Les migrants envahissent aussi les restos du coeur… Résistez !

Les migrants admis aux « Restos du coeur ».
Sera-t-il possible de faire des dons réservés aux nationaux sans poursuite pour discrimination interdite ?
Que dit la veuve Coluche ?

Le nombre de bénéficiaires est en hausse aux Restos de Châtellerault en raison de l’arrivée des migrants. Les responsables lancent un appel aux bénévoles.

Note de Christine Tasin

Pour bénéficier des services hebdomadaires des restos du coeur, il faut remplir un dossier, justifier de ses revenus… Il est évident que, pour les « migrants », il y aura, une fois de plus, discrimination positive et passe-droit puisque ces gens qui ont trouvé des milliers d’euros pour payer un passeur, pour s’acheter les derniers smartphones que ni vous ni moi ne pouvons nous payer, qui changent d’identité comme de chaussettes pour échapper aux arrêtés d’expulsion, n’ont et n’auront aucun justificatif. Et comme le gâteau, aussi grand soit-il ne peut pas indéfiniment grandir, ce sont les portions des nôtres qui vont diminuer, une fois de plus…

Dites-moi, il va y avoir encore beaucoup de crétins pour donner aux collectes des Restos du coeur ? En tout cas, pour ceux qui persistent à donner je vous encourage à miser sur les boîtes de pâté et autres saucisses aux lentilles.

On va faire un bond incroyable dans le temps, du jamais, vu. Comme les Dames patronnesses qui, au XIXème siècle, refusaient l’aumône aux « filles perdues » qui avaient fait le crime a-bo-mi-nable d’avoir des relations sexuelles hors mariage, on va renoncer à la solidarité institutionnelle pour distribuer qui un euro, qui un sandwich… à nos SDF, à nos mendiants, afin de ne pas nourrir l’envahisseur.

 

Afflux de migrants aux Restos du coeur

restos4

Quelle est la particularité des Restos du cœur à Châtellerault ? 
 Sylvie Moriceau, co-responsable de la distribution aux Restos du cœur de Châtellerault (avec Jocelyne Brault) : « Il n’y a qu’un centre des Restos à Châtellerault. Nous sommes hébergés dans des locaux gracieusement mis à disposition par la mairie. Aux Restos du cœur, je rappelle que c’est la gratuité. Les bénéficiaires ne payent pas. »
Qui vient aux Restos du cœur ?
« Nous avons de plus en plus d’étudiants, de retraités, de jeunes travailleurs qui ont de petits contrats. Ce sont souvent des personnes seules. Il y a aussi des familles, souvent des quartiers populaires. Mais on a de plus en plus d’adultes seuls, homme ou femme, avec enfants. »
 » Il y a une situation d’urgence à laquelle nous devons répondre « Le nombre de ces bénéficiaires augmente-t-il ?
« Pour la campagne d’été qui se termine aujourd’hui (hier), on comptait 260 familles enregistrées, sans oublier les 33 migrants qui viennent d’arriver de Calais hier soir (lundi soir). Cela fait 273 cartes, soit 565 bénéficiaires. L’hiver dernier, nous étions à 800 familles bénéficiaires soit plus de 1.600 personnes. »
Les migrants, c’est un afflux de bénéficiaires. Pourquoi viennent-ils aux Restos et non dans une autre structure comme Le Secours populaire ou encore l’épicerie sociale ? 
« On s’occupe de tous les migrants de Châtellerault (53) et aussi ceux de Naintré (25) soit 78 personnes. Audacia, qui gère leur accueil et leur accompagnement, a contacté les Restos pour un accord. On donne un toit aux migrants mais il faut bien aussi leur donner à manger. Exceptionnellement, nous avons donné ce matin (hier) de l’alimentaire (gâteaux, café, lait, surgelés, conserves…) aux 33 derniers migrants arrivés lundi soir alors qu’ils ne sont pas encore inscrits. Il y a une situation d’urgence à laquelle nous devons répondre. »
C’est la fin de la campagne d’été aujourd’hui (hier) et bientôt le début de la campagne d’hiver…
« La campagne d’hiver démarre le 21 novembre et s’achève le 10 mars. Les bénéficiaires peuvent s’inscrire du 7 au 10 novembre (9 h-11 h 30 et 14 h-16 h 30) avec justificatifs. On a besoin de bénévoles. On manque de bras. On a un noyau de 35 personnes (retraités, étudiants…) et on en cherche une trentaine d’autres. C’est pour ça qu’on organise le 4 novembre notre réunion d’information pour tous ceux qui veulent être bénévoles. Quand on est bénévole, on ne vient pas aider seulement quand on a envie. On prend un engagement de présence. Il faut s’y tenir. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. »
Avez-vous des craintes pour cette campagne d’hiver ? Qui vous fournit les produits ?
« Cet hiver risque de pas être triste malheureusement. Va-t-on avoir en alimentaire ce que l’on espère ? Nous avons une dotation nationale en nourriture. Il y a aussi les produits de ramassage local des grandes surfaces. La banque alimentaire nous donne aussi. On fait également des échanges avec l’épicerie sociale. »
 Les Restos du cœur de Châtellerault, 86 route de Richelieu, 05.49.02.85.37. Réunion d’information des bénévoles des Restos du cœur pour un appel aux volontaires, vendredi 4 novembre. 
bon à savoir
Les Restos font aussi du micro-crédit
On ne le sait pas forcément mais les Restos du cœur proposent aussi des services comme le micro-crédit. Comment ça marche ? « La personne vient nous voir et on prépare un dossier pour la Banque postale, explique Jocelyne Brault, des Restos. C’est la banque qui décide in fine d’accorder ou non le prêt. Le montant varie de 300 à 4.000 €. » Chaque année, 30 dossiers sont examinés en moyenne pour 9 acceptés. A quoi sert l’argent prêté par les banques ? « Les bénéficiaires font du micro-crédit pour passer le permis de conduire, s’acheter des meubles, un vélo, une mobylette, une voiture pour aller travailler »

