La guerre Israël-Hamas, à qui la faute ? Débat Jacques Légaré/Christine Tasin

Tout a commencé par une proposition d’article de Jacques sur ce sujet fort intéressant.

Connaissant Jacques, militant laïque et libre penseur, je savais nos divergences avant d’avoir lu son article. Et, effectivement, après avoir commencé la lecture, je lui ai envoyé un mot lui disant mon regret de ne pouvoir publier sur notre site qui soutient Israël à 100 pour cent et qui, tout en étant laïque (et moi farouchement athée), respecte les croyances de chacun, en lui donnant des  explications.

Jacques alors a eu l’idée de publier un texte à 4 mains avec ses idées et mes réponses. Je trouve l’idée intéressante, la voici !

Christine Tasin

En noir, la prose initiale  de Jacques , ses réponses à mes objections en noir mais en italique avec une casse plus petite, en bleu les miennes, j’ai essayé de faire court pour ne pas faire de cet exercice un pensum.

 

A qui la faute ?

La faute en incombe à l’éléphant dans la pièce que personne ne voit et ne pointe. Normal, il est dit invisible, en trois avatars issus l’un de l’autre, et même en trois personnes pour l’un d’entre eux. Cet éléphant dans la pièce, m’a dit mon ami Michel Pion, c’est Dieu.

Même si les plus démunis, souvent analphabètes, invoquent son nom tous les jours à tout bout de champ, et les officiels à la sincérité douteuse rarement, il est à la base de tout, même si Dieu ne tire pas lui-même sur les enfants pour les amputer dans la bande de Gaza ou s’il n’entre pas une paire de ciseaux dans le vagin d’une adolescente le 7 octobre 2020 lors d’une fête populaire.

Dieu ne fait pas ces choses, mais les textes sacrés qui seraient ses propos tout divins en pavent la voie, en plastronnent l’exigence en des mots tout généraux, plus décents, donc encore plus hypocrites. Quand bien même de larges et nombreux extraits seraient explicitement violents, les bigots les contextualisent et en évacuent toute responsabilité criminelle. Ces peuples, autodéfinis religieusement sont communautaristes (Peuple élu, Oumma), misogynes, xénophobes et conquérants.

Il n’est pas pensable que, sur notre site à 100% pro-Israël, on renvoie dos à dos Israël et le Hamas, juifs et palestiniens, le progrès, la civilisation, le respect des femmes et de l’éducation, de la science et la barbarie à l’état pur… 2 peuples, 2 idéologies qui n’ont rien à voir.

Il n’est pas pensable que, sur notre site, on puisse laisser entendre que les Juifs seraient misogynes, eux qui encensent et respectent les femmes au point de faire dépendre leur judéité de la mère.  Qui, par ailleurs, a déjà entendu parler de soldats de Tsahal violant les voilées de Gaza complices des exactions de leurs fils ? Les juifs, xénophobes ? Eux qui depuis 2000 ans, contraints de fuir, s’assimilent dans tous les pays, en apprennent la langue, aident les puissants par leur argent ou leur science ? Conquérants ? Combien d’Alexandre, de Gengis Khan,  de Cyrus, de Hitler juifs ?

Tu veux qu’on parle de Dieu ? Même leurs dieux séparent les 2 peuples, parce que l’on a les dieux que l’on mérite ou plutôt que l’on invente parce qu’ils nous ressemblent. Le dieu des Palestiniens, c’est Allah le méchant si l’on en croit les paroles qu’il aurait soufflées à son prétendu envoyé Mohamed. Le Dieu des juifs leur demande juste  de respecter 10 commandements pour vivre ensemble et de le croire capable de faire s’ouvrir  la mer Rouge devant eux…

Le responsable, ce n’est pas Dieu, c’est le peuple lui-même, le plus souvent ses dirigeants, qui, depuis l’Antiquité, inventent des Dieux qui lui servent d’excuses pour les horreurs  qu’ils font ou qui servent à faire peur aux petits enfants pour les amener à davantage de bonté. Deux sortes de dieux, pour 2 sortes d’hommes que l’on ne peut renvoyer dos à dos. Tout les oppose, tout les rend différend. C’est, sans doute, que l’islam a été en vérité inventé bien après la mort de Mahomet par quelques conquérants fous qui en ont fait une machine folle et nocive pour tous, musulmans et non musulmans.

https://resistancerepublicaine.com/2023/04/19/depuis-14-siecles-les-musulmans-sont-partages-entre-2-islams/

https://resistancerepublicaine.com/2023/11/14/refutation-du-recit-musulman-par-larcheologie-et-les-sciences-modernes-resume-4/

On a les Dieux qu’on veut et qu’on mérite. On a aussi les Dieux qui arrangent les puissants, pourquoi au Moyen Âge trouvait-on bon que les paysans ne sachent pas lire ? Pourquoi ces pratiques ahurissantes de la confession ?

Tu me diras que c’est la preuve par neuf que le responsable c’est Dieu, je prétends quant à moi que Dieu n’est qu’un outil/prétexte permettant aux hommes de se laver les mains des conséquences de leurs actes, sans remettre en cause le droit à la foi, à la contemplation de nombres de croyants. Finalement, on dit sans doute la même chose, sauf que je refuse de rendre un Dieu (qu’il existe ou soit une idée) responsable des délires des hommes.

.

Au Proche-Orient, la religion départage les communautés. Ainsi, au Liban, ils sont 18 communautés religieuses, et « toutes se haïssent » écrivait une journaliste libanaise. La nationalité israélienne est religieuse. Un Palestinien vivant en Israël n’a pas de nationalité israélienne. Dans un va-et-vient d’expulsions mutuelles, ces peuples ont appris à se haïr très religieusement. Presque tous les Juifs ont été chassés des pays arabes par le nationalisme arabo-musulman et ont dû fuir en Israël. Presque tous les Palestiniens vivant en Palestine ont été chassés ou déplacés au profit des colons juifs. Le plus fort des deux n’est enviable par personne et le sort du plus faible des deux est la honte de tous.

Il est faux de dire que des non juifs ne pourraient pas être israéliens, des députés arabo-musulmans israéliens siègent à la Knesset et il y a même eu au moins un ministre musulman.
https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/129068/un-ministre-musulman-fait-son-entree-au-gouvernement-d-israel?
https://www.lepoint.fr/monde/israel-la-difficile-position-des-deputes-arabes-a-la-knesset-12-02-2017-2104253_24.php

Les “Palestiniens n’ont pas été chassés par des colons juifs. Ce sont leurs copains de pays arabo-musulmans du coin qui, en lançant une offensive contre les juifs en 1948, assurés de gagner la guerre contre Israël, leur ont demandé de partir de chez eux pour laisser le champ libre aux guerriers et d’emporter la clé de leur maison, assurés de pouvoir y revenir… C’est pourquoi l’on voit un peu partout en territoire dit palestinie, dans les camps de réfugiés, des “clés du retour.”..

https://resistancerepublicaine.com/2022/05/03/comment-les-arabes-ont-entube-les-palestiniens-durant-la-guerre-de-1948-et-par-la-suite/

Tu as raison.

