De Clovis à Macron : et si on faisait le bilan de nos monarques passés ?

Source de l’illustration

« De Louis XVI à Macron » ou « de la relation d’un peuple à ses « Maîtres » du moment »

Retour sur l’article de Christine (au titre un peu raide il est vrai, mais objectivement d’une juste analyse), relatif à l’exécution en janvier 1793 de Louis XVI, ce roi expiateur, qui a payé pour les fautes, les manquements et les abus de nombre de ses prédécesseurs envers le peuple de France au cours de 13 siècles de royauté. 

Christine, considérant avec raison que la chose était hors sujet, a balayé d’un revers de plume l’ouverture d’un débat portant sur les bienfaits et les malfaisances comparés de la République et de la royauté. 

Ce qui m’a, par contre, incité à me reporter alors, d’abord sur ma mémoire (plus ou moins fluctuante ou déviante), mais plus particulièrement sur mes cours de potache et mes propres livres portant sur notre Histoire nationale, afin de connaître, même de façon grossière, le bilan de nos monarques passés.

J’ai donc remonté dans le passé, et plus particulièrement sur les faits et gestes de nos anciens monarques.  Il en est ressorti (sans que cela me surprenne) que la majorité d’entre eux n’étaient pas dignes de la grandeur, de la responsabilité, de l’engagement, voire de la transcendance  de leur fonction royale (le sacre à Reims, sous le couvert de Dieu !). Que  nombre d’entre eux ont été des nuls, des idiots, des incapables ; pire parfois : des malfaisants ! J’ai été tenté d’établir alors, du mieux que j’ai pu et en toute modestie, un bilan des plus connus de ces monarques, en raccourci et en « brassant large ».

Pour faciliter la lecture et le repérage des bons et des mauvais, un bleu France pour les bons monarques, un rouge sang pour les mauvais

Si effectivement il y eut Philippe le Bel (que Christine a judicieusement cité et que je considère comme ayant été le plus grand, le plus avisé, le plus impliqué et le plus courageux de tous nos rois – au point d’avoir eu l’audace incroyable, pour l’époque, de mater physiquement et « politiquement » le pape Boniface III, lequel se prétendait « Juge suprême au temporel », c’est-à-dire au dessus des rois -), il faut citer, outre les Pères Fondateurs Historiques (Clovis, Charlemagne, Hugues Capet) : Philippe II Auguste, Philippe V le Long (réplique de son père le Bel, malheureusement mort trop tôt), Charles V le Sage (c’est-à-dire le Savant).

Un roi s’est particulièrement distingué au Moyen Âge, à un point tel, que jusqu’à présent, il est toujours considéré comme un « grand roi », simplement parce qu’il avait la stature d’un saint.  Selon moi, ce roi, Louis IX pour le nommer – dit Saint Louis – a occulté (phagocyté ?) le fondement et la signification de la fonction royale vers un seul but, à savoir le spirituel et la grâce divine ; et vers un seul objectif, strictement axé sur son « moi ». Ce qui a construit sa légende, peut-être humainement extraordinaire, mais extrêmement contre-productive quant à sa gouvernance terrestre.  A un point tel qu’il continue à être, dans les esprits, un modèle de roi et que l’on en est venu à ne même pas voir ou admettre les erreurs qu’il a pu commettre. Roi confit dans une outrancière bondieuserie, au point notamment de risquer de sacrifier sa vie et son royaume aux lubies de ses saintes croisades; lesquelles par ailleurs ont toutes échoué, qui ont coûté fort cher à la France.

Ajoutons quand même à la liste des rares rois qui on fait a minima et plutôt bien « leur boulot » : Charles VII, qui eut la chance de rencontrer sur sa route difficile, Jeanne d’Arc, notre Pucelle-guerrière nationale. Ainsi que Louis XI (« l’aragne universelle » pour ses ennemis ; un teigneux, un dur, mais toujours soucieux, comme les précédents « bons souverains » que je viens de citer, d’agrandir et de faire prospérer la France). Un bilan relativement acceptable pour Henri III, le dernier des Valois, qui, bien qu’empêtré dans les difficultés des guerres de religion, a constamment cherché à restaurer l’unité nationale, jusqu’à se rapprocher de son adversaire, le roi de Navarre.

