Feuilleton de l’été 5/7 : quand Dukson, le Lion noir du XVIIème est éjecté du défilé avec De Gaulle

Episode 1 https://resistancerepublicaine.com/2021/08/19/feuilleton-de-lete-la-magnifique-et-lamentable-histoire-de-dukson-le-lion-noir-du-xviieme-1-7/

Episode 2: https://resistancerepublicaine.com/2021/08/20/feuilleton-de-lete-la-magnifique-et-lamentable-histoire-de-dukson-le-lion-noir-du-xviieme-2-7-2/

Episode 3 : https://resistancerepublicaine.com/2021/08/21/feuilleton-de-lete-la-magnifique-et-lamentable-histoire-de-dukson-le-lion-noir-du-xviieme-3-7/

Episode 4 :https://resistancerepublicaine.com/2021/08/22/feuilleton-de-lete-la-magnifique-et-lamentable-histoire-de-dukson-le-lion-noir-du-xviieme-4-7/

Episode 5

Les autres ripostent. Les balles ricochent autour de lui. Dukson se relève toujours. Le ciel est avec lui. Un autre jour, avec son groupe, toujours pieds nus, il bondit sur un tank allemand, tue le conducteur tandis que ses camarades viennent à bout des autres occupants.
Dukson est déchaîné. Cette bataille qu’il n’a pu avoir en 1940, il l’a aujourd’hui. Et il fait payer cher sa captivité.
Le soir, dans le petit bar de la rue de Chéroy, où la patronne est grande et belle, Dukson couvert de sang et de gloire raconte sa journée. On le congratule, on le félicite. Son orgueil s’enfle. De sergent, il est passé adjudant puis sous-lieutenant. Rien ne l’arrête.

dessin de georges dukson bondissant sur un tank allemand, revolver à la main et abattant le conducteur à bout portant
(illustration d’origine du livre)

Il a toutes les audaces. Sur un simple pari, il ferait n’importe quoi. Lorsque le samedi le général de Gaulle descend les Champs-Elysées, le futur ministre des Affaires étrangères, Georges Bidault, le sépare seul du chef du gouvernement.

Paris, arc de triomphe, 26 août, Dukson, FFI, garde d'honneur, parade de la victoire, Général de Gaulle, tombe du soldat inconnu
Le 26 août, Dukson fut l’un des FFI a être invité pour former la garde d’honneur de part et d’autre de la parade de la victoire du Général de Gaulle. Cette photo montre qu’il était juste derrière de Gaulle quand le chef de la France Libre déposa une gerbe de glaïeuls sur la tombe du soldat inconnu. Difficile d’imaginer que sa présence n’était pas officiellement approuvée.
Paris, 26 août, Dukson, FFI, parade de la victoire, Général de Gaulle
Quelques minutes plus tard, Dukson était à proximité de de Gaulle en tête de la parade.
Georges Bidault, futur ministre des Affaires étrangères, entre georges dukson et le chef du gouvernement Charles de Gaulle

Georges dukson apparaît brièvement dans une séquence filmée, participant au service d’ordre pour écarter la foule, de 05″ à 10″ :

On peut déduire de ce court extrait que si Dukson fut éjecté du défilé c’était peut-être tout simplement qu’il mettait un peu trop de zèle à l’ouvrage…

Le général de Gaulle descendant les champs Elysées. A droite le nègre Dukson. Photo Serge, Paris / Georges Bidault, futur ministre des Affaires étrangères, sépare seul georges dukson du chef du gouvernement Charles de Gaulle
Le général de Gaulle descendant les champs Elysées. A droite le nègre Dukson. / Georges Bidault, futur ministre des Affaires étrangères, sépare seul georges dukson du chef du gouvernement Charles de Gaulle
Dans ses Mémoires de guerre, le général écrit : « au cortège des compagnons qui ont qualité pour me suivre se joignent, indûment, des figurants de supplément ». Peut-être se souvient-il alors de ce qui ne fut pour lui que la fugace vision d’un jeune Noir qui essayait de se faire une place un peu trop insistante sur les photos.

 223 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.