Un nonagénaire agressé, multirécidiviste le nom de l’agresseur est “ignoré” par la journaliste !

Photo d’illustration, ce n’est bien sûr pas la victime !

Marre de cette presse aux pudeurs de puceaux et pucelles…
Selon les diktats énoncés par la bien-pensance, voire jusqu’à être légiférés par nos parlementaires. En matière de justice ils sont à la pointe.

Qu’on en juge -si j’ose dire !

À 96 ans, il est violemment agressé alors qu’il retire de l’argent à Cahors.

Le titre nous montre que la lâcheté n’a plus de limite dans cette France enrichie à l’infini… au point de ne plus être la France ! Agresser un nonagénaire, non seulement en le volant, mais en l’envoyant au sol !!!

Toujours dans le titre, Cahors, une ville de l’Occitanie, même pas 20 000 habitants, touchée par la violence sans limite ! Bel exploit de nos élites, toute la France sur un pied d’EGALITE ! Quelle conscience républicaine ! Une conjugaison de l’égalité dont bien des villes moyennes et petites, voire bourgades, se passeraient !

Extrait suivant : “”Le retraité a été victime d’un vol avec violences, un vol à l’arraché. L’auteur présumé ne s’est pas contenté de lui retirer l’argent, il l’a jeté au sol et l’a violemment agressé”, raconte Patrick Meynier, le commissaire général et directeur de la police nationale du Lot. “”

L’auteur présumé” désormais dans le langage destiné à tout amoindrir, niveler, édulcorer, voire pourquoi pas acceptable, normal en dernière acception… Une façon de se demander si les faits ont eu lieu ! Si la victime donc “présumée” par voie de conséquence a même touché le sol, si elle n’est pas en suspension par un miracle défiant la physique newtonienne ! 

Continuons : “”Nous avons pris contact avec lui très rapidement et nous sommes allés à sa rencontre, le jour même. D’abord pour s’assurer de son état de santé, ensuite, pour l’aider dans son dépôt de plainte, il s’agit d’une mission de police que d’accompagner, aussi, nos victimes”, note encore le directeur de la sécurité publique dans le Lot. Le Cadurcien toujours traumatisé hésite à porter plainte puis se laisse convaincre. Les enquêteurs le conduisent en voiture jusqu’au commissariat où il réalise finalement son dépôt de plainte. Les policiers le déposent ensuite au centre hospitalier de Cahors pour un examen médico-légal. Le retraité aura finalement 5 jours d’ITT suite à ses blessures. “Ça aurait pu être extrêmement grave“, déplore le commissaire général.”

Nous voyons une police elle toujours aussi dévouée et efficace, une police qui fait son boulot, ce qui tranche de l’esbroufe de son grand chef… L’ACCUSE REEL, m… à la bien séance bien-mal-pensante, est identifié, localisé, arrêté pour être déféré devant le tribunal avant la fin de la semaine ! Il sera intéressant de connaître la sanction…  Question qui en découle : la justice, à son habitude, sera-t-elle aussi prévenante à l’endroit du “PREVENU”, que la police efficace dans sa recherche de l’agresseur dont on peut se demander s’il ne va pas être VIRTUEL, la réalité DIMINUEE en somme ? Ou le tribunal de cette petite préfecture a-t-il encore le sens de la mesure nécessaire en sa rigueur pour protéger le plus faible, ou va-t-il déchoir comme on en a régulièrement l’écho partout en France ?

Le travail méthodique de fourmi de la police paie (je vous le laisse découvrir) : “L’auteur présumé du vol et de l’agression est interpellé et placé en garde à vue pendant 48 heures. “Il est très défavorablement connu des services de police du Lot mais également dans huit départements différents où il a déjà sévi“, poursuit Patrick Meynier.  Agé de 27 ans, le multirécidiviste présumé a été déféré ce mercredi matin et présenté au procureur de la République.”

On n’en saura pas plus sur le multirécidiviste déjà largement confirmé par ses exploits dans huit départements, histoire sûrement de découvrir l’Occitanie, peut-être un touriste égaré ! Surtout  PAS DE NOM pour que la mal-pensance d’EXTRÊÊÊMMEE DROOOAAATE ne récupère encore (A  qui la faute alors ?) ! Je n’ose croire que le multirécidiviste ne soit très favorablement connu de la justice !

