"Restos du coeur" : des bénévoles démissionnent à cause des clandestins !


Eh bien moi je dis… bonne nouvelle !
Les bénévoles des « Restos du coeur » de Fréjus ont tous démissionné car ils n’en peuvent plus de servir des clandestins, menaçants et violents.
Ils ont ainsi signifié leur refus de « l’accueil inconditionnel » prôné par la direction de cette organisation.
Je dois reconnaître que je n’ai jamais donné d’argent à une telle association. Je ne pense pas le faire même si elle vient à évoluer dans le bon sens. Je paie déjà des impôts qui ont une visée largement redistributive et qui sont faits pour ça. Mon reste à vivre en fin de mois n’est pas assez important pour que j’aie le loisir de nourrir d’autres bouches que la mienne.
Nous ne vivons plus à l’époque de la « charité » à la sauce chrétienne qui permettait d’atténuer la violence sociale du XIXème siècle libéral.
La charité est devenue une équité redistributive dont l’Etat se charge via le prélèvement obligatoire.
Mais il y a peut-être des gens plus fortunés qui ont le sentiment qu’ils devraient payer encore davantage et qui se sentiraient bridés actuellement par le sentiment que cet argent est dépensé à tort en nourrissant des parasites.
J’ai le souvenir d’une collègue, pourtant cadre supérieur, qui le samedi, allait dans les magasins pour participer à la collecte. Et malgré mon estime pour elle, tant au regard de ses compétences professionnelles que pour sa gentillesse, je me disais que c’était finalement une pauvre cruche de participer ainsi à la destruction de son pays.
C’est peut-être le début d’un tournant.
Il y avait aussi eu une belle initiative avec la distribution de la soupe au porc, hélas retoquée en justice par le Conseil d’Etat.
https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/interdiction-pour-quelques-jours-des-rassemblements-pour-la-soupe-au-cochon
Juridiquement, c’était une véritable hérésie. Depuis quand est-il interdit de servir de la soupe au porc ? Cette jurisprudence était purement idéologique et partisane.
Une loi pourrait parfaitement la contrecarrer. Personne n’a eu le courage de le faire jusqu’à présent…
L’incapacité du gouvernement à empêcher les clandestins à se maintenir en France et cette jurisprudence stupide sur la soupe au porc se conjuguent pour décourager les meilleures volontés.

Fréjus : les bénévoles du Restos du cœur démissionnent après des problèmes de sécurité avec des clandestins

Tous les bénévoles ont démissionné à cause de «problèmes de sécurité».

Tous les bénévoles ont démissionné à cause de «problèmes de sécurité». Lionel BONAVENTURE / AFP

«Certains d’entre eux sont devenus menaçants», témoigne l’ancien responsable de l’équipe, estimant qu’il fallait «réagir avant que quelqu’un soit blessé».

Les quinze bénévoles des Restos du Coeurs à Fréjus, soit la totalité, ont démissionné la semaine dernière révèle Var Matin. La raison ? Un désaccord avec la direction départementale. Depuis plusieurs mois, ils refusaient de servir les clandestins, craignant pour leur sécurité. «Certains d’entre eux sont devenus menaçants. Un jour, un membre de notre équipe s’est même pris une boîte de conserve en plein visage. Il fallait réagir avant qu’un bénévole soit blessé, témoigne Hervé, l’ancien responsable. On a continué à servir les migrants à condition qu’ils soient accompagnés du travailleur social qui les suit dans leur démarche légale de demande d’Asile. En ce qui concerne les clandestins et les sans papiers en situations irrégulières, qui par définition ne sont suivis par aucun travailleur social, nous avons dû prendre la décision de ne plus les inscrire».

Lire la suite sur le Figaro :

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/frejus-les-benevoles-du-restos-du-coeur-demissionnent-apres-des-problemes-de-securite-avec-des-clandestins-20211023
 

59 Commentaires

  1. Moi, je donne tous les ans… à un commerce local qui vend des graines pour les oiseaux du ciel.
    Sans compter du pain ainsi que des produits en limite de vente pour les chats du quartier.

