Vaincre ou mourir ? Que le Puy du fou se contente des spectacles dans son parc !

Commencent à nous gonfler tous ces gens qui ré-écrivent l’histoire et développent la haine de notre pays et de la République.

C’est vraiment pas le moment, alors que nous sommes en butte à une attaque majeure visant à nous faire disparaître, ni plus ni moins, de diviser encore plus les Français et de les pousser à cracher sur une des plus belles parties de leur histoire. Oui, une des plus belles, qui a fait des petits dans le monde entier, la révolution, qui a accouché de la République.

J’en ai vraiment ras-le-bol de tous ces connards qui crachent sur la France et la République au prétexte qu’on a et qu’on a eu des salauds à la tête de l’Etat. Sauf que si les salauds sont là c’est notre faute, notre responsabilité, pas celle de la République. On a le droit de vote et on l’utilise mal. C’est pas la faute à la République, bordel ! Comme si on n’avait pas eu des dizaines de rois incapables, mauvais, maudits, ayant pris des décisions malheureuses, ne pensant qu’à jouir et faire la fête pendant que leurs « sujets » crevaient sous le faix du fardeau, morts de faim, risquant la peine capitale pour un lapin attrapé au collet dans la forêt « réservée au Seigneur ».

Comme c’est facile -et crétin, pardonnez-moi- d’être nostalgique d’un temps où nous étions « des sujets » contraints de dire béni-oui-oui, soumis à des clampins qui n’avaient d’autre mérite que d’être nés d »un descendant très lointain de Hugues Capet et d’un ventre anglais ou allemand qui, la plupart du temps, se fichait de la France, si on excepte une Catherine de Médicis et quelques autres.

Et c’est ça qui fait rêver un nombre de plus en plus grand de simplets ? Simplets qui, en plus, bien souvent regrettent le temps où les curés faisaient la loi dans leur village, dans leur ménage et jusque dans leur lit ! Simplets qui trouvent normal non pas de suivre les prescriptions de Jésus dont témoignent les Evangiles (ça je peux le comprendre quand on croit au Dieu chrétien) mais celles des prélats et autres papes qui, avides de pouvoir et temporel et spirituel ont gâché littéralement la vie de millions et de millions de Français (entre autres), interdisant le plaisir sexuel, le coït devant être réservé à la reproduction sous peine de péché et de perte de l’hypothétique paradis. Et on ne parlera pas des prétendus péchés de gourmandise… comme si se faire du bien était un crime. Quid de ces millions d’homosexuels mis au ban, chassés de leurs familles, obligés de faire semblant d’être hétéros parce que, pour « croître et multiplier » il faut forcément un homme et une femme. Que dire enfin de ces conquêtes du Nouveau Monde,  au nom de Jésus ? Que dire de ces controverses pour savoir si les Indiens avaient une âme ? Et s’ils n’en ont pas, ils peuvent être réduits en esclavage… dans le doute  ils ont préféré les Africains. Tout ça c’est le sale boulot de l’Eglise main dans la main avec les conquérants avides de richesses.

Et le Puy du Fou voudrait que l’on regrettât ces siècles d’obscurantisme, de peur, de main-mise des ecclésiastiques sur la vie,  le travail et l’argent des serfs, des bourgeois et même les rois.

Ah ! qu’il a eu raison Philippe Le Bel de faire disparaître les Templiers ! Ah qu’il a eu raison notre ami Gladius de rappeler que « Saint-Louis » n’a été magnifié, entouré d’une auréole qu’il ne méritait pas pour son travail de roi que par le désir de l’Eglise voulant accroître son pouvoir.

De Villiers peut être bon en analyse politique, il est malhonnête dans sa réécriture de l’histoire de la France et surtout celle de la République.  Le Puy Du fou est un endroit merveilleux, magique, une réussite incontestable, justement parce qu’il ne passe pas son temps à nous parler de Charette… Qu’il en reste là ! Qu’il se contente de nous raconter des histoires de tous les temps et de les mettre en scène.

Nous, républicains, on accepte de faire nôtre l’histoire de la France qui a été royaliste, mais eux, royalistes, continuent de cracher sur la République. C’est parfaitement dégueulasse et malhonnête. Et irrespectueux pour les Français qui sont morts pour libérer la France de la tyrannie royaliste. Et si les Vendéens ont refusé la nouvelle loi, la Révolution et la République, il était normal qu’ils soient combattus jusqu’à ce que mort s’ensuive puisqu’ils se battaient pour que le roi et tous ses valets revêtus d’or et d’argent reviennent prendre le pouvoir… Pouvoir indu et arbitraire.