Tous les autres Valois ont été, soit médiocres ou stupides, soit trop fastueux, présomptueux et sans cervelle (y compris François 1er , le Flambeur). Je reconnais cependant, quant à ce terrible 16ème siècle, qu’il faut tenir compte de l’état de délabrement de la France avec les horribles et longues guerres de religion d’alors (la seule tête forte qui tenait bon alors, était celle d’une femme, Catherine de Médicis, simple régente et reine mère ; mais qui a fini quand même par être débordée et par « flancher »).  

Quels autres rois avec un bilan positif dans la dernière dynastie, celle des Bourbons ? en premier lieu le légendaire Henri IV bien sûr, le premier roi qui se soit vraiment soucié du peuple et qui a réussi le pari fou de rétablir l’unité nationale et la paix en interne.  Puis Louis XIII, qui, ayant pris conscience des limites de ses capacités, a eu la sagesse de s’appuyer sur deux cardinaux à l’esprit éminemment politique.

Louis XIV, dit le Grand ? passable, sans plus ! la seule véritable performance de sa vie est en fait, sa longévité. Et Versailles ! …. Trop d’égo, de suffisance, de sur-confiance en soi. Heureusement pour lui, il a su cependant utiliser des ministres et des généraux de qualité (Colbert, Louvois, Le Tellier, Turenne). Mais une fin de vie terrifiante pour lui et son peuple dans les années 1715 (guerres, pénuries de récoltes, refroidissement climatique -eh oui !-)

On arrive ensuite au pire des pires, au summum de la nullité crasse, du je-m’en-foutisme, de la vulgarité, de l’ignominie, de la malfaisance. Louis XV ! Bien mal affublé du surnom de « Bienaimé » à sa naissance, mais honni par tous à sa mort, à un point tel que son cadavre a dû être exfiltré de Versailles la nuit, par crainte de la vindicte populaire.

Roi exécrable, tant dans ses manières que dans sa fonction : faible, paresseux, indigne ; le roi qui a fait le plus de tort à notre pays. Tout autre roi à sa place, à ce moment là, un roi « normal » en quelque sorte, c’est-à-dire conscient même a minima de ses devoirs envers ses sujets et son royaume, voire même un roi médiocre, aurait évité tout ce qui nous est arrivé de pire avec lui et surtout après lui : les outrances de la Révolution (la Terreur), mais surtout,  les misérables, inutiles et impopulaires guerres inter-européennes dans sa fin de règne et surtout, surtout, le honteux traité de Paris de 1757 et la perte de nos colonies d’Amérique. 

La perte de « quelques arpents de neige » du Canada (dixit Voltaire, pour une fois se « gourant » complètement), et la perte de nos territoires entre les Grands lacs et la Louisiane, ont été un tournant phénoménal et décisif de l’Histoire du monde. Si nous avions gardé ces territoires et si nous en avions fait des colonies (en lieu et place des Anglais), c’est la France qui aurait été et serait restée la super puissance, leader du monde occidental. C’est à Louis XV et à lui seul que l’on doit cette calamité.

J’en termine par les quatre derniers Bourbons. Un louis XVI, chasseur et serrurier,  plus que débonnaire et dépassé par les événements,  marié à une gourgandine à la limite de la trahison. Ses deux frères, qui n’ont tiré aucune leçon bénéfique de la courte « série  Révolution – Napoléon », qui ont cru pouvoir revenir au bon vieux temps de la monarchie de droit divin, et qui se sont discrédités à jamais. Enfin,  le dernier (de la  liste, pas en démérite), Louis Philippe, transmué en roi des Français (et non de France), embourgeoisé, en qui on pourrait cependant reconnaître quelques actes nobles et positifs, car conscient de son statut et de celui des choses (parmi ses mérites : son engagement à la révolution et notamment aux batailles de Jemappes et de Valmy).

