Le lobby médical obtient de faire payer les rendez-vous non honorés…

 

Ah, ces médecins, dont Molière se méfiait tant…

Non contents d’obtenir régulièrement des revalorisations de tarifs (26 euros 50 pour un généraliste, dont 10 minimum resteront à charge du patient, sauf s’il a l’AME naturellement, ou de sa mutuelle, ce qui revient au même puisque les mutuelles ne sont pas gratuites), ceux qui pour la plupart étaient des forcenés du vaxxin pendant le covid ont obtenu une nouvelle victoire : faire payer les consultations des patients qui ne sont pas venus au rendez-vous fixé.

https://www.lefigaro.fr/social/si-on-a-un-rendez-vous-medical-et-qu-on-ne-vient-pas-on-paie-gabriel-attal-parviendra-t-il-a-appliquer-la-taxe-lapin-20240130

On vous dira qu’ils ont fait de longues études… Certes, mais comme la plupart des jeunes désormais. Le doctorat ce n’est que trois ans de plus que le master 2 si répandu désormais et qui plus est, il est rémunéré correctement pour les internes en médecine.

Dépassements d’honoraires à gogo pour les spécialistes profitant de la rareté de l’offre dans les déserts médicaux, liberté d’installation laissant des territoires entiers dépourvus d’un accès normal à la médecine, avec des gens qui meurent sur les brancards des urgences où le personnel ne fournit plus, parce qu’il n’y a pas de médecins en nombre suffisant dans le département… Des semaines, des mois, des années pour obtenir un rendez-vous.

Le patient n’a jamais aussi bien porté son nom quand il attend, lui, 2 heures en salle d’attente pour avoir un rendez-vous parce que plusieurs patients ont eu un rendez-vous à la même heure, ou que le médecin est arrivé en retard au cabinet…

Alors oui il doit bien être tentant parfois de quitter la salle d’attente quand le patient en a assez de patienter, ou tout simplement a des obligations qui l’empêchent d’être reçu à 11 heures au lieu de 9, et se résout à prendre son mal en patience…

Alors que les médecins sont en haut du palmarès des personnes les mieux rémunérées, constituent un vivier électoral de prédilection de la Macronie, que tant de Français ne peuvent se faire soigner car leur médecin a préféré vivre à Arcachon qu’à Guéret, et que l’Etat ne fait rien pour obliger ces quasi-fonctionnaires, détenteurs d’un monopole public et bénéficiaires d’un numerus clausus (https://www.publicsenat.fr/actualites/societe/d-ou-vient-le-fameux-numerus-clausus-qui-limite-le-nombre-de-medecins-pendant-50-ans), à aller s’installer au plus vite dans les déserts médicaux pour remédier aux problèmes constatées, ils obtiennent le droit de facturer des consultations qui n’ont pas lieu.

Tout travail mérite salaire et tout salaire suppose travail… sauf dans le cas présent visiblement.

Encore un privilège exorbitant concédé par la caste, par Attal, si sensible aux jérémiades de ceux qui, comme lui, font partie des privilégiés…

Pourtant, dans les conditions actuelles où ce sont les patients qui manquent cruellement de médecins, peut-on vraiment penser qu’un lapin par-ci par-là va vraiment causer un préjudice au cabinet médical où les patients s’accumulent dans la salle d’attente ?

Est-ce que nous, patients, on nous indemnise des retards du médecin ?

Pourquoi ne pas payer la consultation à moitié prix pour cause de retard de 1 ou 2 heures, finalement ?

Et surtout, comment cette mesure pourra-t-elle être mise en oeuvre dès lors que sur le plan juridique, il est interdit de se constituer une preuve à soi-même et donc le médecin réclamerait des honoraires sur le base d’un rendez-vous fixé souvent oralement avec le secrétariat ?

Cela suppose pour fonctionner que le patient ait pris son rendez-vous via une plateforme comme “doctolib” avec un traçabilité informatique de sa demande.

Une plateforme informatique que tout le monde ne maîtrise pas, notamment les plus âgés.