 

Alors, Vaincre ou Mourir  joue complaisamment sur  la légende vendéenne, la prétendue saga vendéenne pour attiser des haines, des rejets… qui, de schisme en schisme, nous séparent, pour le plus grand bonheur des gauchistes,  des mondialistes, des immigrationnistes et des musulmans. Je n’irai pas voir cette merde. Et je n’ai pas envie d’y voir de gros benêts qui croient de bonne foi que cracher sur la République et la révolution c’est aimer la France.

Dieu que c’est difficile de voir ce que devient la France, de tous les côtés.  En tout cas si wokisme et gauchisme ne sont pas de mon camp, je les renvoie dos-à-dos avec les royalistes qui ne sont eux non plus ni ma tasse de thé ni mon camp.

 2,862 total views,  20 views today

image_pdf

70 Commentaires

  1. J’ai lu attentivement tout vos messages Mme Tasin.
    Je reconnais que mis à part certains sujets l’expression est assez libre sur votre site.
    Malheureusement vos réponses en cas de désaccord sont très agressives, c’est très désagréable à lire et assez incompréhensible pour quelqu’un qui souhaite sûrement convaincre.
    Ça doit être une conséquence de la fermeté dont vous avez fait preuve dans beaucoup d’occasion mais je pense quand même que c’est une erreur et une limite.

  2. apparemment notre chère Christine est tombée dans le puits à eau du Fou
    Attention de ne pas devenir Folle dans le puits à eau du Fou !..

  3. Un article dans en pleine page de Libération.
    Après Dieudonné, Christine.
    On est mal.

  4. Quel que soit le sujet du film, avec ses acteurs et réalisateurs, seule l’Histoire ( la Vraie ) est importante.
    Question de Désir du Savoir !

  5. Bravo, je trouve que ce texte est très bon, j’imagine que beaucoup de gens un peu simples à l’époque n’ont pas du comprendre ce qui se passait en Vendée ? A leur niveau tout se passait pourtant bien, ils étaient sous l’autorité d’un curé et dans la foi faisaient leur devoir de chrétien sans s’apercevoir qu’en réalité la religion devenait l’instrument politique d’une église avide de pouvoir. Ainsi la religion devenait politique et devenait oppressive, c’est la même chose avec l’islam qui arrive et qui essaye de prendre la même place qui de surcroit est vacante, ne nous laissons pas avoir une deuxième fois et que notre expérience soit pérenne, la foi est UNE liberté mais la République est la liberté. Si la République est en crise aujourd’hui c’est parce qu’elle est instrumentalisée par des hommes de pouvoir qui se servent d’elle contre elle et pour eux.

    • ne vous inquiétez pas, la religion maçonnique a remplacé la religion chrétienne…à la différence qu’elle agit cachée, n’est ce pas « républicainement » merveilleux ,!

  6. L’Histoire est l’Histoire…
    Il faut savoir distinguer ce qui est Histoire et critique de la République.
    Il est clair que la guerre de Vendée n’est pas une page glorieuse, et dans cette guerre, les horreurs n’ont pas manqué de part et d’autres !
    Cela ne préjuge en rien de ce que devrait être la République, je dis « devrait » parce que je suis par contre d’accord que certains et même beaucoup, pour de petits ou gros intérêts égoïstes, l’ont viciée !

  7. Ma cher Christine que j’adore Civitas a ses vérités comme vous les vôtres . Les vérités de Civitas et les vôtres se rejoignent l’amour de la France , de notre civilisation et c’est le plus important .

    • Attention ! :
      « L’histoire de la formation d’une nationalité renferme des choses douloureuses qu’il faut cacher. Maintenons un peu de mystère aux racines de l’idée de patrie. Pour amalgamer une France, il faut des mesures exceptionnelles, et il ne conviendrait pas d’inviter tout le monde à s’enfoncer dans des recherches sur ces préliminaires, car il pourrait arriver que certains esprits généreux et étroits n’acceptassent pas les injustices du passé. Pour ma part [c’est un Vosgien qui parle], beaucoup d’esprit historique, beaucoup d’esprit social, me décident avec peine à excuser la manière dont nous fûmes francisés … »
      (Maurice Barrès, “L’appel au soldat”, chapitre XI ; Le Livre de Poche, Paris, 1975, pp. 324-325.)