Bilan de ce petit retour dans notre passé : plutôt négatif non ? Sur une soixantaine de rois (toutes dynasties confondues) seulement une petite dizaine ont droit à une reconnaissance de notre part.

Et maintenant ? Par comparaison ?

Que dire alors des présidents de notre 5ème république, après de Gaulle et Pompidou ?  La seule et toute petite différence positive étant qu’ils ne sont heureusement pas élus « à vie ». Mais qu’ils ont soudés, avec la ferme volonté, néfaste et délibérément assurée, de faire pire (sans en être cependant redevables devant le peuple) puisqu’après avoir aidé à la naissance et à l’installation dans toutes les sphères dirigeantes de l’idéologie mortifère de la honte et de la répudiation de soi, s’en est suivi la volonté pernicieuse de déconstruire la France et la civilisation occidentale. Et parallèlement de se soumettre aujourd’hui à une fausse et fallacieuse « Union » qui se prétend Européenne, et, pour bientôt, et en toute connaissance de cause, à un Islamisme conquérant. Au grand dam du peuple, qui ne bronche pas. Du moins pour le moment.

Pour en revenir aux temps anciens, souvenons nous qu’il y eut des jacqueries ! A bon entendeur…

 

 1,063 total views,  4 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


51 Commentaires

  1. Pour moi Louis XI reste le meilleur des monarques . C’est lui qui a forgé les frontières actuelles de la France avec le souci de l’intérêt national.Il faisait l’admiration de tous quand il gérait la province du Dauphiné . Certains le trouve perfide et cruel mais il ne l’était pas plus ques les princes de l’époque .Son oeuvre est immense .

  2. HONTE à ceux qui déconstruisent le France et notre civilisation de nos jours ; les Rois de France se comportaient en bâtisseurs de notre territoire. Retour aux frontières nationales
    chacun chez soi et chacun pour soi.

    • non pas tous, comme l’a dit Gladius, 1 roi sur 6 a bâti les autres ont profité de leur pouvoir exclusif à nos dépends

  3. C’est un tour de force que de résumer de nombreux siècles de notre histoire en à peine quelques lignes. Bravo à notre ami Gladius.
    Mais l’opportunité d’un tel article est-elle réelle ? Si un lecteur est un admirateur d’un des rois, il va lui trouver des défauts et des qualités, ou même que des qualités.
    Il est très difficile de déterminer « l’utilité » d’un roi pour la France en deux lignes. Cela ne peut refléter que des impressions.
    À part de rares exceptions, on peut dire que le point commun de tous ces monarques est d’avoir fait des guerres en permanence qui ont dû tuer, au cours de l’histoire, des millions de pauvres types.
    Résumer tous les rois en quelques lignes, est-ce possible ? Quand je pense que j’avais proposé à RR un article sur ce qui avait été fait de positif et de bien pour le peuple français par Louis XVI et Napoléon. Uniquement leurs bonnes actions. Louis XVI dans le social (et il en a fait beaucoup) et Napoléon dans l’organisation du pays (et il en a fait beaucoup).
    Article refusé.
    Mais que j’ai toujours dans mes cartons…

  4. C’est fâcheux ! Comment voulez-vous décrire 1300 ans de royauté en quelques lignes? C’est impossible. Sachez seulement que si la France s’appelle « France » et non Alémanie , que si ce pays est beau ,grand , puissant , envié par toute la terre pour son savoir-faire , pour son architecture, sa musique, sa littérature, sa gastronomie, sa mode , ses jardins, sa musique, sa médecine, etc…., c’est en grande partie grâce à ses rois. Eux , rois de droit divin ont aimé et protégé leur pays et le peuple . Ils n’ont pas toujours été parfaits mais n’ont jamais trahi . Ne jugez pas sans connaitre mais faites un bilan de la Ripoublique , de ses traitres, de ses ignobles crimes. Depuis 50 ans les traitres se succèdent et s’acharnent pour détruire. Apprenez avant de juger ! Avant on avait les rois , maintenant on a Satan avec les franc-maçons. Vous préférez quoi ?

