Le Crédit agricole contre la désinformation et les « extrêmes » : de quoi je me mêle ?

Illustration : conférence du CA avec Fabrice Fries, PDG de l’AFP, maître ès « lutte contre la désinformation »

Comme moi, observateurs avisés et critiques de l’actualité politique et médiatique, vous avez sans doute remarqué quelques changements dans l’attitude et le discours de nos fameuses « élites » mais aussi, au quotidien, dans la presse, la publicité ou au cinéma.

Depuis quelques années déjà (et le mouvement s’accélère), vous aurez sans doute remarqué, par exemple, que la « diversité » s’affiche partout : pas une seule réclame ou un seul film sans un Noir ou un métis souriant, sympa, propre sur lui, bref le parfait gendre idéal ou le vrai winner de la start-up nation macronienne. La réalité, vous la connaissez parfaitement mais c’est comme si l’on voulait vous préparer à la créolisation forcée de la France et à une invasion migratoire qui ne vous veut pas forcément du bien. Pourtant, politiciens et journaleux vous le répètent à longueur d’ondes : le Grand remplacement « n’existe pas ».

Ceux qui pensent qu’il y a réellement un Grand remplacement et s’y opposent font alors acte de « désinformation » et sont traités de « complotistes ».

D’ailleurs, depuis quelques années déjà (et le mouvement s’accélère), vous aurez sans doute remarqué que les journaleux ne nous informent plus mais se font les porte-parole de la doxa gouvernementale (elle-même issue de la doxa mondialiste) : la lutte contre la « désinformation et le complotisme » est devenue la nouvelle tarte à la crème des progressistes et des médias officiels pour réduire au silence leurs opposants idéologiques.

En effet, lorsqu’un adversaire s’oppose ou simplement émet des réserves sur l’urgence climatique, le Grand remplacement, l’efficacité du vaccin anti-Covid ou les sanctions contre la Russie en pointant du doigt des groupes de pression (Greta Thunberg, UE, Schwab et l’oligarchie de Davos, Otan…) ou des lobbies américains (McKinsey, Pfizer, BlackRock…), on dit d’eux qu’ils sont complotistes et font de la désinformation.  Qu’ils sont climatosceptiques, fachos, racistes,  « antivax », « platistes », « poutiniens » etc. Ce qui permet de diaboliser ou de ridiculiser l’opposant, d’interdire tout débat voire de pénaliser toute voix discordante (ex : Raoult ou Peronne poursuivis par le Conseil de l’Ordre des médecins, Di Vizio par le Conseil de l’Ordre des avocats…)

Tout progressiste se doit de combattre la « désinformation », il en va, paraît-il de la démocratie et de nos « valeurs », de nos vies-mêmes ! Au point que des chasseurs compulsifs de fake news, tels Rudy Reichstadt (Conspiracy Watch), Tristan Mendès-France ou Gérald Bronner (et sa commission si mal nommée des « Lumières à l’ère numérique »), finissent par voir du complotisme partout, devenant à leur tour… complotistes.

Désormais, les entreprises se joignent à la curée : les GAFAM censurent désormais à tout va et même le Crédit agricole, associé à notre AFP si neutre, si objective, si impartiale, s’engouffre dans la lutte contre la « désinformation » et les « extrêmes » ! Non, mais de quoi je me mêle ? 

Car, en fait de lutte contre la désinformation, nos « élites » et, généralement la gauche progressiste, ne désignent qu’un seul ennemi : le peuple, celui qui pense encore par lui-même et, clairement, celui qui ose voter « extrême-droite ». Ce qui nous donne comme un fumet d’URSS et de totalitarisme soviétoïde mais… au service de l’ultralibéralisme américain.

La désinformation, devenue notre quotidien, pénètre partout et exerce une emprise croissante sur les esprits.

Pourtant, la combattre est possible. Pour mener la lutte, il faut d’abord connaître l’ennemi, comprendre le fonctionnement de la fabrique du mensonge, les mécanismes de la montée aux extrêmes, les mutations du paysage de l’information sur lesquelles prospère le faux.

La riposte, elle, a plusieurs visages : responsabilisation des plateformes sur les contenus qu’elles diffusent, démonétisation de la désinformation, correction des effets pervers des algorithmes, intensification du fact-checking, travail d’investigation sur les réseaux et les stratégies de désinformation, défense et promotion d’une information de qualité accessible à tous, renforcement des moyens de lutte contre la haine en ligne.

Un intervenant issu du journalisme.

Auteur de « L’emprise du faux », Fabrice Fries apporte dans son intervention le regard du praticien. Il dirige depuis avril 2018 l’AFP, reconnue dans le monde comme le média le plus engagé dans la lutte contre la désinformation. Conseiller à la Cour des comptes puis au cabinet de Jacques Delors, président de la Commission européenne, il a ensuite effectué l’essentiel de sa carrière au sein de groupes de médias, de technologie et de communication successivement chez Havas, Vivendi Universal Publishing, Atos et Publicis.

Retrouvez la totalité de l’intervention dans la vidéo qui suit.

https://www.tous-acteurs-des-savoie.coop/actualites/desinformation-le-temps-du-combat/

.

