Africain au laboratoire : “je veux mes résultats tout de suite !”

 

J’étais au laboratoire d’analyses médicales en soirée après avoir pris un rendez-vous avec un biologiste pour un examen spécifique.

Je suis un peu en avance, comme toujours, et j’en profite pour régler tous les restes à charge de ce bilan annuel de santé où je rends visite à mes petits soucis médicaux qui font hélas partie de la vie de tout un chacun sauf rares exceptions.

Seul dans la salle d’attente, je vois arriver un Africain en tenue traditionnelle, portant ce qui s’appelle apparemment un “kufi”, ce petit chapeau traditionnel que certains portent même dans notre pays.

L’individu est en robe longue comme sur la photo illustrant cet article, autrement dit en qamis avec une veste par-dessus quand même car il fait froid, et une barbe taillée en pointe comme une pointe de couteau.

Je ne vous dissimule pas mon déplaisir, devant subir un examen déjà pénible en soi, de voir apparaître cet individu et de devoir partager l’air que je respire avec quelqu’un qui vit en France mais en refuse les tenues habituelles ne fût-ce que quelques minutes…

Contrairement à moi qui avais travaillé la journée durant, pour me délester lors de cet examen d’une trentaine d’euros de reste à charge en plus de la part de la Sécurité sociale (je n’ai pas de mutuelle, considérant qu’une part importante de la cotisation représente des taxes et que c’est inacceptable), le monsieur en était à sa 4ème visite du jour.

En effet, il avait fait faire des prélèvements le matin même et s’était déjà présenté deux fois dans la journée pour avoir le résultat.

La secrétaire lui explique patiemment, en parlant doucement comme à des enfants, de peur sans doute de se faire agresser, que les résultats des examens ne sont pas tous disponibles le jour même, notre Mamadou décrète faire un “sitting” en attendant que le biologiste lui rende les résultats avant la fermeture.

Mais Monsieur Seko, lui dit la secrétaire, pour ce genre d’examen, il n’y a pas la possibilité de vous donner les résultats aujourd’hui… Il faudra attendre le 26 décembre.

Mamadou pas content lui rétorque que la laborantine qui lui avait fait la prise de sang lui avait assuré qu’il aurait les résultats le soir même et ne paraît pas décidé à partir…

C’est que Mamadou a rendez-vous le soir même chez le médecin.

La secrétaire est alors allée voir le biologiste pour qu’il signe une partie des analyses, celles déjà disponibles, afin que Mamadou puisse les rapporter au médecin dans la foulée. Et le biologiste s’exécuta, pour se débarrasser du Mamadou.

Je me suis fait la réflexion que quant à moi, je faisais mon examen à 30 euros de reste à charge (quand Mamadou n’a rien payé), en vue d’un rendez-vous médical qui ne pouvait pas avoir lieu avant 3 semaines dans le désert médical dans lequel je vis.

Ainsi donc le Mamadou aurait-il eu le luxe de faire ses analyses le jour même de son rendez-vous médical, serait-ce qu’il a bénéficié d’un passe-droit pour ne pas avoir à subir le lot commun des patientèles priées de patienter longtemps avant d’avoir possibilité de voir leur médecin, ou qu’il a attendu le dernier moment pour faire ses analyses ?

J’étais déjà dégoûté de voir cet individu utiliser notre système de santé, je le voyais avec sa tenue à la con et me faisais la réflexion que dans son pays, il n’aurait de toute façon pas pu faire ce genre d’analyses car personne n’est capable de les faire, je commençais à ruminer que c’était bien une des principales raisons pour lesquelles il vient nous narguer habillé dans son accoutrement pour profiter de la France sans avoir l’intention de s’assimiler au reste de la population…

Mais voir ce gars s’imposer, insister, s’indigner qu’on ne lui donne pas ses résultats le jour même, penser qu’il ne travaille sans doute pas (qui veut embaucher pareil saltimbanque ayant le loisir d’aller 4 fois dans une même journée au laboratoire réclamer un résultat d’analyses médicales comme si c’était une prestation quelconque, comme s’il était le seul client du labo où les patients se succèdent à des rythmes soutenus….), ça a fini par me convaincre que je faisais bien de voter pour Marine hier, pour Eric ou un autre demain, que si des élections pouvaient se tenir bientôt je retournerai de bon coeur remettre mon petit bulletin comme au premier jour où je le fis, tout honteux presque et fier en même temps d’avoir franchi la ligne “RN”, d’avoir dit “ça suffit” à cet embrigadement permanent, à cette bien-pensance moisie qui veut qu’on respecte ces gens et qu’on soit sommé de les tenir pour nôtres.