  8. Vous m’avez convaincu : je vais aller voir « tiwailleurs », ou mieux dans le révisionnisme versant vers la psychopathologie compensatoire, « Wakanda forever ». Plus sérieusement, je comprends vos réserves et votre énervement. Pragmatique comme un certain Bonaparte, de l’Histoire de France, j’accepte tout. Je suis un héritier qui veut garder ce qui vit encore. A minima. Mais je pense qu’au delà du « coup de g… » d’une forte personnalité, vous saurez discrètement appliquer le comportement sage que vous avez probablement enseigné à vos élèves : faire preuve de discernement et d’esprit critique, trier et ne pas absorber un spectacle au premier degré. Je parie que même furieuse, vous seriez incapable de ne pas voir les éléments lumineux ou réussis dune production. Je fais ça depuis l’enfance. Quand des éléments ne me plaisent pas dans un film, je m’invente un autre déroulement, d’autres caractères de personnage. Et souvent : une autre fin. Ainsi, j’ai vu des films que personne d’autre n’a vus…

  9. Nos livres d’histoires racontent la France et souvent la positive , la simplifie pour nous la faire aimer et comprendre . Maintenant des abrutis , des collabos veulent nous la faire maudire ? Un merci au Puy-du-Fou pour nous faire aimer notre histoire , notre France . Dans tous les pays du monde les livres dans les écoles positive leur histoire . Si on désire plus de vérité , plus de détails on achète ou loue des livres d’histoire écrits par des historiens .

  10. Macron en grand pervers toxique rend fous les gens. Ne l’oublions jamais. Bonne journée à Christine et a tous .

  11. Notre Christine nous fait une crise du gauchisme libertaire contre la religion catholique. C’est ignorer que l’Eglise Catholique est une organisation humaine avec tous les défauts que cela comporte. Mais le message du Christ reste entier . Il est le chemin, la vérité , la vie. Christine oublie complètement le rôle de la religion catholique et de la royauté dans la construction de la France dont la lutte contre les séparatismes. Richelieu n’a t’il pas éliminé les places fortes des Huguenots ces rigoristes non libertaires. D’autres séparatismes sont en place encouragés par la république libertaire anti catholique primaire.
    Christine reproche surtout aux prélats catholiques de s’opposer (au moins dans les paroles) au coït libertaire. Le développement sans retenue des LGBT++ ,de la pornographie , de la pédophilie libre sont des excroissances de la république libertaire pour amuser et avilir le peuple.

    • Idem. Vous me surprenez négativement, pour une fois. Seule l’HISTOIRE compte, quelle qu’elle fût.
      Tout est très intéressant dans l,Histoire, même si cela écorche quelque peu notre sensibilité ; l’Histoire doit être Neutre et Objective !

  12. Allons, Christine, vous valez mieux que cela ! Vous semblez oublier que la république a été instaurée par une assemblée non-démocratique et de nature totalitaire : la Convention elle-même ! Cela a débouché sur la Terreur qui a vu les « républicains » se déchirer entre-eux ! Il y bien eu 2 moments dans la Révolution : la 1ère, de 1789 à 1792, utile, nécessaire et indispensable ; la seconde, de 1792 à 1795, sanglante, absurde et dramatique. Et la monarchie a été rétablie de fait avec le 1er Consul… Les Vendéens ont été vaincus militairement, mais moralement, ont justifié le Concordat, 1ère étape vers la séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans le respect des croyances !

    • La Terreur était inéluctable et je pense que, si, aujourd »hui on installait un tribunal révolutionnaire pour juger Macron, Der leyen et tous les salopards vous ne seriez pas opposés. Les Républicains dont la France étaient assiégés d’ennemis de l’Intérieur (vendée notamment) et d’ennemis aux frontières qui nonobstant le choix du serment de Jeu de Paume et la suite voulaient restaurer un roi à la tête de la France.