A vrai dire, je n’ai pas visionné la vidéo du Crédit agricole, sachant déjà ce que Fabrice Fries allait dénoncer.

http://resistancerepublicaine.com/2018/02/22/christine-tasin-condamnee-a-son-tour-compte-rendu-putassier-des-journaleux-de-lafp/

https://resistancerepublicaine.com/2020/12/10/pour-lafp-extreme-droite-coronavirus/

Exemple de désinformation du Crédit agricole : faire croire que les Français ressemblent à ça :

 

Alors qu’en réalité, au Crédit agricole et ailleurs, c’est plutôt ça :

(Actionnaires du CA et membres d’un Conseil d’administration quelconque)

Je ne regarde pas non plus les chaînes d’infos genre LCI qui n’hésitent pas, pour combattre la « désinformation » à… désinformer et à inventer – carrément – des fakes news (« manif de Philippot inventée par les Russes »).

Et que dire de la van der Leyen dénonçant la « désinformation » sur les vaccins… tout en gardant secret… la teneur des contrats avec Pfizer et celle de ses sms avec son PDG, Bourla ?

 

 1,123 total views,  1 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. PDG de l’agence française de propagande ? quel beau métier !!il a eu raison de changer ;la banque ;c’était pas son truc !

  2. Fabrice FRIES PDG de l’AFP (agence française de propagande)spécialiste ES qualité pour lutter contre la désinformation ?????….SAVOUREUX !!!Je m’esclaffe !!! ….quant au crédit bouse il ferait mieux de se trouer le fion à chercher de meilleurs placements pour ses clients ….Car je le rappelle NOUS SOMMES CLIENTS et on n’a rien à foutre d’un mec qui se prend pour le patron d’un service de renseignement .

  3. La désinformation n’existe pas, il y a des informations justes ou mauvaises mais c’est au citoyen de se faire sa propre idée de l’information, lui seul doit pouvoir trancher entre ce qui est bon ou mauvais pour lui. L’ultime conviction n’a pas besoin d’une justification.

    • La désinformation, c’est le fait de taire des informations importantes, tout en noyant les « informés » d’un tas de choses futiles, comme le petit déjeuner de madame machin, ou le poids du cartable du petit Pascal qui fait sa rentrée.
      En même temps, on ne parlera surtout pas des morts en Arménie, ni des conseillers militaires envoyés par les gouvernements européens , se battre en Ukraine.
      Le gros paquet de soutien militaire en tout genre , pour faire croire que l’armée ukrainienne reprend du terrain.
      Alors que ce qui fait la différence, c’est que tout l’Occident se bat contre Poutine.

  4. Le Crédit Agricole, est-ce la banque qui a ruiné des centaines d’agriculteurs ?

  5. Oser parler d’ingérence étrangère quand on fait le CHOIX EXCLUSIF d’un laboratoire américain, c’est carrément rigolo, mais quelle bécasse !!
    Si on suit son raisonnement, alors l’UE fait partie des USA, et tout compte fait, on n’en est pas loin.
    Nous sommes plus que des vassaux, nous sommes des régions inclues dans ce grand pays d’outre-Atlantique, seulement , on ne nous l’a pas dit.

  6. dans tous les téléfilms les bronzés sont placés en masse ; on ne peut plus être à l’abri de ces incursions nauséabondes

  7. Ces connards devraient plutôt informer leurs clients quand ils les entubent ! Quand au grand remplacement et bien hier encore j’étais dans un hyper marché , COMMENT MAIS COMMENT PEUT ON ENCORE NIER QUE CE REMPLACEMENT EST REEL ??? Et puis attention tous avec nombreuse marmaille et voiture neuve alors que la plupart ne travaille pas !

  8. La politique, les idéologies, l’activisme, etc., sont de plus en plus présents là où ils ne doivent pas y être.
    La neutralité, qui permet la cohésion sociale et le vrai vivre ensemble, est en train de mourir, et d’amener une société de plus en plus clivée, intolérante, et haineuse (comme on le voit fort bien aux États-Unis), et préfigure déjà à terme la guerre de tous contre tous.
    Une erreur monumentale et aux conséquences gravissime !
    Les gens qui violent cette neutralité républicaine sont des criminels !

  9. Lutter contre la désinformation ça commence par informer les clients qu’en cas de crash bancaire, Le Crédit Agricole, comme touts les autres banques de dépôt, se renflouera avec les comptes des déposants supérieurs à 100 000€. Ne vous croyez pas à l’abri : si comme moi, vous vendez votre maison pour en acquérir une adaptée PMR, pendant le temps que les 250 000€ de la vente sont sur votre compte, si la banque se retrouve en grandes difficultés suite à un boursicotage hasardeux, elle se servira sur votre compte qui n’est garanti qu’à 100 000€. (c’est une loi votée en 2016 – https://www.rtl.fr/actu/economie-consommation/en-cas-de-faillite-les-banques-pourront-ponctionner-les-comptes-des-deposants-7780978773) Mais ça, ça ne fait pas partie de l’information bancaire…

  10. lutter contre la désinformation c’est d’abord lutter conte ces collabos, ces corrompus de l’UE qui lavent le cerveau des populations par leurs mensonges répétés

  11. dans certaines publicités ce n’est plus un noir ou un métis qui est représenté, mais toute une cohorte !! on se croirait dans un pays d’afrique ou du maghreb quand on regarde certaines pubs et se frotte les yeux pour voir si l’on est bien encore en france ! t

      • Hagdik ,j’allais dire la même chose une horreur ,le type fait peur faudrait pas le rencontrer au coin d’un bois .je l’ai vu une fois et maintenant je zappe .

