Pour l'AFP, extrême-droite = coronavirus

.

Avec cette obsession de vouloir débusquer les bobards et le complotisme forcément d’extrême-droite, on se demande si les médias « certifiés » (de gauche, subventionnés ou étatiques) ne deviendraient pas les pires conspirationnistes diffusant les informations les plus délirantes.

Ainsi donc, dans 20 Minutes « avec AFP », on apprend qu’en Allemagne, « les bastions d’extrême droite sont les zones les plus touchées »

Mais qu’à l’inverse, à Leipzig, « où la gauche a le vent en poupe, le taux d’incidence est dans la moyenne fédérale »

Et, bien sûr, « les circonscriptions bénéficiant des taux d’infection les plus faibles […] votent à moins de 8 % pour l’extrême droite » !

Ça, c’est de l’info, coco ! Impartiale, rigoureuse et sans arrière-pensée idéologique, à-priori, clichés stigmatisants ou amalgames. Ben oui, l’AFP, c’est quand même l’information d’État « certifiée » sans bobards ni thèses complotistes anti-Covid. Et 20 Minutes, appartenant pour moitié au groupe de presse régional le plus subventionné de France (Ouest France) s’avère forcément un quotidien sérieux et neutre

Résumons : la Saxe connait actuellement le taux d’incidence le plus élevé d’Allemagne avec 319,4 pour 100 000 habitants et en 2017, ses habitants avaient voté à 27% pour l’AfD. En revanche, le Schleswig-Holstein qui vote à moins de 8 % pour l’extrême droite « bénéficie » des taux d’infection les plus faibles du pays.

Conclusion : extrême-droite = coronavirus. Tandis que le vote de gauche ou d’extrême-gauche (évidemment généreux, altruiste, tolérant, « welcome refugees »…) vous préserve de la maladie. CQFD !

Bravo donc à l’AFP et à 20 Minutes pour avoir amalgamé astucieusement – et sans en avoir l’air – l’extrême-droite (ou tout simplement les « corona-septiques ») avec une épidémie et les heures les plus sombres de l’histoire de l’humanité. Ils gagnent 1 point Godwin.

Coronavirus : En Allemagne, les bastions d’extrême droite sont les zones les plus touchées

Coïncidence ou corrélation ? Les zones les plus touchées en Allemagne par la deuxième vague de la pandémie sont des bastions de l’extrême droite, opposés aux restrictions et sensibles aux thèses complotistes.

« Il est frappant de constater que les régions les plus touchées sont celles où le vote AfD a été le plus élevé » lors du dernier scrutin législatif de 2017, résume le commissaire du gouvernement aux anciens Länder de l’Est, Marco Wanderwitz, lui-même originaire de Saxe.

Pas forcément le seul facteur explicatif

Cet Etat-région d’ex-Allemagne de l’Est est le cas le plus emblématique.

Il présente le taux d’incidence le plus élevé d’Allemagne, atteignant mardi 319,4 pour 100.000 habitants, quand la moyenne fédérale s’élève à 114,2, selon l’institut Robert Koch. Ce même Land avait placé en 2017 l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) en tête (27 %), et donné au parti d’extrême droite son meilleur score fédéral.

Une équipe de l’Institut pour la démocratie et la société civile, basée dans la région voisine de Iena, vient de lancer une étude sur la « corrélation statistique forte et très significative » entre vote pour l’AfD et intensité de la pandémie, a annoncé sur Twitter son directeur, Matthias Quent.

« Il pourrait y avoir des facteurs qui expliquent les résultats élevés de l’AfD et en même temps des valeurs d’incidence élevées », sans que cette corrélation soit le seul facteur explicatif, met toutefois en garde ce chercheur.

La proportion de personnes âgées et de familles nombreuses, la présence de travailleurs transfrontaliers ou encore l’organisation du système de soins, différente selon les Länder, influent aussi sur le dynamisme de la pandémie.

« Burqa pour tous »

Parmi les partis allemands, l’AfD est cependant le seul à avoir affiché son scepticisme, voire son opposition aux restrictions. Ses députés ont rechigné dans l’enceinte du parlement à porter le masque, comparé à une « burqa pour tous » par un des leurs.