A savoir si le tribunal sera aussi efficace aussi que le parquet : “Le parquet du Lot a décidé qu’il comparaîtrait ce vendredi lors d’une procédure de comparution immédiate pour vol avec violences en récidive.”

Heureusement,Le retraité de 96 ans, se remet lui, de ses émotions, malgré l’attente et l’angoisse de l’audience.

 

COMPLEMENT !!!

Lot. Il encourt 14 ans de prison, du coup il demande à voir un psychiatre

Pas folle la guêpe !

Ce 10 mars 2023, l’auteur présumé de l’agression avec violence du monsieur de 96 ans en plein Cahors, a demandé une expertise psychiatrique.

Par Jean-Claude Bonnemère – Publié le 

Ce vendredi 10 mars 2023, le jeune homme de 27 ans, auteur présumé de lagression avec violence du monsieur de 96 ans, survenue le dimanche 5 mars 2023 à Cahors, a demandé une expertise psychiatrique* !
* : sûrement conseillé par son avocat !

Peu avant son entrée dans la salle d’audience, ce jeune homme d’origine africaine faisait savoir à son avocat Me William Brullot, qu’il souhaitait être examiné par un psychiatre. Poursuivi par le Procureur de la République du Lot, pour avoir projeté au sol le vieil homme qui venait de retirer de l’argent au distributeur de billets, faits commis 5 jours après sa sortie de prison, ce récidiviste devait être jugé dans le cadre de la procédure dite de comparution immédiate.

 

 

 1,647 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Un homme d’origine Africaine agressait un nonagénaire qui retirait son argent 💰 dans un distributeur de billets pour le voler et les médias d’extrême gauche refusent de dévoiler la nationalité de cette Racaille par peur d’attirer la prétendue extrême droite dans une logique de négation de la réalité avec le pas d’amalgame l’arme secrète de tous journalistes gauchistes pro immigrationiste et progressiste,antiraciste, Wokiste et autres comme le cas de cette journaliste qui aime sucer les Dards des Racailles étrangères parce qu’elle aime que la France soit un coupe gorge. La défense des minorités ethniques jusqu’à l’absurde au détriment de la justice.

  2. Un multi récidiviste, un avocat payé par nos sous, donc par les impôts de la victime, elle est pas belle la vie en France ??
    Quelle chance, mais quelle chance !!!
    Cette chance n’est pas pour les Français, cette chance est réservée à cette faune étrangère qu’on nous impose, pour notre plus GRAND MALHEUR.
    Non seulement, nous devons les héberger, les nourrir, les payer, mais de plus, nous devons payer les avocats qui vont les défendre quand ils passeront à l’acte.

  3. Je connais un bon psychiatre : Marcel Poutine, arrière petit fils de Ras Poutine et cousin de Vladimir.
    Ses traitements sont radicaux : le malade ne rechute jamais !

  4. une fois de plus c’est signé par une journaleuse de merdia aux ordres des collabos corrompus… finalement c’est assez facile d’identifier nos ennemis intérieurs

  5. Et qui va payer l’expertise ? Devinez… Il faudrait lui présenter la facture. Il ne doit pas payer non plus son avocat. Vivre aux frais de la princesse, et il y a des gens qui trouvent cela normal… Finalement, on ne sait plus où sont les limites de la “normalité” qui est devenue aussi un gros mot, pour ça que tout va dans tous les sens.

    La “folie” a bon dos, elle est de plus en plus instrumentalisée et ce depuis des années, en confondant délinquance (champ du social) et maladie mentale (champ du médical) ce qui sont deux choses différentes.

    • Qui va payer ? c’est très simple et nous le savons tous ! ce qui me surprend, c’est que l’on soit surpris de la dette qui a été mise en exergue lors du rapport de Moscovici patron de la cour des comptes ! elle est abyssale, il semblerait qu’ils découvrent ! mais vraiment, à chaque instant, tous ces voyous, qu’ils le veuillent ou non, coùtent cher, à la justice, aux assurances ( comme la voiture de SOS médecin dégradées ) , à la police, par les dégâts divers et variés, les hôpitaux comme pour cet homme agressé ! il est question alors d’augmenter les impôts ! je suis attérée que l’on ne voit pas le rapport des causes à effets, un père de famille qui gère bien son budget le verrait !

      • Oui Denise, 100 % d’accord même 1000 %.

