Raoult accuse : la Suède a moins de morts car ils ont soigné les gens au lieu de les laisser chez eux…

Publié le 13 mai 2020 - par - 6 commentaires

.

Professeur Raoult : c‘est la fin de l’épidémie et il n’y a nulle part de deuxième vague

Il est évident que, si à Marseille le nombre de malades baisse plus vite qu’ailleurs, c’est grâce aux tests et au traitement hydroxychloroquine et azithromycine donné au début ! On ne cessera de le répéter. Un nouvel essai fait aux Etats-Unis affirme que ce traitement ne servirait à rien… Bien évidemment, ils le donnent uniquement aux patients hospitalisés !!! Donc trop tard…

http://www.leparisien.fr/societe/covid-19-a-new-york-des-traitements-a-l-hydroxychloroquine-et-l-azithromycine-restent-sans-effet-12-05-2020-8315712.php

Ou comment manipuler et faire mentir des résultats afin d’éliminer de la course un traitement bon marché efficace… à se taper la tête contre les murs.

.

Voici le point hebdomadaire de notre infectiologue préféré. Ecoutons le bon sens et la juste mesure… Sans agressivité, il met les pieds dans le plat et il accuse…

Transcription de la majeure partie de la video.

On est à la fin. Bien sûr, il y aura des cas sporadiques qui apparaîtront ici ou là mais… sans aucune ampleur.

Mais c’est un nouveau virus, c’est donc une nouvelle maladie, qu’on ne connaissait pas, c’est une maladie respiratoire qui atteint le poumon en profondeur, ce qui veut dire que les signes respiratoires sont très tardifs, juste avant la réanimation.

Il faut donc SOIGNER les gens, il ne faut pas les laisser à la maison ! C’est sans doute pour cela que la Suède et l’Islande  ont des taux de mortalité très bas, ils ont soigné les gens.

Il faut soigner les gens, même si vous n’avez pas le médicament précis qui permet de tuer le virus, ils vont mieux à la fin, ils ont moins de morts. Il fallait surveiller les gens, s’en occuper, les mettre sous oxygène si besoin, les mettre sous coagulants, parce que cette maladie donne des troubles de la coagulation.

Ce qui s’est mis en place en France est très étonnant, on ne soigne pas les gens, ensuite on interdit aux médecins de prescrire des médicaments qui pourraient marcher, ce qui n’a pas empêché les gens les plus riches, les plus fortunés de trouver comment se soigner, donc ce sont les plus pauvres, ceux qui n’avaient pas de réseau, qui n’ont pas réussi à trouver les médicaments…

Ces épidémies ne doivent pas faire perdre les nerfs au point qu’on en oublie la médecine elle-même.

Pour les stratégies thérapeutiques , tout ça était rendu confus parce qu’un grand projet d’évaluation scientifique, c’est peut-être la raison pour laquelle on n’a pas voulu soigner les gens, en attendant qu’il y ait un essai thérapeutique qui arrive  dont au aura les résultats quand il n’y aura plus personne qui sera malade…

Il n’y a pour le moment aucune preuve que le Remdesivir ait sauvé ne serait-ce qu’une seule vie.

De l’autre côté, il y a des travaux qui viennent de Chine  qui montrent que l’hydroxychloroquine permet d’améliorer la charge virale, d’éviter le passage en réanimation et d’augmenter l’espérance de vie.

Je sais bien maintenant c’est les journalistes qui font les analyses scientifiques mais c’est pas comme ça.

Ce qui a été montré, et c’est peut-être ce qui explique les décisions qui ont été prises, c’est qu’on a été incapables de mettre en place la stratégie des tests systématiques qui devaient être mis en place dans la plupart des pays, c’est pourtant une stratégie simple.

Il y a eu une tentative de monopoliser la capacité à diagnostiquer les gens qui est très profondément anti-médicale.

Il y a une véritable réflexion à avoir, il faudra y réfléchir à l’avenir, on ne peut pas dire « on ne soigne pas les gens », on ne peut pas interdire aux médecins de soigner, on ne peut pas empêcher les gens de faire des diagnostics en leur enlevant les moyens de le faire, et enfin la vraie leçon c’est que devant les nouvelles maladies, il faut être prêt, il faut être rapide, il faut être organisé, il faut avoir l’esprit ouvert 

Nous, maintenant, on est en train de faire un plan pour détecter les gens qui vont faire des fibroses, parce que, à un stade précoce, des thérapeutiques sont susceptibles d’être mises en place , et compte-tenu de la population considérable qui a été infectée, non diagnostiquée, je ne vois pas comment on pourra avoir accès à ces gens non diagnostiqués, qui ont fait cette maladie et qui vont peut-être évoluer vers la fibrose.