Mais si finalement le patient guérit dans le délai, souvent long, avant d’avoir un rendez-vous, ira-t-on lui reprocher de ne plus être malade ?

On voit bien qu’encore une fois, l’esprit de lucre préside à cette entourloupe dont va être victime le bétail des patients que nous sommes, le bétail à carte vitale…

Et si la consultation qui n’a pas eu lieu est facturée, on peut s’attendre à des fraudes massives au préjudice de la Sécurité sociale, comme tous ces rendez-vous fictifs dans les affaires d’escroqueries dans le domaine de la santé :

https://www.letelegramme.fr/cotes-d-armor/dans-les-cotes-darmor-ce-kine-devra-rembourser-42-000-eur-a-la-cpam-6515943.php

https://www.lunion.fr/id494382/article/2023-06-15/juge-laon-pour-avoir-detourne-243-000eu-la-securite-sociale

Que le patient vienne ou pas, c’est finalement le risque de l’activité libérale. Le secteur médical a la particularité de toucher à la personne, à son corps, à son psychisme (un peu trop, avec ces arrêts maladie pour dépression accordés à de bons comédiens qui savent profiter du système…).

On ne peut pas exiger d’une personne qu’elle reste malade, qu’elle demeure mal en point, si finalement le jour du rendez-vous, elle va mieux et n’a plus besoin de voir le médecin.

Ne parle-t-on pas de la méthode Coué, de l’effet placebo… de tous ces ressorts psychosomatiques échappant à la science qui permettraient d’obtenir une guérison sans traitement ?

Qu’Attal décide de placer les rendez-vous médicaux non honorés dans son discours de politique générale en dit long sur son asservissement à la bourgeoisie qui est tant son vivier électoral que son milieu d’appartenance… (C. Tasin : ou plutôt son allégeance à Big Pharma, essentiel pour Macron ; qu’on se souvienne de sa folie covidienne contre ceux qui refusaient de financer Pfizer et les autres)

Les vrais problèmes de la France, la paupérisation d’une grande partie du peuple jusqu’à la classe moyenne comprise, l’insécurité, la perte d’identité des Français… auraient dû être ses principales préoccupations.

Bien au contraire, Attal s’inquiète que les riches ne puissent pas devenir encore plus riches à un rythme assez soutenu à son goût.

Il montre par là même son incapacité à comprendre le peuple français du fait d’une culture de l’inégalité sociale propre à sa caste.

 634 total views,  3 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Article un peu surréaliste ! Quand on a pris un rendez vous avec un médecin ou toute autre professionnel, si on ne peut plus venir à ce rendez-vous pour x ou x raison , on prévient l’autre pour s’excuser et annuler le rendez vous.
    Tout autre comportement est le signe d’un manque total d’éducation et d’une impolitesse absolue, ou le comportement culturel de ces Prix Nobel qui nous viennent de pays dit pacifiques, pratiquant une religion dite tolérante !
    Il semble que le rédacteur de cet article ait publié cette élémentaire base de savoir vivre.

  2. Et les RDV la veille ou l’avant-veille sur le site doctolib pour une personne ne pouvant se déplacer seule: 10 sollicitations en urgence de taxi-ambulance n’ont rien donné (trop tard, manque de personnel, société au personnel non respectueux, etc). Donc si je ne suis pas à la retraite et mes soeurs non plus ou si je travaille encore mais l’employeur ne veut pas me(nous) libérer, comment fait-on? C’est facile les RDV de dernière minute au débotté mais ça pose aussi d’énormes problèmes pour les patients et leurs proches. Le gamin en a t-il parlé? Et en plus pour être reçus comme des malpropres par le praticien! Monde médical=mafia! (on l’a vu pour le COVID) sinon il y a belle lurette qu’il n’y aurait plus de “désert médical”

  3. Lorsque je ne peux pas honorer un rdv j’ai la politesse de prévenir. Il reste toujours la tuile du dernier moment. Voiture en carafe ou problème inattendu évidemment mais ça doit être assez rare. Et si c’était rare les médecins n’auraient pas eu à demander de facturer les “lapins”. Un médecin c’est 30 minutes de consultation environ, parfois 15min. 26€ fois 2 voire 4. Ça laisse de quoi faire une pause pour un rdv non honoré aussi. Alors je suis perplexe un brin pour tout vous avouer, étant payé la moitié… de L’HEURE. Mais je n’ai pas fais d’études, par contre je bosse depuis 40 ans 50h/semaine min. Ça vaudrait bien être payé plus non?