  2. Pas un centime pour cette mafia alimentaire !!!
    Tant qu’il donnerons ne serais-ce qu’une biscotte à des basanés du genre africain ou maghrébin donc à des muzz !!

  3. C’est peut-être la première fois que toute une équipe démissionne, mais ce n’est pas la première fois que des bénévoles arrêtent les frais pour la même raison.
    En ce qui me concerne, je donnais volontiers jusqu’à il y 7-8 ans quand ils faisaient une collecte. J’ai arrêté quand j’ai appris que la plupart des bénéficiaires étaient des étrangers. Je ne donne plus rien à aucune association qui aide les migrants et les immigrés. Donc à aucune association « humanitaire ». Adieu les Restos, place à la restauration… des monuments, en particulier des églises.

  4. À la quête à la sortie du supermarché, je donnais toujours du petit salé aux lentilles, cassoulet au porc, choucroute, jambon braisé, etc jusqu’au jour où une quêteuse a refusé mon don à cause du porc qui ne permettait pas de le distribuer à n’importe qui. Je lui ai répondu :  » Eh bien ils n’ont qu’à manger de la merde !  » . Depuis, je ne donne plus rien.

  5. Il m’est arrivé, il y déjà un bon moment, de participer à un don de nourriture à des réfugiés afghans, près de Calais. Aucun remerciement, aucun sourire, que des regards méprisants et arrogants

    • Ça c’est une bonne chose, ça va en rendre malades un bon peu et en faire passer quelques-uns ad patres, qui vont rejoindre Allah plus vite que prévu.

  6. Les restos du cœur, une création avrc ke haut patronnage du PS et PCF, Coluche était gauchiste, faut pas l’oublier…

  7. J’ai été bénévole pendant quelques années il y 18 ans. J’ai tout laissé tomber quand de une famille africaine ( 5 gosses quand même), on est passé aux 3/4 de magrébins et africains. Et encore ce n’étaient pas des clandos.

  8. La vérité ne peut plus être cachée, même pour ceux qui se sont ou se voilent la face :
    Le « nécessiteux » muzz est un parasite, comme le plupart des illégaux, clandos, et autres vermines venus d’afric ou d’afric du nord !!
    Et je ne savais pas que le maghreb était en guerre, puisque certains sont qualifiés de « réfugiés » …

  9. Y’a quand même une question qui demeure, et je n’ai pas encore trouvé d’explication :
    Les sans-papelars, ils perdent tous leurs papiers, mais JAMAIS leur smartphone, quelqu’un peut-il m’expliquer ce fait, parce scientifiquement, c’est une énigme ?

    • Et c’est ballot, mais ils n’ont même pas pensé une seconde à faire une photo de leurs papiers au cas où ils les perdraient « accidentellement »!
      A quand le QR code pour les clandos? Ah non, le Conseil d’Etat me dit que c’est contraire aux Droits de l’Homme illégalement sur le territoire.

  10. Je ne pensais pas que ce pouvait être à ce point. Il me semblait que tu ne pouvais te faire servir aux restos que si tu pouvais justifier de tes revenus modestes. C’est certainement dépassé. Je donnais encore il y a quelques années en produits alimentaires et sanitaires. J’ai la chance d’avoir une bonne retraite, mais depuis quelques temps j’aide ma fille à payer un loyer devenu trop cher: salaire de misère (smic) et allocation logement ne suffisent pas à payer un loyer de 700€, le gaz, l’électricité et l’eau, téléphone, sans parler des assurances voiture, maison, autocar pour que la fille aille au collège à 20km… bref, cela devient difficile pour tout le monde, donc tant pis pour les autres, on arrive à devenir égoïstes et ne penser qu’à soi et aux siens. Finalement, vu ce qui se passe dans les restos, je ne regrette pas ce choix.

  11. Inconditionnel…Pour l’étudiant fauché qui « gagne » 10 euros de trop ou la mamie à la pension de réversion « faramineuse » on demande toutes sortes de PAPIERS….Sauf aux clandos de toutes sortes….

