Pourquoi Colombe ne travaille-t-elle pas au lieu d’être bénévole aux restos du coeur ?

Elle est à moi !

Non, elle est à moi !

LFI et RN se disputent la propriété électorale de Colombe, bénévole aux Restos du coeur vivant du RSA…

Du moins, bénévole jusqu’à son passage au JT de TF1 où, assistant au “1er mai” de Marine le Pen, elle révèle qu’elle vote pour le Rassemblement national.

Les Restos du coeur lui auraient alors très vite montré la porte de sortie, ne tolérant pas que Colombe révèle sa sympathie pour Marine le Pen…

https://www.lefigaro.fr/politique/colombe-l-electrice-rn-qui-a-emu-la-gauche-poussee-vers-la-sortie-des-restos-du-coeur-20240504

Elle n’a rien à regretter car elle devait être bien mal informée. Ne se rendait-elle pas compte que les Restos du coeur nourrissent des migrants à foison ? Que cela crée un appel d’air migratoire ?

Electeur RN et bénévole auprès de ce genre d’associations, c’est à peu près incompatible.

https://resistancerepublicaine.com/2021/10/24/restos-du-coeur-des-benevoles-demissionnent-a-cause-des-clandestins/

https://resistancerepublicaine.com/2018/03/11/une-voilee-recupere-les-dons-pour-les-restos-du-coeur-a-carrefour-quetigny-21/

https://resistancerepublicaine.com/2016/10/26/les-migrants-envahissent-aussi-les-restos-du-coeur-resistez/

https://resistancerepublicaine.com/2015/10/27/50-clandestins-de-la-jungle-envahissent-mauzac-et-grand-castang-village-de-400-habitants/

Colombe a exprimé ses grandes difficultés financières, se trouvant au RSA. Colombe a ému.

Alors le RN et LFI sont en train de se la disputer, c’est à celui qui aura la propriété électorale de Colombe en promettant le plus aux plus démunis.

Ruffin, député LFI, déclare que Colombe devrait voter à gauche, c’est là qu’elle obtiendra le plus d’aides pour elle et tous les gens qui viennent aux Restos du coeur… l’Etat paiera…

https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/restos-du-c-ur-colombe-n-est-plus-benevole-apres-son-temoignage-remarque-sur-tf1_233553.html

J’ai connu le chômage, je l’ai subi en étant pourtant très diplômé, momentanément, un temps pendant lequel je me suis préparé pour un concours que j’ai ensuite réussi avec facilité et qui m’a permis d’être reconnu à la hauteur de  mes compétences.

J’ai accepté le chômage, le temps de rebondir. Avec un peu d’épargne réalisée quand je travaillais, les 1200 euros que je percevais me suffisaient. Mais je ne serais pas allé jusqu’à tomber dans le RSA et mendier. J’aurais accepté n’importe quoi à la place, parce que j’avais 28 ans et que j’aurais alors accepté de me reconvertir dans tous les métiers s’il le fallait, même les métiers dits “manuels” où il y a tant de demande.

Je reconnais qu’à 60 ans, Colombe n’a sans doute pas le potentiel professionnel d’une personne dans la force de l’âge, notamment pour les travaux physiques. Elle ne peut sans doute pas envisager la même amplitude de reconversion professionnelle, mais quand même, si j’étais au RSA, je n’irais pas faire de bénévolat aux Restos du coeur. Je chercherais à m’en sortir en priorité plutôt donc à développer mes savoirs et compétences.