    • Il y a beaucoup de consultations de 5 minutes pour un renouvellement d’ordonnance ou renvoi vers un spécialiste. C’est mon cas, je ne reste jamais plus de 5 minutes en consultation. Quand cela dure plus longtemps c’est que le patient fait durer le plaisir…

  4. Quatre rendez vous annulés pour une opération pour ma femme, finalement elle a laissé tomber. Dis petit minet attal, tu nous dois combien?

  5. “Le lobby médical obtient de faire payer les rendez-vous non honorés…”. Ben, c’est pas nouveau mais ce n’était pas officiel. Certains praticiens de ville, certains hôpitaux le pratiquaient déjà, sauf cas de force majeur.

  6. Les CMU ne sont pas non plus impactés. Certains cas dits “sociaux” pratiquent sans dommage pour eux ce qu’on appelle le nomadisme médical (ne pas se contenter d’un médecin traitant).

    Qui parle d’égalité et de discrimination interdite dans la Constitution française ?

  7. “Le doctorat ce n’est que trois ans de plus que le master 2 si répandu désormais”

    Juste parce qu’ils ont rajouté des stages “pratiques”, sinon 4 à 5 ans de théorie.

    “… titulaires d’un diplôme d’État de « docteur en médecine »

    …. pas une thèse de recherche.

    Le diplôme d’État de docteur en médecine et le doctorat universitaire se différencient :

    L diplôme d’État de docteur en médecine n’est pas un grade universitaire de docteur.
    La thèse d’exercice en médecine n’est pas un travail de recherche.”

    https://www.scribbr.fr/these-doctorat/types-de-doctorat/

    “Master” ne pas confondre :

    “Le diplôme national master délivré principalement par les universités confère de droit le grade master…. le grade master peut être aussi attribué par une commission nationale aux formations des grandes écoles de niveau bac+5…. Certes, il bénéficiera d’une reconnaissance de niveau officiel bac +5, mais un diplôme d’école conférant le grade master n’équivaut absolument pas à un diplôme national de master.”

    https://www.quelles-etudes.com/master-et-grade-master-des-parcours-differents/

  8. Ne pas oublier que Attal va faire venir de nombreux médecins de l’étranger en leur promettant une régularisation immédiate. Ceux qui n’ont pas réussi leur mise à niveau pourront continuer d’exercer et repasser à nouveau leur test de mise à nouveau. Prochaine étape le speed dating. Bon ski à tous.
    La France envoyée des médecins en Afrique maintenant c’est l’Afrique qui nous envoie des médecins.
    Bonne disparition à tous.

    • A la suite du départ en retraite de on ancien médecin celui qui me soigne actuellement est une docteur espagnole d’origine chinoise ayant obtenu ses diplômes à Barcelone. Excellente et très professionnelle si ce n’est son accent asiatique très marqué. Dans le village d’à côté nous avons eu affaire avec une médecin polonaise de garde pour une de mes filles, elle semblait excellente aussi du peu que je peux en juger. Je ne pense pas que les compétences soient moindres. Le problème réside surtout au questionnement de pourquoi les médecins français ne s’installent plus. Et là les réponses sont multiples à commencer par le refus de l’effort et des horaires à rallonge. A mon avis c’est davantage une question d’organisation de la profession de santé qu’une question de rémunération qui reste l’une des professions les mieux payées.

  9. J’ajoute que si un patient ne se décommande pas et pose un lapin, le médecin peut le blacklister et ensuite bonjour pour un autre rendez-vous. parfaitement possible à faire sur doctolib!

