Lily, 15 ans, se serait-elle suicidée si sa place n’avait pas été prise par un MNA ?

Lily avait 15 ans. Elle a été retrouvée pendue dans une chambre d’hôtel à Aubière, dans la banlieue de Clermont-Ferrand, jeudi 25 janvier. Placée dès sa plus jeune enfance et confiée à l’aide sociale à l’enfance (ASE), l’adolescente laisse derrière elle une vie cabossée. Son histoire illustre, aussi, les défaillances de la protection de l’enfance. « C’est un drame pour elle, sa famille, ses amis et les professionnels qui ont tout donné », déplore Pascal Bertocchi, directeur général de l’association Alteris, mandatée pour suivre Lily.

Sa disparition, jugée inquiétante, avait été signalée un jour auparavant, le 24 janvier. Les éducateurs n’avaient plus de nouvelles, alors qu’elle venait de passer deux nuits en foyer, entre le 21 et le 23 janvier. « Elle a refusé une nuit de plus, confirme Pascal Bertocchi. Malgré sa fragilité, on ne pouvait pas la contraindre de rester. » Lors de cette parenthèse hors de l’hôtel, les professionnels constatent des traces de coups, la trouvent désespérée.

« On a essayé de la récupérer plein de fois, on a tenté de mettre en place plusieurs accompagnements, mais elle était seule, et elle a fait de mauvaises rencontres, souffle Julien (*), l’un des éducateurs qui l’a accompagné ces dernières années. On n’a pas réussi à casser ce schéma. Son suicide est terrible, on se pose tous plein de questions, on se demande ce qu’on aurait dû faire autrement… Mais on est limité par nos moyens, aussi. »

L’interdiction des placements en hôtel votée… mais inappliquée

Si la mort de la jeune fille est un drame, elle relance le débat sur le placement des ados dans des hôtels, et plus largement sur les moyens alloués à la protection de l’enfance en France. Une loi, dite Taquet, avait été adoptée en 2022 et visait notamment à interdire les placements dans ce type d’hébergement. Sauf que le décret d’application n’est jamais paru. Coïncidence terrible : cette interdiction aurait dû être mise en œuvre le 1er février, quatre jours après le suicide la Clermontoise.

Le nombre d’enfants placés augmente dans le Puy-de-Dôme

Car toute la profession le reconnaît : « L’hôtel est une voie de garage parce qu’on n’a pas de place ailleurs, déplore Pierre-Alain Sarthou, directeur de la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (Cnape). On ne peut pas imaginer un accueil de la même qualité que dans une structure dédiée, où tout est construit pour accompagner ces jeunes, avec la présence H24 de personnels formés. Et ce sont des établissements souvent en périphérie, parfois malfamés et identifiés par des personnes malveillantes qui vont entraîner les jeunes dans la drogue et la prostitution. C’est un accueil indigne. »

10.000 Combien d’enfants sont placés dans les hôtels ? Difficile à dire précisément. Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), publié en janvier 2021, estimait qu’entre 7.500 et 10.000 mineurs de l’Aide sociale à l’enfance étaient hébergés à l’hôtel. 95 % d’entre eux étaient des mineurs non accompagnés.

France, pourquoi abandonnes-tu tes enfants pour t’occuper des autres ? On n’a pas de place non plus, d’ailleurs, pour les autres, mais on continue de les accueillir, de faire construire des CADA pour eux… Et les  nôtres meurent dans la rue, dans des hôtels minables..

La France manque de tout. De nourriture. De chaleur. De sous. De sécurité. D’écoles dignes de ce nom.

Elle manque même de familles d’accueil pour les enfants abandonnés, orphelins, maltraités, en difficultés, fugueurs, délinquants… Avant, ces pauvres gosses trouvaient nourriture, logement et bien souvent amour dans des familles d’accueil rémunérées à cet effet, et ils vivaient du premier janvier au 31 décembre ensemble, comme une vraie famille. Combien de jeunes orphelins ou de jeunes violés, maltraités ont été sauvés ainsi, grâce à ces familles de substitution ? Beaucoup. Enormément. Mais ça c’était avant.

Avant la ruée des MNA, ces mineurs -bien souvent pas plus mineurs que moi- isolés non accompagnés, il y avait peu de place mais il était rare de ne pas trouver une place pour un malheureux, même simplement quelques semaines, le temps qu’une mère isolée hospitalisée, sans famille, soit guérie, par exemple.

