Les écolos dingos ont juré de faire la peau des propriétaires

Et encore, même si cela est dramatique, inacceptable et créateur de pauvreté, si les choses s’arrêtaient là, compte tenu des psychopathes au pouvoir, on pourrait considérer s’en sortir correctement. Mais évidemment que non.

Les écolos dingos, dont le seul et unique but est la destruction totale de notre civilisation occidentale et le Grand remplacement, ce sont déjà attaqués, et continuent de le faire toujours et de plus belle, aux piscines, aux transports, à l’agriculture, à la chrétienté et bien d’autres socles comme tout le monde le sait.

Des dingues, il y en a eu partout et à toutes les époques. Rien de neuf là-dedans. Par contre des dingues qui ont le pouvoir de sortir des kyrielles de lois lesquelles devront être appliquées, ça, ce n’est pas ordinaire.

Nous avons affaire à une infîme poignée de dérangés mentaux profonds, peut-être 0,5 %, voire moins, de la population française, mais à qui on laisse faire tout ce qui leur plaît au niveau des lois, pour des raisons électorales, car ils ont derrière eux 2 ou 3 millions de voix d’imbéciles dégénérés qui croient ces 0,5 % honnêtes et vraiment écologiques.

Et puis, depuis 40 ans et cela s’est très fortement accentué depuis Macrocescau (remis au pouvoir par mon amour de peuple français à qui je fais de gros poutous poutous) les ultras minorités ont les ultra pouvoirs destructeurs dont ils usent et abusent.

Alors, les écolos dingos ne cessent de sortir leur rengaine que notre société de consommation nous mène au désastre, est responsable des cataclysmes climatiques, est totalement injuste, et qu’il faut dégager tout cela. Et surtout, faire entrer aussi l’islam massivement comme tous les patriotes le savent bien.

La propriété privée, selon nos écolos dingos et leurs sbires de zombis, est un véritable scandale car elle met en valeur les « riches » et les pauvres. Et c’est bien connu que dans ce pays Islamofrance, et pour ce qu’il en reste, on fait désormais passer l’égalité avant même sa propre liberté (voir l’article de votre serviteur dans RR à ce sujet-là en cliquant ici). Mais l’égalité dans ce triste pays consiste uniquement à prendre à ceux qui ont plus pour donner à ceux qui ont moins. Pourquoi ont-ils plus, qu’ont-ils fait pour l’avoir ? Peu importe. Il faut leur piquer ce qu’ils ont pour donner à ceux qui ont toujours refusé de se secouer le popotin.

C’est vrai que nos écolos de mes deux prônent le collectivisme et crachent sur la responsabilité individuelle (oh, là, qu’ais-je dit ici : responsabilité individuelle ?). Alors, prenons un petit exemple de gestion privée et de gestion publique. Prenons deux pays, un que l’on va appeler PRIVÉ et l’autre PUBLIC.

PRIVÉ et PUBLIC possèdent chacun une île sur laquelle existe une magnifique forêt luxuriante abritant des quantités d’animaux sauvages, sources d’eau fraîches, arbres fruitiers etc…

Pour PUBLIC cette forêt appartient à chacun puisque c’est un bien public. Il n’y a pas de limites territoriales. Alors certains commencent à scier les arbres pour construire des maisons et se chauffer. Et les autres font de même puisque la forêt appartient à tous et qu’ils peuvent faire comme tout le monde. Ainsi, la forêt disparaît rapidement.

Pour PRIVÉ la forêt est découpée en portions qui sont la propriété des individus. Ils la gèrent donc de sorte à ne pas supprimer tous les arbres car ils mettent beaucoup de temps à repousser. Chacun gère mieux sa portion afin de ne pas détruire trop rapidement ses ressources en bois.

Et voilà ! Et on peut citer comme cela nombre, et nombre d’exemples.

Le collectivisme dilue totalement la responsabilité, plus personne ne se sent responsable de rien et personne ne cherche à augmenter la gestion des ressources naturelles.