La Knesset a un accueil très libéral, mais avec incohérences. Certes, des musulmans y sont, mais qu’ont-ils proposé pour sortir de l’impasse, sauf d’exiger (à bon droit) sans cesse la fin de la colonisation de la Cisjordanie ?

Autre incohérence : des Juifs orthodoxes ultra ont été reçus en amis par deux dirigeants du Hamas extrémiste, et fort chaleureusement ; leur point commun : ils sont contre l’existence de l’État d’Israël.

 Autre incohérence : ces extrémistes juifs ont dans la brume fait assassiner Rabin.

 Autre incohérence : les ultras orthodoxes religieux sont exemptés du service militaire et ils n’ont jamais exigé publiquement que le Hamas cesse ses hostilités en échange de…terres en Cisjordanie. Ce qui aurait été pacifique et sensé.

Dans les deux cas, il ne leur reste qu’une peau de chagrin qui ressemble plutôt à du gruyère, que délimitent des barrières, des traces des chars ou des jets de pierre. Les milliards donnés aux Palestiniens par les riches pays pétroliers et les milliards ($4 mds par an) donnés par les É.-U. à Israël servent en priorité à préparer un futur massacre de l’un sur l’autre.

Pas d’accord, il n’y a pas de volonté de massacre de la part d’Israël, qui ne fait que se défendre contre les attentats, les missiles, les intifadas... Face à des gens qui tirent sur eux depuis des écoles ou des hôpitaux, que doivent faire les Israéliens, courber l’échine et leur donner le droit d’entrer et vivre chez eux, avec eux, afin qu’ils puissent vivre chaque jour un Bataclan ? 

Les milliards donnés à Israël servent certes à des équipements militaires, indispensables quand on danse sur un volcan, mais aussi et surtout à faire avancer la science, la médecine et donc tout l’Occident. Et le reste du monde finit par en profiter aussi. Combien de chercheurs et de prix Nobel palestiniens et même musulmans tout court ? Et je ne parlerai pas des prix Nobel de la paix, de complaisance…

Quant à la mort de Rabin… Son assassin avait bien raison de dénoncer les accords d’Oslo, qui n’ont rien résolu, au contraire, ni empêché les Intifadas ! 2 peuples aussi différents ne peuvent cohabiter sur le même territoire, surtout quand l’un des 2 pratique par obligation religieuse la ta-ki-ya… Où est Dieu là-dedans ? Nulle part, mis à part que l’islam fait de trop de ses pratiquants des êtres durs, ne pensant qu’à jouir, faire la guerre, humilier, soumettre…

Comment donc l’éléphant dans la pièce, que personne ne voit et que tous invoquent, peut être la cause d’un tel mépris d’autrui et de la vie humaine ? Y compris celle de leurs enfants qui sont réduits à de la chair à canon, à roquettes, à obus, au moins pire à expulsion de leurs terres ancestrales ?

Dieu étant invisible, l’esprit superficiel n’entend que la voix des officiels : « Israël a droit à se défendre » et à « Nous luttons contre l’occupation par Israël ». Plus crûment, « Mort aux Juifs ! » et « Mort aux Arabes ! ». Comme Dieu qu’on imite, dans les deux textes sacrés (la Bible et le Coran), a décrété la mort des Cananéens et la mort des Infidèles.

Tu as tort de mettre sur le même plan Israël et Arabes, les juifs étaient prêts, eux,  à vivre avec ces derniers, comme ils l’avaient toujours fait, en Egypte, en Syrie, en Arménie, en Algérie…

.

En religion, la faculté pour un être humain de raisonner, de choisir et d’être heureux selon son bon plaisir est interdite, ou à peine permise si elle reste sous les Fourches caudines du crédo. La divinité ampute l’humanité. En affaiblissant l’esprit humain, sa propre puissance de raisonner et d’être libre, à conserver sa lucidité et à construire sa moralité rien qu’humaine, toute et exclusivement humaine, l’être humain se berce dans l’utopie d’une Terre promise ou d’une Terre conquise.

Tu te trompes concernant Israël, c’est parce que les juifs ont été chassés, menacés, exterminés partout qu’ils ont aspiré à retrouver leur berceau ancestral. Pas par obéissance à YHWH ! 

.

Déconnecté ainsi de sa capacité à penser sagement, il tombe dans le délire meurtrier de l’anéantissement de son opposant avec qui il ne s’entendra jamais. Même à leurs morts, ils les enfouissent dans des cimetières séparés tant il est possible que leurs ossements s’entretueraient encore. Cet esprit lessivé par sa foi ne peut s’y soustraire, car son humanité en a été affaiblie. Comme si l’éléphant dans la pièce avait pris toute la place, celle du pays et celle du cerveau.

Cet être humain contaminé par le divin, juif persécuté depuis 2000 ans ou palestinien depuis 110 ans, est écrasé dans son coin, sous le poids d’autrui qu’il nie, qu’il nie être semblable à lui-même. Il ne peut donc que réagir comme un animal blessé qui ne cherche qu’à mordre ne pouvant fuir nulle part.

Superficiellement, la pomme de discorde serait une seule Terre convoitée exclusivement par deux peuples, qu’il suffirait de doter de deux États. Les extrémistes ont assassiné Rabin et les accords d’Oslo. Sans élimination, non physique mais politique, des extrémistes des deux camps, il n’y a pas d’État possible, encore moins deux États qui se haïraient avec encore plus de moyens.

“Il suffirait de doter les 2 peuples de 2 Etats” ? Tu rêves debout. Rien ni personne ne fera cohabiter les sauvages du Hamas avec des Israéliens, les premiers n’auront de cesse de faire disparaître les seconds, car le Coran a fait d’eux des conquérants perpétuels et des antisémites perpétuels. Si certains n’ont pas la bave aux lèvres dès qu’ils entendent le mot “juif” c’est qu’il y a, fort heureusement, des résistants, des gens qui réfléchissent. Mais quand on tête la haine du juif avec le lait de sa mère, il n’ a aucun espoir. Quel que soit le territoire. 

.