    • un couillu qui prenne les choses en mains pour redresser la barre . on est plus en démocratie l’europe est dirigée par des énergumènes non élus qui gouvernent connement

    • Non tous les rois n’ont pas aimé leur pays, non ils ont été nombreux à les trahir et à trahir leurs intérêts, quant à la notion  » de droit divin » laissez-moi rigoler… comme c’est facile de prendre et de conserver le pouvoir en affirmant sans rire que ce serait le souhait de Dieu ! Il y a encore des gens pour croire à de telles billevesées ? Depuis 1500 ans des traîtres, rois parce qu’ils se sont donné la peine de naître, détruisent nos forces vives en les exploitant, en les punissant, en les étranglant financièrement, en leur interdisant de leur condition sociale (il fallait bien des paysans opur nourrir ceux que « Dieu » avait désignés comme au-dessus des autres condamnant les plus pauvres à travailler, humiliés pour les plus riches. Ah non faut pas dire ça ici. Vous ne savez rien, vous ne connaissez rien qu’une haine crétine ne menant à rien contre les francs-maçons comme si c’était eux qui commandaient !!!

      • Tout à fait d’accord avec Christine de 11h26.

        Ces personnages sont le plus souvent arrivés au pouvoir par filiation et pas par mérite et amour du pays et de ses habitants.

        Oui, je sais, le système actuel est aussi mal intentionné envers le peuple, de plus c’est nous qui le mettons en place avec un bout de papier certains dimmanches matin entre le traiteur et le pâtissier, avant l’apéro.
        Ouais, pas facile tout ça, pas facile de construire l’Histoire, celle que nous vivons et celle que liront nos successeurs.

  5. La vérité ? Malheureusement ? Vous avez oublier,les pires de nôtre époque ??
    Hollande,macron,le grand nombres de ministres,de sénateurs,le surnombres
    de députés 595!!! Impensables où va ton ?ect….
    C’est pires,que les royalistes ??? Elle est belle la République Française !nous sommes tombés bien bas?
    Tout fou le camp ? Dramatique hélas ?
    Pendant ce temps là ? Macron continue de faire rentrer,illégalement les migrants,à qui,nous leurs donnons tout gratuitement,hôtel,maison,appartements,la nourriture,et la CMU,qui nous coûtent 47 milliards par an ? Sans rien faire ! alors,que les Françaises et Français de souches,n’y ont pas
    droits !cela dépasse l’entendement ?
    Comme vous le signaler mon adresse de messagerie ne sera pas publié ? Il

    • un retraité sur deux n’a jamais cotisé il arrive d’ailleurs et obtient plus qu’un qui a cotisé toute sa vie

    • Quelle efficacité ? Vous croyez que les Anglais et les Belges ou les Espagnols sont plus efficaces que nous ??? Vous croyez que les rois incapables, comme Louis XV par exemple étaient plus efficaces que Macron ?

      • IIIème + IV ème République: 5 guerres perdues (par « pacifisme »), 60 millions de morts. Quelle monarchie a fait autant en 90 ans ?
        Quant aux monarchies A, B, E, vous pensez qu’il leur reste qqch de monarchique ?? Officiellement ce sont des monarchies constitutionnelles, qui ne gardent pas grand chose de monarchie autoritaire !
        Monarchie n’est pas un gros mot, pas plus que dictature: ne pas confondre monarchie et monarchie absolue, ni dictature et tyrannie.
        c moins une question de système que de bonshommes …
        AMHA

  6. Philippe II Auguste est tout de même celui qui  » créa la France.
    A vous lire, rien de bon et je comprend car cela n’existera Jamais mais il faut essayer avec le meilleur de ceux que l’on nous présente ou qui se présente sinon c’est l’anarchie. Ceci dit, entre l’anarchie et Micron2, mon coeur balance…

  7. Qui est donc ce « Gladius » qui ose insulter Saint Louis ?
    Le plus grand Roi que la France ait connu, un roi Saint…
    on sent le mépris à peine déguisé pour le Christianisme dans cet article impie et honteux… une insulte fait à la France éternelle, la france chrétienne la véritable France… Pauvre France habité par des indignes !