Nos écolos dingos veulent donc faire disparaître la propriété privée pour caser tout le monde dans des boîtes à sardines de béton. Alors, comme d’habitude, on commence par ce qui se remarque le moins, car concernant un nombre plus limité de personnes : le logement locatif.

La loi « Climat et Résilience » du 22 août 2021, se veut être une loi luttant contre le dérèglement climatique dans, je cite : « Un esprit de justice sociale » (référence). Vous savez qu’en France on ne peut pas lever le petit doigt sans justifier pourquoi on le fait et, surtout, sans y inclure le mot « social ». Si vous dîtes une phrase dans ce pays qui ne contient pas le mot « social », vous risquez la prison.

En réalité cette loi dite « Climat et Résilience » est une véritable mise à mort du logement locatif.

Mais nos écolos, dictateurs nazis avant tout, se moquent éperdument de savoir qu’actuellement en France il y a plus de 8 millions de personnes qui ne sont pas, ou très mal logés (référence). Pourquoi ? Par manque de logements locatifs, car les contraintes existantes et les droits exorbitants attribués aux seuls locataires depuis 30 ans font qu’il existe en France actuellement environ 500 000 logements (source Valeurs Actuelles) qui pourrait être loués mais qui ne le sont pas par ras-le-bol des propriétaires, et ce malgré la taxe des logements locatifs non loués qu’ils doivent payer.

La machine destructrice écologique à laquelle le gouvernement ne met aucune limite, sort son rouleau compresseur. Le DPE décidé en 2021 rend pratiquement complètement bannie de la location les logements chauffés au gaz aux fenêtres et murs mal isolées, et dont les travaux coûteraient 30 % du prix de l’appartement.

Depuis le 24 août dernier les loyers des biens les plus énergivores classées F où G ne peuvent plus être augmentés. De plus, un calendrier a été mis en place pour les années à venir. En 2023, tous les logements ayant une consommation supérieure au seuil maximum seront considérés impropres à la location. Dès 2025, les logements notés G seront interdits à la location. Cela sera suivi de l’interdiction à la location des logements F en 2028, puis des logements E en 2034. Pour l’instant, le calendrier d’interdiction de mise en location se termine en 2034.

Bien entendu, ceux qui ne sont pas concernés diront qu’ils n’en ont rien à foutre. Car le Français est profondément égoïste et individualiste et tout ce qui ne le concerne pas, il s’en moque, même si cela va dans le sens de la destruction massive de son pays.

Ce qu’il faut savoir c’est que ces nouvelles mesures à terme du calendrier actuellement fixé concernent 5,2 millions de résidences principales de locataires, soit 17 % du parc en France (références Valeurs Actuelles).

Inévitablement, des travaux coûtant des sommes astronomiques devant être entrepris pour nombre de ces logements ne seront pas faits. Les propriétaires locatifs se passeront d’un loyer pour éviter de s’endetter pour les 15 ans à venir. Combien de centaines de milliers, voire de millions, d’appartements locatifs vont être retirés du marché, et s’additionner aux 500 000 déjà manquants ?

Pour pallier le déficit très important de logements locatifs, il faut un équilibre des droits et devoirs de chacun des acteurs. Les propriétaires se sont vu retirer, depuis 40 ans, sans cesse l’ensemble de leurs droits lesquels ont été adaptés et transférer aux locataires. Et la liste est longue !

Vous en voulez un exemple ? En voici un. Si votre locataire, celui-ci étant devenu DIEU par les écolos-dingos-socialos, est âgé de plus de 65 ans (loi de 1989 puis revue et corrigée), ou s’il ne l’est pas mais qu’il héberge une personne qui est dans ce cas, s’il le souhaite, il peut ne plus payer son loyer à vie sans problème. Aucun juge ne pourra le foutre dehors. La seule condition est qu’il dispose de revenus inférieurs à 1,5 le smic. Ce dernier est, pour le mois d’août 2022, de 1678,95 € brut par mois, soit 20147,40 € par an. Une fois et demie cette somme représente 30220 €.