  12. Bonne nouvelle en effet car c’est devenu totalement contreproductif, j’ai connu une bonne française à la retraite qui faisait du bénévolat dans un centre de redistribution de vêtements pour les nécessiteux, c’était à la croix rouge je crois, les vêtements étaient d’occasion mais en bon état, lavés, repassés et parfois réparés, il y avait aussi des vêtements neufs qui étaient donnés par des usines. Un jour j’ai appris qu’elle avait abandonné son activité parce qu’elle s’était aperçue que les nécessiteux (clandestins, migrants et autres) ne gardaient jamais les vêtements qu’ils percevaient gratuitement mais les jetaient après utilisation, il était en effet plus simple pour eux de les jeter dès qu’ils étaient souillés plutôt que de les laver, il suffisait d’en récupérer de nouveaux et ainsi de suite. La plupart des bénéficiaires sont en réalité des parasites qui profitent d’un système généreux qui produit lui-même du parasite par encouragement.

    • Une dame – qui fut bénévole de la Croix Rouge pendant plusieurs années – m’a racontée être partie de la Croix Rouge car elle a fini par craquer de voir que les bénéficiaires étaient plus riches qu’elle.
      …Elle n’était pas partie quand les « nécessiteux » – des « Maghrébins » – refusaient, avec agressivité et vulgarités, de payer l’« euro symbolique » pour des vêtements NEUFS et DE MARQUE… Ils se plaignaient que « ça coûtait trop cher » (1 EURO!!)
      …Elle n’était pas non plus partie quand elle s’est rendue compte que les « nécessiteux » roulaient en BMW, et cachaient leurs voitures à quelques rues de la Croix Rouge, afin de ne pas se faire chopper avec par les bénévoles…
      Elle est partie quand elle a vu que ces « nécessiteux » avaient tous des smartphones!
      A l’époque, c’était nouveau, et elle ne savait pas ce que c’était… PUIS elle s’est renseignée sur le prix des smartphones, et elle était écœurée de voir que les bénéficiaires de la Croix Rouges étaient bien plus RICHES qu’elle ET que les gens qu’elle fréquentait!
      (Elle avait du mal à boucler les fins de mois, n’avait pourtant pas le droit à des aides de la Croix Rouge, mais AIDAIT quand elle le pouvait pour donner à des gens qui – comme elle a fini par s’en rendre compte – n’étaient PAS dans le besoin… Elle s’en est mordue les doigts!)

      • (Pardon : ce n’est peut-être pas la Croix Rouge, mais le Secours Populaire? Je ne suis pas sûre! Mais bref… c’est la même chose de toute façon!)

  13. ils en ont mis du temps à comprendre qu’ils entretiennent des parasites : les gens ayant vraiment besoin d’aide n’allant pas dans ces locaux

  14. Les migrants nous détestent. Ils ne viennent en France que pour prendre notre place et notre argent ! Je donne rarement aux restos du coeur et lorsqu’il m’arrive de donner de la nourriture, je m’assure de donner des conserves avec du porc ! Comme ça je sais à qui vont ces dons !

  15. J ai vu de mes propres yeux, à la sortie d une antenne des Restos, des « gens de couleur » …ouvrir des boites de raviolis à la tomate et les vider directement sur le trottoir !…Quelle honte !…

  16. Ces salopards sont à renvoyer et vite dans leurs pays. Ilns ne viennent que pour profiter du systhème français qui va exploser un jour ou l’autre. Pratiquement que des mecs et jeunes. Qu’ils bossent chez eux pour relever leurs pays.

  17. les restos du cœur !! … je pais mes impôts c’est largement suffisant … dommage pour Coluche … je ne suis pas là pour engraisser les étrangers qui pillent les restos du cœur ils pillent déjà notre système social… Il n’y à qu’à regarder les files d’attente de tous les organismes en France… il faut que les Français se retirent la cataracte qu’ils ont dans yeux !