    • Qui ose ici insulter notre contributeur et asséner des âneries sur la véritable France ? Elle n’est pas liée, et heureusement, à la France chrétienne, qui a joué parfois un rôle heureux mais a pourri la vie des Français pendant des centaines d’années, pauvres gars ployant sous les impôts royaux, des nobliaux et du clergé, et obligés de travailler pour tous ces braves gens qui, en plus, les menaçaient de l’enfer ! Les ordures !

      • Vous croyez qu’il suffit d’être pauvre pour être inattaquable ?! On croirait entendre les indignes qui soutiennent CETTE immigration indigne (“les pauvres migrants”…) La c……n’a ni couleur, ni sexe, et rien à voir avec le fric. Pas agréable à entendre mais oui la France, depuis Clovis (1500 ans) est de culture judéo-chrétienne, qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Quant à Napoléon, pas roi mais empereur, il a sauvé la Révolution (de Robespierre, franc-mac de haut degré, comme Méluche), sinonc ct reparti pour la monarchie, bien absolue cette fois, grâce à l’étranger.
        AMHA Pas d’agressivité mais des convictions. Bravo et merci pour votre boulot à tous les deux: j’étais à Callac je serai à St Brévin !!!

    • Seconde partie
      Vous me faites penser à tous les saints martyrs du christianisme ! morts pour en arriver là ! Oui la France se déchristianise à la vitesse grand V. A qui la faute ? Vous-même, qu’avez-vous fait pour vous opposer à cette mort programmée. Rien je pense. Ou, pas grand-chose ? Ce qui me paraît également relever d’une forme d’indignité.
      Aucun mépris de ma part à l’égard du christianisme, que je reconnais comme ayant certainement été la seule religion au monde qui a été, par ses préceptes et ses commandements, en mesure de marquer tout homme sensé et intellectuellement honnête (même athée), en lui inculquant les bases morales et législatives (et donc du Droit), de notre civilisation occidentale.
      Vous me faites penser à tous les saints martyrs du christianisme, morts pour en arriver là ! Oui la France se déchristianise à vitesse grand V. A qui la faute ? Et vous ? qu’avez-vous fait pour vous opposer à cette mort programmée. Rien ou pas grand chose. Ce qui me paraît également relever d’une forme d’indignité.

      Merci Christine ! je viens de découvrir votre réplique

    • Première partie
      Je n’insulte pas. J’essaie de replacer raisonnablement les choses de manière pragmatique : penser et dire que le devoir premier d’un roi était la recherche et la mise en pratique du bien de son Etat et de son peuple et non pas d’être « confit en bondieuserie » (selon ma remarque certes triviale, mais adaptée au comportement de ce roi). Ce descendant de Philippe Auguste, aurait dû, en bonne logique, se faire moine. Jésus n’a t-il pas dit de rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César ?
      Quant à la France « éternelle et chrétienne », elle est malheureusement moribonde, et aura bientôt disparu sous les coups de boutoir de ses nombreux ennemis (dont je ne fais pas partie, n’étant qu’un spectateur attristé et même désabusé, de cette disparition programmée). Il me semble en outre, qu’elle n’a pas été très bien et suffisamment défendue ces derniers temps, par ses disciples résiduels.

      • Donc vous soutenez Macron, le « Républicain », « démocrate »?
        Pour moi, il s’agit plus d’une histoire d’hommes que de système, d’où une discussion sans fin , pcq les hommes, eux, on ne les changera pas.
        Et je persiste à trouver CETTE immigration et son soutien indignes.

  8. Un roi (ou l’équivalent actuel) n’était rien tout seul. Juste un type qui se gavait sur le dos des autres et envoyait le peuple au casse-pipe pour des histoires qui ne concernaient pas ces gens de « basse extraction ».
    Rien n’a changé.