Pour emmerder et tuer les propriétaires, les écolos de mes deux ont fixé la barre très haute. En effet, 30220 € par an, je connais beaucoup de pauvres qui se contenteraient d’un tel revenu…

Ah ! Mais les nazis écolos, qui sortent les lois qu’ils veulent à volonté, ont été gentils avec les proprios. Si un locataire ne paye légalement plus, le bailleur (propriétaire) est notamment dans l’obligation de lui trouver un nouveau logement. Celui-ci doit alors correspondre aux capacités physiques du senior locataire mais aussi à son budget. En outre, selon la loi du 6 juillet 1989, le nouveau logement devra se trouver à 5 km maximum de l’ancienne location. En cas de non-respect de cette règle, le bail est alors reconduit.

Ouf, on est sauvés, gros bisous à nos amours d’écolos de l’époque.

Des comme ça, je peux vous en sortir des tonnes.

Toutes les charges payées par le propriétaire qui loue un appartement augmentent, en moyenne, de 4 à 7 % par an. L’augmentation des loyers en 2021 à été de 1,61 % (source Insee). Certes, le locataire paye « des charges », mais elles ne couvrent pratiquement rien des charges payées par le propriétaire, et servent souvent à augmenter un chouia un loyer tiré au plus bas par la concurrence.

Le besoin d’investisseurs, petits ou gros est énorme dans ce pays. Mais, la « stratégie » nazie des ces imbéciles irresponsables d’écolos dinguos est de pousser, en fait, le plus de gens à la ruine, objectif ultime de destruction de notre pays. Et le gouvernement leur donne tous les moyens d’agir. Il faut des voix, lors d’élections (quand elles ne sont pas truquées…), et, de plus, ça va nickel dans le sens du projet-réalisation mondialiste, approuvé, voulu, souhaité, et mis en place régulièrement par le vote des gentils français depuis 50 ans.

Depuis le 1er janvier 2022, selon l’AFIB, une demande de prêt sur deux a été refusée touchant principalement les 30-55 ans, donc les investisseurs. La raison ? Le taux d’usure, c’est-à-dire le taux d’intérêt maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer. Il est fixé depuis le 1er juillet 2022 à 2,57 % pour les prêts de 20 ans et plus. Les banques ont interdiction de prêter au-delà de ce taux, ce qui exclut de fait nombre de ménages du prêt immobilier (référence). Mais les écolos-socialos-macroniens nous expliquent que c’est dans l’unique intention de protéger le consommateur. L’empêcher de se loger est, effectivement, la meilleure façon de protéger le consommateur.

Quel bonheur de vivre dans un pays qui nous protège de tout ! On n’a plus à réfléchir, penser, mesurer, comparer, décider puisque notre état nounou le fait pour nous. Le bonheur assuré.

Déjà que sur un an, les devis des travaux généraux ont augmenté de 30 % sur fond de flambée des prix de l’énergie et des matériaux. Les rez-de-chaussée et les chambres de service, extrêmement nombreux dans toutes les villes, ne résisteront probablement pas au nouveau DPE. « Même en changeant le chauffage et en mettant un double vitrage, ces produits sortiront difficilement des biens classés F ou G » informe le Président de Junot Immobilier.

 

Mais ce n’est pas tout, car la mise à mort du taureau propriétaire doit être totale. Dans l’hypothèse où un propriétaire maintient la location de son logement sans être dans les nouvelles normes des nazis au pouvoir, les locataires pourront obliger judiciairement les propriétaires à entreprendre les travaux nécessaires + baisser le loyer (déjà encadré dans nombre de villes françaises) + obtenir le versement de dommages-intérêts.

