Priorité « pHARe » de l’école : bichonner le harceleur… pas le harcelé !

Je bous. J’ai envie de crier. J’ai envie de tout casser.

J’ai encore quelques connaissances et amis parmi les profs. Amis passionnés par leur métier qu’ils ne songent plus qu’à quitter, soit en espérant la retraite incessamment sous peu, soit en cherchant une réinsertion ailleurs. Ils n’en peuvent plus. Et ce ne sont pas les échos de la journée de pré-rentrée d’hier qui vont les réconcilier avec un métier qui part à vau-l’eau…

Leurs témoignages sont accablants. Non seulement il y a de plus en plus de gauchos parmi les enseignants, prêts à faire des expérimentations, des projets, à repeindre la cafetaria avec les élèves pendant les heures de cours (c’est un beau projet, n’est-il pas ?) mais le système est pris de folie.

Les passages successifs de Peillon, Belkacem, Blanquer et N’Diaye rue de  Grenelle ont eu la peau de l’école.

Hollande-Macron ont eu la peau de la France.

Voici donc ce que j’ai entendu de la bouche de 3 amis en poste en collège, la même chose aux 4 coins de la France apparemment. Je ne sais si le hasard a fait que mes informateurs vivent dans des académies expérimentales ou bien si c’est la même chose partout en France, plus ou moins mise en musique avec zèle par les différents principaux.

Les 2 grandes priorités seraient donc et la lutte contre le harcèlement et les « projets », les « expériences pédagogiques », vous savez, les fameux « projets pédagogiques » qui existent depuis 30 ans et que Macron croyait avoir inventés et notamment le projet Adage, pour les projets artistiques. On y reviendra dans un autre article.

La lutte contre le harcèlement a donc été longuement évoquée hier en ce jour de pré-rentrée par 2 de mes contacts. Projet « pHARe »… attention, hein, on ne rigole pas !

Il s’agit d’entourer, de rassurer, de chouchouter… le harceleur.

Certes, cela part d’une bonne intention, à savoir éviter que le harceleur ne persiste et ne passe ses années sur les bancs de l’école à faire souffrir un certain nombre de victimes. On comprend l’esprit, mais quant à la lettre, c’est autre chose !

Ce que l’on comprend aux discours de certains principaux et à la lecture du projet pHARe, c’est qu’il faut voir le harceleur comme une victime de ses pulsions, de son sadisme, de ses haines et donc qu’il faut, par tous les moyens, le guérir…pour, peut-être, à terme, éviter à ses victimes d’être trop nombreuses. Peut-être.

Pour cela, on va former, mobiliser… tous les acteurs de d’école et du collège, rien que ça !

https://www.education.gouv.fr/non-au-harcelement/phare-un-programme-de-lutte-contre-le-harcelement-l-ecole-323435

Sur le papier, l’EN sort le grand jeu, avec des noms ronflants, il y est question d’ambassadeurs « non au harcèlement », sûr que rien que le nom ça va faire peur aux vauriens !

Et je ne vous parle pas des fameux comités Théodule qui fleurissent partout et notamment à l’école « comités d’éducation à la santé, à la citoyenneté et à l’environnement ». Si vous aviez jamais douté que l’école n’instruisait plus mais avait pour seul rôle d’éduqer ou plutôt de ré-éduquer, voilà la preuve par 9.

Quant aux « instances de démocratie scolaire« , les fameux endroits où l’on cause et on se croit important, les « conseils de vie collégienne ou lycéenne »… elles devront passer moult heures de réunion à en causer. Ça va faire avancer le schmilblic pour les gamines au bord du suicide, c’est sûr. Quant à ceux qui, dans le secret des toilettes sont humiliés, torturés, violés… ça va leur faire de l’effet !

C’est beau, l’enculage de mouches, la masturbation intellectuelle, l’enfumage des parents à qui on parle « d’équipe multi-catégorielle » n’est-ce pas ? Ils vont jusqu’à « mettre des modules en ligne à la disposition des élèves ». Quelle générosité !

Quelle efficacité !

Vous pouvez même télécharger la brochure d’information.

 

Je vous la fais courte :

-Du bla-bla-bla…

-Des engagements des différents « acteurs » de l’école à faire toujours plus de bla-bla autour du harcèlement en évitant soigneusement de cibler les harceleurs, ces pauvres gosses en souffrance qu’il faut ré-éduquer sans le leur dire, sans le moindre reproche. Il suffit de passer subrepticement au milieu de son cours de maths un des contenus du « programme digital » mis en ligne, programme concocté par des « experts »… pour que le harceleur s’écrie : « mais oui, mais c’est bien sûr, je suis un salaud et c’est pas bien ». La découverte du siècle, n’est-il pas ? Ou bien pour que le voisin du harceleur qui se marrait quand son voisin obligeait le petit de 6ème à lui lécher les pompes découvre que ce n’est pas tout à fait normal ! Fiat lux !

