Roulette russe de Macron… en état de mort cérébrale !

La majorité à l’Assemblée Nationale est de 289, or selon les projections, cela est du domaine du possible ! Mais “possible” de quoi ? Tout simplement que le RN et ses alliés LR Ciottistes ou divers droite aient une majorité à eux seuls !

.


Le Figaro donne avec l’IFOP 240 à 270 sièges pour le RN et 30 à 50 pour des LR dont certains rallieront le RN. Donc les 289 peuvent être atteints avec des divers droite. Certaines projections vont plus loin : 260 à 310 pour le RN et 30 à 50 pour les Ciottistes, donc au pire 260+30, soit 290, soit un siège de plus que la majorité ! Donc tous les espoirs sont possibles !

.

 

En jouant à la roulette russe mais en se trompant -comme il le fait depuis 7 ans-, Emmanuel Macron, au lieu de ne mettre qu’une seule cartouche dans le barillet de son révolver, l’a chargé complètement ne laissant qu’une seule case vide. Et ce dimanche, il ne s’est pas loupé. Il est en réanimation et ses amis autour de lui n’ont plus aucun espoir de revenir au pouvoir car leur patron n’en aura plus de… pouvoir !

.
Dès l’annonce le dimanche 9 juin de la dissolution de l’Assemblée Nationale, c’est François Ruffin, vedette de la gauche, qui avait estimé qu’en dissolvant l’Assemblée Nationale, le président Macron avait joué à la roulette russe mais au lieu de ne mettre qu’une seule cartouche, il a voulu taquiner le destin en ne retirant qu’une seule balle d’un barillet plein.
Emmanuel, malgré son arrivée à l’Élysée, est resté le gamin tellement sûr de sa chance, cette chance qui le protège depuis ses 16 ans quand il s’est cru le Roi de son collège en se laissant séduire par sa prof !

.
Notons l’un des symboles encourageants de ce premier tour des législatives : la victoire de Marine Le Pen qui est donc déjà membre de la prochaine Assemblée Nationale…

-quel symbole et quel encouragement pour  nombre d’électeurs nouveaux de voter pour les candidats RN au second tour !-

.

A contrario, il convient de voir un symbole négatif dans le camp du Nouveau Front Populaire : l’élimination, dès ce premier tour, de Fabien Roussel, le n°1 du Parti Communiste et donc l’une des têtes du Nouveau Front Populaire : ainsi l’une des figures “révolutionnaires” de ce Front Populaire est passée par la guillotine non des révolutionnaires mais tout simplement du… suffrage universel ! Avec lui, le Front Popu s’étiole : les premiers morceaux du puzzle qui le composent se détachent les uns des autres ! 
Et cela contrairement au RN qui, grâce aux électeurs de plus en plus nombreux à voter pour lui, a trouvé en eux de quoi multiplier le nombre d’élus et renforcer l’union entre eux et avec les élus emmenés par le si critiqué -même dans son camp- Éric Ciotti !

.

Et pendant ce temps, les membres de la gauche crient en choeur contre le RN : ils semblent ne pas se rendre compte que… l’écrit (des résultats de ce premier tour) reste alors que “les cris” qu’ils lancent s’envolent ! À l’image d’un Mélenchon qui répète, pardon, qui radote :
« Plus aucune voix au RN ! » Alors qu’il fait semblant de ne pas croire qu’il est désormais libre de partir où et quand il veut en… vacances : il n’a, ce dimanche soir, plus aucun espoir…
-je lui transmets une voire plusieurs boîtes de mouchoirs en papier… recyclable !- non, il n’a désormais plus aucun espoir d’être un jour Premier Ministre !
François Hollande est, lui aussi, du même avis que son collègue avec lequel il a fait campagne ! Hollande, ce retraité -aux frais du contribuable- de la présidence de la République, et qui veut ajouter « quelques » euros tous les mois pour améliorer son argent de poche ! Et quel souhait lance-t-il ? Un souhait des plus originaux :

« Nous sommes conscients que l’objectif premier est d’empêcher le RN d’avoir la majorité ! » À croire que c’est Mélenchon qui le lui a demandé…
Et dans sa phrase suivante, j’ai cru -espoir furtif… Si furtif… On peut rêver !-…
J’ai cru qu’il lançait un appel au… Rassemblement National :

« L’enjeu, c’est le… rassemblement le plus large possible. »
Ok, il parlait de la gauche mais si gauchement…
Autre voix venant, elle, de la gauche de la… gauche ! Donc toujours d’un ami de Hollande :
« Pas un siège pour le RN ! »
C’est l’ordre lancé aux électeurs par Manuel Bompard, coordinateur… national (pardon pour ce terme de « national » mais c’est dans son titre) de LFI !

.
Je suis prêt à parier que nombre d’électeurs ont dû, comme moi -mais ne le répétez pas-, lui répondre par un doigt… « d’horreur » à son adresse en regardant leur écran télé !