Mais pour s’assurer d’une mise à mort totale et efficace, il faut le coup de grâce. Outre le coût cosmique de telles remises en état, le propriétaire doit endosser obligatoirement une responsabilité juridique, à savoir que le DPE est devenu opposable. Que cela signifie-t-il ? Cela signifie que le propriétaire est garant des informations fournies par le diagnostiqueur et transmises à l’acquéreur (en cas de vente du bien) ou au locataire en cas de location. La responsabilité du propriétaire reste totale même en cas d’erreur ou de tromperie, voire de faillite ou du décès du diagnostiqueur (référence).

Inutile de vous dire le nombre de retraités qui ont payé durant 25 ans leur petit studio pour leur retraite avec toutes les taxes à l’achat qui vont avec, et qui ne pourront plus en profiter. Inutile de vous dire le nombre cosmique d’appartements qui seront retirés du parc locatif. Inutile de vous dire le nombre de personnes qui se retrouveront à la rue en plus. Rassurez-vous, les nazis écolos vous expliqueront qu’ils ont toujours raison, et que ce sera toujours la faute au capitalisme, et pour sauver l’écologie.

En ce qui me concerne, je ne suis pas surpris. Car depuis 40 ans, les mondialistes cherchent à détruire tous les aspects de notre pays pour le réduire à néant. Toutes les voies sont bonnes à explorer, et celles faisant l’objet du présent article en font parties. Je ne suis pas surpris également, car il y a 40 ans que je dis, tout en étant la risée de tous depuis 40 ans malgré les centaines de vérifications a posteriori de mes propos, qu’en France, la science-fiction devient toujours réalité. Ce n’est pas une image, c’est une stricte réalité. Qui sait se souvenir de ces 30 dernières années, puis observer ce qui s’est passé deux ans avant un évènement totalement improbable, comment la chose est arrivée pourtant considérée comme absolument irréalisable.

Les écolos dingos sont des nazis cachés au pouvoir, et ils ont libre cours d’organiser tous les massacres qu’ils souhaitent. Et ils s’en donnent à cœur joie. Le massacre des propriétaires une fois terminé provoquant des vagues de suicides et de nouvelles pauvretés massives, les écolos dinguos s’attaqueront à d’autres domaines.

Tout cela dans la joie et la bonne humeur du peuple français qui ne bouge évidemment pas le petit doigt, et qui remet depuis 50 ans au niveau national, régional et local tous ces nazis au pouvoir.

Cachou

 845 total views,  2 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Merci pour cet article, je suis propriétaire-bailleur et je le vis de plus en plus mal. Ce sont les économies du foyer qui ont été placées dans la pierre mais là c’est devenu très difficile.

  2. Les Ecolos Nazis veulent la collectivisation au détriment de la propriété et puis ils m’énervent vivement que ces cinglés soient internés dans des camps parce qu’ils nous pourrissent la vie avec idéologie de l’écologie punitive et de la haine du progrès technologique prétendument polluant selon eux .

  3. D’accord, mais quand on passe de 2000 euros/mois à 1100 à cause de la retraite, ben on est bien content que son loyer de 610 euros/mois n’augmente pas trop.
    Tout ça pour ne pas être « piqué » donc j’assume ; cependant, depuis cette création de l’euro pourri, tout a augmenté de façon complétement folle et délirante !!!
    J’ai vécu les francs et même avec un smic, on vivait mieux qu’avec cet euro POURRI !!!!
    Les loyers sont devenus ahurissants et je ne parle même pas du prix des maisons, c’est de la FOLIE !!!

    • REPONSE A RASKASSE 1 SUR 3
      Tu as raison dans ce que tu dis dans ton post. Mais les choses sont beaucoup plus compliquées.
      Personnellement je ne plains absolument jamais, immédiatement, les gens qui ont peu d’argent pour vivre et/ou qui sont dans la merde.
      Ceux qui me connaissent savent que je suis très attaché à la responsabilité personnelle, au mérite, au travail, et au courage.
      La première question que je me pose quand je vois une personne en difficulté quelconque est la suivante : a-t-elle tout fait pour ne pas en arriver là, où n’a-t-elle rien fait ce qui l’a mené dans une telle situation ?
      Et mon apitoiement, voir l’aide que je pourrais lui apporter, tiens uniquement dans la réponse à cette question.
      Beaucoup de gens sont dans la merde car ils n’ont pas fait ce qu’il fallait pour ne pas l’être, ce qui demande souvent des efforts et du travail. Et beaucoup de gens ne sont pas dans la merde car ils ont fait tout ce qu’il fallait pour l’éviter. Ces derniers par contre ne font l’objet d’aucune admiration et sont traités de nantis, surtout dans un pays comme le nôtre qui n’ai fait que de jaloux.

