La Corse aussi en voie avancée de banlieurisation sur fond d’immigration inintégrable ?

Source du titre ici.

L’agression au couteau dont a été victime Raphaël, un jeune Corse, la semaine dernière a scandalisé la France, tout comme les énièmes agressions dont sont victimes les nôtres chaque jour.

https://www.corsematin.com/article/faits-diversjustice/5405874618435915/quatre-personnes-en-garde-a-vue-apres-lagression-dun-jeune-homme-a-furiani-dans-la-nuit-du-5-au-6-janvier-dernier

La différence c’est que les Français ont en tête la légitime révolte des Corses à Sisco, “on est chez nous” et attendaient une réponse ferme de la population !

https://resistancerepublicaine.com/2016/08/14/sisco-haute-corse-affrontements-voiture-de-maghrebins-brulees-les-corses-se-rebiffent/

https://resistancerepublicaine.com/2016/08/14/sisco-les-corses-continuent-de-dire-non-rassemblements-aux-cris-de-on-est-chez-nous/

Ne voyant rien venir, d’aucuns disaient “la Corse aussi est foutue“, “la Corse n’est plus la corse”, “les Corses aussi ont été grand-remplacés”, “les mariages mixtes en Corse ont fait disparaître l’âme corse”… Une désillusion de plus, un désespoir de plus. Mais comment s’étonner quand les élus corses mangent dans la main de Macron ?

Nous apprenons, grâce à Dan, notre responsable Corse, que, tout de même, ça commence à bouger. Un rassemblement anti-racailles (il faut mesurer la différence avec “une marche blanche”, qui se contente de pleurer sur la victime mais évite soigneusement de dénoncer l’assassin/les assassins).

Après l’agression dont a été victime un jeune Corse il y a quelques jours à Furiani, un rassemblement contre les “racailles” est prévu samedi 13 janvier au terrain de foot de à Paese Novu

Sous le slogan “Racaille Fora“, une mobilisation citoyenne s’organise à Paese Novu en réaction à l’agression dont a été victime un jeune Corse il y a quelques jours à Furiani. L’appel, largement diffusé sur les réseaux sociaux, a trouvé un écho favorable chez Palatinu. Pour l’association, cette initiative représente une dénonciation de la “prétendue loi des caïds cherchant à imposer leur autorité en Corse, instaurant un régime similaire à celui observé dans certaines banlieues françaises, marqué par la terreur et la persécution.” Palatinu soutient donc cette démarche citoyenne. “En toute responsabilité, nous nous rendrons à Paese Novu, à 13h30, le samedi 13 janvier, au terrain de foot, Route Royale.” , lit on dans un communiqué publié sur X.

Pas de désordre

“Pas de désordre. Pas de jeunes gens sincères sacrifiés sur l’autel de quelque fonds de commerce politique.” assure l’association. “Simplement, un nos chefs et nos responsables assumeront le discours de notre organisation et seront en première ligne dans ce combat essentiel pour la défense des Corses les plus précaires et les plus délaissés, ceux qui vivent dans des quartiers qui commencent passablement à ressembler aux cités du Continent.”

Cela a le mérite d’exister, certes. Mais cela fera-t-il peur aux barbares et les dissuadera-t-il de s’attaquer aux jeunes Corses ?

Quand, en 2016, nous avions organisé une manifestation en hommage aux policiers de Magnanville et avions dénoncé l’islam, responsable des abominables mises à mort du couple devant leur petit enfant, cela n’a apparemment pas empêché Nice, et toutes les horreurs quotidiennes commises par des musulmans. Au contraire, c’est moi qui me suis retrouvée devant les tribunaux et ai été condamnée en première instance, en appel et en cassation pour “incitation à la haine”. No comment.

