Alléluia ! Le Figaro dénonce enfin la supercherie Covid !

« Recrudescence des contaminations : faut-il avoir encore peur du Covid ? » : avec cet énième titre à foutre la frousse aux lecteurs, cela commençait mal. 

Comme tous les médias pendant les élections présidentielle et législative, Le Figaro avait fait disparaître l’actualité sur le Covid. Et puis, sitôt les élections terminées, la revoilà – comme par hasard – de plus en plus affolante : 200 000 contaminations par jour, 7ème vague, retour du masque et des médecins de plateaux TV etc.

Et puis là, miracle : les journalistes Judith Waintraub et Charles Jaigu mettent les pieds dans le plat de la supercherie Covid depuis toujours dénoncée ici, à Résistance républicaine.

« Très faible efficacité du vaccin », « La propagation du virus n’est plus le bon signal », « des inconvénients [=effets secondaires – NDA] qui ont été sous-estimés », « Didier Raoult a eu raison… », « La stratégie suédoise validée » : c’est bien la première fois qu’un média subventionné reprend les arguments qui valaient autrefois aux covidosceptiques la mention de « complotistes ». Et c’est la première fois qu’il reprend les propos de certains pestiférés des médias, entre autres Didier Raoult, Alice Desbiolles ou Laurent Toubiana.

Je serais un de ces courageux (ou téméraires) journalistes, je m’inquièterais pour ma carrière. A moins que Le Figaro, depuis la déconvenue de Macron aux législatives, n’ait senti le vent du boulet du ras-le-bol des Français.

Au passage, le lecteur apprendra que les médecins sont interdits d’opérer un patient qui répond positif au test du Covid (mettant paradoxalement sa vie en jeu) et que la vaccination provoque des effets indésirables chez 1 sujet sur 1000… 

Recrudescence des contaminations: faut-il avoir encore peur du Covid? 

 

DÉCRYPTAGE – La France connaît une septième vague de contaminations, mais l’exécutif a renoncé à restreindre à nouveau les libertés. L’arrivée du variant Omicron, moins létal, n’est pas la seule explication.

[…] La reprise épidémique a fait partie des discussions entre l’exécutif et les oppositions. Toutes ont exprimé un refus clair et net de «nouvelles mesures coercitives», pour reprendre la formule d’Alain Marleix, patron des députés Les Républicains […]

Très faible efficacité du vaccin

Cette unanimité parlementaire correspond à l’évolution de l’opinion […] alors que les données sur la très faible efficacité du vaccin contre la transmission du virus commençaient à circuler.

«Il y aurait eu un vrai risque politique à poursuivre avec le pass», estime l’épidémiologiste Martin Blachier, qui l’a combattu [Il] Martin espère désormais que «l’exécutif réparera la décision brutale prise contre les soignants non vaccinés, comme promis par Emmanuel Macron» […] Mais mardi, le nouveau ministre de la Santé François Braun a dit que ce n’était «pas d’actualité». Voilà qui promet lors du débat parlementaire!

La propagation du virus n’est plus le bon signal

[…] «Il y a un relatif consensus autour de l’usage facultatif du masque dans les espaces clos et la nécessité des gestes barrières, mais les experts admettent enfin que le confinement ne sert à rien et que le pass sanitaire porte atteinte à la liberté» résume le docteur Alice Desbiolles, médecin en santé publique et épidémiologiste, auteur d’un livre récent sur l’éco-anxiété.

[…] «Il faut arrêter de tester car les indicateurs de contagions ne sont plus pertinents et être infecté n’est pas grave en soi […] Les seules données intéressantes sont celles qui mesurent le nombre de Covid graves et d’hospitalisation. Encore faut-il s’assurer qu’elles sont fiables.

On sait aujourd’hui que la moitié des patients qu’on hospitalise avec le Covid ont en réalité une autre pathologie qui est la cause de leur hospitalisation. Lors des premières vagues, les chiffres, souvent masqués, indiquaient qu’un tiers des patients mouraient avec le Covid mais pas du Covid.»

Le vaccin pour les plus vulnérables

Le docteur Michaël Peyromaure, chef du service d’urologie à Cochin (Paris), tire de son côté la sonnette d’alarme sur les conséquences néfastes de l’obligation faite aux médecins de ne pas opérer un patient qui répond positif au test du Covid. «[…] C’est comme si on refusait d’opérer un patient porteur du virus du sida au motif qu’il y a un risque de transmission.»

