Pays-Bas : les manifestants ont eu la peau du ministre mondialiste de l’agriculture

Rappelez-vous les semaines folles de manifestation des agriculteurs néerlandais, qui manifestaient pour leur survie, tout simplement, pas seulement à cause du nitrate comme l’affirme l’article en encadré gris. La presse toujours du côté des mondialistes évidemment !

Aux Pays-Bas, le combat des agriculteurs contre l’écologisme de leur gouvernement continue. Depuis la fin juin, les nourriciers hollandais protestent contre l’agenda écologiste du Premier ministre Mark Rutte, et en particulier contre un projet de loi qui vise notamment à réduire arbitrairement la taille des cheptels de 30%, ce qui menace un tiers des exploitations agricoles. Plus précisément, le gouvernement suit (avec entrain) une décision de justice de 2019 contraignant les dirigeants du pays à réduire les émissions d’oxyde d’azote et d’ammoniac produites par le bétail. L’Union européenne souhaite également sanctionner les agriculteurs hollandais qui, comme ceux d’autres pays, ne respectent pas (ne peuvent pas respecter) un certain nombre de réglementations et de normes ordonnées par les technocrates de Bruxelles.

Cette réglementation idéologique a provoqué dans le pays une véritable révolte paysanne, qui se poursuit toujours. Cette lutte pour la liberté agricole commence à porter ses fruits. En effet, le ministre néerlandais de l’Agriculture, Henk Staghouwer, qui n’a pris le poste qu’il y a neuf mois, vient de démissionner. Il a ensuite déclaré aux journalistes qu’il n’était pas la bonne personne pour cette fonction.

Cette démission est une bonne nouvelle et peut conduire le gouvernement à réduire ses terribles ambitions si ce n’est à les abandonner devant la grogne de ceux qui, chaque jour, nourrissent leur pays ainsi que des millions d’individus ailleurs dans le monde. Les agriculteurs hollandais se battent pour la liberté de toute l’agriculture européenne. Ils ont notamment été rejoints par des collègues allemands dans leurs manifestations. Mais pour autant, ils ne peuvent pas baisser la garde et doivent continuer à se battre pour travailler.

Cette démission d’un ministre devrait aussi inspirer notre gouvernement français. Quand un dirigeant prend de mauvaises décisions, c’est la seule réponse envisageable. Elisabeth Borne, qui a promu la réduction du nucléaire, compromettant ainsi l’hiver 2022-2023 de millions de Français, devrait prendre ses responsabilités et quitter Matignon.

 

https://fr.irefeurope.org/publications/les-pendules-a-lheure/article/les-agriculteurs-hollandais-en-lutte-contre-lecologisme-font-demissionner-leur-ministre/

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/17/les-agriculteurs-neerlandais-appellent-a-une-journee-internationale-de-resistance-le-23-juillet/

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/25/amsterdam-italie-nous-ne-sommes-pas-des-esclaves-nous-sommes-des-agriculteurs/

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/28/les-agriculteurs-neerlandais-toujours-mobilises-silence-des-medias/

https://resistancerepublicaine.com/2022/08/01/la-colere-des-agriculteurs-europeens-un-feu-de-paille-ou-lannonce-dune-revolution/

L’histoire ne dit pas encore si cette démission va peser sur le gouvernement et le contraindre à revoir ses décisions.. A suivre !

Le ministre de l’Agriculture néerlandais, Henk Staghouwer vient de démissionner à la suite des protestations massives à travers les Pays-Bas contre les objectifs de réduire jusqu’en 2030 les émissions d’azote de 50 % par rapport à 2019

Le ministre de l’Agriculture néerlandais, Henk Staghouwer  vient de démissionner. Issu des rangs chrétien-démocrates, il avait été nommé ministre de l’Agriculture le 10 janvier dernier. En attendant la nomination de son successeur, l’ex-ministre de l’Agriculture, Carole Schouten, reprend la responsabilité de ce ministère. Elle est actuellement chargée de la politique anti-pauvreté, de la participation et des retraites.

Henk Staghouwer est tombé sur la question des nitrates qui suscite la colère des agriculteurs depuis plusieurs mois. Des protestations massives ont eu lieu à travers les Pays-Bas contre les objectifs de la coalition gouvernementale de réduire jusqu’en 2030 les émissions d’azote de 50 % par rapport à 2019.

En outre, selon les projets présentés à Bruxelles, les agriculteurs ne pourraient plus utiliser, après 2026, que 170kg d’azote/ha maximum. Jusqu’à cette année encore, ils peuvent encore épandre du lisier jusqu’à 250kg d’azote/ha. Pour 2023, 130 millions d’euros sont prévus pour faire face aux surcouts d’élimination du lisier, mais en l’état actuel des choses cette aide est réservée aux exploitations disposant au moins 80 % de surfaces en herbe. Les autres en sont exclues ce que contestent également les agriculteurs.

https://www.agriculture-dromoise.fr/articles/13/09/2022/Pays-Bas-demission-du-ministre-de-l-Agriculture-88940/

 

Démission du ministre néerlandais de l’agriculture

Le ministre de l’agriculture, Henk Staghouwer, a démissionné après seulement neuf mois de mandat.

l a déclaré qu’il était « l’homme de la situation » lors d’une conférence de presse tenue le lundi 5 septembre. Staghouwer est le premier membre du quatrième cabinet de Mark Rutte à démissionner et il sera remplacé par un collègue du parti.

https://www-theportugalnews-com.translate.goog/fr/nouvelles/2022-09-08/demission-du-ministre-neerlandais-de-lagriculture/70116?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

 575 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Vous écrivez « Elisabeth Borne qui a promu la réduction du nucléaire… devrait prendre ses responsabilités et quitter Matignon »
    En fait c’est un détail il y a un très dangereux psychopathe, juste au dessus qui est largement plus coupable qui vient accessoirement de virer le patron d’EDF comme un mal propre, et dont la destitution est plus qu’indispensable.

  2. Et toujours cette pose faussement contrite, lèvres ostensiblement pincées, qu’ils ont tous, depuis qu’ils ont vu ont vu Bill Clinton l’avoir… Ces criminels pensent visiblement susciter la pitié des foules qu’ils assassinent en douce.

  3. Je reprends suite à ce que j’ai écris JFK aurait toujours raison
    < A vouloir étouffer les révolutions pacifiques ,on rend inévitables, les révolutions violentes

  4. C’est une bataille remportée par nos agriculteurs et j’apprécie le terme de nourricier !!!Mais on peut bien se demander ,qu’elle sera la prochaine réplique de Brussels ? En tout cas ce matin aucunes infos diffusées par les médias !!!Mais je pense que JFK aurait toujours raison

  5. Félicitations les agriculteurs néerlandais ! Vous avez foutu dehors ce ministre mondialiste de l’agriculture qui veut détruire votre outil de travail et l’agriculture néerlandaise bravo les gars !

Les commentaires sont fermés.