        Nous, par contre, on les paye nos avocats, pour ça que beaucoup de Français n’utilisent pas le recours à la Justice quand nécessaire, car trop cher.

        Le comble !

        Tout comme le médical d’ailleurs. Je suis toujours étonnée que les gens ne râlent pas pour l’ardoise que nous avons à la Sécurité Sociale (le tiers payant la masque, attention !) avec les dus instaurés par Sarkosy à chaque consultation, médicaments et examens médicaux,etc… soit-disant pour que les Français prennent conscience des coûts.
        Le comble en plus là aussi c’est que beaucoup d’AME, CMU, en profitent un max sans même se soucier d’un médecin traitant dans l’errance médicale qui pour eux est permise, pas de frais pour eux bien sûr. Quelle injustice et discrimination quand beaucoup de Français hésitent à se payer une mutuelle devenue beaucoup trop chère et donc à se soigner correctement !

  6. d un autre cote ce vieillard a provoque sciemment ce pauvre migrant en retirant de l argent a la vue de tous au distributeur
    il a donc volontairement devant ce pauvre migrant affame fait preuve d un racisme flagrant en montrant ostensiblement qu il avait de l argent alors que ce pauvre migrant n avait surement pas mange depuis plusieurs jours
    je propose donc de condamner ce vieillard a une peine de prison symbolique avec sursis et a verser au migrant le montant de ce qu il a retire

    • c’est horrible ce que vous dites, et pourtant nous n’en sommes pas loin ! après, j’avoue ne pas comprendre, que cet homme aille retirer de l’argent tout seul, il ne sait pas ce qui se passe en France ? ce n’est pas normal mais c’est ainsi

  7. Attitude typique des journalistes aux ordres… M’enfin, on devine + ou – quel est le profil du coupable. Il n’empêche: dans les années 60/70/80, les voyous n’allaient pas aussi loin dans l’abjection, l’abomination. Même les figures du grand banditisme ne se permettaient pas ce genre de choses; il y avait à ce moment-là un minimum de décence, des limites que personne ne pensait à franchir.

    • “il y avait à ce moment-là un minimum de décence, des limites que personne ne pensait à franchir.”

      Exact, il y avait des codes à respecter même si c’est paradoxal de parler d’honneur dans ce domaine cela existait.

      Quand un pays accepte n’importe quoi dans ses repères et symboles, il ne faut pas s’étonner des dérives.

    • En 60 il y avait surement des voyous ( surement moins ) mais ce n ‘était pas des blacks
      Maintenant il arrive en occident toute la lie du tiers monde
      Et les dirigeants ne font rien , au contraire ,ils leur filent nos alloc et protection

      • Pier.
        Dans les années 60, 70 les voyous se résumaient souvent à quelques têtes brûlées qui n’étaient pas des anges loin de là. Mais le meurtre n’y était pas gratuit. La vie était respectée et les vieillards aussi. A 27 ans s’en prendre à un vieillard de 90 ans il ne faut pas avoir d’estomac. C’est lâche, cete raclure ne mérite que d’être laissé à disposition de la famille du vieillard pour y recevoir une singulière raclée. En tous cas de mon côté, que quelqu’un s’en prenne à mes parents de la sorte, je vous promet qu’après le verdict ou sa sortie de prison il aura intérêt à regarder derrière lui.

  8. pauvre france : et ceux qui la défendent, les résistants/patriotes se retrouvent au tribunal tout heureux de les affubler du vocabulaire bien connu “haine” et le reste

  9. Avec tous ces migrants, ces illégaux, ces nuisibles l’ensauvagement de la France peut se poursuivre sans que rien ne l’arrête. Malheureusement c’est toute l’Europe qui est touchée on le voit tous les jours.

  10. Pour faire court ,quand la journaliste se fera agressée un jour ,elle repensera à 2 fois avant de faire son rédactionnel

  11. Allo , les enfants de cet homme âgé violemment agressé ,qu’allez-vous faire ? Laissez faire l’injustice , ou réagir avec vigueur contre ce multirécidiviste ? Allo je n’ai pas entendu votre réponse !

  12. Déjà, une chose est certaine, la responsabilité des banques dans ce genre d’affaire. Si elles avaient leurs guichets de retrait dans un sas à l’abri, les clients ne se feraient pas tremper lorsqu’il pleut, ni agresser. Mais voilà, elles n’en ont rien à faire des clients, seul compte l’argent.