C’était avant. Mais à présent les nôtres ne sont plus prioritaires, les autres raflent tout.

En 2017, l’un de nos lecteurs nous écrivait : j’étais famille d’accueil, j’ai démissionné, sinon j’aurais dû accepter des MNA.

https://resistancerepublicaine.com/2017/09/01/famille-daccueil-jai-demissionne-plutot-que-de-devoir-accepter-des-enfants-migrants/

Déjà, en 2013, Jacqueline nous avait écrit, affolée : une fillette violée dans sa famille devait attendre qu’une place se libère… la priorité étant accordée aux MNA.

https://resistancerepublicaine.com/2013/09/03/les-enfants-venus-dailleurs-prennent-ils-vraiment-la-place-des-notres-en-famille-daccueil/

En 2021, la messe était dite, publiquement. Dès 2020, un reportage de Zone interdite avait fait la preuve…

https://resistancerepublicaine.com/2021/07/09/ce-sont-les-migrants-mineurs-qui-beneficient-de-familles-daccueil-et-de-priorite-pour-le-logement-social/

Depuis rien n’a changé. Les MNA nous coûtent déjà 50 000 euros par an, mais en plus ils prennent la place de nos enfants. Cerise sur le gâteau, ces MNA qui font par ricochet le malheur des nôtres sont trop souvent âgés, très âgés… Témoignage :

https://resistancerepublicaine.com/2018/01/09/les-familles-daccueil-nont-plus-de-place-pour-les-petits-envahies-de-migrants-mineurs-de-20-a-55-ans/

Enormément de témoignages, de preuve, mais cela ne change rien, même quand exceptionnellement ça passe à la télé. Parce que les gauchos et autres journaleux n’en font pas un caca nerveux, n’en parlent pas… tellement tétanisés à l’idée que celui puisse alimenter le racisme. Alors tous coupables, tous responsables de la mort de Lily.

 

 1,015 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Oui les Français n’ont plus de pays la France censée les protéger n’existe plus !Place a l’invasion migratoire et son lot de voyous qui jettent leurs cartes d’identité par dessus de bastinguage pour ne plus étre renvoyés chez eux!Notre pays n’existe plus cette Europe crée sur des réves n’est plus gérée par les pays européens maus est une colonie américaine avec l’OTAN dirigée par les américains dirigés par la cIA!ALLEZ BREXIT OU LA MORTDE NOS VALEURS ET DE NOS INDUSTRIES§

  2. c’est dramatique a 15 ans de ne pas se voir d’avenir , vrai que c’est un moment de l’adolescence difficile ou les jeunes ont besoin de repéres , ne plus avoir de reves a cet age .Trop nombreux sont les ados qui décident de partir ; notre monde est décadent , etre jeune actuellement est un parcours rude . Sois en paix Lily

  3. Maintenant la position est dans l’extrême, c’est le Social démesuré à tout va avec souvent des familles d’assistés sociaux qui n’ont aucunement envie d’évoluer favorablement voire dans la peur de perdre leurs précieuses aides (pas toujours justement avec un mélange social délétère qui peut être difficile à vivre pour certains enfants).

    Il ne faut pas oublier non plus qu’on ne peut pas tout pour l’Autre si l’Autre ne veut pas.

  4. “et plus largement sur les moyens alloués à la protection de l’enfance en France”

    Une honte de lire cela et même révoltant (si les Français savaient…).

    La problématique de ces services sociaux est plus complexe qu’il n’y parait, dur de juger pour cette situation, mais bien sûr, je confirme, pour les MNA c’est évident que c’est honteux et inapproprié. J’y ai exercé et je peux dire que les budgets sont faramineux et même inutiles parfois (vêtements de marque, séjours de vacances très onéreux, sports qu’un Français moyen ne pourrait pas payer à ses enfants – genre golf, équitation… “, etc…) et j’en passe…On est loin des services sociaux qui prenaient en charge des orphelins de guerre après 45 qui étaient en souffrance dans des prises en charge souvent dures mais parfois avec la chance effectivement de trouver place dans des familles aimantes.

    • Attention Amélie les robots du site ne laissent pas passer les commentaires trop longs, il faut des commentaires courts. J’ai dû modifier le tien pour qu’il passe

      • Merci Christine.