Dieu l’invisible en a donc décidé ainsi, contre Oslo et Rabin. Le Juif et le Palestinien s’entretuent sur les rails de leur credo respectif qui, on le sait, sont rigoureusement de même nature, breloques, keffieh et shtreimels en moins. Adorer l’invisible, qui déprécie le visible. Les deux le prient et amputent les enfants l’un de l’autre.

Dieu n’a vraiment rien à voir. C’est la haine ancestrale du juif qui est dans le Coran prétendument dicté au chamelier illettré qui est cause de tout.

.

La solution réside dans un projet, pensé par une culture humaniste plus haute, plus sereine, plus moderne, dans laquelle Israéliens et Palestiniens auraient décidé qu’ils ne sont plus que des êtres humains, indifférenciés, donc égaux. 

Mais si Dieu n’existait plus, à tout le moins par la laïcité qui le chasserait du politique, l’humanité reviendrait pleine et entière. La solution devient envisageable.

Tu es décidément un doux rêveur, cher Jacques, et je crains que ta haine de Dieu ne te mène à un angélisme concernant les hommes qui ne tient pas la route…

La solution n’est pas la « solution finale » des nazis (curieusement, la même que celle de Dieu), mais la solution constructive de la raison. La raison, c’est l’intelligence qui s’impose à elle-même une rigueur plus forte. La raison, plus exigeante encore, devient la science avec ses règles extrêmes, ses protocoles ingénieux et ses résultats expérimentaux. La politique d’un État moderne et solide repose sur elle, et uniquement : la philosophie et la science politique modernes.

Le bon sens, commun dans toute humanité non avilie, pousse à imiter ceux qui ont réussi. Ainsi, la révolution industrielle anglaise, vers 1750s, fut précédée d’une révolution agricole en Hollande dont les Anglais copièrent les procédés à succès (la rotation triennale des cultures). De même, le 1789 français imita le 1776 américain, et de même le 1867 canadien et les États latino-américains de Bolivar. Tous en imitations successives, avec des succès divers et des corrections constantes en vue d’une perfectibilité tout idéale.

S’il veut sortir de son drame séculaire, le Proche-Orient doit se donner le projet d’une Fédération. Sans ce projet, encore 1000 ans de guerres intestines.

Ainsi, les juifs israéliens, les musulmans palestiniens et les chrétiens et musulmans libanais cesseront de porter cette identité nationale-religieuse, qui n’est qu’une trappe à croyants, celle de Dieu pour attraper ses brebis, celle du contrôle sadique et totalitaire, le vice distinctif et fondateur des religions.

Parles-en aux chrétiens du Liban, dont le nombre diminue chaque jour pendant que celui des musulmans augmente. Avec une conséquence, l’exode pour les chrétiens et autres non musulmans. La guerre du Liban devait aboutir à un partage du pouvoir… impossible dans un pays où les musulmans font beaucoup d’enfants et les autres peu. Le Liban, le modèle (à fuir) pour Israël, comme pour la France. Et le responsable ce n’est pas la lutte entre musulmans et non musulmans, non. Le responsable c’est l’impossibilité de vivre au long cours avec des gens qui obéissent à des textes écrits par des hommes de guerre il y a 1300 ans. Rien à voir avec Dieu. Les musulmans ont pu vivre  à côté des Français en Algérie parce qu’ils n’avaient pas le pouvoir et devaient obéir à la loi française, mettant leurs règles religieuses sous le boisseau. Dès que la perspective de la guerre est apparue, les anciens amis et voisins ont été le plus souvent égorgés… 

 Les habitants du Proche-Orient doivent donc impérativement sortir de l’identité nationale-religieuse, nombrilisme archaïque aux effets diaboliques.

Il leur faut construire, rien de moins, qu’une fédération forte, libérale, laïque et démocratique (de trois États : Liban, Palestine, Israël) de Machta Hassan (Liban) à Aqaba-Eilat.

Je le répète, tu rêves debout. Tu es cultivé, intelligent, mais je ne te prendrais pas pour dirigeant politque et encore moins pour celui qui serait chargé d’établir la constitution de la Fédération que tu prônes.

La délimitation territoriale ne doit obéir qu’à un seul critère : le partage quasi égal de la totalité des km2 du nouvel État.

En vue de l’homogénéité exigée ou impératives des territoires, les déplacements massifs de populations, si nécessaires, sont votés démocratiquement et leurs frais à charge publique.

Démocratiquement ? Quand la fertilité des uns est sans limites ? Pense au Liban….

La défense reste de la seule responsabilité fédérale.

Les élections, la justice et les lois doivent exister sans la moindre trace communautariste, sans la moindre référence à la religion.

Arrête, je m’étrangle de rire.

Seul ce genre de fédération ici esquissée, bi ou trilingue (à l’imitation de la fédération américaine et des autres) et en trois États donnera la paix. C’est un procédé, en 27 expériences actuellement qui, certes, sont loin d’être toutes démocratiques ou bien gérées. Mais les pays les plus avancés y ont eu recours avec un succès avéré, humaniste, moderne, laïque et sûr.

La nouvelle fédération proche-orientale demandera un sacrifice culturel, non pas économique, mais tout de même surmontable : les intégristes religieux des trois religions devront dégager, céder la place aux humanistes démocrates laïques et modernistes et progressistes. S’abstenir, se mettre en retrait, voire être des interdits politiques, par l’abstention de tout communautarisme et par l’abandon de toute velléité de s’imposer par la religion. Laisser la vie politique et sa gestion aux modernistes, progressistes et laïcistes.

Hors de ce sacrifice, Dieu l’éléphant blanc dans la pièce continuera l’enfer existant.

Trois États où la religion de chacun est pratiquée dans les seuls lieux de culte, où l’éducation est citoyenne et la même pour tous, où les rues ne voient déambuler que des vêtements indifférenciés, non reconnaissables religieusement, et des activités politiques paisibles, voire festives, à l’égal et à l’image des sociétés occidentales les plus sages et les plus sereines.

Et bien d’autres conditions qui faudra préciser.

Bref, encore une fois et avec succès, imiter les meilleurs qui ont réussi.

Jacques Légaré,

 1,296 total views,  3 views today

image_pdf

65 Commentaires

  1. Un brillant esprit a dit : « Après le Chaos, vient l’ordre».

    Entre les deux, que des charniers.

    Au Proche-Orient, sans solution à l’imitation des meilleurs qui on réussi, que des charniers.