Recueilli par Denys Frétier

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/10/26/Afflux-de-migrants-aux-Restos-du-coeur-2882117

 272 total views,  1 views today

image_pdf

41 Commentaires

  1. Sachez que lorsque vous donnez à la sortie de grandes surfaces pour les resto du cœur … ce qui ne « convient pas » est immédiatement changé par le magasin sans difficultés … 

  2. Je ne donne plus rien!!!ayant assisté aux restos du coeur lors d’une distribution que deux jeunes femmes asiatiques refusaient les paquets de pâtes qui n’étaient pas des marques « lustucru, buitoni « !!!!!!!i… » ou autres!!!!!!! Mais qui etaient plus que chiquement vetues et bien sur belle voiture!!!!!

    • Bonsoir cela ne date d’aujourd’hui , il y a 25 ans lorsque je travaillé sur Soissons combien de fois j’ai vu des personnes alogènes et autres éthnies allées aux resto du cœur , garant leurs Mercedes ou BMW une cinquantaine de mètres avant pour que les bénévoles ne voient pas leurs caisses de luxe .c’est depuis ce jour la que j’ai pris la décision de ne rien donner à toutes ces assoces qui ferment les yeux sur certaines catégories de personnes .

  3. S’il manque de volontaires, n’est-ce pas parce que certains ont compris pour quoi on les prenait?
    Au fait, ceux qui savent venir tendre la main, étant donné qu’ils n’ont visiblement pas grand chose à foutre de leurs journées, ils ne pourraient pas, par hasard, participer à la collecte et la distribution?

  4. Il paraît que les conserves contenant du porc sont remises en rayon et échangées contre des produits « muzz- compatibles ».
    Personnellement je ne donne plus rien aux collectes, j’aide directement.

  5. Oui Je donne …mais du pur porc et je prends un malin plaisir a le signaler aux bénévoles…..

  6. dans certaines cités les produits récoltés par certaines communautés auprès des associations caritatives sont revendus au marché noir . Mon défunt père a fait partie bénévolement d’une de ces associations dont je tairais le nom , il a vite compris que la politique de la charité bien ordonnée qui commence par soi même y était couramment pratiquée …dégouté il a laissé tomber et il n’a plus jamais voulu entendre parler de toutes ces assos , il ne croyait plus en rien !