Sans doute que Colombe se sent moins seule ainsi, à faire du bénévolat aux “Restos”. Mais il y a des postes à pourvoir partout, dans le privé comme dans le public. Il y a toujours un restaurant où l’on cherche quelqu’un pour faire la plonge ; certes à 23 heures ou minuit on a plutôt envie d’être dans son lit…

Il y a des concours de catégorie C de la fonction publique où il n’est pas exigé de diplôme à part le brevet des collèges que tout le monde a ou presque. Pour ceux qui vraiment n’auraient pas le “brevet des collèges”, depuis Hollande et la loi PACTE il y a des recrutements de contractuels réservés aux gens qui n’ont aucun diplôme.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12686

Les contrats PACTE sont une hérésie républicaine car si vous êtes diplômé de quoi que ce soit, on ne veut pas de vous. Du Hollande tout craché finalement, où c’est l’absence de diplôme qui caractérise le mérite. Hollande ou le monde inversé, ici comme ailleurs où toutes les valeurs sont dévoyées… mais au moins même un chômeur très longue durée n’ayant aucune formation peut trouver un emploi à la charge de la collectivité.

Il y a des gens qui ont besoin qu’on fasse leur ménage, leur repassage, leur jardin... et l’URSSAF prend en charge, c’est déductible des impôts. Il y a juste besoin de savoir se servir d’un balai et d’une serpillère, ou d’une tondeuse.

Dans une France qu’on nous présente comme étant vieillissante, il y a toujours des personnes âgées à aider aussi. Il y a des veufs et des veuves sans enfant, sans famille à proximité dans un monde où l’ancrage géographique a changé.

Alors tout ce misérabilisme est un peu agaçant. Marine va-t-elle finir par dire comme Hollande, et comme LFI dans l’esprit, “c’est gratuit, c’est l’Etat qui paie” ?

Dans cette course à l’échalote à distribuer le plus d’avantages possibles à ceux qui sont aux RSA, on ponctionne ceux qui bossent…

Alors sans doute que le RN est plus légitime que LFI dans ce domaine puisque sa politique de préférence nationale permettrait de limiter les bénéficiaires de ces aides en renvoyant les étrangers faire l’aumône dans leur propre pays. Il n’empêche que ce “tri des pauvres” selon leur nationalité choquera toujours une grande partie de l’opinion publique.

Il faut bien sûr un certain niveau de solidarité, pendant un certain temps, au profit de ceux qui cherchent à s’en sortir et qui se retrouvent ponctuellement en grande difficulté. Mais au bout d’un moment, il faudrait que Colombe et consorts prennent leurs responsabilités et n’attendent pas des politiques le miracle.

Et c’est aux politiques de dire qu’ils n’iront pas toujours refiler des aides à tous ceux qui n’ont plus droit à rien et qui font du bénévolat comme s’ils avaient du temps à perdre à s’occuper de toute la misère du monde…

J’ai vu mon épargne fondre quand j’étais au chômage. J’ai pu, j’ai apprécié de pouvoir bénéficier quelque temps de la solidarité nationale mais pendant ce temps-là, je travaillais tous les jours, je n’avais pas de temps à perdre car je savais que c’était maintenant ou jamais que je pourrais sortir la tête de l’eau et essayer de valoriser ce que j’avais fait et développer de nouvelles compétences pour retrouver le chemin de l’emploi.

J’ai fini par y arriver parce que je ne considérais pas que chômage signifiait liberté ou disponibilité. J’aurais pu être bénévole ici ou là comme Colombe si j’avais raisonné autrement. Finalement, désormais avec les impôts que je paie, la solidarité nationale se rembourse de son coup de pouce. Je n’avais pas l’intention de me laisser entretenir par mes compatriotes.

Je me suis retrouvé un jour à un rendez-vous avec d’autres chômeurs et une formatrice bidon qui prétendait nous aider à nous valoriser auprès des employeurs. Venus les mains dans les poches, les autres souriaient de moi car j’avais emmené un ouvrage sur lequel je travaillais pendant les temps morts, ayant bien conscience que ce “bla bla” ne menait à rien et que j’étais seul à pouvoir m’en sortir, sans attendre du système qu’il m’aide. J’avais très vite compris qu’il y avait des professionnels de la détresse qui se font du beurre en prétendant aider les autres avec des “coachings” relevant de l’art des sophistes.

