Avec Mohamed Amra, Valérie Hayer ne voit toujours pas le lien entre immigration et délinquance ?

Mohamed Amra ou le principe de réalité

Le RPF présente ses sincères condoléances aux familles et souhaite que les blessés qui sont en urgence absolue se rétablissent dans les plus brefs délais.

Qui est Mohamed Amra ? La réponse est dans la question. Reste à savoir ce que vont trouver l’extrême gauche et la Macronie pour victimiser Mohamed Amra, aux dépens des trois Français tués par la partie, devenue française par le sol, de cette même immigration, quasiment toujours à la manoeuvre !

Ces meurtres viennent contredire, comme toujours, la candidate Renaissance, Valérie Hayer, qui expliquait encore, il y a quelques jours, l’air candide, qu’elle ne « voyait » pas de lien entre immigration et délinquance. Après les dizaines d’attentats, les meurtres quotidiens, les coups de couteau, les rodéos urbains, les décapitations de professeurs et cette « libération » sanglante… elle ne le voit toujours pas ?

.

Notre gouvernement et son Garde des Sceaux accordent des moyens démesurés de police et de gendarmerie, avec hélicoptère et autres, pour protéger la flamme olympique, ou pourchasser un sportif qui brave le confinement, mais pour transférer un homme du grand banditisme, c’est le service minimum. Combien de territoires perdus, combien de morts, avant que le gouvernement ne voie et ne comprenne ce que les Français comprennent depuis longtemps ? Il devrait s’avérer que les gardiens chargés du transfert ont été abattus de sang-froid, alors qu’ils n’avaient pas leurs armes à la main.

C’est bien cette délinquance là, ethnique, ciblée, qui met le pays à feu et à sang, qui oblige tout le monde à être sur un qui-vive permanent, qui génère des coûts exorbitants en matériel et personnel de sécurité, en reconstruction, en prévention, sans compter les dégâts psychosociaux sur l’ensemble de la population, par une contre-société parasitaire dont on peine à définir à la fois le volume et les contours. La voilà aujourd’hui totalement décomplexée, n’hésitant plus à tirer de sang froid sur des hommes aux mains levées, sachant qu’elle ne risque pas grand-chose, entre les verdicts éternellement cléments et les peines appliquées à minima. Alors même que de malheureux points de permis de conduire sont retirés avec une efficacité totale, pour des broutilles, à des automobilistes qui roulent pour leur travail. Le tout selon un système de poids et mesures alambiqué, toujours en défaveur des populations laborieuses et au bénéfice des voyous.

Les auteurs de ce coup de force étaient parfaitement renseignés, connaissaient horaires et itinéraires. Il faut se poser la question de leurs sources. Et parfaitement armés et organisés. Il faut se poser la question de leurs approvisionnements également. La France de Macron est devenue un authentique coupe gorge, où tout peut arriver à n’importe qui, à tout moment, de jour ou de nuit, sans que nos forces de police n’aient les prérogatives et les personnels nécessaires pour remplir la mission régalienne qui est la leur : protéger la population. Il faut que cela change.

Le R.P.F

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

https://t.me/R_P_France

 749 total views,  4 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 Commentaires

  1. Mes plus sincères condoléances aux familles, amis et collègues de ces deux jeunes hommes qui remplissaient leurs devoirs malgré la TRAITRISE de ceux là mêmes qui sont censés les protéger et nous aussi par la même occasion. Nous sommes en guerre quand pourrons nous entrer en résistance armée ? “Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes AUX ARMES citoyens…..

  2. Elle ne “voirt pas de lien….”; ^pourtant ce n’est pas les ophtalmologistes qui manquent à Paris….Quant au “visage poupin”, je vois plutôt la tête d’un cafard.

  3. Il ne s’appelle ni Mattéo ni Kévin, mais d’après Libération il a un “visage poupin”…Ne parlons donc plus de contrôles au faciès, la police traque maintenant un “visage poupin”. Ca change tout.

    • Waouhh ! il est mignon le poupin.
      Il ressemble aux poupons de mon enfance, que nous trouvions au pied du sapin à Noël, les poupées joufflues.
      Autant dire un visage d’ange, ou de “petit ange”.
      Partira-t-il trop tôt ?
      Ou aura-t-il encore le temps de réaliser quelques francocides ?
      Très applaudi par la oumma sur les réseaux sociaux, sans aucune vergogne, ni censure .