J’espère que cette fois on m’entendra puisque mes premiers conseils n’ont pas été beaucoup suivis d’effets….

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Raoult accuse : la Suède a moins de morts car ils ont soigné les gens au lieu de les laisser chez eux…”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    Et si les conseils du professeur Raoult n’ont pas été suivi, c’est peut être que notre gouvernement de tarés ne voulait pas. Vu que la chloroquine était interdite et vu le nombre de morts chez les personnes âgées, ça fait des retraites économisées. Problème réglé, macron est content. Tous des assassins dans ce gouvernement de salopards.

    • Avatar agathe dit :

      « Mes premiers conseils n’ont pas été suivis de beaucoup d’effets » : litote… Raoult sait que Macron a fait fi de ses explications (que pourtant il avait qualifiées de « passionnantes »). Raoult peut en déduire, comme nous, que ce gouvernement n’avait pas pour objectif principal de soigner les Français.
      Raoult dit bien que les décisions prises vont à l’encontre de la déontologie médicale élémentaire : SOIGNER… mais il ne rue pas davantage dans les brancards (c’est le cas de le dire), pourquoi ?

  2. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    En France soigner le « bas » peuple n’est pas la priorité de Macron et un type comme Raoult emmerde Macron jusqu’au plus haut point. Nos salopards de politicards accompagnés de leur aréopage de « savants » auto-proclamés décident arbitrairement quels traitements seront efficaces et qui on doit soigner. Bien entendu les riches et puissants, les amis de Macron, auront droit à tous les égards et tous les soins possibles si nécessaire (d’ailleurs où est passé le stock de Chloroquine de la pharmacie des Hôpitaux de Paris?), Ensuite faut que les copains de Big Pharma y trouvent leur compte . Pour les sans dents, ces maudits gilets jaunes, qu’ils crèvent!!! Il y en a trop, ces salauds de vieux en EHPAD qui ne rapportent plus rien, qu’ils crèvent!!! Ces maudits retraités qui coutent cher en retraites et qui n’ont bossé que plus de 40 ans de leurs vie qu’ils crèvent!! Ces lépreux de santé fragile et qui coutent cher en soins qu’ils crèvent!! Mais tout semble fait en France pour que tous les « non rentables » du peuple crèvent!! Macron accélère le grand remplacement, le génocide français pour laisser la place aux CPF et permettre a big pharma de s’enrichir. Que faudra-t-il encore pour que les français réalisent qu’ils ont élus les fossoyeurs de la France

  3. Avatar GAVIVA dit :

    https://www.aubedigitale.com/karine-lacombe-anti-raoult-a-admis-que-la-chloroquine-pouvait-guerir-des-patients-contamines-par-le-covid-19/

    HA HA HA!! je ris je ris et surtout je ricane. Elle fait dans sa culotte, sortez les parapluies ( de Cherbourg c’est d’actualité). Elle n’a pas le choix, mais la voir flipper c’est toujours ça de pris quand il pleut!

  4. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    « On est à la fin. Bien sûr, il y aura des cas sporadiques qui apparaîtront ici ou là mais… sans aucune ampleur. »

    Bien évidemment, les journaleux experts en mensonges et demi-vérités de bfmenteur et de cénious entendus ce matin se sont bien gardés de citer cette phrase du Pr Raoult, trop contents de damer le pion de notre druide national des cas récents de covid-19 en Dordogne et sauf erreur en Bretagne (Finistère ?).

  5. frejusien frejusien dit :

    Pas que la Suède, l’Allemagne a eu le même nombre de malades, et 4 fois moins de décès,
    personne ne nous a dit quels étaient les médicaments utilisés en Allemagne,

    De plus, l’ Allemagne disposait de 25 000 lits de réanimation, et la France 5000, soit cinq fois moins, alors que nous payons plus d’impôts que nos voisins teutons

Lire Aussi