USA : plagiat et antisémitisme, la chute de Claudine Gay qui occupait la présidence de Harvard

Claudine Gay, lors de son audition au Congrès le 5 décembre. Accusée de plagiat et d’antisémitisme, elle vient enfin de démissionner ce 2 janvier.

L’université Harvard (en anglais : Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une université privée américaine.

C’est l’une des institutions les plus prestigieuses au monde, en raison de son histoire, de son influence, de sa richesse et de sa réputation. 

 

Difficile d’ignorer l’affaire Claudine Gay, tant cette affaire est emblématique du mal qui ronge les Etats-Unis.

En effet, la chute de cet imposteur qui occupait la présidence de Harvard est fêtée en triomphe par les patriotes, après le magnifique travail des résistants et lanceurs d’alerte.

Claudine Gay  a fait la seule chose décente de sa carrière, et a démissionné. C’est une victoire pour la vérité et la justice.

Voir aussi sur RR :

Une terreur de type nazi s’abat sur les facultés américaines…

Antisémitisme dans les universités US !

Elle a tenté d’étouffer le scandale de son plagiat massif, tout comme elle avait survécu à la première vague d’indignation pour sa réponse “cela dépend du contexte” à la question d’un membre du Congrès qui lui demandait si elle pensait que les appels au génocide contre les Juifs pouvaient être considérés comme une violation du code de conduite d’Harvard.

Mais un autre scandale, bien plus accablant, a éclaté lorsque, en décembre, un lanceur d’alerte a présenté à la Harvard Corporation des preuves irréfutables que Claudine Gay, tout au long de sa carrière, a été une plagiaire en série, en commençant par sa thèse.

Il a été établi qu’elle avait plagié à la fois dans sa thèse de doctorat et dans au moins huit – l’enquête est en cours – des 11 articles qu’elle a publiés au cours des 26 dernières années. L’enquête est en cours.

Jusqu’à présent, plus de cinquante cas de plagiat ont été formellement identifiés. Lorsque l’enquête sera terminée, on connaîtra sans doute d’autres exemples.

Plus de 70 parlementaires, (dont deux démocrates !), ainsi que des anciens étudiants et des donateurs de renom avaient réclamé le départ de Mme Gay. La présidente avait toutefois reçu le soutien de la communauté éducative et avait été maintenue mi-décembre dans ses fonctions. Sa présidence a été la plus courte de l’histoire de l’université fondée en 1636.

Ce plagiat massif et prouvé montre que cette  personne n’a jamais eu les qualités requises pour être “Docteur” et n’aurait jamais dû arriver à ce poste de président.

Le problème, c’est que quand les gens sont habitués à un traitement préférentiel, ils prennent la justice et le traitement à égalité pour de la discrimination.

Voir sur RR : Discrimination positive aux USA : un racisme anti-Blancs et anti-Asiatiques

Dans la presse française, son départ est bien entendu expliqué par le « racisme » :

Sur fond de polémiques, la présidente d’Harvard démissionne, dénonçant des “menaces alimentées par du racisme” France info

Complément téléchargeable ici (format Word)

 

 1,102 total views,  2 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Oh ! bien évidemment quand ces pauvres colorés n’arrivent pas à leurs fins en trichant, c’est forcément du racisme.
    Je vais sortir mon mouchoir.

  2. voilà ce que donne “la discrimination positive” idée sortie de cerveaux malades : mensonges, plagiats, antisémitisme, incompétence, mais bonne couleur de peau pour prendre un poste qui ne vous correspond pas !! l’université aux USA est gangrenée à un niveau élevé (en france ce n’est guère mieux)

  3. Cette femme est juste le résultat de la discrimination positive et la preuve en est qu’elle était obligée de faire du plagiat pour se maintenir à ce poste.

  4. Ce ”racisme” positif et utile est à développer et à intensifier. Il néglige la couleur de peau et se contente de juger de la compétence, l’honnêteté des diplômes, la réalité des connaissances, le refus des complaisances et quelques autres critères ayant leur importance pour remplir la fonction. L’honneur de Harvard n’est ainsi pas complètement souillé et pourrait se rétablir si l’université continue dans ses efforts de combattre le wokisme.