      • REPONSE A RASKASSE 2 SUR 3
        Exemple :
        Les plus anciens se souviendront de l’émission de Michel Polac « Droit de réponse » créée en 1981 sur TF1 et terminée en 1987 à la 230ème émission.
        Dans cette émission où tout le monde pouvait dire tout ce qu’il voulait (le politiquement correct inventé par les censeur-dictateur-socialo-écolos-de-merde n’existant pas encore), je me souviens d’un ouvrier qui critiquait un patron par les rengaines habituelles : « vous êtes riches, vous profitez du travail des ouvriers, vous ne faites pas grand-chose dans votre entreprise, vous exploitez la misère des travailleurs… », et tous les poncifs qui n’ont toujours pas changé d’ailleurs aujourd’hui.
        Le patron l’a laissé parler puis l’a regardé droit dans les yeux et lui a dit : « Tu vois, mon gars, il y a 10 ans j’étais comme toi. Ouvrier basique à trimer sur une chaîne. Je sortais les mêmes rengaines face aux patrons que celle que tu viens de me sortir. Et j’avais la hargne et la haine contre les patrons ».
        Alors voilà ce que j’ai fait (voir partie 3 sur3)

        • REPONSE A RASKASSE 3 SUR 3
          « J’aurais pu vivre dans la haine et la rancœur toute ma vie. Eh bien non, j’ai pris mon courage à deux mains, démissionné, ouvert ma petite entreprise qui s’est développée petit à petit.
          Pour ça, j’ai quitté la sécurité d’un emploi, d’une retraite assurée et j’ai plongé dans le vide.
          Cela m’a valu le divorce car ma femme n’a pas tenu ce pari, cela m’a éloigné de mes enfants car ils considéraient que je partais à la ruine, cela m’a valu 80 heures de travail par semaine et encore maintenant, cela m’a valu des nuits entières sans dormir à cause des soucis, cela m’a valu des dizaines de démarches administratives et relances évidemment, cela m’a valu de payer des charges avant même d’avoir vendu mon premier produit (c’est comme cela en France), et cela m’a valu presque deux ans sans aucun salaire car on paye d’abord ses ouvriers avant soi-même quand on est patron, cela m’a valu de faire de gros emprunts sans être sûr de pouvoir rembourser.
          ALORS TU VOIS, MON GARS, FAIS COMME MOI, ET ON EN REPARLE DANS 10 ANS, OK ?
          Je me souviens que l’ouvrier en question était devenu tout pâle et n’a plus dit un seul mot.

      • « Et beaucoup de gens ne sont pas dans la merde car ils ont fait tout ce qu’il fallait pour l’éviter. »

        Oui, mais même là, il y en a qui sont au plus bas de l’échelle des revenus et par ricochet de leur retraite qui normalement, vu leur niveau intellectuel et leurs efforts ayant occupé des postes très élevés et peu sécurisants, leur reviennent.

        Pas aussi simple que vous le dites, il y a des « catégories » en France sur-payées et d’autres sous-payées, les sur-payés leur barrant bien souvent la route de peur qu’ils les dépassent.

        Effort et niveau n’égalent pas forcément argent, c’est loin d’être linéaire.

        Il y en a aussi qui n’ont jamais rien fait de leur vie qu’attendre les aides qui leur tombent dessus chaque mois et qui en ont plus que ceux qui ont fait des efforts, d’où un grand dégoût en France en regard de ce qui est devenu un mot vide de sens : l »effort ». Le mérite on ne sait même plus ce que c’est (cf l’octroi de la Légion d’Honneur) !