Même Gerald Darmanin, ministre de l’Intérieur (… sortant !), a rejoint le camp de gauche des “hurleurs contre le RN” ! Il a choisi son camp :
« J’appelle tous les électeurs à faire barrage au RN ». Est-ce surprenant ?
Notons que Darmanin, pas malin du tout, doit attendre le second tour pour savoir s’il pourra retrouver son siège… Et notons qu’il n’a eu aucun mot contre le Nouveau Front Popu de Mélenchon, ni contre Poutou, « Monsieur 0% » de la dernière présidentielle, éliminé de ces législatives dès le premier tour ! Oui, pour Poutou toujours : « Un p’tit tour et puis s’en va ! ».

Même originalité de la part du « Frère Edouard, celui qui ne voit rien venir de pas un seul de tous ses… Horizons », le sieur Philippe qui, à son tour, a eu cette idée ô combien originale :

« Aucune voix ne doit se porter sur le RN ou LFI ! ».

.
C’est fou combien le RN et les Ciottistes doivent être inquiets par le lancement de cet hallali lancé par tous les partis qui semblent déjà… partis et bien partis ! Et dans le mot hallali, quel autre mot se cache… N’est-ce pas le mot… “hallal” qui rappelle nombre d’électeurs pro-Hamas de Mélenchon et, du même coup, de tous les alliés politiques (avec en tête François Hollande !) de la cohorte Mélenchoniste.
Donc un mot qui attire nombre des candidats souhaitant empêcher la victoire du RN et des Ciottistes…

Qu’attendent les autres candidats de droite et du centre-droit pour se désolidariser de la gauche gangrénée par les Mélenchon, les Roussel, les Poutou, les Arnault, les fichés S et autres “modèles” de démocratie…

Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 918 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. La droite dite molle, soit fausse droite, montre de quel côté elle penche : le côté des antisémites, des terroristes, des gauchistes, des trotskistes, des voleurs de logement aux petits vieux.
    Voilà, ça au moins c’est fait.
    Le tondu blanchi s’imagine sauver sa gamelle en hurlant avec les loups, en l’occurrence ici, avec les chacals.
    Avec les “alliances” annoncées, on constate et tout le monde peut le faire, que les fameuses “valeurs de la République” se résument à une place au chaud à Paris.
    Plus question d’honneur, de dignité, de grandiloquence verbeuse.
    Votez en masse dimanche !!
    Dernière chance infime avant la noyade complète et le naufrage du pays.

  2. Sacré Manu !
    Armez un six-coups avec six cartouches pour jouer à un jeu dénommé « roulette russe », c’est plutôt jouer à la «roulette belge », jeu basé sur le même scénario, mais dont le résultat ne souffre aucun suspens .

  3. Tout cela n’est que théorique. Les électeurs votent pour qui ils veulent. C’est fini les grands partis avec beaucoup d’adhérents. L’erreur de Macron a été de faire un hyper centre acculant les électeurs à se positionner aux extrêmes. Tant mieux pour le RN, mais nous devons faire en face avec le front islamique. La stratégie de la dissolution fonctionne. Pas de majorité absolue sortie des urnes. Nous aurons droit à un gvt de technocrates pendant un an. Puis dissolution et rebelote. Et Macron reste jusqu’au bout. Il est inconséquent mais pas idiot.

  4. Avez vous vu hier soir dupont moretti boursouflé par la haine, déverser ses sempiternelles calomnies sur les élus RN et leurs électeurs. Je jubilais de le voir dans cet état de fureur absolue, vomissant ses élucubrations anti patriote, la figure violacée et les yeux purulents. Un individu piteux à l’image de la macronnie qui s’écroule enfin après 7 ans de saccage national.

  5. Si le RN n’a pas la majorité absolue, il aura sûrement le pouvoir d’empêcher Macron de nuire. Empêcher de faire la guerre,empêcher de modifier la constitution et de faire tout référendum.
    Empêcher de sortir de l’Elysée serait un must.

  6. Le RN va avoir sa majorité absolue et les choses sérieuses vont pouvoir commencer… Enfin !

  7. Dans ma circonscription, le 2°tour se passera entre un candidat LR “canal historique” et un candidat LFI, le RN n’ayant pas recueilli suffisamment de suffrages pour rester dans la compétition. Comme je ne suis pas rancunier, je n’ai pas d’ennemis à droite et je ferai barrage à l’extrême gauche par principe.

    • Chez moi, ce sera LR Ciotti vs macronarde (sans surprise, la PCF/NFP s’est désistée pour la seconde). Si c’était macronarde vs NFP, je me serais abstenu.

  8. Les gauchos ne font pas barrage au RN mais ouvre la porte à l’islam et sa charia !

  9. Il faut reconnaître que Ciotti a eu du nez en s’alliant avec le RN. Sans cela, il aurait été balayé avec ses collègues qui, à chaque élection, sortaient la vareuse du général de Gaulle pour enfumer les gogos. Désormais, le gaullisme est bien mort. Enfin!

  10. à part claironné de faire barrage au RN, tous ces gauchos se sont mis une balle dans leurs pieds, quant à leurs programmse ……….

Les commentaires sont fermés.