Alors je me méfie un peu de cette surenchère où RN et LFI se disputent la propriété électorale d’une “Colombe” qui nourrit sa propre misère en étant bénévole aux “Restos du coeur”, même s’il faut reconnaître qu’entre temps, Macron est passé par là et a mis la France dans une situation catastrophique.

Au lieu de promettre monts et merveilles, les politiques de tous bords feraient mieux de dire à Colombe qu’on est dans une impasse et que quand les gens qui travaillent, pour certains, n’arrivent plus à joindre les deux bouts, on ne va pas éternellement faire des chèques pour eux.

Toujours est-il qu’être bénévole aux Restos du coeur ne pouvait absolument pas aider Colombe à s’en sortir.

Notre Sud et son climat doux attirent des retraités argentés chez qui Colombe pourrait trouver du travail. Songe-t-elle par exemple à consulter les annonces du Bon coin ?

Garde d’enfant, auxiliaire de vie, aide ménagère, employé de restauration, de magasin, chaudronnier… il y a à ce jour 281 emplois non pourvus dans les Pyrénées Orientales.

https://www.leboncoin.fr/_emploi_/offres/languedoc_roussillon/pyrenees_orientales

En sachant faire le ménage, on peut s’enregistrer comme entrepreneur individuel et devenir son propre employeur en allant passer un coup de balai ici ou là…

Dans le Nord, il n’y a pas que des sinistres économiques, il y a aussi une population riche qui a besoin de petites mains pour faire le boulot ingrat. Croix dans le 59 est la ville championne de l’ISF…

Sans aller jusqu’à dire qu’il suffit d’aller sur l’autre trottoir pour trouver du travail, il y a quand même des limites dans la distribution des chèques et des aides…

Parfois se retrouver dans un impasse est la meilleure façon de s’en sortir. Pour les jeunes au chômage et dans la force de l’âge, la France manque de maçons, de couvreurs, de professionnels éliminant les nuisibles (insectes, rongeurs)…

Pour les plus âgés comme Colombe, la situation est sans doute plus compliquée, et elle le sera encore davantage si l’appel d’air migratoire continue grâce à des bénévoles comme elle...

 1,241 total views,  5 views today

image_pdf

41 Commentaires

  1. @ Kia
    À moins d’avoir une chance inouïe dont j’ai pu bénéficier pendant un an, à travailler 28 heures par semaine chez des pariculiers, ce qui permet une facilité de rèpartition des tâches quotidiennes mais fairecdu ménage, une heure, deux heures par ci par là, reprendre le métro ou la voiture ou être à pied pourxêtre â l’heure, là ou ailleurs, c’est non seulement usant mais aussi stressant par crainte de retard, c’est autre chose. Jai aussi pratiqué ce métier d’aide à domicile avec tout ce type de travail peut apporter comme incidences sur la santé, pendant de longues annees et, jeune ou vieux, on y laisse la santé à plus ou moins long terme. Aussi, lorsque l’opportunité m’a été offerte, je me suis tournée vers l’accompagnement des enfants en situation de handicap en milieu scolaire. D’autres difficultés à affronter, certes, mais d’une autre sorte que je maîtrisais mieux, personnellement.

    • Un handicapé ne gagne que 250€/mois pour 25h semaine.
      Et les enfants limités intellectuellement devraient aller dans des centres réservés. Les enfants prometteurs n’ont pas à être nivelés par le bas ni à supporter les délires et les cris d’un enfant psychopathe.
      Dans la classe de ma fille, un seul élève a droit à une assistante (quand on pense à ce que coûte ce gosse!) et c’est le seul élève qui empêche tout le monde d’étudier.
      Vous trouvez ça bien? Que les parents d’enfants handicapés acceptent enfin leur situation et cessent d’imposer à toute la société LEURS propres contraintes.

  2. En rappel, il est plus légitime que le RN revendique la défense de Colombe puisque cette dernière a avoué être une électrice de ce parti, bien que cette récupération soit plus que discutable.