Plus d’un électeur sur deux de l’AfD (56 %) juge excessives les mesures de restriction, selon un récent sondage Forsa. Et les passerelles sont nombreuses avec le mouvement allemand des « libres-penseurs », qui réunit dans des manifestations régulières un assemblage hétéroclite d’opposants aux vaccins, militants complotistes et sympathisants d’extrême droite.

Près d’un tiers de ces manifestants souhaiterait voter pour l’AfD aux élections de 2021, révèle une étude pour le quotidien FAZ. En Saxe, la situation sanitaire s’est tellement dégradée que les autorités ont annoncé mardi de sévères restrictions, avec la fermeture dès lundi des écoles, garderies et de nombreux magasins.

Dans des villes saxonnes comme Görlitz ou Bautzen, où l’extrême droite séduit plus d’un électeur sur quatre, le taux d’incidence avoisine les 400. A l’inverse, dans la première ville du Land, Leipzig, en voie de gentrification et où la gauche a le vent en poupe, le taux d’incidence est proche de la moyenne fédérale, avec mardi 140,1.

« Corona-scepticisme »

Dans cette région, berceau du mouvement islamophobe Pegida, le « corona-scepticisme » trouve un large écho, y compris au sein du personnel médical ou parmi les décideurs économiques.

A Bautzen, le premier contribuable, Jörg Drews, dirigeant d’une entreprise de BTP, a financé des publications conspirationnistes, selon la chaîne publique ARD. La Saxe n’est pas la seule concernée par ce phénomène.

Le district de Regen, en Bavière, présentait ainsi mardi le taux d’incidence le plus élevé de toute l’Allemagne, à 578,7. Il avait aussi offert il y a trois ans son meilleur score en Bavière à la formation d’extrême droite, à plus de 16 %.

En Rhénanie du nord-Westphalie, la ville de Gelsenkirchen, où l’AfD a fait son plus haut score dans ce Land le plus peuplé du pays, l’incidence est trois plus élevée que dans la métropole proche de Münster (169 contre 56).

A l’inverse, les circonscriptions bénéficiant des taux d’infection les plus faibles, pour la plupart situées dans le Schleswig-Holstein (nord) votent à moins de 8 % pour l’extrême droite.

https://www.20minutes.fr/monde/2928107-20201209-coronavirus-allemagne-bastions-extreme-droite-zones-plus-touchees

.

Ce que nos merdias pourfendeurs de « complotisme », de « conspirationnisme », d' »islamophobie » et de « corona-septicisme » ne vous diront pas, c’est qu’ils relaient une information d’un obscur « Institut pour la démocratie et la société civile ». Et que son directeur, Matthias Quent, est un sociologue de gauche engagé contre…  l’extrémisme de droite. Ou que son « institut » est parrainé par la « Fondation Amadeu Antonio » dirigée par une ancienne communiste de la Stasi.

Bref, de la mélenchonnade allemande relayée par la Propagandastaffel française qui n’évoquera pas, pendant ce temps-là, l’islamisation du pays, l’invasion migratoire et les 1000 agressions par jour subies par les Français. Des thèmes sans doute « complotistes »

Mais à ce jeu-là, on peut aussi bien affirmer que le coronavirus est d’extrême-gauche puisqu’il vient de…  Wuhan, en Chine communiste.

Et si la pandémie se diffuse tant en Saxe, un ancien Land de RDA où l’on vote désormais AfD, c’est peut-être parce qu’il est le plus pauvre d’Allemagne, mal pourvu en hôpitaux, ruiné par l’héritage communiste et abandonné par Merkel… préférant clamer « welcome » à 1,5 millions de « réfugiés » musulmans. Enfin, que dire des taux d’incidence élevés de Paris et de la Seine-Saint-Denis, le département les plus musulman de France : voter Hidalgo ou écolo vous enverrait-il illico en réanimation, l’islam disséminerait-il affreusement le coronavirus ?