  2. N°1 : Les derniers faits connus : des fouilles dans Jérusalem et autour ont permis de mettre au jour d’anciennes tombes hébraïques datant de plus de 3000 ans, et les noms gravés sur ces tombes sont Jésus, Joseph, Thomas…des noms juifs qui sont devenus chrétiens par la suite.
    Ce sont les ancêtres de ces juifs qui sont retournés en Palestine .
    Il n’y a aucun Arabe, pas de Mohamed, ni Kafir.
    Les arabo musulmans sont arrivés lors de la conquête du 7ème siècle.
    Les juifs sont sur leurs terres ancestrales, les colonisateurs sont les arabo musulmans qui sont partout, en Jordanie, en Egypte etc..
    Chrétiens et juifs sont les héritiers et les descendants du peuple d’origine.
    Les autres sont les envahisseurs.
    La Judée-Samarie volée et renommée Cisjordanie, a été colonisée, et les juifs ont le droit et le devoir de la récupérer.
    Ceci est mon humble avis.

    • Fréjusien, merci de nous informer.

      En fait, à la sortie d’Égypte, le peuple d’Israël s’est-il installé en demandant l’hospitalité aux Cananéens, aux Philistins et autres, ou les ont-ils tout simplement vaincus et massacrés ?

      De même, Alexandre, les Romains et les Turcs.

      De ce passé sanguinaire et sans droit, on ne peut y tirer du droit.

      Pour dépasser ce présent pourri de son passé, il ne nous reste que l’avenir créatif : une Fédération démocratique, laïque de toutes les communautés du Proche-Orient.

      Hors de cette réussite, que du sang et du sang.

      • Il ne faut pas prendre le récit biblique au pied de la lettre ! C’est une épopée mais surtout pas un livre d’histoire. Les Hébreux étaient Cananéens… comme ceux que la Bible nomme Cananéens. L’archéologie ne dispose d’aucun indice pouvant attester d’une invasion de Canaan qui aurait provoqué des changements culturels notables. C’est ainsi que la Bible a finalement fait le malheur des descendants des Hébreux, comme l’expliquait David Belhassen : « En effet, de peuple autochtone de Canaan, le peuple Hébreu s’est vu d’un coup de baguette magique biblique, relégué au rang d’étranger qui expulse les Cananéens et les extermine pour obéir au Dieu-un du monothéisme ». Ces fictions ont « sapé sa légitimité en tant que peuple premier et indigène sur sa terre […]. Depuis la légende d’Abraham et le récit biblique fictif du génocide des Cananéens par les Hébreux, le judaïsme traine derrière lui ce mal comme un boulet » (David Belhassen, « Le « patriarche » Abraham a-t-il existé » ? https://davidbelhassen.blogspot.com/2016/06/le-personnage-biblique-dabraham-est-il.html).

    • Frejusien,

      Merci de m’instruire de cette interprétation des faits historiques ou de leur véracité comme le dit votre source.

      Il est difficile de remonter au temps zéro en ayant conservé tous les liens… La brume s’y met, et les revendications sont plus intenses encore lorsqu’il y a incertitude du droit.

      Alors, il ne nous reste à faire ce que je pense le mieux : rêver l’avenir par un projet tout moderne pour le Proche-Orient, et avec tous les gens vivants maintenant.

      Rêver en minimisant les risques et l’incertitude : en imitant les pays à succès.

  3. N°2 :
    Et je vois que la France est en passe d’être colonisée, et que personne ne comprend ce qui se passe.
    Une des plus vieilles églises du Moyen orient se trouve à Gaza, elle date du Vème siècle.
    Une preuve supplémentaire que juifs et chrétiens se trouvaient en Palestine avant la conquête.

  4. M. Légaré est complètement à l’ouest, ou tout simplement au Canada, à des milliers de km.
    Il cause, il cause, de choses qu’il ne connaît pas, et nous donne sa solution pour régler un problème vieux de 1400 ans.
    Il porte des accusations à tort et à travers, un peu comme monsieur “je sais tout” et estime que sa solution est forcément la bonne.
    S’il y avait une solution, on le saurait, notamment ceux qui sont sur place.
    Merci Pikachu pour ta colère légitime.(je manquais d’arguments pour le recadrer).

    • À Fréjusien et à Pikachu (vos vrais noms ?),

      Sans mépriser personne, —et je ne méprise pas un propos sur la seule base que l’auteur soit loin—.

      À ce compte, Einstein ne vaudrait rien pour moi puisqu’il était Juif et Allemand, à 4000 kms de chez moi… C’est l’esprit de clocher (ou de minaret) de raisonner ainsi.

      Messieurs, soignez votre argumentaire. Le mépris hautain vous discrédite.

      L’Occident (l’UE et l’Amérique et aussi le Japon) se sont développés, enrichis et fortifiés par l’imitation mutuelle.

      Nous ne sommes pas plus intelligents qu’un Juif ou qu’un Arabe. On le sait très fortement, car on a l’expérience aussi du contraire : les caractériels vaniteux et prétentieux se cassent les reins dans la catastrophe qu’ils amènent à tous.

      Tirez-en les conséquences pour le Proche-Orient. Kemal Atatürk le fit avec succès.

      Le Proche-Orient en est capable. La marche est haute certes. Mais par l’imitation des « success strories », on finit par s’en sortir.

      • Tu veux savoir, Monsieur Légaré ?
        Je vais te parler comme on parle dans le sud, du côté de chez moi.
        “Tu me pompes l’air”, et je n’ai plus envie de te causer.
        Basta et adessias.

        • Cette attitude crée deux choses : la culture de haine et la dictature oppressive.

          Pour mieux te dé-pomper, lis André Comte-Sponville et Michel Onfray, tes compatriotes.
          Ils pensent tout différemment et demeurent de bons amis. Ils sont des modèles humains pour les gens et les États en conflit.

          Bonne santé, et bonne année qui vient, pour toi et les gens de ton pays que tu ne m’as pas précisé.

  5. @Jacques LÉGARÉ

    En lisant vos propos, je ne peux m’empêcher de penser que vous transposez une grille de lecture de l’histoire de l’Amérique (colons contre “Premières Nations”) sur celle du conflit israélo-arabe. Cela pourrait expliquer la confusion totale de votre discours.
    Tenez-le vous pour dit : ces deux histoires sont fondamentalement différentes en dépit de leurs ressemblances superficielles.

    • Bonjour Pikachu,

      Dans les collectivités humaines, toutes au destin unique, il y a ressemblances et différences.
      Alors, selon l’aspect qu’on veut mettre en évidence, on met en exergue la différence ou la dissemblance.

      Quand deux peuples se chamaillent, il faut qu’ils fassent tous les deux ce que le Canada et la France firent lors de leur différence sur la pêche à Saint-Pierre-et-Miquelon : l’appel au tribunal de La Haye. Comme des gens pacifiques. Et le différend fut réglé.