  9. J’ai toujours été réservé quand à voir l’histoire avec notre vision actuelle. Je n’ai aucune sympathie pour les monarchies quelles qu’elles soient. La destinée et la gouvernance d’un peuple doit rester la volonté de la majorité de ce peuple et les gouvernances doivent être révocables par élection à terme ou référendum si désaccord du peuple avec les réformes importantes du gvt. Que nos rois dans leur majorité se soient mal comportés envers le peuple n’est plus à prouver et vous faites bien de le rappeler à certains. L’église catholique aussi s’est souvent mal comportée. Néanmoins, dans tout pire il y a de temps à autre quelques bienfaits.

  10. J’ai toujours été anti-royaliste, arguant, à l’instar de Christine, qu’il n’y avait aucune raison pour qu’une seule famille ait droit de gouverner un pays. Qu’on tombe sur un taré ou tout simplement un pauvre bougre n’ayant pas la vocation de diriger, et le pays se meurt. Néanmoins, au vu de ce qu’est devenue notre république, il est clair que ce n’est pas parfait et que nos ennemis ont réussi en plus à complètement verrouiller le système. Tant que le peuple ne sera pas au centre de la vie politique (en votant lui-même les lois par exemple) nous n’aurons jamais de démocratie réelle.

    • « Tant que le peuple ne sera pas au centre de la vie politique (en votant lui-même les lois par exemple) nous n’aurons jamais de démocratie réelle. »

      Aucune confiance dans le Peuple, c’est une entité qui recouvre une telle diversité humaine pas forcément recommandable que je n’ai pas envie de lui remettre mon destin.

      Le désir de pouvoir habite l’humain et bien souvent, il faut reconnaître qu’il n’est pas donné aux plus intelligents. Il suffit de regarder la réalité pour voir que le pouvoir acquis par certains venus d’en bas de l’échelle leur monte à la tête et les transforme, juste parce que cela les « valorise »…

      Bref, on en ferait un livre des exemples rencontrés !

      Pour moi, la Démocratie n’est qu’un concept voire un idéal, inapplicable dans le Réel (cf les relations humaines déjà dans une famille…). Cela rassure juste de le dire et de l’espérer.

    • Quant aux interprétations relatives à l’Histoire, cela me laisse dubitative face à des contextes aussi lointains que l’on ignore superbement qui n’a rien à voir avec l’actuel.

      Arrive-t-il à ceux qui critiquent et se croient forts comme si ils y étaient, de se demander ce qu’ils auraient fait « eux » dans cette réalité et ces circonstances ? Facile de critiquer quand on n’est pas concerné. Les rois ont sans doute fait ce qu’ils ont pu dans le contexte d’une fonction imposée pour la plupart sur fond de corruptions et d’intrigues.

      L’Histoire a un sens qui s’inscrit et évolue dans le positif « ET le négatif », c’est la vie et et c’est cela qui fait ce que l’on est.

    • Moi j’ai envie de vomir quand je pense au meurtre de Louis XVI (j’en ai lu le détail) et que dire du traitement de sa famille dont ses enfants…. et le reste.

      Quand je pense que c’est là-dessus que l’on a claironné les « droits de l’homme » (minuscule), idée bien antérieure à la Révolution Française n’en déplaise à certains.

      Non, moi j’aurais plutôt peur de l’être humain, alors « Démocratie » je n’y crois pas…..

        • Pire… On était carrément dans une jouissance sadique sans nuances voire inutile et gratuite (à lire « La Chambre » de Françoise Chandernagor), et il y en a qui en ont bien profité pour satisfaire leurs noirs penchants et leurs pulsions. D’autres ont sans doute voulu sauver leur peau dans une logique au ras des pâquerettes (le mot est faible).

          Beaucoup croient connaitre l’Histoire pour avoir lu quelques livres passablement « orientés » mais l’Histoire est une interprétation plus complexe et surtout relative, vu que le véritable « contexte » échappe.

          Où en est-on aujourd’hui ?

          Aujourd’hui nous avons encore leurs dignes descendants (principalement à Gauche) qui règlent leur compte on se demande avec quoi d’un passé qui est largement révolu et apaisé (la religion catholique notamment), c’est la « racine » de la destruction de la France à mon sens (cf la nouvelle religion dans un social idéologique complètement démesuré et déconnecté du réel qui nous vaut cette immigration incontrôlée par ex).