  7. bonjour Christine
    s’il vous plait , pourriez vous ne pas utiliser le terme MIGRANT qui est celui des collabos et le remplacer par celui qui convient pour des gens entré illégalement en france sans visa , sans papiers et sans y être invités
    moi je parle de CLANDESTIN ou ILLEGAL
    vous savez que le lavage de cerveau commence par l’usage de mots inadaptés

    • je parle même le plus souvent de délinquants mais la langue évolue très vite et il fau t que nos lecteurs et cuex qui arrivent sur notre site avec les moteurs de recherche comprennent bien de quoi et de qui nous parlons

  8. Pour moi , plus rien pour les restos du cœur , je donne directement à la personne qui est dans le besoin et de préférence un Français de souche et non aux immigrés ,aux fainéants et aux profiteurs.

  9. et les restos du cœur vont -ils distribuer hallale ????
    perso je ne donne pas NA
    kénavo

  10. Christian jour…Je confirme vos dires….mon ex-époux. ..paix à son âme m’en avait fait part il y a déjà bien longtemps lorsqu’il était bénévole à Coutras en Gironde…lui retraité arrivant avec sa petite voiture pendant que les gitans et autres venaient avec de très grosses berlines allemandes..

  11. les FDS n’osent même plus aller pour certains/nes dans les restos du coeur et autres secours pop ,des villes infestées
    Cela finira en pugilat dans les restos ..peut être une révolte des fds qui eux
    doivent s’inscrire et s’ils dépassent d’1 euro les ressources ont plus le droit à rien et les clandos ont le droit bien sur absolument à tout ,,donc obligés que ça pète cet hiver…
    il n’y a plus d’issue que la révolte patriote et populaire..le temps presse
    c’est une course contre la montre..chaque jour des milliers d’arrivées de pseudos migrants en Italie..

    • Et ils en fabriquent chaque jour autant sur place que ceux qui émigrent, histoire de renouveler les stocks.
      Et si l’on vidait la mer avec une passoire?.
      Insurrection…

  12. C’est vraiment de la méchanceté de la part des dirigeants, ces gens sont vraiment mauvais, la haine des peuples européens et de fausseté.
    Ce n’est pas de la charité, c’est de l’acharnement, de la haine.
    Et vous n’allez pas me dire que les dirigeants, comme les Maires ne savent pas qu’il y a dix millions de pauvres en France, 6100 sans abris français de souches qui sont mort de froid en 2015.
    Qu’ils ne savent pas qu’il y a des agressions contre le peuple français, des violes et des attentats en France.
    Nuremberg pour ces ordures.
    Je me rappel plus comment elle s’appelle, il y a quelques années, une française avait été diabolisé par les médias de merde, pour avoir oser donner de la soupe aux lards aux pauvres dans la rue.
    Alors que les musulmans ne donnent même pas un bout de pain aux pauvres français dans le rue, qui ont moins qu’eux dans leur propre pays.
    Tout çà me donne envie de vomir, ces gouvernements de merde sont lâches, jamais je donnerai la main à ces ordures, ils peuvent crever.
    Désolé Madame Tasin de m’emporter parfois, mais tout çà m’est insupportable, je suis fait d’empathie, désolé.
    Comme devoir toujours être poli, et de devoir garder son calme, et faire toujours attention à ce qu’on dit, pour des juges pourris qui s’en foutent complètement du sort du peuple français.
    Comment peuvent ils être aussi inhumain ces gens là, ils ont une pierre à la place.

  13. J’ai pris la decision de ne plus rien donner via ces assos. Ce midi par exemple j’ai aidé selon mes possibilités une personne qui presentait des difficultés dans un supermarché.
    Auparavant je me suis assuré qu’il accepterait des produits avec du PORC.
    Car même si nous ne sommes pas encore pollués par la secte islam, dans ma region, on y vient et je préfère me renseigner avant de donner.