4 jours après, plusieurs  résistants à l’islamisation prenaient la parole au Trocadéro pour rendre hommage aux victimes et pour dire leur horreur de la situation…

Retrouvez tous les discours prononcés ce jour-là ici :https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/browse/hommage-aux-policiers-de-magnanville/

C’est là que j’avais fait un discours scandé par “islam assassin”, qui m’a valu une condamnation en première instance et une autre en appel. C’était, déjà, dire l’inversion des valeurs de notre pays, de notre justice.

Ce jour-là à peine 300 personnes, 300 Parisiens avaient fait le déplacement jusqu’au Trocadéro…

Tout autour de la place des badauds buvaient un verre, discutaient paisiblement, ne cherchaient même pas à entendre, à écouter, se fichant de ce drame atroce et ô combien significatif comme de leurs premières chaussettes.

Pourtant, des terroristes s’en prenant à nos policiers, cela aurait dû faire hurler la France entière, la France entière aurait dû être dans la rue ce jour-là…

Rien. Quelques articles compassionnels dans la presse, plus pour faire passer l’assassin pour un déséquilibré que pour rendre hommage aux 2 policiers assassinés et, à travers eux, à l’ensemble de nos policiers, menant dans une solitude terrible la lutte pour la République, pour la France.

https://resistancerepublicaine.com/2020/06/09/nous-etions-300-pour-rendre-hommage-aux-2-policiers-de-magnanville-combien-seront-ils-ce-soir-pour-le-delinquant-floyd/

Je ne critique aucunement, évidemment, l’absence de réaction des jeunes Corses, nous serions bien mal placés pour donner des leçons. Et nous savons aussi la dureté de la répression gouvernementale pour tous ceux qui prônent et agissent pour la légitime défense, la répression populaire et le “oeil pour oeil, dent pour dent”. Evidemment. C’est tellement facile, du fond de son fauteuil, de critiquer ceux qui restent dans leur fauteuil au lieu de s’employer à dissuader les racailles d’agir… Il faut dire que le gouvernement mondialiste et immigrationniste est décidé à taper dur sur les récalcitrants pour dissuader tous les Résistants de France et de Navarre d’agir, on l’a vu récemment à Romans où de jeunes patriotes écopent de prison ferme pour avoir juste participé à une marche en hommage à Thomas.

https://www.liberation.fr/societe/romans-sur-isere-prison-ferme-pour-six-militants-dextreme-droite-20231128_WRLAVJKWFRFLRJLUEAJBK4EHCA/

 689 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Les Français sont devenus mous et indifférents.
    La plupart sont nombrilistes comme le Minus qui nous gouverne, d’ailleurs ne l’ont-ils pas réélu ?

  2. Ce qui m amuse dans vos articles c est que l on croirait que les musulmans sont le mal principal de ce pays…..autant que je saches ce ne sont pas les musulmans qui tirent les ficelles ici mais a ce sujet….vous ne dites rien?!? Curieux quand meme.

    • Si les musulmans n’y sont pour rien, s’ils ne sont par le fond du pourrissement de la société, je suis prêt à aller baisser la chèvre de M. Seguin !
      Si rein n’est précisé, c’est la volonté de camoufler la réalité aux corses et aux français en général…

  3. Rendez-vous samedi prochain à 13h30 sur “Alta frequenza” via les radios du web!

  4. Si les corses ne réagissent pas à la violence des musulmans c’est la France qui est condamnée . Sur le continent les français ont peur de réagir à la violence des musulmans arabes , africains et autres . En Corse sera sera comme sur le continent , la dhimmitude face aux musulmans . Ne pas oublier aussi que toute résistance du peuple d’origine ne peut être que anonyme car nos élus sont devenu pour la plupart des collabos .

  5. La répression est partout. Les victimes passent à la trappe, les coupables exonérés de leurs actes. Je me fais traiter de nazi lorsque j’évoque le sujet dans mon patelin. Tous des traîtres. Et des cons. J’espère que les Corses réagiront.

Les commentaires sont fermés.