  3. Aux restos du cœur, on se sert et on remplit son frigo…bénévole ou pas. Pas tous bien sûr, il y a les andouilles qui y croit encore.

  4. Louis Aliot maire de perpignan l a reçu hier et lui a offert du boulot

  5. Excellent article, tout est dit, rien à rajouter.
    La Colombe devrait plutôt voler vers les associations patriotes plutôt que vers les restos du cœur qui n’accueillent quasiment que l’immigration massive clandestine.
    Je me fous complètement de ce que racontent les gens, je regarde ce qu’ils font. La Colombe est bénévole aux restos du cœur, donc elle participe à cette pompe aspirante qui est en train d’assassiner notre pays par la bonne volonté de Macron.
    Cela me suffit pour la classer dans mes ennemis, même si elle raconte voter RN ce que personne ne peut vérifier.

  6. La vraie question est de voir le raisonnement de ce qu’est devenu cette saloperie associative des Resto du Coeur sui manipule les bénévoles comme des salarié. Coluche doit se retourner dans sa tombe alors qu’à la tête de sont organisme il y a quelques salopards qui s’en mettent plein les poches t que cette affaire n’est devenu plus qu’un merdier administratif et commercial comme toutes ces associations à l’image de ce qui se passe de pire aux USA et à la tête ils sortent d’ou ? Sciences PO et ENA les salopards de la République sui profitent de la misère et de l’argent des autres. Le vrai malheur de la France c’est avant tout Les ignobles escrocs de Sciences Po et de l’ENA tout le reste découle de cette bande de minables, et il en sort quelques milliers chaque année qu’il faut caser dans les partis politiques, administrations et associations.

  7. N’oublions pas que jusqu’en 2011, l’âge légal de départ à la retraite était de 60 ans. Si cet âge n’avait pas été repoussé à 62 puis 64 ans, cette brave dame serait à la retraite aujourd’hui. C’est dans un cas comme celui-ci, qu’on mesure le recul social lié à ces réformes.

  8. Certes Maxime. Sauf qu’à 60 ans, elle en paraît davantage, sans vouloir être désagréable pour cette dame et que suivant son parcours de vie tout le monde n’a pas la chance d’avoir toujours le ressort nécessaire comme à 28 ans ni même 45 ans. J’ai 60 ans et je suis en pleine forme, tant mieux pour moi, mais nous n’avons pas tous le même karma ni la même santé. Surtout que s’il faut dans 6 mois on va me dire que j’ai un cancer, qui sait ? Ce que je voudrais dire surtout c’est que je ne l’ai pas entendue se plaindre. Elle a juste dit qu’elle mettait de l’espoir sur le RN. Qu’LFI tire la couverture à eux c’est pas nouveau.

  9. Je viens de poster un commentaire et il est pas passé, que ce passe t’il, êtes vous piraté ?

    • Bonjour,

      Non, il y a un problème avec le robot : plusieurs commentateurs nous ont signalé le fait.

      Commentaire récupéré !

      (Le modérateur).

  10. Bonjour, faisant un boulot éprouvant et travaillant jusque a 200 h même plus certains mois. Je me permets de donner mon avis , car je paye aussi des impôts . J’ai étais au chômage comme vous , celà pourrait encore m’arriver car étant dans le privé, on ne sais pas de quoi est fait demain . Personnellement celà ne m’embête pas de payer des impôts pour mes compatriotes français dans le besoins.nous devons être unis face a l’immigration, l’islamisation,la globalisation… Français soyons solidaires. Tenez prenez exemple sur l’ english defence League ceux sont des gens du peuple , ouvriers,chômeurs,commerçants…en face de nous les musulmans sont unis.svp nous sommes déjà assez dans la merde sans nous sous divisez entre chômeurs , rsa , imposable … Soyons unis et respectons nous entre français,ne tournons pas le dos a nos compatriotes qui sont précaires.merci pour eux