Prenez-nous pour des cons. Prenez les salauds pour des enfants du bon Dieu. Prenez nos gosses pour des souris de laboratoire. Bande d’ordures.

-J’allais oublier le plus important, l’aide aux victimes : une voix anonyme au bout du fil : 2 lignes de soutien aux victimes de harcèlement,le 30 20, et de cyberharcèlement, le 30 18.

J’ai déjà évoqué cet immense scandale dans de nombreux articles.

https://resistancerepublicaine.com/2021/11/21/honte-a-blanquer-ce-sont-des-motards-qui-protegent-des-enfants-harceles/

https://resistancerepublicaine.com/2019/07/06/harcelement-scolaire-qui-sont-les-racailles-du-val-doise-qui-ont-pousse-evaelle-11-ans-a-se-pendre/

https://resistancerepublicaine.com/2021/10/05/suicide-de-chanel-12-ans-jaccuse-blanquer-assassin-gauchos-assassins-immigration-assassin/

De vraies crevures, irresponsables, qui, non contents de conduire des enfants au suicide par leur gestion calamiteuse de la crise Covid, non contents d’avoir essayé de les empoisonner au Pfizer, se foutent ouvertement de leurs souffrances, de leur vie, de leur mort.

Mais il est vrai que, trop souvent, les harceleurs font partie de « communautés » qui ne connaissent pas les règles de vie à la française, la loi plutôt que la loi du plus fort, l’égalité, le respect d’autrui quelle que soit sa couleur, quel que soit son sexe, l’admiration pour celui qui bosse et en sait plus que les autres…

Nous sommes envahis par des millions de gens qui, tout simplement, n’ont pas de valeurs, sont élevés dans la haine de l’autre, dans le culte préhistorique de la force et de la violence… et les Blanquer-N’Diaye croient qu’avec des missions distribuées aux socialauds, psychos, militants syndicaux et je ne vous parle pas de la FCPE, fédération de parents ne luttant que contre la loi, contre l’ordre, contre nous on ferait d’un loup un mouton ??? Non, bien sûr, ils savent bien que tout cela c’est pour endormir le pékin,  pour gagner du temps, le temps d’asseoir un pouvoir dictatorial, pour dépenser nos sous et nous endetter toujours plus pour nous obliger comme la Grèce à rogner sur nos salaires nos retraites nos vacances, nos revendications, notre identité.

Or il ne faut surtout pas le dire. Il ne faut à aucun moment parler de culture, d’origine, de religion, d’abaissement du niveau, de participation de l’Etat gauchiste sans le dire à la haine pour l’ascenseur républicain, pour les élites, pour les forts en thème…

Plutôt que de faire de l’introspection sur eux-mêmes, leurs idéologies, les destructions assumées de nos valeurs et des nôtres, les salopards au pouvoir continuent de jeter de la poudre aux yeux du Français moyen entamé par BFM et Netflix qui croit encore et malgré tout que nos gouvernants ne chercheraient que ce qui est bon pour nous. La cible est forcément le vaxxiné type, qui a couru avoir ses doses…

 

 

 699 total views,  1 views today

image_pdf

31 Commentaires

  1. Oui dans le fond les faits sont bien décrits MAIS :
    Enseignent en retraite en collège auparavant j’ai constaté les dix dernières années que dans les classes, les élèves ont basculé depuis longtemps du côté du gamin rebelle à l’autorité et le défendent !
    Sans aller jusqu’au harcèlement il y a toujours eu des élèves qui bousillent toute une classe car rien est fait en haut lieu pour les contraindre à cesser leur petit jeu d’enfant roi tout puissant, mais c’est oublier que ces petits délinquants font depuis des lustre l’admiration des « bons élèves » ils jouent un rôle de voyou par interposition en quelque sorte, donc en plus nous avons aussi un souci du basculement des valeurs chez l’élève lambda, et ce même dans les petits collèges de campagne 100% têtes blondes franchouillardes !