      • Le problème, c’est que la monarchie a été abolie sans l’approbation du peuple français. Les élections de septembre 1792 reposaient sur la candidature unique (déguisée entre entre 2 tendances, les Girondins et les Montagnards). Résultats : une abstention considérable ! Les royalistes modérés ne pouvaient pas se présenter : curieuse manière de pratiquer la démocratie… Pour le tribunal populaire à venir, he n’y suis pas opposé, certes : à condition que cela soit le voeu de la majorité…

      • Non la terreur n’était pas inéluctable d’autres pays que le France ont pu évoluer sans passer la terreur, Norvège, Suède, Danemark et d’autres et ils ne sont pas moins democratiques. Sur le fait d’un tribunal révolutionnaire, personnellement un tribunal serait largement suffisant.
        La république est un régime comme un autre et peut être serait il possible de trouver un meilleur régime si nous sortions d’un blocage mental présentant la république comme LE régime définitif.

      • Chère Christine il faut se remettre dans le contexte historique dans cette France profonde travailleuse jusqu’à l’épuisement et la mort qui n’avait d’espoir que dans le support exclusif de leurs chefs quelqu’en soit les conséquences.

  13. Je pense que l’auteure de ce pamphlet s’est trompé de site….vous auriez dû l’écrire chez Libé ou le Monde !!!…reprocher à la gauche de vouloir réécrire l’histoire est une évidence….mais la NIER n’est pas mieux !

    • Je suis sur un site républicain, c’est son nom vous savez lire ? Nous défendons la République que ça vous plaise ou pas. Apparemment c’est vous qui vous êtes trompé de site allez chez les antisémites et autres tarés de Civitas

      • Je préfère défendre la démocratie : la république n’est qu’une forme de gouvernement, elle ne vaut pas mieux qu’une tyrannie si elle n’est pas démocratique. Perso, je suis plutôt « bonapartiste » comme Gérard Brazon. Si les Français souhaitaient restaurer ou instaurer une monarchie, je ne m’y opposerais pas, à condition que la démocratie soit respectée. Ainsi, mettre un roi ou un empereur à la place de Macron, serait très bien. A condition qu’il se limite aux pouvoirs strictement définis par la Constitution et que ce soit le 1er ministre qui gouverne sous le contrôle du Parlement…

      • dans ton article et tes diverses réponses aux lecteurs tu as souvent une attitude haineuse , sectaire et fanatique digne des gardes rouges mais indigne de toi ! mais par contre bien dans la droite ligne de beaucoup de profs de français et d’histoire géo actuels ! mais surtout hélas tu es visiblement historiquement ignare sur l’histoire des guerres de Vendée !
        ouf ! heureusement que tu n’es plus en classe sinon à l’école ce ne serait pas la joie pour les élèves qui ne pensent pas « bien républicain  »
        je n’ai donc plus aucune envie de lire ta prose car je ne supporte pas ton attitude agressive sectaire
        « une femelle en furie » comme disait jadis feu le colonel Bigeard et pourtant je t’aimais bien mais maintenant hélas c’est fini ! et donc bon vent !

        • Adieu donc, bon vent itou! Tu n’as rien compris parce que tu ne veux rien comprendre, voilà tout.

  14. Les aristocrates se sont servis des chouans et de leur attachement à la religion catholique pour tenter de reconquérir le pouvoir. Les aristocrates étaient souvent de libres penseurs. De Villiers nous présente une version magnifiée qui n’a rien à voir avec la réalité. Les chouans n’étaient que de la chair à canon pour les chefs vendéens.

    • Pas du tout. Les aristos n’ont jamais vraiment soutenu la Vendée, et encore moins provoqué la révolte. Ces révoltes furent populaires. Les paysans sont allés chercher les nobles qui étaient restés dans l’ouest. Dans le reste de la France, ils s’étaient presque tous barrés, les Aristos… Cathelineau, Stofflet n’étaient pas nobles. Dans la moitié des départements, il y eut comme des petites vendée : elles furent écrasées, parce qu’il n’y avait pas de chefs à la hauteur… Et parce qu’il est toujours plus facile d’organiser la répression à partir d’un centre bien formé qu’une rébellion locale, sans communication avec les autres… D’ailleurs, c’est un peu ce qui s’est passé avec les gilets jaunes !

      • Ah oui, ben voyons! Et la guerre de Vendée en 1832, la duchesse de Berry et les Henriquinquistes, la tentative de débarquement. Et la guerre, avec D’Elbée, d’Autichamp, de Charette (qui était noble), de la Rochejaquelein. Les chefs vendéens étaient inféodés au comte d’Artois. Les chouans ne se sont pas spontanément révoltés contre la République, ils en étaient incapables. Les curés ont joué un rôle eux aussi. Tous les aristocrates ne se sont pas sauvés. Les Gilets Jaunes manifestaient contre les taxes, les chouans voulaient garder leur roi, leurs nobles, leurs prêtres et leurs églises, et ne pas entrer dans l’armée de la republique. La lutte n’est pas la même. Les chouans n’aimaient pas les patauds, les patriotes. Même Bonaparte n’a pu les convertir à l’Empire. Les GG luttaient pour leurs gamelles, les chouans pour leur religion, que seul le roi pouvait garantir. Entre l’esprit et le ventre, il y a quand même un grand pas.