  11. Maxime vous conseille de faire des petits boulots par çi par la et de vous installer autoentrepreneur. Maxime a surement été un fanatique de Nicolas Sarkozy avec le fameux travailler plus pour gagner plus. Le statut d’autoentrepreneur ou n’importe qui peut faire n’importe quoi. Le royaume de la sous qualification , du travail au black, de l’Uberisation, des employeurs qui vous mettent en concurrence avec les sans papiers. Mais Maxime c’est aussi un admirateur de Macron qui vous conseille de traverser la rue pour trouver du boulot ou de supplier les riches de laisser tomber quelques menues monnaies en échange de ménages dans le garage ou nuitamment car ils ne souhaitent pas vous rencontrer. Et tout cela car vous vous dites du RN dont l’électorat l’insupporte.

  12. Cette affaire a au moins eu le mérite de mettre en lumière le vrai visage de la gauche (en tout cas, ce qu’elle est devenue avec le temps), ses aspects les plus sectaires, détestables. Alors, qui sait ? Peut-être que certaines personnes vont enfin ouvrir les yeux sur la générosité à géométrie variable de la gauche dans la France du 21ème siècle et cesser d’avoir une vision idyllique de cette gauche…

    • Ce qu’elle est devenue avec le temps ?…Mais c’est ce qu’elle a toujours été cher ami !!

  13. J’ai été au chômage pendant un an.Mon métier cessait d’exister.J’ai révisé et amélioré mes connaissances essentiellement en maths.Je me suis inscrit à un concours de fonctionnaire et j’ai été reçu premier au niveau national avec 25 centres d’examens dans toute la France.Premier sur 800 candidats pour 30 places c’est satisfaisant.A 45 ans je n’envisageais pas de rester à rien faire le reste de ma vie.Finalement j’ai trouvé du travail dans le privé et abandonné l’avantage du concours.
    J’ai eu un collègue qui est rentré dans l’administration en réussissant un concours où il y avait 160 candidats pour une seule place.Il avait un CAP, un BAC PRO, un BTS et un diplôme d’ingénieur. Capable de faire les travaux manuels comme les calculs les plus ardus dans le domaine de l’électronique.

    • Il est chanceux ton ami.
      Je parle 4 langues comme un natif (écrit aussi), malheureusement, tout le monde prétend être bilingue ou trilingue aujourd’hui…

      Pourtant, en France, rien qu’en Anglais, j’entends tout le monde dire “un swEET shirt”. Une chemise douce… De la bouche de profs d’anglais..

      Vos diplômes ne valent RIEN, en France.
      Vous situez le Maghreb en Orient, et vous dites TOUS (100% des gens) “UN espèce de …”
      La France est un pays de demeurés.
      Et dans le privé, à part des pourris qui ne savent gagner qu’en faisant perdre les autres (merci l’ambiance en entreprise), je n’ai vu que des parvenus, inculte en informatique (pourtant patrons de boites informatiques) qui me faisaient faire stages après stages. à 35 ans, on se doit d’arrêter les frais.
      Je préfère travailler en Pologne, pour le quart de salaire. Ici, pas de LGBT QQ prout prout ni de Berbères qui se prennent pour des arabes. Ni d’animaux sauvages protégés d’importation. Ni même un seul élu de Dieu découpeur de prépuce d’enfant de 8 jours, à vif, sans anesthésie, pour raison mythiques.

      On est bien en Pologne!

      • Pour le moment. Le père Tusk travaille, et il est loin d’être seul. Je suis plus au sud, et les orientaux sont déjà là. Nombreux.