  2. J’ai été harcelé 2 fois dans ma vie, une fois à l’école et une fois à l’armée. Ça a été très vite réglé. Les deux étaient nettement plus forts que moi mais ils se sont pris un coup de poing dans le foie et sont tombés comme des mouches. Ils m’ont ensuite parfaitement respecté. C’est l’absence de réaction des harcelés qui incite les harceleurs à continuer.Ne rien dire face à une vexation incite à en faire davantage jusqu’à une réaction.C’est la non réaction qui encourage le harcèlement.Même sans frapper une remarque du genre  » Mais toi tu t’es regardé dans une glace « .  » Si les cons volaient tu serais chef d’escadrille »,  » Le nabot se trouve beau « ,  » C’est le dernier de la classe qui fait cours « .  » Le harcèlement, c’est quand le plus con s’attaque au plus faible « 

  3. Et comment on faisait autrefois dans la marine pour mater les fortes têtes ?
    Le fouet ! Horreur, mais ca marchait bien . Quand le marin récalcitrant s’était remis de ses blessures il se tenait à carreau.
    Dix coups de fouet laissaient des souvenirs pour un certain temps.
    Je sais je suis un peu radical.Avec moi les prisons seraient presque vides car tous les criminels ayant tué plus d’une fois et les délinquants multicondamnés seraient éliminés pour toujours.

  4. Le Harceleur est protéger et il se permet d’harceler un ou une élève en toute impunité ! En tout cas dans la lutte contre le harcèlement scolaire la France c’est zéro avec un ministère de l’éducation National ultra incompétent préconisant le laisser faire . Pour lutter efficacement contre le harcèlement scolaire il faut se montrer impitoyable avec le harceleur en lui donnant une bonne raclée et l’expulsant du collège et du lycée …

  5. Pour les harceleurs, première fois, rappelle à l’ordre. Deuxième fois, T.I.G, troisième fois, tarte dans la gueule. De mon temps, ça fonctionnait comme ça, personne ne trouvait rien à redire et tout rentrait dans l’ordre très vite.

  6. -« Je vous la fais courte : … Prenez-nous pour des cons. Prenez les salauds pour des enfants du bon Dieu. Prenez nos gosses pour des souris de laboratoire. Bande d’ordures »-

    Oui ! en effet, c’est bien la synthèse.

    Il faut vraiment que le Peuple Français soit assommé pour ne pas réagir et permettre de se faire avoir élection après élection. Encore que, en fin de « comte et de comptes », la réalité c’est que la démocratie n’est plus dans les urnes.
    Vingt dieux, vains dieux ! Ce serait-elle dans les burnes ?!
    ___________________________
    L’ambiance est terrifiante, les musiciens jouent la mélodie comme si le dernier jour avait sonné. …
    https://vin-dieu.fr/vin-dieu-vingt-dieux-ou-vain-dieu/

  7. POUR COMAPARAISON, une bouffée d’air frais
    •► Le président Poutine est arrivé (01/09/2022) à Kaliningrad, où il tiendra une leçon ouverte pour les écoliers
    ◙ YANDEX-NEWS.ru : https://tinyurl.com/43rffpa2

  8. Et macron qui fait une video sur tik Tok, »il ne faut pas harceler « INSULTER « ah bon ! Il pourrait peut-être donner l’exemple, quand il dit » les français sont des illettrés, j’ai envie de les emmerder ,quand on les confine,quand on les oblige à avoir un pass sanitaire,à sortir avec un » ausweis « ,quand on envoie ses sbires tirer sur des gilets jaunes ,etc etc j’en passe et des meilleures ce n’est pas une forme de harcèlement ca ? Alors avant de donner des leçons il ferait mieux de revoir son comportement, non au harcèlement à l’école mais il faudrait plutôt des sanctions plus sévères contre les harceleurs, comme l’exclusion de l’école pendant quelques jours et si récidive exclusion définitive.

  9. Ce qu’il faut voir aussi c’est que les établissements sont « notés » en France et les dotations vont avec…

    Ce fait n’excuse pas bien sûr l’hypocrisie que l’on y voit pour des faits graves mais beaucoup de chefs d’établissement préfèrent se montrer discrets cherchant des solutions in situ. Et il y a plein de gens comme ça en France d’où les problèmes.

    Mais finalement, comment jeter la pierre ? La porte n’est toujours pas très loin ou autres difficultés ou joyeusetés (harcèlement professionnel par exemple, dur à prouver tant les perversités sont subtiles !)… et de toute façon, le récalcitrant sera remplacé par quelqu’un de plus soumis.

    Je ne voudrais pas occuper ce poste de chef d’Etablissement. Avoir un poste d’autorité (pseudo) en France est une galère, on est pris entre plusieurs feux et non protégé.

    Bref, comme toujours, très complexe….

  10. Ils sont tellement de mauvaise foi que cela devient un outrage a ciel ouvert contre le peuple français …

  11. « ….gauchos parmi les enseignants, prêts à faire des expérimentations, des projets, à repeindre la cafetaria avec les élèves pendant les heures de cours »

    Beaucoup aussi dans le Social et Educatif, ceci explique cela, même type de règlement des problèmes axé sur de multiples « projets » (Tiens ? on dit « Education » Nationale, un lien ?)… Si les Français savaient ce qu’ils doivent à ces gens-là….