      Que Palestiniens et Israéliens fassent de même.

  6. Ou bien celles de l’écrivain algérien Boualem Sansal : « En vérité, le conflit (encore l’insupportable euphémisme des hypocrites) n’est plus, n’a même jamais été un conflit entre Israël et les Palestiniens, entre Israël et les pays arabes. C’est un vieux conflit céleste. L’islam est venu dore le cycle des révélations divines et éliminer les religions désavouées-abrogées-condamnées par Allah, à savoir le christianisme et le judaïsme, pour cause de haute trahison envers Allah et mensonges éhontés contre son envoyé spécial Mohamed. Un conflit qui prend tout ce qu’il trouve sur son chemin comme moyens et combustibles pour atteindre son objectif d’assainissement et d’islamisation planétaire : des territoires, des États, des nations, des identités, des idéologies, des politiques, des contes pour enfants, n’importe quoi. On parle ici de guerre totale entre les amis et les ennemis d’Allah, les fidèles et les infidèles » (Valeurs actuelles n°4538 du 16/11/2023).

  7. M. Légaré est complètement à l’ouest ! Il ignore manifestement tout de la nature humaine en général et de celle des musulmans en particulier. Il faut lui rappeler par exemple les paroles de Geoges Bensoussan : « Dans l’économie psychique de certains musulmans, un Juif libre et souverain sur une terre (la Palestine) que l’islam a décrétée musulmane pour l’éternité́ est impensable au sens littéral du terme. C’est un bouleversement métaphysique. C’est là que se situe l’un des plus puissants blocages du conflit israélo-arabe ». (entretien avec Causeur, 08/11/2023). https://www.causeur.fr/bensoussan-georges-oumma-non-soluble-dans-la-nation-269282

    • Je ne dirais pas la chose ainsi. C’est plus grave : il souffre d’unmanque d’humilité.
      En effet, il parle de choses qu’il ne connaît pas, et quand on le lui fait remarquer, il ne fait pas amende honorable mais tente de noyer le poisson (à la façon des trolls.

      • Pikachu, tu renouvèles injure après injure. C’est justement le moteur des guerres…

        J’ai fait le tour d’Israël et j’ai couché à Bethléem, causé avec Palestiniens et Juifs israéliens Plus encore, j’étudie ce conflit depuis mon adolescence. Alors, quel prétentieux pourrait dire qu’il en a fait le tour ? Impossible.

        Alors, nous en sommes à des opinions honnêtement cogitées. On ne peut aller plus loin. L’omniscience historique et l’impuissance politique nous coupent les jambes à tous. Les États pataugent faute d’unité sur un grand projet, comme l’UE (la plus grande réussite humaine du 20e siècle).

        Pikachu, je n’ai pas de « poisson à noyer » mais des compatriotes à instruire de ce que je sais. Et ce n’est pas en les insultant qu’on y parviendra.

    • Bonjour Zèbre, merci de me causer,

      Vous redites en fait ce que j’ai écrit : les deux religions sont la cause de ce conflit épouvantable dont la cause est la négation des droits humains, rien qu’humains.

      Par ailleurs, « la nature humaine en général et de celle des musulmans en particulier.». Il y a une nature humaine, mais plutôt une religion musulmane.

      La 1ère est inchangeable; mais la 2e est modifiable par l’éducation, la culture et l’ouverture aux positivités venant des autres pays.

      D’où l’inlassable combat des Lumières (palestiniennes et israéliennes) qui peinent dans ce combat qui est loin d’être terminé.

      • Bonjour M. Légaré. Les religions ? Quelles religions ? Celle qui met le monde à feu et à sang depuis 1300 ans ? Ou celle qui a donné au monde les dix commandements ? Décidément vous confondez tout, et surtout le bien et le mal

  8. “La nationalité israélienne est religieuse.”

    Ce n’est pas un point de vue, c’est un mensonge. Point.
    Les arabes israéliens sont de religion chrétienne ou musulmane mais de nationalité israélienne.
    Les Druzes israéliens sont de religion druze mais israéliens et servent dans l’armée.

    Dès lors, je m’arrête de lire le texte, c’est dommage pour le propos de Christine qui est bon (pertinent et incisif) mais devant une telle médiocrité, désolé, pas de temps à perdre.

    • Bonjour Pikachu,

      Merci de participer au débat.

      Il faut distinguer « participation à la vie économique du pays » et « citoyenneté ».

      Sur les Palestiniens :
      « Depuis la création d’Israël, les rapports entre les citoyens arabes palestiniens et l’État ont toujours été difficiles. En raison de leur statut particulier, qui en fait (pas ?) des Israéliens par citoyenneté, mais des Arabes palestiniens par nationalité, tous les gouvernements qui se sont succédé les ont considérés avec suspicion [2]

      Muhammad Amara, The Collective Identity of the Arabs in Israel…. La population juive israélienne conteste leur appartenance au pays et eux-mêmes ne cessent de s’interroger sur leur place dans la société et la vie politique israéliennes. [3].

      source (qui n’est pas sans ambiguïté) :
      https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-l-orient-2009-3-page-47.htm

      Je résume mon propos :
      1, La droite et les extrémistes des deux camps ne feront que des bains de sang.
      2, Seule une créativité politique les sortira du malheur commun.

      • Ecoute Jacques, je tutoie parce que je suis énervé.
        La seule réponse possible aurait été de dire “au temps pour moi, je me suis trompé”.
        Le problème, ton problème, est que je me carre de tes sources Cairn ou autre.
        Et tu sais pourquoi ?
        Parce que j’ai vécu en Israël.

        Donc je sais que ce que tu as écrit est mensonger.
        Tu as écrit ceci (je copie-colle) :
        La nationalité israélienne est religieuse. Un Palestinien vivant en Israël n’a pas de nationalité israélienne.
        et je répète, c’est faux. Les Arabes israéliens “palestiniens” d’origine, sont Israéliens.
        Une telle lacune, à la base, invalide pour moi, tout le reste.
        Si un académicien écrit un traité de grammaire avec une faute de syntaxe dès la première phrase, je jette son livre. Sans intérêt.

          • Beaucoup de sains dans votre nom…

            Votre sainteté est loin de la politesse élémentaire.

            Vous ignorez, monsieur, que l’injure crée la haine, la haine la violence et la violence des guerres planétaires.

            Voilà pourquoi vos injures sont des dangers publics, fruits de la paresse à bien argumenter. Pire, fruits de l’indigence de la pensée pour alimenter sainement le débat public.