  14. Bon conseil, Christine et je le mets en pratique dès que je vois se pointer les « collecteurs et collecteuses » à la porte d’un supermarché ! Rien que de la charcuterie , rien que du halouf !!!

  15. les restos du coeur peuvent aller se faire voir , je ne leurs donnerai rien pas un kopeck ni même une boite , je veux bien donné pour les français de souche mais aucunement pour des clandos qui devraient être expulser du Territoire point barre ! comme dirai Coluche ENFOIRE !

  16. Nous avons tous dans nos localités des personnes qui sont dans le besoin, j ai toujours donné directement de main à main et surtout à qui je veux jamais a ses associations. Surtout ne donnez jamais à ses associations des aliments contenant du porc car c ‘est les bénévoles qui se les prennent pour eux. Charité bien ordonné commence par les notres. Vous savez ce qui vous reste à faire.

    • Je donnais du cassoulet, ne pensant pas une seconde que « les bénévoles se le prennent pour EUX , comme vous le dites ! Cela ne m’était même pas venu à l’idée que les bénévoles puissent se servir…
      Ce qui prouve que, si nous sommes tous « égaux » devant la Loi, nous sommes loin d’être pareils, question d’éducation. LE problème est bien là.
      On ne peut « vivre ensemble » que si on a la même morale.

      • oui j’ai entendu souvent dire que les bénévoles se servaient AVANT … un ami, en retraite est à la croix rouge pour s’occuper (payé à mi-temps) et m’a montré, avec un esprit totalement  » normal » qu’il se servait en prennant les vêtements de marques, il en avait un sacré paquet …
        quoi réellement penser en sachant qu’il est à la retraite, n’est pas dans le besoin et doit savoir qu’il sert son prochain en grande difficulté … ou est la moral la dedans ??? l’être humain est bien bas et immoral …

      • Je confirme, les bénévoles se servent avant l’ouverture des portes. J’ai assisté à ça à la croix rouge ! Ensuite, les immigrés dévalisent le reste. Les français pauvres récoltent les rogatons.

  17. Chaque année, lorsque les quêtes ont lieux dans les supermarchés, je donne.
    Oui, je donne selon mes moyens et j’en suis fier, il y a tellement de malheureux dans ce pays qui peinent à survivre alors oui, je donne.
    Mais que des conserves Haram : Choucroute, cassoulet. Saucisses lentilles en général. Parfois des boîtes de pâté, de la portée en boîte etc…
    Et qu’un bénévole me fasse une remarque pour voir, juste pour voir….
    Jusqu’à présent, ils ont toujours accepté les dons. De toute façon quand on a faim on ne fait pas la fine bouche… Quand je pense qu’à Nice des imbéciles ont fait stopper la distribution de soupe au porc l’hiver, alors que c’était entièrement bénévole et sans aucune subvention…. Les nôtres peuvent bien crever. Ça on l’a bien compris….

  18. Honnêtement, après avoir lu nombre de témoignages d’anciens bénévoles (et ce avant les migrants) qui disaient que les principaux bénéficiaires des dons étaient des non-Français, et en majorité des musulmans, qui ne se gênent pas pour détériorer (juste par plaisir) nombre de lots en ouvrant deux yaourts sur un pack de six, par exemple, ou qui insultent les bénévoles; et désormais en sachant qu’à tous les coups, ces dons iront aux migrants, je suis désolée de dire que je ne donne pas aux Restos, ni à toute autre association bénévole, vu que les dons ne bénéficient qu’en très petite minorité à ceux qui en ont vraiment besoin.
    Je suis désolée, mais je refuse de payer pour des parasites qui ne veulent que nous anéantir et nous imposer leur dogme inhumain. Quand je serai sûre que les dons serviront aux vrais nécessiteux, peut-être que je changerai d’avis. Désolée si cela choque certains.

    • Une solution: donner à l’un de ceux qui dorment sur des cartons, lorsque vous passez devant, ainsi vous serez certaine de savoir qui en bénéficiera.
      Toutefois, attention de le faire en cachette, car vous pourriez être poursuivie pour racisme si un « bienpansu » venait à passer par là….