    • Comme on dit de par chez moi : « Si Coluche voyait ce que sont devenus les Restos du Coeur, il se retournerait dans sa tombe! »

  18. J’ai fait le tour des média sur le sujet que je pensais aborder, comme je le fais d’habitude (le tour), j’ai scrupule à ne pas raconter de blague.
    La majorité des média se garde de donner la position des démissionnaires laissant planer un sous-entendu de racisme, comme d’hab. ! Par contre le responsable du service départemental des RC a pu et ne s’est pas gêné pour salir les bénévoles démissionnaires…
    David Rachline, le maire RN/FN de Fréjus leur a apporté son soutien…
    Assurément, quelques voix n’iront pas se perdre sur l’Extrême Connerie qui a le monopole de l’expression politique en ce pays…
    Des bénévoles d’un autre centre ont été envoyés sur Fréjus…

  19. Ces bénévoles ont bien fait de démissionner ! Il y à longtemps que je ne donne plus ni d’argent ni de nourriture à la banque alimentaire ! Ça ne profite pas à nos pauvres. Je ne donne que pour les animaux.

  20. et oui les potes des resto , maintenant ils vous tapent sur la gueule , mais ce sont des chances pour la France , hein, les ONG ?

    • Quand Coluche a lancé les restos du coeur c’était pour les SDF français et pas pour les clodos ou plutôt pour les clandés du monde entier…….

  21. Jadis, je contribuais aux Restos du cœur. Puis j’ai arrêté par manque de conviction. J’ai essayé de participer aux récoltes alimentaires faites à la sorties de grandes surfaces en choisissant du cassoulet ou autres produits analogues … puis j’ai appris qu’après la récolte, les bénévoles rendaient au magasin les produits contenant du porc pour les échanger avec ce qui leur convenait (ou plutôt ce qui convient à des musulmans), j’ai donc décidé de ne rien donner.
    Il vaut mieux soutenir RR et RL, plus Z, Philippot et autres. Sans oublier les chiens et les chats !

    • c’est malheureux pour les personnes qui en ont vraiment besoin mais combien sont -elles il faut que toutes ces associations arrêtent ça favorise la venue de toute cette » faune » dont on a pas besoin

      • Il faudrait instituer une sorte de chèque alimentaire. On achète un bon, qui représente ce que l’on veut donner, et ce dernier est remis à des Français nécessiteux, en mairie par exemple. Ainsi plus d’associations !

    • Je donne à la SPA. J’ai adopté deux chats, qui sont traités comme des rois. Ils me le rendent au centuple. Parfois je me dis qu’ils sont meilleurs que bien des humains!

    • Merci pour l’info ; je faisais comme vous, avec des boites de cassoulet pur porc, je ne savais pas que les assocs les échangeaient ensuite, je pensais qu’elles les donnaient à des FdS.
      La prochaine fois, je leur poserai la question, histoire de les tester …

  22. Il y en a même par chez moi qui ont )pris des coups. Ils ont aussi démissionner.

  23. Je ne donne plus à ces associations depuis longtemps. Lorsque je vais au supermarché et que je ne peux faire autrement, je ne mets que des aliments à base de porc. Lorsque j’ai appris qu’ils étaient échangés à la fin avec des produits sans porc, j’ai été franchement dégoutée. Je donne aux vrais français pas aux musulmans

  24. en 2010, j’ai fait brièvement partie des restos du cœur en tant que bénévole, et à cette époque beaucoup de femmes turques venaient aux restos pendant que les bonhommes restaient dans leurs Mercédès ou Bmw stationnées un peu plus loin.

    • Ils le faisaient déjà avant 2010 mon ami ,depuis 1986 je les voient faire leurs manèges , leurs fatmas descendaient pendant que leurs fainéants de maris restaient scotcher au volant à distance raisonnable des restos du cœur pour ne pas se faire repérer par les bénévoles .

  25. dans toutes les assoces c’est la même chose… demandes infinies de papiers, de vos ressources..et si vous dépassez de peu le plafond, rien ou n’avez droit à rien sauf si vous êtes étranger alors là c’est OPEN BAR.. il suffit d’aller voir les files d’attentes et vous avez tout de suite compris: les bénéficiaires et les donneurs des magasins alimentaires lors des collectes ne sont pas de mêmes origines… !! mais plus le bordereau informatique sera long plus les subventions seront importantes pour l’assoce!!!pourquoi les Français sont ils devenus réticents et suspicieux et donnent plutôt aux gens dans le besoin près de eux?????