[…] Il est désormais établi [que les vaccins] n’ont pas arrêté la transmission du virus contrairement à ce qui a été martelé au début […]

«C’est une stratégie qui a été très coûteuse et qui a produit des effets indésirables sur certains sujets (1/1000), comme les complications cardiovasculaires, troubles menstruels et de la fertilité, asthmes.

Il aura fallu tout ce temps pour conclure que la bonne stratégie vaccinale est la vaccination ciblée des populations à risque et bien sûr de ceux qui le souhaitent, comme on le fait pour la grippe», se désole Alice Desbiolles […] Mais la pandémie a fait oublier les règles anciennes en matière de virologie, quand un vaccin devait répondre, avant qu’il ne soit administré à toute la population, à des critères beaucoup plus rigoureux. Ils devaient être 100 % efficaces contre la maladie et contre sa transmission, et sans aucun effet indésirable.

Plusieurs épidémiologistes soulignent qu’un Didier Raoult a eu raison de dire qu’un vaccin qui se focalise sur une seule protéine est voué à perdre son efficacité car les souches mutent. Ils pointent les études allemandes et danoises sur des cohortes de patients vaccinés qui ont relevé que les multivaccinés étaient plus susceptibles d’attraper le Covid.

C’est aussi pour cette raison qu’Alice Desbiolles insiste sur l’importance du consentement du patient au remède, un des piliers de la médecine. «Les limites à la liberté de circulation ont eu des effets très négatifs sur le bien-être des Français, sur l’économie, sur l’éducation, sur la santé mentale des enfants: on aurait tort de commettre à nouveau les mêmes erreurs», alerte-t-elle.

La stratégie suédoise validée

Le risque existe-t-il? Du point de vue épidémique, la situation semble sous contrôle. «Nous sommes dans une période où l’alternance des refroidissements et des coups de chaleur provoque des infections mineures qui sont une porte d’entrée pour le dernier variant du Covid en circulation, mais il n’y a aucune raison d’en faire plus de cas que d’une grippe», affirme l’épidémiologiste Laurent Toubiana […]

Au sein de l’Union européenne, la Suède a été montrée du doigt pour son «laxisme» par ses voisins plus «enfermistes».

Le port du masque et la distanciation sociale y ont été conseillés, mais jamais imposés. Et il n’y a eu a fortiori ni confinement ni couvre-feu.

«On peut comparer les résultats de la France et de la Suède parce que les dynamiques épidémiques y sont très proches, estime Martin Blachier…

[…] En termes de perte de PIB, de ralentissement de la croissance, de dégâts économiques, sociaux et de troubles psychiques – les consultations chez les psys ont été multipliées par deux -, le bilan de la pandémie en France est beaucoup plus lourd qu’en Suède.»

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/recrudescence-des-contaminations-faut-il-avoir-encore-peur-du-covid-20220708

.

 1,388 total views,  1 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. je ne suis pas anti vaccin j’ai eu mes trois piqures ce qui ne m’a pas empêché d’être positif et d’avoir eu un zona donc pas de rappel vue le peu d’efficacité du vaccin

  2. J’ai trouvé une vidéo qui nous montre la mise en scène du scenario qui s’est produit en 2019 avec le covid , c’est l’ouverture des JO de 2012 soit 7 ans avant cette fumeuse « pandémie  » . Après chacun est libre d’y croire ou non . Etrange coïncidence quand même n’est ce pas ?
    Vidéo à regarder tout particulièrement à partir de 0,48 secondes .
    https://youtu.be/BgEIKEU8Vqs

  3. Aujourd’hui, quand on lit les fils de commentaires des journaux, des sites d’infos en tous genres, sur twitter, etc., une écrasante majorité de commentaires sont « anti vaxins » et anti discours covid.

    Les rares qui se risquent à reprendre la logorrhée covidiste officielle et ses éléments de langage éculés se font mettre minables et rabattre le caquet rapidement. Même les trolls payés pour tenter de disqualifier les antis avec des propos désobligeants préfèrent battre en retraite.