  14. elle représente le désastre qu’a engendré l’insupportable loi sur le RMI (puis RSA), une énième tartufferie gauchiste votée aussi par la droite molle à l’époque – plus besoin de rechercher un smic, le RMI et les avantages liés rapportant autant sinon plus que le travail – la dame ne fait pleurer que ceux qui ne connaissent pas ce système dispendieux qui a produit des milliers de fainéants payés par nos impôts – arrivés à l’âge de la retraite ils percevront le minimum vieillesse souvent plus important que la retraite d’un salarié smicard – bravo l’assistanat made in france

  15. Si elle a réclamé,de réintégrer les restos du cœur;c’est tout simplement parce-qu’en plus du RSA,elle n’a pas besoin de s’acheter de nourriture. Les bénévoles de cette association,n’en parlent pas,bien sûr;mais chaque jour,ils repartent avec leur lot de nourriture;sans avoir à faire de courses,pour se nourrir;ce qui n’est certainement pas à négliger.

    • Exact pour la bouffe ! Mais elle n’a rien demandé, les restos des étrangers l’ont réintégré par honte de tout ce scandale. Ceci dit, j’aimerai pas être à sa place et perso, j’aurai refusé d’y retourner car là, elle va en chier !

      • Ah oui,en effet;mais j’ai appris ce soir,aux infos,qu’un emploi lui a été proposé,dans un autre domaine.

  16. “Dans une France qu’on nous présente comme étant vieillissante, il y a toujours des personnes âgées à aider aussi.”. Et avec le projet de loi que prépare macron sussuré par Attali sur les bouches inutiles à nourrir, toutes catérogies confondues, à aider à mourir aussi en les incitant doucement mais fermement à aller vers une porte de sortie sans retour. Ben, voyons !

  17. Ils l’ont réintégrée elle doit être contente ,(comment si je les,auraient envoyés balader )de plus bénévole pour donner aux migrants qui parfois jettent la nourriture parce que ca ne leur convient pas ou bien ils sonts agressifs (voir les vidéos sur internet)quant au boulot oui femme de ménage par exemple ,aide pour les personnes âgées etc ..y a de la demande .

  18. C’est ce que j’ai pensé de cette affaire quand elle a chialé sur ses factures. Faut avoir un QI de poulet pour aller bosser dans une boîte (hé oui, les restos, c’est un business maintenant) qui ne verse aucun salaire.
    On attend impatiemment les dons et la cagnotte des artistes aux abonnés absents.

    • Je pense quand même,qu’en étant bénévole aux restos du coeur;cela évite d’avoir à s’acheter de la nourriture. Bien sûr,ils ne vont pas s’en vanter;mais je trouve,que c’est tout de même,un très bel avantage,quand on est au RSA.

  19. En servant la soupe aux envahisseurs, Colombe est complice de l’invasion. Je ne donne plus rien à cette association. Certains bénévoles partis car écoeurés m’ont raconté certains faits que je préfère ne pas vous révéler. Chacun aura compris… Les bénévoles ne sont pas aussi bénévoles que ça.

  20. J’ai été bénévole fin 2010 aux restos du cœur de ma ville, bien sûr il y avait des étrangers, Turcs pour la plupart qui envoyaient leurs femmes chercher les dons, pendant que les bonhommes attendaient 2 rues plus loin assis dans la Mercédès Ou Bmw. Je suis resté 2 mois, car certains responsables des restos se comportaient comme des kapos, vis à vis des bénévoles, dont moi qui ait eu à le subir!
    Il est reproché à Colombe d’être au Rn, mais ça ne gênait pas les restos de ma ville, d’avoir une conseillère municipale étiquetée P.S, comme bénévole, ah bin oui elle était du bon côté du manche.

  21. Pourquoi la COLOMBE ne travaille-t-elle pas ? C’est la première chose à laquelle j’ai pensé ! Elle touche le RSA pour aider les restos du cœur sur le dos de ses concitoyens ! La COLOMBE mène finalement la bonne vie aux jours et heures qui lui conviennent pour aider aussi …. les migrants !