            Redressez-vous, Monsieur. Refusez d’être un Goebells. Il a très mal fini.

    • bis à Pikachu, pour te surprendre :

      1, Je ne suis pas antisémite. Le sionisme fut simplement une tragique erreur de calcul. Le femme de Ben Gourion aurait préféré émigrer aux USA. Son mari ne l’écouta pas.

      2, Je souhaiterais même que tous les Juifs émigrent au Canada mon pays. Je leur donnerais les Territoires du Nord-Ouest. Froid, très froid, terrible. Mais le klondike ce serait 1 144 000 km2 au lieu des 27 799 km2 de l’Israël actuel. 1 144 000 km2 !

      2, …et en faire une province (de fait quasi État, par la clause dérogatoire…). En réalité, toute l’Amérique tant ici la paix existe depuis…1812. Et aucune animosité entre Canadiens et Américains.

      Une utopie ? Plus de 50 millions d’immigrants sont venus dans ces deux pays. Il y a encore de la place. J’ai visité les 10 provinces et les 50 États américains depuis 1971 Que du bonheur pour les gens dynamiques et industrieux comme le sont les Israéliens !

      La paix vit d’un grand rêve qu’on a décidé de vivre.

      Un danger : la religion, la mettre sous laïcité.

      Bienvenue au Canada !

      • @Jacques Légaré

        Vous persistez dans l’exhibition de votre ignorance et c’est pénible.

        Vous écrivez ceci :
        Le sionisme fut simplement une tragique erreur de calcul.
        “Le sionisme” n’existe pas per se.
        Il y a eu plusieurs alyot à des époques différentes, principalement à partir du 19ème siècle. Pour exemple, le mouvement Loubavitch (qui est antisioniste) a connu dès son origine une migration d’importance vers Israël : Colel Chabad où vous constaterez que cette caisse de charité date de 1788, elle visait à soutenir les premiers Loubavitchs arrivés en Israël.
        Il y eut de nombreuses alyot successives et au départ, elle n’avait rien à voir avec le sionisme politique, elles étaient d’abord religieuses.
        Le sionisme politique est venu plus tard, et était non (voire anti) religieux. Même en son sein, il n’y avait pas réellement d’unité idéologique.
        Bref, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas. Documentez-vous d’abord, puis revenez postez sur R.R. une fois ceci fait.

        • Merci de me répondre et de redresser mes commentaires à la lumière de vos propres connaissances.

          L’histoire musulmane et juive est d’une complexité effarante.

          J’ai bien lu, de source française, le côté problématique de la nationalité juive, où il est officiellement dit qu’il faut être juif ou de parents juifs pour obtenir la nationalité. Juif signifie judaïsme (même si tu es devenu incroyant ou athée). En fait, une essentialisation de la religion sur une personne.

          «Toute personne, née d’un père israélien ou d’une mère israelienne, est un citoyen israélien de naissance, selon la loi sur la nationalité.». réf. le Cairn

          Seule la créativité politique originale, au-delà du judaïsme et de l’islam, sortira ces deux peuples du malheur.

        • Pikachu,

          Tu taxes mon écrit d’ignorance. On ne peut tout dire dans un rectangle exigu.

          Tu sembles t’y connaître et je me plais à te lire.
          Mais notre objectif devrait être, non chercher le blâme, mais la solution.

          Ainsi mon propos est moins l’histoire (quasi infinie) du peuple juif et des tous les mouvements de l’histoire arabe, que l’avenir.

          L’avenir, pour ces beaux enfants juifs et palestiniens, voilà ce qui doit être le centre de nos discussions.

          Ainsi, il ne sera assuré que par un pays démocratique, républicain, laïque. À l’égal, en sage imitation des États et des peuples qui ont réussi.

          Venez tous au Canada. Saviez-vous que l’objectif officiel des élites politiques du pays est de grimper à 100 millions d’habitants (38 actuellement).

          Mais de grâce, jetez votre religion par dessus bord avant d’entrer au pays.
          Nous, Québécois, on a jeté le catholicisme dans le Saint-Laurent ! Qu’on est heureux maintenant !

    • Pikachu, si tu étais courageux, tu signerais de ton vrai nom.

      Moi, c’est Jacques Légaré, habitant une municipalité à 13 kms à l’ouest de Québec.

      En démocratie solide, on n’a pas peu d’avancer visage découvert.

  9. Aucun mathématicien ne s’est affirmé à “100 % pour Pythagore”. Celui qui est à 100 % pour une cause ne fait que manifester son fanatisme et les incertitudes qui l’accompagnent, et se montre ainsi incapable d’affronter une seule objection qui mettrait en cause, ne serait-ce qu’1% de ses convictions. Concernant les affaires humaines, être à “100% pour”, c’est se situer dans un débat irrationnel et passionnelle où personne ne peut avoir raison. Quand bien même, d’un point de vue pragmatique, la réaction israélienne à la barbarie palestinienne serait efficace et souhaitable, on peut espérer que Benjamin Netanyahu et ses partisans ne sont pas à “100% pour” écrabouiller sous les bombes des centaines d’enfants innocents. Un peu de décence, de retenue et de tristesse sont requis quand il est question de guerre.

    • Innocents ?
      Jusqu’au moment où ils sortent une lame de 17 cm à 12 ans pour poignarder une prof ou dans un délire démoniaque tout autre élève, et pourquoi pas votre enfant ?

      • Oui, innocents, jusqu’à ce que les adultes leur mettent de la pourriture dans la tête.

        • À Lepoint et à Fréjusien, vous avez raison.

          J’ai proposé au Québec que des cours obligatoires de psychopédagogie soient dispensés aux parents. Ils sont trop amateurs. La bonté et l’amour ne suffisent pas en pédagogie. Comme pour conduire des autos. Un cours est essentiel. La prudence au volent ne suffirait pas.

    • Bravo, LePoint. Très justement dit.

      D’ailleurs, même une très bonne personne, agressée par un truand, se cherche toujours une responsabilité qu’elle ressent comme une culpabilité : ai-je fait quelque chose de mal ? Ai-je été imprudente ? etc.

      Dans le conflit israélo-arabe, c’est toujours la négation de ses propres erreurs.

  10. Ca me rappelle les discussions que j’avais avec mon père quand j’avais 15 ans, j’avais la tête farcie de rêves et d’utopie.
    Sans vouloir être indiscret, tu réponds si tu veux, quel âge as-tu , Légaré ?

    • D’abord, on dit « Monsieur Légaré » en démocratie polie. Sinon ça fait Cléon.

      Tout de même, merci de venir au débat.