  10. Quand on voit les salles d’attente archi bondées on se dit que le rendez-vous manqué permet aux médecins d’alléger un peu leur journée. Par ailleurs pratiquement tous les rendez-vous sont pris via doctolib (qui ramasse une fortune) et donc il n’y a pratiquement plus de secrétaire ce qui fait économiser un salaire +charge au pov docteur. Ils ne se déplacent plus à domicile laissant le champs libre aux sociétés qui facturent un maximum.
    Toutefois un coup de chapeau à mon traitant: il prend un RV par 1/2 h et il n’y a jamais d’attente. Il décroche son téléphone même en consultation et appelle lui-même pour avoir les résultats d’analyses. C’est un vrai docteur qui aime son métier.

  11. Pas d’accord avec vos propos.
    Vous avez un a priori concernant les médecins et les pharmaciens… Pour vous, tout est bon pour les démolir.
    Sachez qu’aujourd’hui beaucoup de gens n’honorent pas leurs rendez-vous et ne prennent pas la peine de les annuler.
    Lors d’une prise de RDV il vous est propos une date lointaine alors que si certains avaient la correction d’annuler vous pourriez en bénéficier. Par hasard je suis tombée sur les horaires d’un médecin dans ma région : 7h30 – 20h du lundi au vendredi et 7h30 – 12h30 le samedi. Et ce praticien est âgé de 70 ans environ. Ne me dîtes pas que c’est par plaisir ou appât du gain … Un dernier mot, manque de médecins et RDV non annulés. N’y a-t-il pas là un problème de ces patients ASSISTÉS ?

  12. Pas d’accord. Tout le monde ou presque à un téléphone dans sa poche. On doit prévenir en cas d’empêchement. C’est la moindre des politesses. Il y a 20 ou 30 ans, les « lapins » n’existaient pas ou étaient moins nombreux. Les gens étaient courtois et respectueux, plus maintenant

  13. Bonjour,

    Pas du tout d’accod avec vous, Maxime.

    Déjà pour les internes, il faut s’imaginer le stress d’un jeune de 22 ans, en garde à l’hôpital avec, parfois, des gardes de 48 h d’affilée, qu’on peut réveiller à tout moment pour un patient en train de clamser.

    Quant à faire payer les patients qui posent un lapin, sans se décommander.

    Mon frère est médecin dans une banlieue difficile.

    Il se lève à 6 du matin pour être dans son cabinet à 7 h …

    Et parfois ses deux ou trois premiers patients ne se présentent pas : tranquillou …

    Enfin sur le manque de médecins :

    https://resistancerepublicaine.com/2023/07/07/concours-premiere-annee-de-medecine-redoublement-du-wokisme-et-de-la-discrimination-positive/

  14. Pas vraiment d’accord avec ces propos, certes c’est pénible de poireauter une heure de plus lorsque l’on est arrivé à l’heure, mais on est bien heureux en cas d’urgence, d’être reçu avant les autres. Je ne crois pas qu’il s’agisse de cela, mais des rendez vous totalement délaissés par les patients, d’ailleurs une obligation d’honorer un rdv par une sorte de caution virtuelle libérerait les salles d’attentes. Reste la mise en pratique effectivement très compliquée entre consultants indélicats et ceux empêchés par force majeure. La solution: Accroissement de la formation de médecins, augmentation de la consultation sans pénalisation pour le patient ayant droit par suppression d’une politique d’aide à tout va de type AME.

  15. “Est-ce que nous, patients, on nous indemnise des retards du médecin ?”

    mon voisin, Mohamed, arrive au cabinet, ou il n ‘est pas attendu, commence a gueuler,renverse les chaises, saisit au col le medecin qui abandonne son malade en entendant tous ces cris, et lequel médecin rassure Mohamed en lui confirmant que le prochain a examiner ce sera bien lui
    pour moi c ‘est encore meilleur qu une indemnisation 🙌

Les commentaires sont fermés.