          Et je ne suis pas fondamentalement royaliste ni grenouille de bénitier, je suis plutôt dans une saine distance loin des étiquettes.

  11.  » la majorité d’entre eux n’étaient pas dignes de la grandeur, de la responsabilité, de l’engagement, voire de la transcendance de leur fonction royale (le sacre à Reims, sous le couvert de Dieu !) »

    ça remonte a la préhistoire…..j imagine le sacre, et les invités au couvert, banquet offert par ce Dieu trés obligeant……….

    Quand au Saint louis, alias louis 9, qui prouvera sa piété en brulant trente charettées de talmud thora, place de l hotel de ville, ou de grève, il sera bien puni en crevant devant Tunis, a Carthage….d une diarrhée mortelle, en voulant jouer a la croisade
    on lui faisait un lit de cendres de bois tellement il se vidait de ses chiures
    contrairement a la légende, il n est pas mort de la peste…

    LE CADAVRE PUAIT TELLEMENT QU IL FUT RAPATRIE (déjà !! 😆 ) dans un tonneau de vin a destination de la basilique de St Denis
    la Californie française, selon le Poudré!!

    quel grand voyageur ce Louis …pas trés neuf……..

    JE VOUS RECOMMANDELE LIVRE DE PAUL SALMONA ET JULIETTE SITBON paru en 2015

    « saint louis et les juifs »

    • J’aime le « pas très neuf »

      Par contre je me rappelle avoir lu, quelque part, qu’avant d’être renvoyé en France dans un tonneau de vin son cadavre aurait été brûlé, en raison, justement, de sa putréfaction et des risques de l’épidémie qui avait éclaté à Tunis. Et donc que se sont seulement ses ossements qui seraient rentrés en France.

      Effectivement, ce « fou de Dieu » n’a pas manqué de tyranniser les juifs. Contrairement aux quelques autres rois (ainsi que les Hauts Seigneurs) qui se contentaient, de temps à autres, de leur « piquer » leur argent (en fait leur or). Et il me semble bon, à cet égard, de rappeler que si, seuls les juifs étaient devenus « les usuriers » (honnis de tous), c’est justement parce que l’usure étant interdite aux chrétiens, et donc que cette pratique ne devait être attribuée qu’à des non chrétiens, c’est-à-dire aux juifs.

      • J’ai la nette impression de m’être quelque peu trompé en disant que le corps de Louis IX avait été brûlé (ce qui aurait également cramé ses ossements !!). Il me revient qu’en fait son corps a été BOUILLI ! …. afin de débarrasser ses os de sa chair putréfiée et de récupérer un minimum de reste !

        Triste fin. Dieu n’a guère été tendre avec lui.

    • Phillipe le Bel un bon roi ?
      C est lui qui a persécute les Templiers grâce a son ministre Nogaret (un Biterrois).
      En effet, il lorgnait sur le trésor des Templiers.
      Ceux-ci étaient des banquiers avises et non gaspilleurs comme votre bon roi.
      Le tors des Templiers: être voisins du roi Philippe le Bel.
      Ils en ont bave. Les souverains Européens ont été scandalise de la persécution des Templiers et les ont aide. Enfin pour les survivants.
      Les trois navires de Christophe Colomb portaient la croix pâtée des Templiers sur leurs voiles.
      Question rois, je ne vois que Henri IV qui était sympa.

      • Désolée je suis entièrement d’accord avec Gladius, Philippe le Bel est le premier vrai laïque parmi les rois, qui voulait être maître chez lui et qu’on soit maîtres chez nous, pour cela il fallait ébranler le pouvoir du pape, le ramener en France, et remettre les templiers à leur place, en ne les laissant pas faire la guerre et la loi à la place du roi

        • « remettre les templiers à leur place »

          Ce n’était pas plutôt leur richesse (qui continue de faire rêver) qui lui faisait envie et à d’autres ? Et « leur place » sur le bûcher…

          • Les Templiers avaient bâti un Etat dans l’Etat, très puissant. Revenus des croisades (perdues) et n’ayant plus la puissance et la gloire de leurs faits de guerre, ils se sont mués en financiers et en banquiers internationaux. C’est-à-dire devenus des adversaires potentiels réels de la royauté.