      L’Histoire, dans ses plus heureuses réalisations, a été construite par des hommes capables de visions, de rêves modulés en objectifs et projets.

      Victor Hugo a pensé les États-Unis d’Europe.
      Faites lire tout le grand Victor à tous les immigrés récents. Oxygénez-les aux meilleurs des Français.

      Je vous conseille, entre mille, la lecture des écrits des Encyclopédistes, et plus récent (1969) « Le génie de l’Occident » de votre compatriote Louis Rougier.

      Sans largeur de vue, sans perspective, alors juste des tueries entre les haineux.

      J’ai 3 fois 25 ans !

      Je signe de mon nom par courage élémentaire, et suis né à Québec.

  11. Israël a ce qu’il faut pour éradiquer la vermine invasive et barbare, cette guerre devrait déjà être terminée si les occidentaux fermaient leurs gueules et se mêlaient de ce qui les regardent !

    • Raslebol, merci d’avoir commenté mon propos,

      Je conseille à tous la lecture de la triologie de mon compatriote, Normand Rousseau :
      La Bible immorale
      La Bible démasquée
      Le procès de la Bible

      Pas antisémite pour un sou ! Uniquement l’analyse criminologique des textes sacrés. Inédit.
      Il a découvert que Jésus était… antisémite ! Lire en plus son « Monsieur Jésus » auquel j’ai participé.

      Vive les Lumières !
      espoir de notre humanité si tragiquement douloureuse en tant d’endroits dans le monde.

      • Chacun a bien compris que Jésus était antisémite, et les gauchos vous diront que Zemmour lui-même aussi.
        Il a fait de grandes découvertes ce Norman Rousseau, qui porte le même patronyme que notre verte Sandrine Rousseau.
        Et pourquoi pas le rapprocher de notre grand
        écrivain, Jean-Jacques Rousseau ?
        Lui et son bon sauvage, sont de retour avec l’invasion actuelle.

        • Frejusien, vous aimez la plume alerte.

          Sans vous blesser, pourriez-vous essayer à la manier moins légèrement.

          À cette fin, lisez Normand Rousseau, allez aux sources.

          Jésus, s’il a existé, fut en effet bien téméraire et sa fin injuste mérite notre sympathie. Mais ce fut une faute d’attaquer ses deux puissants adversaires (le Sanhédrin dont il voulait prendre la place, et l’occupant romain qu’il aurait dû se concilier).

    • Rasle bol, (ton pseudo n’est guère constructif. Tu serais capable de mieux).

      « si les Occidentaux fermaient leurs gueules et se mêlaient de ce qui les regardent !».

      La Terre est petite. La pollution est planétaire, et les fléaux politiques aussi.

      Ainsi, tout ce qui afflige un pays concerne tous les autres.

      Deux mots : Solidarité humaine !

  12. Le problème est bien plus profond que la plupart ne l’imaginent. L’enjeu est considérable car profondément religieux. L’Islam doit vaincre et soumettre Juifs et Chrétiens, c’est écrit dans leur Coran. Par contre la Bible des chrétiens et des juifs annonce le rétablissement complet d’Israël et la victoire sur ses ennemis. Je crois à la Bible car tout ce qui y était annoncé depuis des siècles dans l’Ancien Testament et qui s’est déjà réalisé l’a été exactement comme décrit. En conséquence, tout ce qui reste à accomplir se fera exactement comme prévu dans le Livre des livres. Ma confiance est totale.

    • Feytout,

      Le niveau de votre argumentation est celui qui fait la ruine des démocraties.

      Pour vous en convaincre, relisez l’histoire grecque ancienne et vérifiez comment la démocratie athénienne s’effondra sous le coup de grossiers personnages tels Cléon et de brouillons tels Alcibiade.

      Bonne journée.

  13. Bonjour chère Christine,

    Ta réplique à mes propos est tonique à souhait, brillante et d’un réalisme terrible. J’ai été honoré d’avoir été critiqué par une intelligence si vaillante et si bien informée.

    Oui, je suis idéaliste au sens du Progrès. Il n’est ni le passé honteux ni le présent insupportable , mais l’avenir proclamé et milité.

    Un détail, je ne suis pas pour deux États, côte à côte et encore aux mains des fous de Dieu sur-armés. Il faut une Fédération républicaine gouvernée par des laïcistes et des humanistes. Rien de moins, car tout en moins foirait.

    L’islam n’a jamais été lessivé par les Lumières, le judaïsme et le christianisme l’ont été. Entre les deux, il n’y a qu’un décalage chronologique. Il faut donc compter sur les croyants capables d’humanisme et de démocratie.

    Il reste aux Lumières arabes (des milliers exilés ou en clandestinité) à gagner, avec notre appui, la bataille contre Allah. Il leur faut un 1789 victorieux.

    Mon idéal n’est dans la réalité actuelle, mais dans le projet qui la remplacerait.

    Je salue ton courage, chère Christine, a faire vivre RR.

  14. Merci de donner la parole à un avis un peu différent du votre.
    “je lui ai envoyé un mot lui disant mon regret de ne pouvoir publier sur notre site qui soutient Israël à 100 pour cent “.
    Je pense qu’un jour vous aurez honte de ce soutien “à 100%”. Soutenir à “100%” revient à abdiquer toute pensée. Quel dommage. Cela me fait penser à Reagan et Thatcher qui soutenaient le libéralisme à 100% alors qu’ils étaient déjà sur la voie royale d’Al Zeimer et donc incapables d’enregistrer de nouvelles données et donc esclave de conditionnements précédents.
    Pour ce qui concerne les fameuses “terres ancestrales” il ne faut pas oublier que 12 sur 14 premiers ministres israéliens sont ashkénazes et donc la notion de terres ancestrales ne colle pas du tout.
    PS: Pas la peine répondre me manière désagréable.

    • Qui êtes-vous pour penser à la place et me souhaiter de la honte ? Seriez-vous un des nouveaux inquisiteurs ? Quand on vit, pense, choisit… c’est toujours à un instant T en fonction de la réalité et de ce que l’on en sait, pas par peur de ce que l’on pourrait être amené à penser plus tard. Les terres ancestrales sont celles de TOUS les Juifs, descendants de ceux chassés de celle-ci au cours des 2 millénaires précédents Qu’ils soient askhénazes ou pas ne change pas cette vérité.

      • Je ne suis personne, je ne vous souhaite pas de la honte je crains qu’elle ne vous tombe dessus. Quand on vit on peut aussi penser et chercher à analyser les choses de façon à éliminer des erreurs par enthousiasme.Les ashkénazes ne sont pas les descendant des juifs du moyen orient, il n’y a qu’à voir la grande différence physique entre eux, les juifs ont pu être chassés mais ils ont tués beaucoup des habitants de “leurs terres ancestrales” (liste accessible sur internet) en suivant les ordres de leur dieu (si l’on y croit).