 

 

 1,196 total views,  1 views today

image_pdf

24 Commentaires

  1. Un pistolet derrière le comptoir, la secrétaire sort tranquillement son arme :
    “Casse-toi connard, on t’a dit le 26.”

  2. Merci Maxime pour ce témoignage très éclairant sur notre situation.
    Situation qui ne va faire que s’aggraver l’année prochaine, avec les nouvelles lois de la dictature UE.
    C’est par rapport à ça qu’on comprend mieux la Grosse Comédie jouée sur la loi immigration.

  3. De quoi vous plaignez-vous ? Il a raison l’homme en robe. On lui obéit, il ne paie rien il est servi. Pendant ce temps, pleutres, couards et péteux baissent les yeux, regardent ailleurs, cèdent la place…
    On est méchants, on est racistes.
    Houhou courage où es-tu ? Pouah !

  4. Ah mais ils auraient tort de se gêner, on leur cède ,on prend des gants ,ne pas les envoyer balader de peur qu’ils sortent un couteau ,voilà la nouvelle France, honte à tout ceux qui sonts responsables de ca et ca continue de plus belle ,marre de tous ces parasites.

  5. J’ai vu la meme chez mon dentiste avec la voilée mettant les voiles sans récupérer sa carte de sécu pour éviter de payer, c’est la secrétaire qui l’a rappelé en lui disant qu’avec l’AME, elle n’avait rien a payer et aux urgences d’un hôpital, un bordel pour etre pris avant par ces racistes.
    un classique, a au fait bientot vos complémentaires santé vont encore augmentée pour faire baisser vos remboursements sécurité sociale, faut bien payer les soins des migrants

  6. Cet individu ne travaille pas comme nous, mais comme les castors, si vous voyez ce que je veux dire.
    Il contribue ainsi à lentement nous faire disparaitre.

  7. Était ce lui ou son frère, ce qui est sur ils sont des millions de leurs frères a tenir ce discours et a le mettre en pratique .

  8. “La secrétaire lui explique patiemment, en parlant doucement comme à des enfants, de peur sans doute de se faire agresser”
    C’est comme ça que les considéraient les explorateurs : De grands enfants.
    Mais ils ne se permettaient pas d’être agressif, ceux dont Jules Ferry disaient qu’il était de leurs devoir de civiliser les races inférieures, les calmaient vite.
    Aujourd’hui, leur masse est utilisée par les dictateurs mondialistes pour nous submerger.
    Le quotient intellectuel moyen des Africains subsahariens est de 70. On estime que c’est à partir de là que commence la débilité légère.
    https://ichef.bbci.co.uk/news/800/cpsprodpb/3687/production/_114195931_72d46f83-07cc-4ed0-bfe7-8d3b00067fb9.jpg
    Maintenant, ils sont chez nous. Nous n’aurons d’autre choix que que les faire partir, et ça ne se fera pas poliment. Je en croie pas que rien ne débutera plus de France abrutie. Par chance, nous ne sommes pas le seul pays livré à cette plaie.D’autres commencent à réagir. Rien ne débutera plus de France. Mais ça arrivera chez nous. Ne perdons pas courage et soyons prêts individuellement.

  9. On n’en peut plus de ces parasites, qui embolisent, pour un oui, pour un non, les urgences des hôpitaux publics et qui, hospitalisés, reçoivent leurs nombreuses smalas braillantes en arabe ou en wolof, et sans payer un seul euro bien entendu. Evidemment, passer du bled ou de la brousse au 21ème siècle en trois heures d’avion, ils faut avoir les codes occidentaux… qu’ils n’ont pas et n’auront jamais.

  10. et attention s’ils sont analphabètes, comme c’est svt le cas, ne leur dites jamais au grand JAMAIS de signer en faisant une CROIX. Mon dieu surtout pas
    Ca me rappelle qu’en cas d’injection intramusculaire dans la fesse, pour isoler le quart supero-externe ( et éviter de piquer dans le nerd sciatique, ouille) il ne faut pas “tracer” une croix sur la fesse pour la “diviser”. Maintenant on apprend aux étudiants inf à “compter” de gauche jusqu’à droite.
    Peut être pas partout, mais je le tiens d’une personne vivant et exercant en milieu TRES HOSTILE

  11. Mais il était pressé sans doute parce qu’il devait partir au bled s’y reposer d’avoir rien foutu…Faut comprendre, enfin!
    Sinon c’est du racisme et toc 😉

  12. Moi aussi ce genre de situation me rend malade. Il y a toute la “culture” catastrophique qui se trouve derrière l’accoutrement.

