Djihad publicitaire : Facebook sponsorise une voilée chantante, Meryem Aboulouafa !

Publié le 6 juin 2020 - par - 3 commentaires

.

En voilà de la belle neutralité politique…

A la liste des turpitudes de Facebook peut s’ajouter cette publicité que le réseau social affiche de façon éhontée sur mon « fil d’actualités » du jour.

J’ignore ce que chante Meryem Aboulouafa, je ne veux même pas le savoir compte tenu du fait que cette personne choisit de se faire l’étendard d’une doctrine politico-religieuse en portant un voile islamique.

Comment expliquer ce prosélytisme, pourquoi Facebook m’incite-t-il à découvrir la « musique » de l’intéressée alors que je n’ai sur mon journal ou parmi mes centres d’intérêt aucune marque de sympathie pour l’islam ?

Quelles sont les contreparties fournies par la maison de disque ou la voilée chantante pour ce sponsoring ?

Est-ce même gratuit ?

Car le sponsor est normalement une personne qui finance une activité, un artiste, une personnalité. Qu’a donc fait cette musulmane pour mériter ce soutien officiel et insistant ?

Ils sont tous en train de s’y mettre, Libération , France info, le Monde, les Inrocks… pour vous faire découvrir cette marocaine musulmane chantant en arabe et ne tarissent pas d’éloge pour son album.

Ne serait-ce pas du prosélytisme par la même occasion ?

On vous répondra que vous êtes « vieille France » ! D’ailleurs, Facebook me suggère souvent de rejoindre un groupe ainsi intitulé, sans doute en se basant sur mon intérêt pour la culture française puisque je suis abonné aux publications de nombreux musées nationaux. Je n’ai cependant jamais accédé à cette sollicitation car je ne considère pas que je suis « vieille France ».

« Coup de coeur », « élégance », « envoûtement », on aura tout lu à propos de ce qui n’est qu’une tentative supplémentaire de banaliser l’islam en France et son étendard ambulant, le voile islamique.

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “Djihad publicitaire : Facebook sponsorise une voilée chantante, Meryem Aboulouafa !”

  1. Avatar Machinchose dit :

    AQMI: Abdelmalek Droukdal, une figure du djihad algérien et africain
    PORTRAIT Chef et fondateur de la branche de Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), il est mort le 3 juin au Mali selon la ministre des Armées Florence Parly

    en hommage a ce héros, l’ organise une marche barbue
    pour le repos de l’ âme d’ Abdelkader Troud’balle
    puisse t il ne jamais bander devant les houris (varis)

    cher Maxime, j’ ai rencontré un livre intitulé « l’ étrange suicide Français »

    finalement pas si étrange avec ces millions de traitres soumis

    Roncevaux! Roncevaux ……

    il en fut semé des Ganelon depuis

  2. Avatar Jean Michel D dit :

    Merci et félicitations a nos valeureux militaires des FS , qui ont éliminés ces minables sauvages islamisés ,qui par leur sanguinaire ideologie de sous développés ont massacres des innocents , ils ont reçu la sanction méritée, et se ne sont pas des vierges qui les attendent dans l’au de là ,mais les larves de enfer qu’ils vont les sodo….. , pour éternité.

  3. Avatar Dorylée dit :

    Merdem comment, dites vous qu’elle se nomme ? Elle est muezzine dans une mosquée ou sirène chez les pompiers ?

Lire Aussi