L’Insee sous-évalue-t-il délibérément le nombre d’habitants des villes où le Grand Remplacement fait rage ?

Bruno Piriou (DVG), maire de Corbeil-Essonnes, a fait un recours gracieux auprès de l’Etat pour que le nombre d’habitants de sa ville soit réévalué. Sinon, il ira devant la justice. Selon lui, si le chiffre de sa population était juste, il recevrait 1 millions d’euros de dotations supplémentaires chaque année…

 

Il paraît que « le Grand Remplacement est un complot d’extrême droite »…

Alors que l’Insee chiffre la population de la ville à 51245 habitants, Bruno Piriou (DVG) affirme qu’elle dépasse les 56000, ce qui fait perdre à la ville un million d’euros de dotations chaque année.

Plus personne ne contrôle rien. On ne sait même pas combien ils sont. 

Alors, l’islam, combien de divisions ? 

« L’État nous vole, sciemment », bombarde Bruno Piriou (DVG). Depuis son arrivée à la tête de la ville en 2020, le maire de Corbeil-Essonnes ne cesse de dénoncer les chiffres de la population de sa commune donnés par l’Insee.

Des chiffres, selon l’édile, « très sous-évalués et qui font perdre à la ville chaque année un million d’euros en dotations », calculées notamment en fonction de la population.

Bruno Piriou a envoyé cet été un recours gracieux auprès du ministère de l’Économie et des Finances afin que « les bons chiffres soient pris en compte », sous peine d’attaquer l’État en justice. Contacté, Bercy ne souhaite pas commenter « un dossier en cours », mais promet de répondre au maire.

Le Parisien

Corbeil-Essonnes autrefois une paisible localité française : 
Corbeil-Essonnes maintenant (habitants : page Facebook de la mairie) : 
Les Tarterets
Réunion en mairie avec des parents d’élèves (2 sept.) : 
Une fière Corbeil-Essonnoise exprimant ses doléances : 

 594 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. L’Insee n’est même pas en mesure de nous indiquer quel est le montant de la population française actuellement, ni même de celle qui peuple effectivement la France… Officiellement, je crois 65 millions d’habitants selon l’Insee alors que nous avons 75 millions de cartes vitale en circulation.. La 1ère des belles économies à faire serait de supprimer l’Insee ! Puis de débarquer toute la racaille indésirable, la nuit, à proximité d’un port barbaresque!!!!….

  2. On voit là, la vaste entreprise de constructions pour nidification des espèces invasives.
    Les cocos et les gauchos criaient à chaque élection pour des logements sociaux. Le résultat est là.
    Il s’agissait en fait de logements d’invasion.

  3. Conforme à la doxa de la boche de Bruxelles, il nous prépare des milliers de Callac :

    Immigration : Macron souhaite améliorer l’efficacité des politiques de reconduite mais plaide aussi pour une meilleure répartition des étrangers, notamment dans les « espaces ruraux, qui eux sont en train de perdre de la population »

    https://www.fdesouche.com/2022/09/15/immigration-macron-annonce-un-projet-de-loi-pour-debut-2023-face-a-une-politique-absurde/

  4. J’ai entendu ce matin que macron tête de con voulait submerger nos campagnes de déchets venus d’Afrique(chouette, on va pouvoir jouer à 1 2 3 soleil) comme dans la série coréenne « squid game ».
    chez moi aux présidentielles MLP a obtenu presque 70 % des votes, je pense que les cpf vont être bien accueillis (il y a beaucoup de chasseurs dans nos villages), avec tout ce merdier étranger que macron tête de con veut envoyer, le soulèvement va certainement venir des campagnes submergées de vermines contre leur volonté …

  5. Macron a annoncé aujourd’hui de vouloir mieux répartir les migrants qui s’installent en France, ce qui veut dire que c’est une mesure qui accélérera le grand remplacement, car les migrants ayant des modes de vies de 1000 ans en arrière s’installeront partout, dans les villages, les villes, cherchant à imposer aux locaux leurs modes de vies primitives. Ce type qui nous dirige, à l’abri du besoin, vivant dans la plus grosse datcha de l’Etat, épris d’une idéologie européistes, se sentant être dans la noblesse française, décidant de tout est en train de décide de la gestion à venir de l’immigration en France… Il doit comprendre que nous n’en voulons plus aucun, qu’il les installe chez lui et pas chez ceux qui doivent travailler pour son salaire

  6. comme tous les organismes d’état il est gangrené par la corruption via des informations mensongères : donc toutes leurs données sont à prendre avec des pincettes

  7. Remplacement en cours en Bretagne dans le village de Callac de richissime philanthrope propose à ce petit village breton d’accueillir des migrants.
    Pensez-vous que ces migrants se mettront aux crêpes, brasseront le cidre, l’hydromel et proposeront le chouchen, pensez-vous vraiment qu’il perpétueront la mémoire des Chevaliers de la Table Ronde il est bien permis d’en douter.
    Il est fort à penser que le Cheval d’orgueil finira à la broche comme de vulgaires sangliers.
    Ça ne se terminera pas en face noz cette histoire.

  8. Les chiffres, les discours, les pratiques… Tout n’est que mensonges éhontés, plus rien de vrai partout où les fausses infos sont diffusées !
    S’en remettre aux sites de réinfos comme RL/RR/FDS… Si nous voulons la vérité, ne pas faire confiance à tout ces merdias de la tnt aux ordres !

  9. Le Grand Remplacement est une terrible réalité mais les Gauchistes d’extrême gauche ne voient pas la réalité et quand Mr Camus et Mr Zemmour ont fait ce constat tout de suite c’est l’extrême droite, le fascisme selon la Doxa progressiste.

    • « Extrême-droite » est le nom que les idéologues gauchistes donnent au Réel dont il ne faut pas parler car il contrevient à l’Idéologie.

      exemple : « vous tenez des propos d’extrême-droite » : vous décrivez la réalité (ou une réalité indicible). Alternativement : « Vous blasphémez l’idéologie »

      « vous êtes d’extrême-droite » : vous vous obstinez à voir la réalité telle qu’elle est, à la dire et à la nommer (et c’est un crime). Plus simplement : « vous n’êtes pas de gauche », ou « pas assez à gauche ». « vous ne pensez pas comme j’exige que vous pensiez (et c’est un crime) ».