        • La Vendée en 1832 ? Ce fut une pâle copie des évènements de 1793, plutôt comique s’il n’y avait eu quelques dizaines de morts. Mais, rien de comparable ! Les chefs vendéens s’estimaient liés à Louis XVII, c’était un conflit de légitimité où seul le plus fort l’emportait. Pour moi, la Convention n’avait aucune légitimité, car elle s’appuyait sur une imposture. Quant au comte d’Artois, il n’a même pas été fichu de débarquer pour se mettre à la tête des vendéens. Pour le peuple, il voulait garder son roi, ses curés et ses églises. C’était le voeu de la majorité des Français ! Bonaparte a apaisé la Vendée et en a entamé la reconstruction. Certes, en 1815, certains vendéens ont repris les armes. Cette entreprise -cette fois- était criminelle. Mais elle n’alla pas bien loin, sauf qu’elle contribua à la défaite de Waterloo…

          • Rochefort D accord avec Argo défendre un roi en 1832 avec la duchesse de Berry qui voulait rétablir la monarchie absolue n avait pas de sens ! c étaient des nostalgiques et ils étaient peu nombreux Même Louis 16 voulait un parlement et faire des réformes, en imposant aux Etats Généraux le vote par tête pour les faire passer en force ( tiers état + nombreux)il a été dépassé par les évènements !

  15. La république française nous a donné en héritage cette gauche-laicarde-islalmo compatible-progressiste et pour finir mondialiste qui nous précipite vers la 3emme guerre mondiale.
    lisez donc « Le livre noir de la gauche française « de Xavier moreau pour éclaircir vos horizons.
    N’oublier pas que choupinet et issue de cette gauche, comme disait le Z « et surtout vive la France ».
    Il faut aller voir « vaincre ou mourir » mais aussi aller au puy du fou.
    Ainsi soit-il.

    • Faux la gauche ismalo compatible n’est pas l’héritage de la révolution française cce sont les héritiers des démpocrates américains qui ont décidé de façonner le monde. La vraie gauche, héritière des Lumières et de la révolution c’est Hugo, c’est Zola, je vous dénie le droit de les insulter. Quant à aller au puy du fou pour y voir de magnifiques spectacles oui bien sûr il faut mais pas pour se faire laver la tête avec toutes ces conneries que des ennemis de la France ressassent depuis 1789

      • Christine, vous prétendez mener un combat contre l’islamisation de la France et dans le même temps vous attaquez vertement les catholiques. Vous oubliez que ce sont les peuples catholiques qui ont combattu l’islamisation de l’Europe. C’est la bataille de Lépante , les Croisades, Charles Martel, Isabelle la Catholique . La république a cru pouvoir pactiser avec l’islam avec sa laïcité. On voit le résultat dans le sud de la France et dans les banlieux.

        • je n’attaque pas les catholiques mais le catholicisme et même plus largement le christianisme responsable d’horreurs, d’obscurantisme et d’empêchement de libération des peuples. Vous confondez la République avec les collabos, courte vue et argumentation plus que boîteuse

        • bien sur que les catholiques sont attaqués, moi je dis vive les chouans, et vive les vendéens qui ont défendu leur foi et leur religion catholique, et honte à tous ces massacres de pretres et de chouans torturés par des répuplicains, elle est belle la république !!!

  16. J’en ai un souvenir vague… Il s’agissait de tribus en Amazonie et de leur manière de fonctionner. Et il me semble que le texte émanait d’un ethnologue… Bref ! Le système était simple comme tout. Je simplifie. Les membres de la tribu s’adressaient à l’un d’entre eux en ces termes. Nous t’élisons comme chef. Tu auras une plus grande maison, droit à plusieurs femmes et tel et tel privilège… Mais si tu n’es pas capable de nous éviter la guerre avec nos voisins, on te vire ! Puation, ça m’avait électrisé de lire ça. Mais… on en est loin non ?!
    Encore un sujet Christine pour lequel je suis en accord avec toi !