  26. Ma sœur qui habite Fresnes (94), avait un ami SDF qui venait faire cuire sa nourriture chez elle, un jour alors que je lui rendais visite, il nous a raconté que le matin le responsable du resto du cœur a foutu dehors un bamboula qui se permettait de choisir les légumes et les fruits comme s’il était au supermarché, évidemment il a été traité de raciste et a même été menacé de plainte à sa direction, il nous a dit qu’il y a toujours des gens (colorés) pour protester et pourrir la vie des bénévoles
    Selon lui les Français (les vrais) se comportent bien en général, ils sont plutôt gênés d’en arriver là, ils disent merci ce que ne disent jamais les colorés qui considèrent que ce n’est jamais assez bien pour eux, comme si tout leur était dû

    • cette agressivité ne date pas d’aujourd’hui , il y a dix ans que j’en entend parler .. et je connais beaucoup d’autres bénévoles qui ont démissionné ..
      Il n’y a pas que ces structures sociales, il y a la poste quand on ne veut pas leur donner d’argent , et agence pour l’emploi , ils passent par dessus les comptoirs .(des gens des pays de l’Est notamment ) .
      Je fais des maraudes et je peux vous dire qu’il n’y a que des français, ou presque ..ils adorent la soupe, les autres des pays de l’Est, (un ou deux ) , tournent la tête car ils ne veulent que de l’argent !
      Oui Maxime, je le disais dans un autre commentaire, l’Etat ne fait pas son travail et ce sont les français qui vont patir de la situation ..car si ces structures ne sont plus assurées par des bénévoles français, elles seront tenues par les étrangers ! CELA S APPELERA LA PARTITION , MEME DANS CE DOMAINE !

      • Il y a 40 ans un certain JMLP avisait les français sur cette invasion, une grosse partie des français le traitait de fou, ils ont aujourd’hui le retour du boomerang.

  27. Bonne réaction, saine décision !
    Les migrants de plus en plus agressifs et de plus en plus conquérants, s’imaginent que les blancs sont là pour les servir.
    C’est ce que les ONG leur ont fait croire pour les inciter à venir nous envahir.
    De fait, ils ne respectent pas des gens charitables qui se mettent à leur disposition gratuitement.
    Ces bénévoles n’ont aucune obligation, la moindre des choses est la reconnaissance.
    Les choses virent au vinaigre, il faut virer ces populations conquérantes avant d’être complètement détruits.

    • @frejusien
      C’est comme à l’Emmaüs de ma ville, j’ai été surpris par le Grand-remplacement : à la place du traditionnel ancien SDF, de l’Africain pas vraiment serviable…
      Moi qui donnait toujours quelques choses, à la sortie du supermarché, au Resto du cœur et autres Secours populaire, je suis devenu désormais plus que circonspect : au vu des reportages, ce sont essentiellement des migrants et des voilées qui viennent retirer de la nourriture. Or, je n’ai pas envie de nourrir la bête !

      • C’est effarant comme ça va vite, le Grand Remplacement s’accélère et on le remarque d’autant plus à l’attitude des derniers arrivants, qui se sentent plus forts car en nombre.

        • @ frejusien
          Hélas ! Pas seulement parce-qu’ils sont en nombre, c’est aussi leur sentiment – justifié – qu’ils sont quasiment intouchables grâce non seulement à cause des autochtones qui prennent sottement leur défense par réaction pavlovienne mais également grâce à une justice laxiste quand elle n’est pas partisane au détriment des Français.

      • Moi aussi, je ne donne plus rien ou des fois de la nourriture avec du porc pour qu’elle aille à qui de droit…

        • Ils les échangent contre du hallal, toutes les enseignes font ça. Alors ça ne marche pas de donner du porc. Ne leur filez rien, sauf à quelqu’un que vous connaissez dans le besoin. Au moins vous êtes prévenue.

        • On finance déjà bien assez cette invasion qui va nous faire disparaitre si rien n’est fait !

        • Je confirme Gaviva : ils échangent les produits dont ils ne veulent pas à la fin de la collecte avec le supermarché. Donc ne donnez rien.

Les commentaires sont fermés.