  4. Un communiste, c’est quoi ? c’est un capitaliste qui s’ignore car plus il s’enrichit et plus il change d’idéologie sauf si le communisme lui permet toujours d’engranger des biens, quand il s’aperçoit que le communisme ne lui apporte plus rien, il tourne sa veste et ne fait plus parler de lui, on en connait beaucoup comme ça ? ne soyons pas hypocrite, nous sommes tous intéressés par l’aisance financière et matérielle sauf que nous ne voulons pas le reconnaître devant ceux qui sont incapables d’évoluer vers ça, pour arriver à une vie meilleure, il faut souvent se donner beaucoup de mal et en effet c’est moins facile de quémander sans arrêt et de jalouser ceux qui font le choix de s’investir.

    • Les communistes ont toujours prôné les vertus des régimes communistes… pour les autres.

      • La différence entre capitalisme et communisme est simple. Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme et le communisme c’est l’inverse. Churchill confirmait: « le défaut du capitalisme est une répartition inégale des richesses et la vertu du communisme est une répartition égale de la misère … »

        • Churchill s’est, peut-être, un peu trompé en affirmant : « le défaut du capitalisme est une répartition inégale des richesses (…) ».
          Moi, je dirai plutôt ceci. Le capitalisme est une répartition égale des richesses résultantes du fruit de son courage, travail et risques pris.
          Si certains n’ont pas grand chose, ont-ils fait ce qu’il fallait pour posséder ? Bien souvent, rien du tout.

  5. …Les « écolos »?
    Pardon… quelqu’un les a mis au Pouvoir?

    …Pendant ce temps, à quelques centaines de mètres de chez moi seulement, ils vont installer une antenne-relais en plein champs agricole…
    Et sachant tout ce qu’on sait de ces trucs? Je vois déjà les oiseaux sauvages (protégés – dont de nombreux rapaces) morts… je vois déjà MES oiseaux morts… (et je ne parle pas des vaches, des chevreuils, des sangliers, des loups…!)

    Sans compter les camions qui passent et qui viennent – forcément… alors qu’on dit à ces « c*ns de Français » de rouler en voiture électrique, parce qu’ils « polluent trop » (soi-disant)…
    Dieu…! Et on nous parle d’écologie?!

    Merci pour cet article, Cachou. Il est parfait.
    Je crache sur ces prétendus « écolos », qui ne sont bons qu’à « tout détruire »… qui prétendent donner des leçons de vie à leurs aînés, alors qu’ils ne savent pas ce que c’est que de se priver du moindre petit confort…!

    Qu’ils lâchent donc leurs smartphones (définitivement!); et après, on en parlera, de « leur » é-co-lo-gie!

    • En France, il n’existe pas d’écolos. Il existe des abrutis qui veulent faire carrière et qui ont raté dans les autres parties et se réfugient dans les partis dits « écologiques », et il existe quelques millions d’imbéciles zombies sans aucun neurone dans le crâne qui les considèrent comme de vrais écologistes.

  6. « à qui on laisse faire tout ce qui leurs plaît au niveau des lois, pour des raisons électorales ». Gouvernement de droite ou de gauche, après gouvernement de droite ou de gauche.Les véritables maîtres du monde, tout en haut, les y poussent car cela détruit notre société. Ces petits groupes extrêmes extrêmement minoritaire sert d »outil et de fusible apparent aux vrais « décideurs ». On voit les fils.

    • Tout à fait. Tous ces petits groupements ultra minoritaires à qui Macron laisse tout pouvoir d’agir, y compris de sortir des lois absolument inimaginables mais qui devront donc être appliquées, ne sont que les marionnettes au bout du fil des mondialistes par le relais Macron.
      Il n’y a que les imbéciles qui n’ont pas compris cela, c’est-à-dire 80 % du peuple français.