  17. Nous vivons exactement comme sous la royauté, sauf que nous élisons le roi. Quel triste progrès…
    Nous subissons les mêmes contraintes, directives et obligations.
    (Non je ne suis pas royaliste)

    Pour parler des « connards qui crachent sur la France », j’en connais un dont les initiales sont B.K…. Il sévit sur RL. Je ne suis pas si hors sujet qu’il n’y paraît…avec ce pitre qui veut penser à notre place depuis ailleurs.

  18. Je vous admire Christine, je soutiens l’action de RR, mais je ne suis pas républicaine. Votre confiance aveugle en la République vous trompe.

    En un peu plus de 200 ans, la République et sa religion d’état (la franc-maçonnerie) ont conduit la France et le peuple de France vers leur perte.

    • C’est une connerie de se focaliser sur la franc-maçonnerie et la rendre responsable de tous les maux ! ça me gonfle d’entendre sans cesse les mêmes poncifs et mensonges. Je n’ai pas de confiance aveugle en la République j’ai réfléchi à tout ça, à tous les systèmes de gouvernements toute ma vie je sais ce que je dis et pourquoi. La royauté est un système abominable sauf pour son origine où on choisit un roi par acclamation, autre forme de démocratie et l’on recommence à sa mort. Pourquoi pas. Mais rien à voir avec la royauté confiscatoire de richesses et de libertés.

      • Chouan suite Christine
        La monarchie constitutionnelle était la solution voulue par Lafayette et Danton, cela aurait éviter bien des guerres…Les révolutionnaires étaient des extrêmistes,comme le sont les islamistes aujourd hui, ils se sont dévorés ensuite entre eux, jusquà ce que l armée (Bonaparte) mette de l ordre et prenne le pouvoir Mais TOUS voulaient l argent et TOUS étaient corrompus ( sauf Lafayette)

      • Le déclin de l’ancienne aristocratie foncière, donc de la monarchie absolue, était de toute façon inéluctable et en effet un progrès. Mais les jacobins et leur terreur visaient à abolir les libertés provinciales et à instaurer la loi Le Chapelier, ce qui n’était pas forcément inéluctable.
        Je vais voir le film cet après-midi, je ne vais pas dire qu’un film est une merde sans l’avoir vu, que je l’apprécie ou pas.

        • Celestin libertés provinciales reconnues par la monarchie avec des parlements qui votaient des lois spécifiques à leur province, langues régionales acceptées aussi …La révolution centralisa le pouvoir à Paris, lois nationales pour tous,assemblée nationale puis progressivement français obligatoire et abandon des « patois » La monarchie faisait la différence entre le nord et le sud mais aussi la Bretagne Il n y a pas eu que la Vendée ou la Bretagne à se révolter contre un nouveau pouvoir jugé trop autoritaire et qui niait leurs particularités Louis 15 voulait l impot pour tous, il ne l a pas fait,louis 16 le voulait aussi mais il était faible…devant les privilégiés (haute noblesse, éveques, bourgeois juridiques)qui refusaient les réformes

          • Celestin suite Louis 16 avait libéré les ouvriers et employés de l »esclavage » envers leur patron apres embauche sur présentation du chef de leur coorporation Ils pouvaient le quitter s ils n’étaient pas satisfaits ( interdit avant jusqu à fin de contrat d ou beaucoup d abus)grosse fête dans les rues..La loi Le Chapelier laisse l individu seul face au patron (associations, corporations, compagnognages interdits)c est la loi du + fort ( le bourgeois) contre le + faible ..cherchez l erreur…Christine la république de TOUS n a jamais existé…Rousseau avait de bonnes idées mais a surtout été un idéologue qui a fait beaucoup de dégats..

          • je déteste Rousseau… la République et la Révolution c’est pas lui. Lui c’est un dégénéré ancêtre de Sardine Rousseau qui voulait supprimer les théâtres… pour aller étudier les vers de terre. Les vrais c’est Voltaire, c’est Condorcet, c’est Diderot…et la République de tous a existé, grâce à eux, et aussi sous Napoléon

      • Vive la République ! Ce que l’on vit actuellement le confirme ! Et continuons à voter, pour légitimer la triche !
        Sans rire, l’emballement pour la « République » (sous-entendu démocratie) ne mérite -t-il pas d’être tempéré ? Avec la conséquence de remettre les choses plus en ordre: la démocratie, oui, mais aussi proche d’une vraie, comme du temps où les gens se battaient pour un droit de VRAI vote. Deux voies: la calme, arrêter de voter; la dure, Insurrection.