  13. LE malien (porteur de kufi, ou de couffins) fallait lui donner de suite un gros glaviot dans la gueule en guise de résultats

    “un jour notre Prince(esse)viendra pour évaporer tous ces cauchemars ,pas étonnant quand je vais a paris dans le quartier islamo tunisien de belleville d ‘entendre “franssa qahba”
    la france est une prostituée.. 👿

  14. Évidemment, les Afwicains qui n’ont pas découvert les antibiotiques, ne savent toujours pas – dans 1.000 ans ce sera pareil – qu’il y a des prélèvements biologiques qui nécessitent une mise en culture qui peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. D’autant que ces envahisseurs sont souvent porteurs de pathologies infectieuses bien connues des laboratoires. Et dire que ce coranique, vu son accoutrement vestimentaire (un islamo-gauchiste me dit dans l’oreillette que l’habit ne fait pas l’imam) – passe peut-être ses journées à jouer aux dominos ou a “labourer” l’une de ses épouses (dixit le Coran) afin d’accélérer l’islamisation de la France.

  15. Ce témoignage est hélas extrêmement familier pour beaucoup d’entre nous. Une fois, à la banque, j’ai vu et entendu une femme voilée de la tête aux pieds qui a quasiment agressé l’employée parce qu’elle ne pouvait pas retirer de l’argent et est partie en hurlant “non, mais moi je n’ai pas que ça à faire de ma journée” (alors qu’il est fort à parier qu’elle ne travaillait pas). Le contraste entre l’employée et elle était frappant : l’une habillée avec une tenue élégante, maquillée et pleine de respect pour les autres aussi bien dans ses paroles que dans le ton de sa voix, l’autre couverte de la tête aux pieds, tout en noir, agressive, sans politesse, qui croit que tout lui est dû. Et c’est comme ça tout le temps, partout, à la pharmacie, dans les transports, à l’hôpital… Il faut vivre dans une grotte pour ne pas s’en rendre compte.

    • Ce qui est intéressant dans le cas présent c’est de voir que le gars n’avait pas la moindre idée du fait qu’il faut parfois du temps du fait des cultures à réaliser pour des examens… habitué à avoir tout en priorité sauf à crier au racisme contre qui le fait attendre, il a cru que ça marchait pour les analyses médicales réalisées au dernier moment, le jour même du rendez-vous avec le médecin.

  16. Qu’il aille se faire examiner par un marabout et qu’il retourne chez lui, là où tout est plus bleu.

  17. C’est un électeur d’Anie Dalgo ! Un prix Nobel africain que la gooche (en perpétuelle recherche d’une connerie à faire) a disséminé dans les villes et campagnes françaises !

  18. Maxime sans le Frexit, vous n’êtes pas prêt d’être débarrassé des “Mamadou”. Bon sang, quelle prise! 😅 joyeux Noël tout de même et tous mes voeux!

  19. Ni Marine ni Z pourrait sauver la France dans l’état qu’elle est devenue. Il faudrait abandonner la démocratie pendant 50 ans au moins pour éventuellement avoir un espoir de la sauver. Imaginez si Marine ou Z serait élu, et qu’il voudrait vraiment changer les choses, dans quel état le pays serait. Les traitres, toute la gauche, l’état profond et la majorité des musulmans bloqueraient tout le pays qui deviendrait ingouvernable.

    • faut que la France ou ce qu’il en reste se sauve elle-même.
      Pensez à la Yougoslavie, 30 ans plus tôt….

  20. Parfaite situation de droit absolu aux chances pour la France. Si tu étais dans la situation de ce connard, la secrétaire ne serait même pas allé voir le biologiste pour qu’il signe des résultats partiels. Elle t’aurait dit : “Pour le 26 décembre monsieur, au revoir”.
    La peur est partout maintenant en France. Et Macron s’en réjouit, puisqu’il fait tout pour cela.
    Ces clowns dégénérés sont légalement hors la loi. Ils font ce qu’ils veulent et, à la moindre réaction d’un français, tous les traîtres associatifs lui saute dessus.
    Ce pays marche la tête en bas. Mais cela lui plait, car il fait tout pour cela depuis 50 ans, et il continue.
    Enfin, si la secrétaire aurait demandé à Mamadou de payer un euro, elle serait déjà morte assassinée.
    Ce pays me dégoûte au plus haut point.

Les commentaires sont fermés.