    Je pense que le 2e tour des législatives, ainsi que des sondages opérés discrètement (et non publiés dans les merdias) ont convaincu le pouvoir macroniste qu’il était urgent et judicieux de reculer et de regarder ailleurs.

    Si on en parle quand même, il est à noter que ce ne sont pas les politiques (sauf Estrocon le motodidacte), mais les « médecins » canal habituel stipendiés par Big Pharma (les ex-amants de Lacombe en tête), tous les c…ds de l’APHP qui retentent le coup de la trouille.

  4. C’est clair …pour moi, médecin, les règles de distanciation et de port du masque doivent être explicitées et laissées à l’appréciation des citoyens ! La vaccination doit restée non obligatoire et proposée aux personnes âgées et/ou à risques et surtout ne pas limiter la prise en charge des malades hospitalisés!

    • Et que pensez-vous de l’interdiction faite aux médecins de soigner cette maladie autrement qu’avec les poisons officiels?

  5. Quand les veaux auront compri que les testes c’est les chiffres sur le covid aux infos tv qu’ils fabriquent. Mais comme le dit la chanson « quand on est con, on est con, qu’on soit gamin ou grabataire, ça ne change rien à l’affaire »…

  6. A vrai dire je suis hors la loi dans mon boulot pour ne pas être vacciné…et je ne sais toujours pas si je reste hors la loi à la rentrée ou si je prends un vax normal novavax ou valneva; Est ce que ça vaut encore le coup ? Il y aura une 8eme vague bientôt etc…

  7. Ce n’est pas du Covid qu’il faut avoir peur mais de François BRAUN, le clone de Véran et de tous les Delfraissy, Blachier et autre Marty qui sévissent en coulisse sous les ordres du phare de la pensée française, Emmanuel de Morveux d’Énarque dit  » le poudré  » .

  8. On oubie une chose, c’est que les soit-disant tests ne sont pas des mesures diagnostiques (que la personne soit atteinte du virus et que la plupart des résultats dits « positifs » ne sont pas malades du tout.

    Savez-vos que dans certains hôpitaux à ma connaissance du moins, si vous êtes hospitalisés et que vous avez un test « positif » on vous fait sortir et on refuse de vous faire des examens pour votre pathologie ???

    Donc maintenant, on est interdit d’hôpital si on est « malade » (selon leurs critères seulement)… C’est pas fou ça ? Et le QR code pour rentrer dans un établissement de soins c’est normal ??

  9. Si l’on veut arrêter le Covid il faut stopper de produire des ondes électromagnétiques avec les portables, les microondes, les wifi…. cela s’explique scientifiquement….
    C’est l’été, tout le monde veut partir en vacances, en fait les gens se mélangeront à fond, et en septembre octobre rebelotte, … Année après année… il y aura variant après variant…. car les ondes leur donne l’intelligence des échanges humains avec les portables, et ils muteront tout le temps, …
    Si vous n’arrêter pas les ondes, ce sera notre avenir, les vieux et les malades en tout genre seront les plus affectés, les jeunes qui survivront mieux car ils naissent, grandissent avec les ondes… les vieux sont moins immunisé …. SNIFF sur l’avenir du monde.. aux premiers courageux qui stopperont de téléphoner avec les portables.. Bravo

    • Je ne sais pas à quelles ondes vous avez été exposée Laury mais bonjour les dégâts.

      • Cela fait 12 ans que je suis exposé en le sachant, pour comprendre comment cela fonctionne, mais tout le monde y est exposé et ne le savent pas.. Cela fait le mêmes dégâts chez tout le monde… mais personne ne se pose de questions… Faites des études scientifiques et cela ouvrira le champ de conscience…
        A terme il y aura 95% de gens qui suivront le chemin de la modification génétique, des humains ne pouvant plus vivre dans le monde naturel sans cette béquille… Bonjour les dégâts… comme vous dites…

        • Pour arrêter le soit-disant « covid » il faut arrêter bêtement de faire des tests qui alimentent faussement les statistiques.

        • La science n’est pas une science « exacte »… elle ne peut prévoir la réaction humaine, et chacun est différent. Les organismes s’adaptent aussi.