            Ce que Philippe le Bel ne pouvait admettre, parce qu’il considérait qu’il était, à juste titre, le seul maître et garant de la France.
            La puissance des Templiers (par ailleurs pas si « catholiques » qu’on pourrait le croire) était devenue telle qu’il lui a fallu s’en débarrasser (même si la méthode embarrasse quelques uns de nos concitoyens, ne voyant que le panache et le courage -indéniable- de ces moines-soldats.

            N’oublions pas que d’autres rois on été également aussi brutaux : Louis VIII et Blanche de Castille (parents du pieux Louis IX), y sont allés de main forte envers les hérétiques cathares (ou Albigeois). Sans oublier Louis XIV avec d’un côté « ses huguenots » qu’il haïssait et de l’autre côté, ses dragons qui n’y allaient avec le dos de leur sabre pour les décimer.
            Ainsi allait la monarchie, cahin, caha !

          • @Gladius

            https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/1505-naissance-des-templiers-13-janvier-1129.html

            Je crois que c’était plus compliqué que cela…

            Comme maintenant en somme quand on veut évincer quelqu’un, pourtant Macron n’était pas encore né. Une réincarnation peut être ?

            Je crois que Philippe Le Bell régnait en maitre absolu, personnalité rigide tel que souvent décrit, il tenait à son pouvoir et ne supportait pas contradictions et ceux qui pouvaient se présenter comme des rivaux. Les juifs en ont apparemment fait les frais… tout comme les Templiers.

            Finalement, je m’aperçois que chacun saisit dans l’Histoire l’interprétation qui convient à ses convictions.

  12. Il faut aussi se plonger dans quelques détails …
    Louis XVIII a été remarquable. De finesse, d’intelligence, de solidité lorsqu’il le fallait. S’il n’y avait pas eu Napoleon …
    Napoleon III de même. C’est lui qui a fondé la France qui a perduré jusque vers 1950. S’il n’y avait pas eu le désastre de Sedan …
    Puis loin, Dagobert fut un grand pacificateur et organisateur, tellement que les usurpateurs carolingiens ont du s’escrimer à le décrier (la
    culotte … pure invention !)
    Quelques inconnus mérovingiens aussi, qui ont tenté pendant presque 100 ans de lutter contre la montée de Carolingiens.

    • Effectivement, un satisfecit pour le roi podagre, avec sa politique de « compromis ».

      Quant aux 2 Napoléon, il ne vous pas échappé que je n’en ai pas parlé. Les raisons : tous deux Empereurs, donc au dessus des rois (non pas pour une question de dénomination mais en raison de leurs visées : l’Empire français).

      • C’est ça qui est marrant, un empereur 9 ans après le Régicide…. c’est dire la constance et la logique des Français.

  13. Avec Louis XVI, fin de section. Eh non, il y en a eu trois autres. Mon préféré, Louis XI. Il aimait les fillettes, pas les petites filles, mais les cages de bois ou de fer ainsi nommées dans lesquelles ses ennemis étaient enfermés la nuit, de peur d’une évasion des prisons royales. Un grand roi. Qui a agrandi le royaume en se débarrassant de Charles le Téméraire. J’adore son côté magouilleur dans l’ombre. Il évitait le plus possible les guerres, préférant négocier à sa manière. La fonction de président de la République est inspirée de celle des monarques, mais soumise à l’élection. Aujourd’hui, le temps à passé, et le peuple est de nouveau confronté à son destin. Un tyran a pris le pouvoir, les libertés foutent le camp. Révolte !

1 Rétrolien / Ping

  1. Vaincre ou mourir ? Que le Puy du fou se contente des spectacles dans son parc ! – Résistance Républicaine