouvernements successifs depuis, et l’ampleur de ces trahisons.

    Nauséelites, depuis longtemps ne sont plus ni des patriotes, ni des politiques mais des gigolos, gamelleurs.

    • Oui, @Marcher sur des Œufs, c’est terrible de constater que les diagnostics ont été faits depuis si longtemps, que les rapports se sont empilés, que les évidences de l’islamisation de la France s’imposaient aux yeux de tous, et que l’on a laissé faire. Le culte de la consommation, des loisirs, les bonnes présentations de cette fausse religion, puis le travail de ses amis et promoteurs, certains politiques et gauchistes, d’autres cathos et persuadés de faire le ”bien”, ont fini par l’installer avec ses 3000 mosquées en France. Et par prétendre maintenant que l’islam fait partie de l’identité française !

  11. PARTIE 2 SUR 2 DU DISCOURS DU GÉNÉRAL DE GAULLE DU 5 MARS 1959
    Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

  12. PARTIE 1 SUR 2 DU DISCOURS DU GÉNÉRAL DE GAULLE DU 5 MARS 1959
    Par Charles de Gaulle (rapporté par Alain Peyrefitte) / Le 5 mars 1959
    « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.
    Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants.

    • Le regroupement familial, décrété en 1920, encadré par une loi de 1947, rèactivé par Chirac et non Giscard, a été la source de tous nos maux. Barre aurait voulu le suspendre mais en a été empêché par des lois européennes (déjà) , et le GISTI qui a saisi le Conseil d’État et qui a tranché en faveur du regroupement. Les traîtres et les collabos étaient déjà à l’œuvre. Le reste a suivi.

    • Merci du rappel de cette importante citation, @Cachou ! Notre résistance a de bonnes bases et de bonnes références !

Les commentaires sont fermés.