          • Oui bien sur que nous nous adaptons, cela prendra du temps, les vieux qui ont vécu, grandit sans micro-ondes auront bien plus de problèmes pour s’adapter que les jeunes qui naissent avec, et qui se nourrissent de ces énergies pour vivre… se déconnectant de la vie naturelle, car la nature ne produit pas de micro-ondes…
            Le Covid est la première grande épidémie de l’ère micron-ondes…

      • En plus, Luc Montagnier, très grand professeur de médecine, qui nous a quitté récemment, dès sa première interview après l’apparition du Covid, il l’avait révélé, en évoquant la 5G, j’étais étonné qu’il osait parler de cela, car ce n’était pas nouveau pour ce qui me concerne, et pour d’autres qui le savent aussi… la suite vous la connaissez, il a été écarté des plateaux de télé, des médecins qui n’y comprennent rien en électromagnétisme s’étaient braqués contre lui… etc… la vérité qui dérange… Merci à Luc pour tout son travail au service de la santé publique et pas au service des labos…

      • Heu pour Laury et la soigner je connais un grand marabout.
        Pour la somme modique de 3 ou 4000 roros, ik égorgera un poulet.
        La médecine en France n est plus de la science mais du vaudou.

        • Pour comprendre ce que je raconte, prenez des cours de science, de physique appliquée, de mathématiques. Si un jour au niveau de la Terre le soleil ne brille plus etc…, ce n’est pas le vaudou qui le rétablira, prenez des cours et vous comprendrez …

    • @Laury Fernand

      Mais quel est le rapport entre cet article, le Covid et la wifi ou le four à micro-onde ?

      • Cet article évoque la comparaison de stratégie suédoise avec celle mise en place en France en essayant de mettre en avant ce qui serait le mieux à faire pour faire face au Covid.
        Pour ma part, il faudrait stopper la production de micro-ondes d’une manière généralisée… Je sais que c’est peut-être utopique car si peu de gens voudraient stopper de chauffer son repas au micro-onde ou ne plus utiliser un portable pour téléphoner, ou utiliser la wifi…. en somme revenir en arrière sur le progrès technologique assistant la vie des humains… Mais pour simplifier c’est une réalité évidente la nature dont nous sommes issus, qui nous nourrit, ne produit aucune micro-ondes, et subit une profonde transformation, comme les humains pour que la vie puisse continuer avec ces énergies technologiques bien plus puissantes que les énergies naturelles qui ont fait évoluer l’espèce humaine jusqu’à nos jours… L’avenir sur Terre est dictée par ces énergies technologiques et plus par les énergies naturelles, c’est pourquoi tout se dérègle… et c’est que le début

        • ok laury les ondes c est très mauvais mais il n’y a absolument rien à faire du moins en ville
          il y a des antennes partout et on en prend plein la tronche en permanence
          alors que tu te serves d un micro ondes ou pas ça change évidemment que dalle

  10. En fin deux journalistes honnêtes et pas corrompus.
    Espérons qu’ils continuent et qu’ils ne soient pas assassinés ou congédiés.

  11. Un hors sujet . Savez-vous ou foutriquet a parachuter cache-sex ? En remerciement d’avoir confiner les français , « Le président de la République envisage, sur proposition de la Première ministre de nommer Jean Castex en qualité de président du conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport (AFIT) de France », peut-on lire dans un communiqué. Elle n’est pas belle la vie pour ces sinistres ordures qui ont fait crever des milliers de Français !
    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/jean-castex-son-nouveau-poste-est-li%C3%A9-%C3%A0-sa-passion-de-toujours/ar-AAZmN4t?ocid=winp1taskbar&cvid=e0a9c4081d9d4f548d12290d48e7a106

  12. bonjour…
    Australie: entrées massives de bébés privés de système …
    Selon le Daily Mail, en Australie, les unités de soins intensifs font face à une arrivée massive de nouveau-nés dépourvus de système immunitaire face au VRS (virus respiratoire syncytial), responsable de la bronchiolite. Les « bébés pandémie » et les maladies respiratoires : un phénomène troublant
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/bebes-sans-systeme-immunitaire

    • bon c est normal leurs mères se sont faîtes vacciner enceintes
      leurs bébés n ont quasiment pas de système immunitaire
      c était bien le but de la manip
      alors c’est normal quand on est kon on est kon. Brassens…

1 Rétrolien / Ping

  1. Alléluia ! Le Figaro dénonce enfin la supercherie Covid ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.