  19. Il y a bien longtemps que je ne donne plus car nourrir les envahisseurs, jamais. Il faut voir avec quoi ils viennent au resto du coeur, avec des Mercédes, des Audi, des BMW et j’en passe. J’ai vu un jour au super marché une musule avec un caddie plein à ras bord payer avec un bon de la mairie et charger le tout dans un 4X4 Audi X5 à plus de 38 000 €. Elle est pas belle la France………pour les envahisseurs. De qui se moque t’on, de nous bien sur. Les principaux fautifs sont nos élus, maires, préfets, et ministres dont l’infâme caseneuve en tête.
    Moi je n’ais que ma petite retraite et j’ai du mal à vivre, mais bon moi je suis Français de souche et j’ai bossé toute ma vie pour voir mon pognon engraisser les envahisseur qui n’en branle pas une et qui roulent dans des voitures que je ne pourrai jamais me payer. Pourri de traître.

    • oui christian on vous comprend mais pourquoi nous le Français avons laissé faire ? pourquoi ? à critiquer et lutter contre le FN et Jean-Marie lepen aujourd’ hui on se dit qu’il avait raison ce bougre car de toute façon qu’il ait créé une révolution il y a 20 ans ou qu’il en ai une aujourd’ hui sans lui, je ne vois plus de différence ou plutôt si, celle d ‘aujourd’hui va faire beaucoup plus mal …
      bref ce n’est que mon avis … mais ne vivons pas dans le passé et le regret

  20. Concernant la discrimination positive: Une amie y étant employée me disait qu’il y a déja 10 ans en arrière des mères de famille très nombreuses, extrêmement aggressives, dont je vous laisse deviner le « profil », « dévalisaient », il n’y a pas d’autre mot les stocks, rapartaient avec des packs de lait, et tout ce qu’elles pouvaient, avant de s’engouffrer dans des berlines dernier cri.
    Le pauvre SDF lui ne se contentais plus que des « miettes ».
    Il y a un savoir faire qui passe par l’intimidation: Heureusement, nous ne fonctionnons pas de la sorte..ou malheureusement.

  21. Que tout les Français donne directement en main propre à nos gens a nous et aux SDF ,c’est ce qu’il faut faire pour ne pas nourrir gratuitement vos assassins de demain !! sachez que certains musulmans récupère le manger des restos du coeur et vont revendre ça aux Français dans les épiceries musulmanes et ça c’est une réalité qui ce passe à Strasbourg et certainement dans toute la France ,

  22. je vais donner des raviolis en souvenir du reportage que l’ai vu de Calais où un migrant avait vidé une boite aux pieds d’une bénévole. Et s’il y en avait farcis au cochon ce serait encore mieux. Je suis méchante ? oui sans coeur ? Je ne le crois pas je pense à tous nos sans abris qui ne sont jamais reçus en grande pompe par les préfets de régions et ministres

  23. Dans le courant des premiers 10 mois de 2016, plus de 300 SDF (323) sont morts dans la rue. Je viens de lire ça à partir d’un twitt de « Réinformation » et il semble que l’info vienne de BFM TV. J’ai tenté de faire un copié/collé de l’article mais sans succès.
    De manière plus personnelle, hier devant le Monoprix de ma ville, en sortant du magasin, un africain d’une trentaine d’année a voulu m’aborder. J’ai tourné la tête et fait mon chemin. J’ai eu quelques remords, me disant qu’il s’agissait peut-être d’un touriste en quête d’un renseignement…
    Mais, sur le chemin du retour, passant par le même endroit, j’ai revu cet homme et il abordait toutes les femmes entrant ou sortant du Monoprix. Apparemment toutes ont fait comme moi.
    Il ne fera plus bon flâner nulle part car même si ces « migrants » ne représentent pas tous un danger, le fait de savoir qu’on risque d’être sollicité(e)s partout et tout le temps est une entrave à notre confort de vie. La nostalgie des jours paisibles va devenir notre compagne quotidienne.

Les commentaires sont fermés.