  7. ce parti d’extrême gauche qui se cache sous les oripeaux verts de pseudo écolos n’ayant pas réussi à imposer la dictature communiste antérieurement, a trouvé le prétexte « écologiste » mascarade qui repose sur une imposture, pour renouer avec leur vieux fantasme : le drame c’est que par ce biais là, totalement mensonger, ils y arrivent et que si rien ne les arrête on vivra l’enfer qui commence à poindre : logement, voiture, chauffage, ces cinglés ruinent le progrès et le confort – un seul mot d’ordre dénoncer leur forfaiture et RESISTANCE

  8. Je suis adepte du collectivisme à ma manière. J’irai squatter l’appart où la maison de Sardine Trousseau, Bayou, Jadot, et tous les autres en leur absence. Comme j’aime dessiner, j’emmènerai mes feutres de toutes les couleurs pour orner leurs murs de fresques écologiques. Pour me sustenter, je ne ferai pas la vaisselle et je jetterai les ustensiles sales. Je dormirai dans leurs draps avec mes chaussures. Et en partant, je laisserai le gaz ouvert, l’eau de la douche, l’électricité aussi,comme ce n’est pas moi qui paie la note… Et comme je suis écoresponsable, je ne tirerai pas la chasse d’eau pendant mon séjour.

    • Que dire de plus ami Argo ? Je ne vois rien.
      Si ce ne que j’ai encore éclaté de rire !

  9. Cachou, Ami Patriote, très bon état des lieux, avec jeu de mots…malheureux !!

    Ca fait 10 ans que je répète autour de moi ce qui va se passer, économiquement, sociétalement (le NAZISLAM et l’invasion) ; je passe donc pour le facho de service (mais ça, j’en ai strictement RIEN à FOUTRE !!)

    Et au fur et à mesure que j’ai lu ton article, je me disais que les écolos-dingos étaient les PARFAITS idiots ôh combien utiles des mondialistes, ce qui explique que ces derniers soient « autorisés », qu’écris-je, « missionnés » pour faire le plus de dégâts possible en France, conformément au plan mondialiste de l’ORDURE SWAB !!

    Tout a été fait pour individualiser les gens, et ton exemple sur la gestion de la forêt l’illustre parfaitement, tout comme le collectivisme soviétique contre la gestion capitalistique quand elle est encadrée, et pensée bien-sûr …

    On a vu ce qui s’est passé avec l’URSS, maintenant nous avons UeRSS, et Vladimir BOUKOVSKI nous a prévenu :
    https://www.youtube.com/watch?v=Tx4PBhOPbBw

     » I have lived in your future and it didn’t work !! « 

    • Eh bien la seule bonne nouvelle, c’est que ça n’a pas marché une fois, ça ne marchera pas non plus cette fois et ce système à la noix s’effondrera avec ces c*nnards d’escrolos. Par contre, pour s’en remettre, on douillera sévère.

      • J’aimerais beaucoup que tu ais raison, amie patriote Julie, mais ça fait 40 ans que cela dur, et 40 ans que les Français ne cessent de remettre en permanence au pouvoir des gens qui continuent cette destruction et disparition programmée de notre pays.

    • Tout est fait pour la destruction de notre pays de tous les côtés, mais ce peuple de Français indécrottables, imbéciles, et aux crânes entièrement vides ne l’ont toujours pas compris après 40 ans. Ils ont encore remis ça pour cinq ans.
      Le français aime programmer sa propre mort, il faut croire qu’il en a suffisamment assez de vivre.

    • Tout est fait pour la destruction totale de notre pays de tous les côtés, mais ce peuple de Français indécrottables, imbéciles, et aux crânes entièrement vides ne l’ont toujours pas compris après 40 ans. Ils ont encore remis ça pour cinq ans.
      Le français aime programmer sa propre mort, il faut croire qu’il en a suffisamment assez de vivre.

1 Rétrolien / Ping

  1. Inflation-Macron ? Les bailleurs d’habitations paieront ! – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.