  22. Eh bien Maxime, iriez vous porter des sacs de ciment pendant 7 heures pour 1100 euros? Ce n’est pas le type d’emploi que refusent les chômeurs, c’est le salaire! En France ,les politiques, les fonctionnaires, dirigeants s’en mettent plein les poches et vivent jusqu’a des ages bien avancés, pendant ce temps les travailleurs manuels sont toujours considérés comme inférieurs, ont un niveau et une espérance de vie inférieure. Quand il faut torcher le cul de vieux boomers ,se faire insulter ou agresser sexuellement par de vieux pervers, en étant obligé d’avoir un vehicule et un téléphone portable pour pointer, tout cela à mi temps pour un salaire autour de huit euros de l’heure vous ne gagnez même pas le RSA! Alors si certaines personnes restent au RSA, ce n’est pas forcément par fainéantise.

    • J’ai lu que Colombe était professionnellement quelque chose comme conseillère en emploi, donc du travail de bureau. Moi j’étais secrétaire, donc aussi dans un bureau, car je n’avais pas la santé et la force physique pour faire autre chose. Je n’avais même pas la santé ou l’aptitude physique pour conduire une voiture donc tous mes emplois étaient accessibles en autobus et métro. Alors suite à votre réflexion je me dis que Colombe a peut-être aussi des limites physiques autour de sa bonne volonté.

      • C’est tout à fait possible, anonymous, ceraines personnes ont des handicaps qui les empêchent de travailler mais la sécurité sociale ne les reconnait pas handicapés, donc pas de pension! J’ai connus des cas comme celui d’un homme gravement blessé au pied par un engin de manutention defectueux, qui malgré de multiples operations opérations était en incapacité totale de travailler plus de deux heures et, malgré la reconnaissance du fait en accident du travail, n’était pas reconnu travailleur handicapé. Bonne journée.

      • @ Anonymous, aide aux personnes âgées pour faire la vaisselle,ménage,courses je suppose quelle fait tout ça pour elle donc pour aider une personne âgée pas besoin d’être en super forme pour ca idem femme de ménage mais il faut accepter de changer de boulot,et accepter même un boulot qui n’est pas dans ses cordes .comme on dit y a pas de sot métier.

      • peut être en effet pour faire du ménage car c’est un travail physique difficile , mais elle travaille aux restos du coeur et c’est aussi physique !

    • Il y a peut-être une époque où on gagnait mal sa vie dans le bâtiment mais maintenant qu’il y a une pénurie de personnel, vous aurez du mal à trouver un employé qui y gagne 1100 euros !
      Sans rire, tous les ouvriers du BTP gagnent au moins 2000 euros par mois et beaucoup plus pour ceux qui ont une maîtrise élevé de leur travail…

      • Maxime,Sur Paris sans doute, ou comme chef de chantier! Il y en a des tas qui arrivent a peine à 1500 euros ( net) en fin de carrière, et même à 2000 euros, un maire d’une ville de 7000 habitants les gagnent déjà en cumulant en plus avec un emploi et en profitant encore d’ avantages en “nature”. C’est du manoeuvre que je parle, pas de l’inspecteur des travaux finis!

        • Non le chti. Bonsoir à toi tout d’abord l’ami. Dans le BTP c’est très bien payé aujourd’hui, c’est plus le bagne et un chef d’équipe se fait plus de 3000€/mois net. Un manoeuvre à moins de 1800€/ 2000€ il n’y a pas et même en province. Mutuelles très avantageuses, primes, congés intempéries bien rémunérés par une caisse spéciale, intéressements. Bref! C’est loin d’être l’enfer. Par-contre tout le monde n’a pas la condition physique ni la vocation.

          • Bonjour jean, et bonne fête ! Ici dans le nord les seuls manœuvres en tout cas que je connais, à gagner autant, font bien plus de 37 heures par semaines ! Surtout ceux qui travaillent pour des petites entreprises ! Maintenant je ne nie pas que dans de grands groupes les salaires ont évolués, mais il existe encore pas mal de sous – payé dans cette profession. Il ne faut pas oublier non plus que beaucoup vers la quarantaine sont déjà en triste état et que l’argent ne servira qu’à les soigner! Bien amicalement.

Les commentaires sont fermés.