    • Je me fais souvent cette remarque :
      un président peut être acheté, il est là pour 7 ou 5 ans et peut vouloir amasser le plus grand pactole durant son mandat. Les gouvernants s’étant appauvris durant leur séquence présidentielle sont rares (Trump en est un exemple), ceux qui se sont enrichis sont plus nombreux (Obama, les Clinton).
      Je veux dire ceci : on peut plus facilement corrompre un président de la République pour jouer contre son peuple et pour détruire son pays que l’on peut corrompre un roi qui doit transmettre son pays en héritage à sa dynastie.
      Un roi n’aurait pas mis en place la politique de regroupement familial par exemple ou tout autre politique de remplacement. Cela ne fait pas de la Monarchie le meilleur système évidemment, mais les « détournement » de nations occidentales par des pirates mondialistes ne pourrait avoir lieu dans ce système. C’est le talon d’Achille de la République et nous en faisons l’expérience depuis 50 ans.
      On me donnera comme contre-exemple la monarchie anglaise, pays lui aussi bien avancé dans l’auto-destruction. C’est à approfondir.

      • Pas seulement la monarchie anglaise, également celles du Bénélux et de Scandinavie. Si la France était restée une monarchie comme en Angleterre, la bourgeoisie aurait néanmoins fini par évincer l’ancienne aristocratie et on en serait au même point aujourd’hui (certes les massacres en Vendée en moins).

      • Toutafdac ! Du bon sens !
        Quant à avoir un roi en France: le pauvre ! De gaulle a essayé (62?) et vite reculé: les candidats ne sont pas enthousiasment !

  19. On ne peut que se féliciter de l’avènement de la République. Mais l’exploitation de l’individu par une prétendue élite demeure et éclate au plein jour chaque jour. La nature de la domination reste la même.
    Seule la forme a changé et gagné en subtilité .L’ingénierie sociétale a remplacé la féodalité. Des lors la nature du combat reste la même. Si pour ceux qui ont remplacé le seigneur et le curé le sentiment d’appartenir par la fortune à une aristocratie reste le même. ce qu’ils expriment avec arrogance par leur comportement tous les jours . Pour les autres ,les soumis l’enjeu reste le même vaincre ou mourrir.

  20. Christine,

    je pense que la Vendée ayant fait l’objet de ce que Baboeuf a appelé un « populicide » (et qui en langage moderne se dénommerait « génocide »), il est tout à fait acceptable de voir un film à la gloire de celui qui aida les Vendéens à se défendre.
    Le génocide vendéen a eu lieu après les guerres de Vendée, une fois la Vendée vaincue. C’est une tache indélébile sur la République, tout comme la terreur en fut une. Toute révolution quelle qu’elle soit, promeut une idéologie d’un « nouvel homme » à faire advenir et cette idéologie nécessairement et systématiquement oeuvrera dans le même temps, pour faire disparaître « l’ancien homme », disparition physique. Les Vendéens, les koulaks, les Cambodgiens qui n’allaient pas dans le sens dun nouvel ordre communiste. Toute révolution est en fait, par essence, génocidaire. Le grand remplacement consiste à créer une société ouverte, métissée et à faire disparaître un « ancien monde ». Je pense donc que ce film (que j’irai peut-être voir) n’est pas à classer a priori, dans le genre wokiste d’auto-dénigrement.

    • On ne sera pas d’accord, Pikachu, la Vendée a cherché, a voulu provoquer les révolutionnaires, refusant la loi française, ils ont réagi et ont eu raison. Et basta

      • Christine pas si simple….En vendée, comme ailleurs, paysans, habitants des bourgs, et même beaucoup d aristocrates saluaient le nouveau régime et les nouvelles lois Tout a été déclenché par l obligation faite aux paysans de devenir soldats et d aller à la guerre Avant, l armée c était la noblesse uniquement, laisser sa famille derrière soi et qui s occuperait des animaux, ferait les moissons ? c était la famine plus tard…Les aristocrates ne voulaient pas se révolter contre Paris, ils en partageaient aussi les idées, surtout les jeunes, ce sont les paysans qui ont été les chercher Quant aux curés, ils devaient jurer sur la nouvelle constitution et abandonner le pape, beaucoup ont refusé,difficile de comprendre cette époque ou tout n est pas ni noir ni blanc Le curé de village était souvent issu de la paysannerie Les familles se sont déchirées, l un pour paris l autre pour la monarchie

      • La Vendée s’est soulevé parce que la « loi française » les recrutait de force (pas seulement eux bien sûr) pour aller se battre pour les égorgeurs de prêtres. Egorgeurs de prêtres qui abolissaient les libertés provinciales et réduisaient les travailleurs en esclavage avec la loi Le Chapelier qui ne sera vraiment abolie qu’en 1884.