  12. Les « intellectuels » aiment se palucher à qui mieux mieux c’est même à « ça » qu’on les reconnaît : ils ont des cernes sous les yeux…
    L’enfant victime, lui, honteux, connaîtra les affres de la déréliction pendant que les vieux masturbateurs organisent des réunions et parlent, parlent…

  13. J’ai tenté de discuter avec le harceleur de mon fils quand il avait 10 ans et son père et le maître et les maitresses, rien n’y a fait, mon fils et moi, nous nous sommes fait traiter de menteurs par le père du cafard. J’ai appris à mon fils à se battre car j’ai fait un peu de karaté et un mois après il m’était une raclée mémorable au petit cafard. En suite mon fils a eu une paix royale. Ils ne comprènnent que les tartes dans la gueule. La morale ils s’en cognent. Mééééé on est en macroni, complètement dégénéré et soumis aux envahisseurs. Pourritures.

  14. Votre article me touche bien plus que les paroles du gamin de l’Elysée!
    J’ai vraiment eu la haine de voir Macron nous parler de harcèlement. Venant d’un pervers, c’est vraiment gonflé! Désolé si je dévie sur mon expérience personnel. Mais j’ai été plusieurs fois victime de harcèlement au lycée et même après le lycée. Et j’ai compris très rapidement que la victime n’était que secondaire. On m’avait reproché de ne pas l’avoir assez tôt. Comme si c’était quelque chose à admettre. Mais le pire est venu de l’attitude du lycée (publique) qui a tout fait pour étouffer l’affaire afin de ne pas nuire à son image. J’ai également eu droit à une forme de harcèlement à la fac’ et à l’IFAS. Mais ça ne venait pas d’étudiants mais bien de profs gauchos aux méthodes perverses. Et je pèse mes mots! Et il s’agissait de femmes. Mon malheur était d’être un garçon issu d’un BTS!

  15. A Christine : Je bous. J’ai envie de crier. J’ai envie de tout casser.

    C’est tout ce que nous avons vécu comme prof. avec ces façons d’aborder certains sujets en cherchant des raisons autres que la réalité !

  16. Ces dispositions ne dérogent pas aux sacro-saintes règles gauchiasses qui régissent désormais la France :
    *la culture de l’excuse
    *la victimisation des voyous
    *la culpabilisation de la victime ou au mieux son oubli
    c’est la France de Macron.

  17. Mais, si je ne m’abuse, tout cela ne relève-t-il pas de la MISSION de l’Education Nationale, comme cela existait il y a 50 ans ???? Le système aurait-il perdu de sa vigilance, de son autorité, pour devenir cette chose informe et molle qui se terre derrière des actions inutiles qu’il est bien trop tard pour mettre en place ?

      • Trop politisée et trop de parents d’élève qui n’ont rien à y faire l’école étant là pour favoriser l’émergence , en dehors de son milieu familial, un individu capable de penser et d’être autonome !

  18. SOCIÉTÉSPORT
    « Tentatives d’extorsion » sur Paul Pogba : au cours de ses auditions, le joueur aurait confirmé aux enquêteurs avoir bien payé un marabout, mais pour se protéger des blessures et non pas pour jeter un sort à Kylian Mbappé (MàJ)

    quand on en arrive là, a idôlatrer par millions ce genre de primitif, et ses croyances, on peut dire que notre France est agonisante

  19. Il y aurait pourtant UNE seule et unique chose à faire pour qu’il n’y ait plus une aucune victime à l’avenir.

  20. J’ai une bonne méthode pour calmer un harceleur : gare à ta gueule à la récré , ou après les cours à l’extérieur du collège ou du lycée , je lui fracasserai sa gueule au harceleur , je lui ferai passer l’envie de faire chier le monde ! De mon temps on réglait ça à la récré ou après les cours , à la descente du car , et généralement le harceleur ne venait plus te faire chier ! Que les élèves appliquent nos bonnes vieilles méthodes , de bons pains dans la gueule au harceleur . Il n’y a que ça pour lui remettre les idées à place !

    • Certes, mais aujourd’hui les harceleurs volent en escadrille !
      Les adultes ont cherché à disculper les harceleurs en recherchant des causes autre que la bêtise !

    • Actuellement c’est très risqué ! Je ne conseillerais sûrement pas à mon enfant de faire cela.

  21. On fait de même en prison, on chouchoute les violeurs, les assassins, les agresseurs, et on laisse crever les victimes dans leur coin.

2 Rétroliens / Pings

  1. Priorité « phare » de l’école : bichonner le harceleur… pas le harcelé ! – Riposte Laique
  2. Pluie d’euros pour les projets artistiques destinés aux élèves qui… vont se peler le cul ! – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.