      • Et je rajouterais, chère Christine, que malgré la diaspora pendant des siècles, les juifs n’ont étrangement jamais perdu leur identité. Israël appartient aux juifs et Jérusalem est leur capitale. Il est hors de question de seulement imaginer mélanger Israël et sa capitale avec d’autres peuples. C’est ma conviction.

        • Vos idées sont racistes mais je pense que c’est le droit de chacun d’être raciste s’il le souhaite. Il y a cependant un ennui sérieux, pour ne pas être débordé par la population alentour il va falloir que ceux qui ont les mêmes idées que vous la supprime d’une manière ou d’une autre et cela ne va pas être facile surtout si ces gens se mettent à avoir un discours plus pacifique auquel cas leur massacre deviendrait inacceptable et c’est là le véritable raison de l’aide à la création du Hamas: maintenir une hostilité qui seule permet la guerre contre ces gens.En cas de changement en 20 ans Israel ne serait plus un état juif et c’est cela la terreur du pouvoir israélien. Ce que j’espère c’est qu’en Europe nous ne subiront pas les conséquences des événements visant à maintenir cette domination ethnique.

          • L’hostilité des arabes à l’égard des juifs et des chrétiens ne date pas d’hier mais a commencé avec l’Islam. Si être raciste c’est combattre l’Islam, alors oui, je suis raciste.

      • Tu as raison. Titus en 70 dispersa les Juifs, pour un malheur de 2000 ans.

        D’un autre côté, cette Terre promise, comme la quasi totalité des terres sur cette planète demeurent la propriété de ceux qui les accaparent en massacrant ou chassant tous ses habitants. L’Amérique n’a pas échappé à cette règle.

        Christine, tu vas aimer les ouvrages de mon ami, feu Normand Rousseau,
        Ses ouvrages sont à :
        https://manuscritdepot.com/a.normand-rousseau.3.htm

        Comme le procédé n’est plus guère possible aujourd’hui (et que Hamas et les Juifs orthodoxes ultra veulent appliquer encore), il ne nous reste plus qu’à les convaincre d’imiter les pays occidentaux (heureux, prospères et libres. Avec moulte problèmes qui sont des vétilles à côté de ceux du Proche-Orient.

        Je ne suis pas un rêveur. Je vois l’enfer pour les deux peuples, et qui sera pérenne, s’ils ne prennent pas tous cette solution fédérale.

    • Le concept de « généalogie historique » nous aide à comprendre comment le passé poursuit sa course dans le présent, comme devant ma ville natale la marée remonte vers l’ouest quand le débit du fleuve coule franc est !

      Les juifs et les Palestiniens de même : l’horrible tradition religieuse, fait des éruptions, est en-dessous la modernité qui par-dessus tente de prendre le commandement de toutes leurs actions.

      Ce n’est pas Jacob combattant l’Ange, c’est Prométhée combattant Zeus. En modernité, Prométhée doit gagner, finir par gagner. Exunt donc les religions et leurs traces affligeantes.

      • Hélas, je crains que vous n’ayez tout faux. Désormais nous ne devrions plus devoir attendre bien longtemps pour être fixés. Je vous souhaite néanmoins le meilleur quoi qu’il arrive.

        • Merci, giogleu, de m’avoir répondu.

          Tu as raison en un sens. Les optimistes en l’Homme n’ont pas toujours raison…

          Bonne soirée et au plaisir de te lire de nouveau.

          j.l.

          • Le problème de l’homme est de croire en Dieu et le problème de Dieu de croire en l’homme et l’un accuse l’autre de tous les maux.

  15. Beaucoup de juifs de nos jours ne pratiquent plus. Et je n’entends pas les Israéliens invoquer Dieu pour justifier l’opération de nettoyage de Gaza. Ils veulent vivre en paix et en sécurité. Un point c’est tout. Par contre, les musulmans ne cessent de faire référence à Allah pour justifier leurs atrocités. C’est ce qui sépare les gens civilisés des arriérés .

    • Argo, merci de m’avoir répondu.

      Comme je l’ai écrit plus haut, la généalogie historique explique pourquoi un athée continue à ne se reposer que le dimanche…

      Juifs et Palestiniens doivent se considèrer que comme êtres humains, et rien d’autre.

      Même pas en restes généalogiques qui piègeront et altèreront leur action.

    • Curieusement, et sans la moindre flagornerie, je m’associe à ton compliment.

      C’est ça la généalogie historique. De Olympe de Gouges à Christine Tassin…

      Attention ! Elle finira sa vie très âgée et honorée par les siens.

  16. Il n’y a pas de guerre en Israël, il a une opération anti-terroristes pour nettoyer une zone de non-droit.
    Juste que chez eux, les militaires ont aussi un pouvoir de police.

    • Joël, merci de me causer.

      En fait, tu dis vrai. Le terrorisme du Hamas est épouvantable et la honte des Arabes et de tous les humains.

      Et il n’y a pas de mais… mais l’Occupation, etc.

      De même pour Natanyaou. Le droit de se défendre n’excuse pas la défiguration ou l’amputation de centaines d’enfants gazaouïs.

      En fait, les coupables par leur inaction : les Occidentaux pour ne pas avoir investi militairement toute la région pour y imposer la paix comme ils l’ont fait à Chypre et dans l’ex-Yougoslavie.

      En fait, « coupables ou plus ou moins coupable ou plus coupable qu’un autre » change quoi ?

      Que fait une police efficace fait quand deux gangs de rue s’entretuent ? Elle rentre dans le tas, avec des moyens immenses, pesants et durant des décennies.

      Depuis 1925 (les premiers soulèvements), il n’y a plus de « qui a commencé ? » ou « À qui appartient la terre ?», il n’y a comme fin à cette horreur centenaire qu’une solution imposée par la force par l’Occident ou par la victoire des Lumières des trois peuples.

      Hors de cette action, que l’Enfer si bien décrit dans les textes sacrés…

      • Chypre ? mauvais exemple, l’île a été envahie par les Turcs et les chrétiens on perdu la moitié de leur territoire.

        • Chypre, très bon exemple, frejusien.

          Les USA et toute l’Europe firent l’erreur de ne pas s’opposer militairement à cette invasion. Mais en pleine guerre du Vietnam, deux fronts à la fois c’était trop…

          À tout le moins, après 1975, les USA auraient dû exiger le retrait turc de l’île.

Les commentaires sont fermés.