Car la Seine-Saint-Denis connait un taux record d’incidence supérieur à la Saxe (338 pour 100 000 habitants) tout en ayant voté trois fois plus pour Mélenchon que pour Marine Le Pen…

Inversement, le département du Nord ayant voté à 28% pour le RN (43% au second tour) connait un taux de 121,5 cas positifs pour 100 000 habitants, largement inférieur à celui des Hautes-Pyrénées (198), un département ayant voté Macron à 70% en 2017 et où le président actuel et Mélenchon dépassaient largement le RN au second tour !

 

Source : https://www.capital.fr/economie-politique/covid-19-voici-les-departements-ou-lepidemie-repart-1388196

 94 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. L’ Extrême Droite est touchée par le COVID19 et c’est soignable.
    La gauche est touchée par le virus de la connerie et c’est irrémédiable.
    Quel laboratoire va nous trouver le vaccin capable de soigner ( ou d’éradiquer, aux grands maux les grands remèdes…) la bande à (bonnot ) micron, melancon, médiapartouz, les tracassés du « naroc », et j’en passe ….

  2. Non, l’ AfD n’est pas un parti « d’extrême-droite ». Pour s’en convaincre, il suffit de lire le programme de ce parti.
    Mais il est vrai que pour certains, s’opposer à la dictature voulue par les mondialistes, c’est déjà « l’extrême-droite »

  3. En Belgique c’est le bastion rouge soit la Wallonie qui est touchée bien plus que la Flandre populiste.

  4. Bonsjour @François des Groux ;
    Tout à fait çà ; normal les petits et gros gorets sont roses, n’est-ce pas ?
    Quel plaisir vos articles ! Merci ! ☺

  5. j’avais toujours cru qu’en réalité à la désignation de ce virus il y avait une fôte d’ortograf et qu’en réalité il fallait lire : CORAN à VIRUS, beaucoup plus d’actualité que qq propos malencontreux de ce pauvre RN

  6. Tiens ! On ne la connaissait pas celle-là, cette stratégie « politique démocratique » ; car çà veut bien dire SEPARATISME, surtout ne vous approchez pas de l’extrême droâte ni de visu, ni par contact audi-visuel, ou numérique… parce que les extrêmes droâtistes sont POSITIFS !!!
    Ouaiiis ! Sont positifs aux virus de la réelle politique, du pays réel, de la démocratie réelle, de la réalité sociale, de l’information réelle, des libertés réelles,…
    Bref sont porteurs de virus et sont positifs ; SONT TRÈS CONTAMINANT et en plus veulent pas se faire vacciner !
    Sont très DANGEREUX les extrêmes droâtistes ! SURTOUT POUR NOUS et NOTRE PROJET mondial du TOUT CONTRÔLE ! Nos études, nos rapports sur le sujet LE CONFIRMENT ; croyez-nous sur parole, restez sourds, aveugles aux discours de « n » réalités que propage l’extrême droâte, éloignez-vous d’elle ; -(En fait : défense d’approcher; ce n’est pas encore légiféré mais çà viendra on vous le promet.)- !

    • @MsdO
      Si cela se trouve, on retrouve les foyers de grippe aviaire, de peste porcine, de pollution atmosphérique, de malformations là où l’on vote « extrême-droite » !
      A contrario, c’est vrai que la Corée du Nord n’a déclaré aucun cas… 😉

  7. Je ne crois pas que l’extrême droite soit plus touché par le covid, mais par contre ce que je suis certain c’est que la gauche est bel et bien touché par la connerie monumentale, le mensonge et la manipulation. c’est pas possible à ce niveau là ils doivent prendre des cours ou alors ils sont atteint à un niveau jamais vu. Mais par contre je ne crois pas qu’il existe un vaccins pour la connerie, qu’ils essayent le vaccin contre le covid mais là à ce niveau de connerie, je doute qu’il marche.
    Albert Einstein disait sur Univers et la bêtise humaine.
    Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.
    Einstein disait aussi
    le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui laissent faire.

  8. Voila le nouveau vaccin anti Covid
    « Votez pour Méluche et vous serez immunisé »
    Ça ça vaut au moins le prix Nobel de médecine!!

Les commentaires sont fermés.