  12. ce sont les pires escrocs qui adhèrent à cette propagande : et cette banque bien connue est un exemple sans précédent de l’escroquerie institutionnalisée – les clients de cette engeance devraient la quitter sur le champ

  13. Je viens de demander à ma caisse locale si elle avait organisé ce type de conférence si la réponse est positive je changerai de banque, j’espère que vous en ferez autant. Déjà que les frais sont dispendieux, et en plus s’il y a ce type de prestation dont le dirigeant de l’AFP est financé par Bill Gates, il faut partir vers des cieux plus lumineux.

  14. Bien trop de racisés dans les publicités du C.A, ça saute aux yeux et c’est néfaste justement pour une information juste.

  15. Y a t’il quelques chances de retrouver les sms échangés entre van der Leyen et Bourla ? Il ne me déplairait pas de voir cette vipère en prison !

  16. La Poste est aussi très militante pour ce qui est de la promotion de la « diversité ». Merci, en tout cas à RR de nous faire savoir qu’il y a pire au CA !

  17. Toutes les banques françaises sont engagées dans cette saloperie de désinformation , et je vous fiche mon billet que d’ici peut de temps s’ils apprennent que des clients sont des opposant au NOW et à la macronie , et de plus patriotes , ces personnes verront leurs comptent fermés d’office ! C’est ce que j’avais dit lorsque foutriquet l’assassin génocidaire réélu que nous n’étions pas au bout de nos surprises et le pire est à venir .

    • Cher durandurand,
      Oh comme je suis en accord avec vos paroles. Je ne manque pas une occasion de dire à ma conseillère que la banque est une association de malfaiteurs légitimés. A ce propos je leur ai envoyé ce poème. Ils m’ont menacé de procès en diffamation. Sur ce j’ai répondu allez y, j’ai un plaidoyer qui ne vous décevra pas! Pas de nouvelles…
      Bref ! amis résistants je vous poste ce poème dans un autre post car je dépasse le nombre de caractères du post

    • Banquiers…

      Bavez vos intérêts sur les maisons de paille,
      Trompez les indigents qui mordent à l’appât,
      Appât au goût de fiel, élégantes racailles,
      Que vous servez aux chiens entre vie et trépas.

      Farcissez vos encours d’aumône et de billets,
      Creusés dans les goussets. Servez vos araignées !
      N’oubliez pas agios ; de vos calculs souillez
      Soldes de misères, salaires de saignées.

      Sans quémander le droit de modifier accord,
      Vous prélevez sans choix, vous inscrivez vos droits,
      Sur comptes de survie, par tribord et bâbord,
      En gobant vos cafés, jouez les ayants droit.

      Incitez aux excès de vos produits sans âmes !
      Stratégies d’usuriers, filets de soie tendus,
      Epinglent finances, en brisant nos deux rames :
      Pour un bateau perdu, dans les eaux suspendu.

      Ô êtres amputés, desséchés dans la peine
      Vous ! Qui rampez en vain, dans un essai ultime,
      Vos comptes, asséchés, alimentent les rênes
      D’un voyou financier, qu’on a fait légitime

      • Bonsoir gamma , excellent plaidoyer, évidement ils ne porteront pas plainte contre vous , ils auraient trop à perdre et leurs magouilles seraient étaler sur la place publique , comme ils disent pas bon pour les affaires oups leurs rackets .

  18. Le chien galeux de Fabrice Fries le PDG de l’AFP Agence Française de Propagande entraîne avec lui et les Gauchos Mondialistes le Crédit agricole une banque française dans leur délire contre la désinformation avec comme outil de propagande les Sleeping Giant et les autres membres de la Gauchosphere pour détruire la prétendue extrême droite mais qui est l’extrême droite ? C’est Fries et ses copains Gauchos qui incarnent l’extrême droite avec la censure contre tous ceux qui ne sont pas de leur camp, de leurs idées sur l’immigration incontrôlée, le vaccin contre le Covid 19, le bourbier ukrainien avec le chantage de la propagande Ukrainienne qui consiste à dire soit vous êtes avec nous soit vous êtes contre et que vous êtes pro Russe c’est le chantage Made In Ukraine et l’antiracisme dévoyé bidonné. Le Camp du Mal qui est en réalité le Camp du bien a raison sur tout les sujets que les Progressistes gauchistes défendent.

  19. Fabrice Fries a travaillé pour Jacques Delors, le mec qui a engendré Titine de Lille !!!

    Et son AFP engagée contre la désinformation…😂 engagée pour la censure plutôt 😠🖕

Les commentaires sont fermés.