        • Ben oui ils avaient raison la Vendée est française elle ne pouvait pas refuser d’appliquer la loi, et les prêtres voulaient continuer ce scandale qu’était l’indépendance de l’Eglise maître chez nous

          • un clergé et ses églises de France qui aujourd’hui
            sont sous tutelle de cette République Maçonnique de France
            et c’est comme si notre Seigneur Jésus-Christ
            avait été mis sous tutelle de Satan !..
            et factuellement tout comme effectivement c’est bien le cas
            pour le Catholicisme dans la France d’aujourd’hui en RF Maçonnique
            Qui a donné sa nette préférence à l’Islam et pour un Islam de France
            toujours sous curatelle de la Franc-Maçonnerie en général
            et en particulier du GODF !..

          • « Notre » seigneur ? je ne reconnais aucun seigneur et en tout cas pas un jésus, que chacun croie s’il le veut qu’il ne fasse pas comme si tout le monde pensait comme lui

      • Mais, c’est le contraire, Christine ! Les « Vendéens » ont réagi à la persécution contre les prêtres « non-jureurs », à l’assassinat du roi, et à la conscription obligatoire (qui n’existait pas sous l’Ancien Régime). Et ils ne furent pas seuls : on oublie les autres révoltes : Lyon, Marseille, Toulon, Bordeaux, etc. Sans compter toutes les autres petites révoltes rurales qui furent également écrasées dans le sang…

        François Furet a fait une analyse des élections de 1789 à 1795. Il a démontré que les « républicains » n’ont jamais dépassé 30% du corps électoral…

        • c’était une honte, inadmissible que les prêtres refusent la loi commune, la loi de la République, une honte

          • En fait, c’est la Constituante qui a imposé le serment aux prêtres. D’où l’opposition entre les prêtres-jureurs et les autres, dits « non-jureurs » dans un 1er temps, puis réfractaires ensuite… Ce fut une 1ère atteinte à la liberté de conscience, pourtant instaurée avec la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. La Convention a aggravé la crise, en pourchassant, puis en liquidant les prêtres réfractaires. Les paysans, notamment, ne comprenaient pas cet acharnement envers des personnes qu’ils considéraient comme de « bons prêtres » à tort ou à raison…

          • Christine l homme ne vit pas que de pain et a besoin de spiritualité Le pb est que les messages des prophétes sont ensuite dénaturés et utilisés par d autres pour asseoir un pouvoir politique et accumuler les richesses Les papes n y ont pas échappé…Les religions ne sont pas égales, Jésus parle d un dieu (pas sexué)universel d amour, l islam parle d un dieu (sexué, viril)tribal et guerrier Même les athées reconnaissent qu il y a un horloger, comme disait Voltaire

          • On ne va pas disserter sur l’existence de Dieu, à chacun sa croyance ou non croyance ! L’homme a heureusement la culture, l’art.. pour ses besoins intellectuels et spirituels. Nul besoin de religion pour être équilibré et heureux. ça ne me dérange pas que d’aucuns croient en Dieu pourvu qu’ils ne fassent pas tout pour que autrui en fasse autant et suive les préceptes soi-disant divins.

      • Mais oui, c’est çà : le premier projet au monde d’utilisation des gaz de combat, les femmes enceintes éventrées et les bébés piétinées sous les chevaux, les tanneries de peau humaine, et j’en passe, oui ils avaient « raison »…relisez les livres de Reynald Seicher qui a tout « sourcé » à partir d’archives officielles si vous avez une once d’honnèteté.

        • Les livres de Seicher ? Surtoutpas j’y ai mais le nez pour voir… quelle horreur, désinformation à toutes les pages et militantisme politique merci l’objectivité

1 Rétrolien / Ping

  1. Vaincre ou mourir ? Que le Puy du fou se contente des spectacles dans son parc ! – Résistance Républicaine – SHARAK UPDATE

Les commentaires sont fermés.