    • Ben on peut être enfermé avec un nuisible dans le sas aussi… J’en connais, et je vous assure que je ne suis pas forcément rassurée quand j’y entre. Et quand on sort avec son argent ?

      C’est la morale qui se perd, tout simplement, c’est aussi devenu un gros mot.

      Quand on est capable de vouloir déboulonner une statue qui fait référence au spirituel (qui est une partie indéboulonnable elle de la condition Humaine, quoiqu’en pensent et veulent certains), on est plus près de l’instinct primaire que de l’Humanité (sens large et profond du terme).

      • Amélie. Je suis le seul ici ou presque à soutenir l’abolition du billet de banque. Sous prétexte de liberté ? Liberté de quoi lorsque vous n’avez que votre salaire pour vivre? Plus de trafic de drogue à la sauvette, plus de travail au noir, moins d’agressions physiques. Plus de rentrées de TVA pour l’état, plus de sécurité pour les transferts d’agences bancaires. La langue française est pénible avec le plus (rien) et le plus (+) mais vous aurez saisi chaque sens opportun j’imagine.

        • Jan, vous oubliez les tortures infligées pour récupérer le code des cartes bancaires. Dans les années 80, dans la région parisienne dans des quartiers chics, chaque semaine des personnes âgées étaient martyrisées à leur domicile dans ce but. On n’en parlait pas bien sûr dans les journaux mais j’avais des proches qui en témoignaient.

          Je suis pour ma part pour le maintien de l’argent liquide qui évite une maitrise exagérée de notre vie personnelle, ce n’est pas son abolition qui empêcherait la délinquance qui a une imagination fertile pour arriver à ses fins de toute façon.

          Vous préférez le “sans contact” ?…. Moi je l’ai retiré, je ne comprends même pas que l’on puisse l’accepter.

          • Amélie. Je comprends votre point de vue mais je me demande toujours si l’état où Ferrero Rocher seraient mieux renseignés en sachant que vous avez payé votre boîte de chocolat en espèce ou CB. Savoir que vous achetez tel parfum n’est pas un grand secret non-plus. La seule alternative des mafieux au paiement numérique sont les crypto monnaies dont les valeurs peuvent s’écrouler en quelques heures. Autrement dit une trésorerie en crypto-monnaie pourrait basculer en négatif subitement sans aucune garantie. Et c’est de la criminalité en col blanc pratiquement, loin d’être une majorité. Je ne dis pas que cela cesserait sur le champ mais cela constituerait une sacré épine et limiterait énormément le trafic. Attendons voir, la Suède revient sur le tout paiement numérique mais le pays est pratiquement passé au paiement par téléphone ou CB.

          • @Jean, je pense vraiment que c’est une grave erreur à mon sens de vouloir que l’Etat puisse contrôler toutes les dépenses, c’est un principe qui me choque, une intrusion de plus qui est malsaine.

            Tout le monde n’a pas de carte bancaire non plus et je connais par ex des personnes âgées qui sont heureuses de pouvoir bénéficier de monnaie pour demander à la voisine de prendre du pain en cas de difficulté à se déplacer…. Il y aurait d’autres exemples si l’on cherche bien.

            Dites-vous aussi que l’Etat et les banques profitent bien des paiements en carte bancaire où des frais sont demandés, cela a même été étendu au “sans contact” dernièrement.

            Plus de carte bancaire, perdue ou sans, et plus moyen de s’acheter quoique ce soit… Non je ne veux pas de ce quotidien là et jamais je ne paierai avec mon portable (tout le monde d’ailleurs n’a pas de smartphone ou iphone !).

            Pour la drogue, vous n’avez pas pensé au “troc” (“services” ou autres..) qui sans doute referait surface, il y aurait toujours un moyen quoiqu’il en soit pour contourner la Loi, je n’en doute pas.

  13. Va t’on juger aussi le nonagénaire pour multirécidive de retrait d’argent ayant provoqué l’interpelé ?

  14. L’auteur présumé, euphémisme qui sert à éviter la réaction des odieux racistes. Bientôt ce sera : la victime présumée a été retrouvée morte, poignardée; le juge d’instruction l’a longuement interrogée. N’ayant pu rien en tirer, le magistrat a rendu un non-lieu.

Les commentaires sont fermés.