  5. L’histoire montre qu’en général les gens de gauche sont des gens médiocres à l’image de cette présidente de l’université de Harvard !

  6. En somme, cette faussaire s’est retrouvée Présidente de Harvard comme un autre escroc s’est retrouvé Président de la RF…

  7. La puissance du karma a frappé. Il y a toujours un retour de manivelles quand on triche, quand on vole, quand on ment, quand on fait du mal. Et là, Claudine Gay en fait les frais. Voilà une bonne nouvelle en ce début de l’année 2024 (et toute bonne nouvelle est toujours bonne à prendre par les temps qui courent). Espérons que d’autres subiront le même sort que cette Claudine Gay et répondront de leurs actes…

  8. C’est encore la faute aux méchants racistes et aux méchants juifs.
    ROSA

  9. hs, c’est vous qui voyez , pour ne parler que de la pub tv ,
    tout les noirs que l’on voit , ils ne sont pas représentatifs !!!!!!! ils ne me représentent pas !!!!!!!!!!!!.

    • Je ne me reconnais pas en eux , de quel droit m’oblige t’on
      a m’identifier en eux .

  10. J’ajoute encore: mon frère, informaticien, m’apprend qu’il existe désormais des logiciels programmés pour détecter les plagiats, partant les plagiaires. Malgré tout, avant ces logiciels détecteurs de plagiaires, les Minc, Cambadélis et autre PPDA ont bien été démasqués. Ne parlons pas de Paul-Loup Sulitzer ou de Pierre Bellemare, qui n’ont jamais écrit un seul bouquin de leur vie, leur notoriété suffisant à faire vendre de gros tirages… J’ai appris aussi qu’on ne devait plus dire “nègre” (because racisme) pour celui qui écrit à la place d’un autre, mais “prête-plume”. Ben voyons! C’est fou ce que l’on append sur le Site Résistance Républicaine.

  11. J’ajoute: En France, on a bien eu Jean-Christophe Cambadélis, socialiste bon teint (ex trotskiste) “titulaire” de diplômes universitaires bidon (ndr. Enquête de Laurent Mauduit, Mediapart).

  12. Plagiat? Ben voyons! Comme Jacques ATTALI, qui avait “oublié” les guillemets de ses citations sur 80 pages de “L’histoire du temps” d’Ernst jünger ou de Patrick Poivre d’Arvor qui prétendait dans l’un de ses plagiats, une erreur du typographe ou des “documentaristes”. Ben voyons! Seulement, avec la “discrimination positive”, pour ne pas dire favoritisme avec les Noirs, il est évident qu’ils en profitent. Résumons: Discrimination positive + notes majorées + plagiat = Diplôme d’Etat. Ben voyons, comme dirait l’ami Zemmour. Il faudrait aussi, en France, vérifier les diplômes des médecins et chirurgiens des facultés de médecine des pays d’Afrique et du Maghreb: on aurait des surprises. On comprend que les docteurs en médecine français n’ont jamais voulu l’équivalence des diplômes avec ceux des pays “en voie de développement”…

    • On ne connait évidemment rien de la valeur des études de médecines des médecins venant d’Afrique et on peut s’attendre à tout. Peu être y’a t’il une université à Tombouctou ? Va savoir

  13. Les gauchistes et 1968 ont détruit beaucoup de valeurs.Les Etats unis ne sont pas racistes. Il y a un tres bon film .”GLORY”, les premiers noirs dans l’armée US.De plus lors des problèmes provoqués par cet hitler beacoup de juifs se sont réfugiés aux Etats Unis.C’était des vrais réfugiés pas des “migrants”.Maintenant on confond tout pour les besoins des mondialistes…….

  14. rance info , dans un avenir très très proche ,nous devrons nous occuper de tous ces journaputes traîtres et corrompus comme tous les politichiens, les juger et leurs rendent la monnaie de leur pièce!

  15. Une nouvelle pas très gay, euh gaie, il doit y avoir aussi un bon nombre d’imposteurs parmi nos élites, vu comme ils conduisent les affaires de notre pays. C’est ma thèse, en tout cas.

Les commentaires sont fermés.