        Il y a un message qui le dit donc je l’avais diminué et divisé en deux (l’autre message), je pensais que c’était bon. Donc ce message n’est pas fiable sur la longueur trop importante, je ferai attention à diviser plus dorénavant.

  5. Lily ne venait pas de Somalie pour ramasser les poubelles à paris, notre lily, c’est à la poubelle qu’elle a fini. Fumier de Perret et toute ta clique pourrie, regarde le resultat de ton ouvrage avant de pourrir à ton tour!

  6. C’est révoltant, tout pour l’islam des envahisseurs . Les autres avant les nôtres. Les gauchos responsables de ce gâchis sont mort de trouilles à l’idée de se faire traiter de raciste par cette secte ultra raciste qui prône la mort des non musulmans. Tous ces politiques depuis giscard à macronescu ont le sang de nos jeunes morts parce que remplacer par les autres, sur les mains. Politique je vous haï. Vous avez voulu le grand remplacement, vous pouvez être fier, vous l’avez.

  7. Bonjour Christine pauvre gosse a la casse
    dis moi, je découvre que de plus en plus de medecins pratiquent la”téléconsultation”
    mon épouse en deplacement a été ainsi “soignéé”(60euros)
    j ai limpression d avoir a faire a un de ces mamadou qui laissentleurs billets dans la boite a lettres et qui a part toutes les félicités possiblespeuvent réparer ta bagnole par téléphone

    • C’est vraiment de l’argent facilement gagné, j’en ai entendu parler en effet.

    • Tu as raison, Machinchose c’est un scandale absolu. La téléconsultation a pris des heures de gloire pendant le Covid et depuis c’est de la folie et comme on manque drastiquement de médecins ça arrange tout le monde, une consultation à distance ça va plus vite… par contre l’examen, l’écoute du coeur, les palpations nécessaires pour découvrir par exemple des grosseurs suspectes… ça fera plus de morts précoces à l’arrivée. On ne m’ôtera pas de la tête que c’est voulu par les mondialistes.

  8. Nos enfants sont livrés à un génocide délibéré. Il n’ y a plus à hésiter devant le mot. Ici, c’est flagrant.
    La France, surnommée Pedoland, est un centre mondial des réseaux pédophiles.
    https://twitter.com/i/status/1756016440056918084
    La France, le pays où les enfants se suicident de désespoir (Maëlle et tous les autres).
    C’est impardonnable.
    Nous avons ABSOLUMENT TOUS LES DROITS pour nous défendre.
    Les lois ne sont que de l’encre et du papier.

  9. Ca crève le coeur. Révoltant! Repose en paix petite. Les nôtres jetés oubliés et nos politiques se bouffent le museau en fascisant les nôtres comme le Bertrand ou d’autres imposteurs. Je dirais toujours : ils auraient pu faire quelque chose pour les nôtres, mais ils ne l’ont pas fait!

  10. “Elle s’appelait Lily”,
    elle était Française,
    Elle était blanche.

    Elle n’avait que la Nation et l’État comme père et mère pour la protéger ; … les eux lui ont failli.
    Seul reste le coeur triste de ses compatriotes Français pour déplorer cette trahison et la garder à l’esprit.

    Lily ; pauvre enfant ; vie qui s’est enfuie dans l’abandon et la solitude ; c’est vrai, nous ne changerons rien à ton sort ; mais que ton malheur alimente notre souvenir de toi et de l’injustice politique qui t’a été faite.

    Repose en paix.

  11. Merci Christine pour cet article. Mourir à quinze ans, quand on est seule, désespérée. C’est terrible. J’ai tenté de le faire à quatorze. Je ressens le désespoir de cette enfant. Mourir quand le cœur est trop lourd, quand il n’y a plus d’espoir, quand il n’y a plus rien que la souffrance. Encore un crime, certes indirect, à mettre sur le dos de Macron et de ses complices, qui préfèrent consacrer notre argent pour des migrants MNA ou non qui nous tueront demain ou un autre jour. Adieu Lily, je ne connais pas ta vie, mais repose en paix. Que la lumière soit au bout de ton chemin, interrompu trop tôt. Ma pensée va aussi vers cette jeune SDF qui faisait la manche et à qui je donnais un peu d’argent. Je ne la vois plus. J’espère qu’il ne lui est rien arrivé. Je revois encore son sourire. Il est gravé dans ma mémoire.

Les commentaires sont fermés.